Untitled Goose Game

Untitled Goose Game

ps4

1
9
1
14
17
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 17/12/2019
Genre(s) : Action 
Territoire(s) : FRANCE

138 joueurs possèdent ce jeu
25 trophées au total
0 trophée online
15 trophées cachés

Platiné par : 54 joueurs (39 %)

100% par : 54 joueurs (39 %)


Note des joueurs :
4/5 - 1 note

Note des platineurs :
4/5 - 1 note

Test rédigé par dregs le 02-10-2020 - Modifié le 02-10-2020

Introduction

Untitled Goose Game est une sorte de puzzle game à la sauce infiltration. Développé par le studio australien de House House et distribué par Panic. Sorti le 20 septembre 2019 sur PC et Mac et en exclusivité sur Switch, le jeu peut se targuer d’avoir connu un vrai succès auprès de la communauté de gamer. Voici donc Untitled Goose Game sur PS4 où le joueur prend place dans la peau d’une oie farceuse qui s’apprête à faire passer une journée terrible aux habitants d’une petite ville. Mais qu’en est-il de ce jeu qui semble être sorti tout droit d’un conte pour enfants et dont le succès ne s’est pas fait attendre ? Il est temps de vous lustrer les plumes, de tendre le cou et de filer vers la marre la plus proche.

Contenu du jeu

Dans un contexte où plus les années passent et plus les jeux ont tendance à se ressembler, Untitled Goose Game apporte un vent de fraicheur de par son concept novateur et de son univers artistique. Qui n’avait jamais rêvé de se retrouver dans la peau d’une oie dont le seul but est de martyriser toute une ville ? Personne certes, mais les studios House House eux l’ont fait d’une part et l’ont merveilleusement réussi d’une autre.

Avec ces quatre secteurs que sont le jardin, la rue principale, les jardins arrières ainsi que le pub, sans compter le village miniature, vous aurez l’occasion de réaliser les différentes tâches qui vous permettront de débloquer le secteur suivant. Aux nombres de 6, ces actions demandent une bonne coordination de vos mouvements, mais également une analyse du terrain et des objets qui vous entourent. Une 7ème et ultime requête sera nécessaire pour ouvrir le portail vers de nouveaux horizons. Il vous faudra atteindre le village miniature pour comprendre pourquoi votre oie agit ainsi envers les citoyens de cette paisible ville.

Durant toute cette étape, il sera important de raisonner et de faire preuve de minutie afin de ne pas vous retrouvez à répéter sans cesse les mêmes actions. Et oui, l’intelligence artificielle étant bien développée, il faudra faire preuve de ruse pour arriver à vos fins parmi les villageois craintifs ou plus téméraires. Les villageois les moins peureux auront eux à cœur de vous chasser à coup de balais, de vous pousser en dehors d’une zone mais surtout de vous obliger à recommencer sans cesse vos actions en allant récupérer les biens que vous leurs aurez dérobés.

Une fois que votre périple se termine, vous aurez l’occasion de débloquer de nouvelles actions mais aussi le mode Speedrun afin de terminer chaque secteur en moins de 6 minutes.

Bien qu’il n’y ait aucun choix quant au niveau de difficulté, vous aurez toutefois l’opportunité de réaliser l’ensemble du jeu à deux en local.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

En partant du fait que Untitled Goose Game est un jeu simple, loin des supers productions que peut nous offrir le PS4, vous serez agréablement surpris de ce que le titre nous offre. Étant dans la peau (ou plutôt les plumes) d’une oie, il va de soi que vous allez pouvoir cacarder à votre guise. Et oui, l’oie cacarde, sachez-le. Voici donc le principal son que vous entendrez durant votre périple, même si divers bruitages ainsi que de petites mélodies de fond assurées par Dan Golding vous accompagneront, celles-ci s’adaptant parfaitement à l’univers souhaité par le jeu. Ajoutez à cela des graphismes tout aussi simples mais tout aussi efficaces et vous obtenez un titre surprenant et bien pensé qui saura ravir les plus petits comme les plus grands. C’est bien parce que votre oie est espiègle que l’on ne définira pas le jeu comme « poétique ».

Coté Gameplay, idem, on ne peut pas faire plus simple. Ce ne sera pas une surprise mais le joystick (L3) servira évidemment pour vos déplacements. Comme évoqué précédemment, (carre) vous permet de cacarder afin d’alerter et d’attirer l’attention des personnages autours de vous. (croix) étant utile pour accélérer, (rond) pour attraper et poser des objets, (L2) pour vous baisser et (R2) pour déployer vos ailes. Enfin la liste des tâches à accomplir sera accessible à l’aide du Pad. Dès le lancement de votre partie un didacticiel se chargera de vous expliquer celle-ci mais rassurez-vous, la prise en mains est immédiate.

Enfin, sachez que le jeu sauvegarde automatiquement votre progression, mais il est conseillé d’effectuer les taches pour un secteur ou pour un éventuel trophée nécessitant plusieurs actions lors d’une même partie. Le fait de quitter votre partie, même sauvegardée, réinitialisera les emplacements des objets. De plus, je tiens à signaler qu’aucun bug n’est venu entacher ma partie et bien qu’il puisse arriver que votre oie se retrouve dans une position légèrement hasardeuse, vous devriez vous débloquer rapidement et cela ne perturbera en rien votre expérience.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Qui aurait pu prédire qu’un jeu vous mettant dans la peau d’une oie espiègle puisse vous apporter un tel engouement ? Franchement au premier abord on aurait tendance à se dire : OK, je passe mon chemin… Mais quelle erreur ! Ce petit jeu indépendant est un réel plaisir. Vous l’aurez compris, j’ai été conquis par cette expérience ! Déjà, je n’attendais rien d’un tel jeu, d’où mon agréable surprise, mais surtout, l’exploitation du système infiltration / réflexion est parfaitement exploité.

Venir à bout des différentes tâches à exécuter ne devrait pas vraiment poser de soucis, mais l’IA sera là pour prendre le relais. Dès que vous aurez le malheur de chaparder un objet cher à un villageois, celui-ci viendra le récupérer sans perdre de temps. A vous de faire en sorte de détourner l’attention afin d’obtenir un peu de répit pour cacher celui-ci. N’ayez donc aucun scrupule à enfermer quelqu’un dans un garage ou encore défaire des lacets dans le but de faire tomber un pauvre enfant sans défense.

Une fois votre aventure terminée, vous débloquerez de nouvelles listes de tâches à accomplir, celles-ci correspondant toutes à l’obtention d’un trophée, il se peut que certaines d’entre elles se soient débloquées au cours de votre première aventure grâce à vos tentatives de subterfuge. Enfin ne passez pas à côté du speedrun, celui-ci apportant un réel plus en vous mettant au défi de réaliser chaque tableau en moins de 6 minutes. De plus, la possibilité de jouer à deux vient compléter l’attrait que peut procurer l’opus tant le partage avec un enfant notamment peut être intense. A titre d’exemple, j’ai passé 2 heures de fou rire avec ma petite de 6 ans entre le cris des oies et la peur de se faire attraper par un villageois.

Alors oui vous allez me dire que le jeu est court, avec ces 5 à 6 heures pour obtenir le platine, mais n’est-ce pas la norme pour un jeu issu d’un studio indépendant et dont le prix est loin des AAA que l’on peut trouver avec un nombre d’heures parfois équivalent et dont l’expérience ne vous laissera pas un souvenir marquant ? Pour tous ceux qui souhaitent un vent de fraîcheur et une expérience amusante et pleine de malice, Untitled Goose Game est fait pour vous.
Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Avec ses 25 trophées, platine inclus, Untitled Goose Game est un juste milieu entre le easy (Platine) et le jeu vous demandant des actions inutiles. Et oui la liste est relativement bien faite.

Vous serez récompensé pour avoir terminer les quatre secteurs ainsi que l’ultime épreuve de la cloche d’or. Autrement dit, voici les 5 trophées liés à l’histoire et qui ne pourront être manqués. On retrouve également divers trophées qui viendront récompenser des actions bien spécifiques qui ne sont pas comprises dans votre liste des tâches comme enfermer l’enfant dans le garage, vous faire lancer par-dessus un grillage ou encore ramasser 5 fleurs présentes dans les divers secteurs du jeu et les positionner dans un panier. Bien qu’il n’y a rien d’insurmontable en soit, certains peuvent s’avérer plus techniques que d’autres à réaliser tant l’IA peut parfois s’avérer tenace à votre égard. Qui plus est, sachez que si vous décidez de quitter votre partie, il vous faudra recommencer entièrement l’action pour obtenir votre trophée. Pour exemple, ramasser les 5 fleurs devra être fait en une seule partie, si vous en obtenez 2, que vous quittez et relancez votre partie ultérieurement, les 2 fleurs seront repositionnées à leur emplacement initial.

Enfin et pour augmenter légèrement la difficulté il est proposé de réaliser les 4 secteurs en mode speedrun afin d’obtenir quatre trophées (Or) supplémentaires. Pour cela il est impératif de finir toutes les tâches d’un secteur avant que la cloche ne retentisse, soit en moins de 6 minutes. Loin d’être inaccessible, il est important de faire preuve de dextérité et surtout de rapidité. Il vous faudra surement plusieurs essais avant d’arriver à obtenir toutes les conditions avant le temps imparti.

Comptez environ 5 heures pour venir à bout du (Platine) en sachant que vos timings et vos choix pourront bien évidemment réduire ou augmenter cette durée mais pas de manière significative.
Note : 4/5

Conclusion

Untitled Goose Game est un jeu vraiment sympathique, très simple, beau et efficace. Il saura ravir la plupart d’entre vous de par son coté original et la notion de jeu à deux est clairement à exploiter avec votre enfant afin de vous assurer un joli moment de complicité et de partage. La durée de vie du jeu aurait pu être augmentée en ajoutant d'autres tableaux, mais ceci n’enlève en rien le plaisir de jouer, et le final vient clore en beauté votre parcours d’oie perturbatrice.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17
Je recommande ce jeu : À tous, Aux enfants, Aux chasseurs de trophées/platine facile

dregs (dregs23)

108
442
1229
3452