Test : This War of Mine : The Little Ones


This War of Mine : The Little Ones
  • 1
  • 5
  • 12
  • 11
Note des joueurs :
4.5/5 - 68 notes
Note des platineurs :
4.6/5 - 45 notes

This War of Mine : The Little Ones

ps4


29 trophées au total
28 trophées cachés

2509 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 624 joueurs (25 %)
100% par : 624 joueurs (25 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
This War of Mine : The Little Ones

  • Test rédigé par Comatosia le 09-02-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


This War Of Mine: The Little Ones saura vous plonger à l'intérieur de la guerre vue par les civils ... Enfants compris.
« Une des fonctions essentielles du conte est d'imposer une trêve au combat des hommes. »

Le 14 novembre 2014, sortait pour la première fois This War Of Mine sur PC. Le jeu, développé par 11 bit studios et édité par Deep Silver rencontre un franc succès et reçoit un très bon accueil. À l'origine absent des consoles, le jeu s'est vu début 2016 offrir une entrée dans nos salons grâce à un portage consoles qui porte le nom de This War Of Mine: The Little Ones (ou TLO pour la suite du test). À première vue, le jeu ne change pas sa recette payante sur PC et MAC mais nous offre malgré tout une petite subtilité supplémentaire, la présence d'enfants, chose qui saura rendre l'ambiance déjà fort lourde en émotions du jeu encore plus puissante.

Initialement déconseillé aux mineurs à cause de son ambiance et de sa portée émotionnelle, le soft s'inscrit dans le genre de l'aventure/exploration mais également du survival-horror de part les couleurs et le but même du jeu. Plongé au milieu même d'une guerre, le joueur devra tout faire pour permettre à ses personnages de survivre en collectant et en tentant d'offrir une vie décente à tout le groupe. Pas question ici de favoriser un enfant parce qu'il est ce qu'il est, non, ici, même l'enfant devra mettre la main à la patte pour aider le groupe à s'en sortir et ce, même s'il ne sort pas la nuit affronter les terribles dangers de la guerre.

Vous l'aurez compris, This War Of Mine: TLO ne se contente pas de nous offrir une expérience de survie ou l'amusement d'une guerre aux commandes d'un soldat sur-entraîné, mais bien la possibilité de rencontrer la vraie face cachée de la guerre, celle de la survie de pauvre civils qui n'ont rien d'autre pour les aider que la solidarité et l'espoir de voir les conflits cesser pour enfin retrouver leur vie d'antan.

Contenu du jeu


Chaque partie vous mettra au sein d'un groupe de survivants allant de deux à quatre individus.
« La guerre est le paradis des soldats et l'enfer des enfants. »

Le jeu n'apporte rien de nouveau par rapport à son équivalent PC si ce n'est la présence de nouveaux personnages et lieux ainsi que la possibilité de jouer au sein du groupe des enfants. Bien que ces nouveautés puissent paraître anodines, cela change cependant beaucoup de choses dans le gameplay du jeu puisque cela modifie votre gestion du groupe.

Le jeu vous propose donc une alternance jour/nuit, deux phases de jeu tout à fait différentes dans leurs buts et façons de jouer. Durant la journée, votre groupe sera dans son abri afin de crafter, se nourrir ou tout simplement se reposer dans des lits faits de planches en bois et autres matériaux récupérés à gauche à droite. Le nombre de crafts est assez important, vous permettant de faire des objets et armes allant du simple couteau à la véritable arme à feu de grande puissance en passant par un simple pistolet, sans oublier les outils comme la pelle et la hache. Niveau objet d'utilisation diurne, le jeu vous propose plusieurs ateliers pour pouvoir réaliser votre propre plantation pour obtenir légumes et engrais mais aussi la possibilité de construire une cuisinière pour transformer votre viande crue en un véritable petit plat capable de vous maintenir en vie. N'oublions pas non plus la possibilité de crafter des bouteilles d'alcool, utiles pour le troc avec les autres survivants de la guerre.

Outre le nombre déjà fort important de personnages jouables avec chacun leurs particularités, le jeu vous propose aussi la possibilité d'ajouter vos propres personnages afin par exemple de vous ajouter dans le jeu pour qui sait, peut-être pousser l'immersion encore plus loin et donner une portée encore plus moralisatrice à chacune de vos actions que ce soit de jour comme de nuit car, qui honnêtement saurait tuer de sang-froid un couple de vieilles personnes en utilisant un personnage qui vous représente vous ? L'immersion et le côté dérangeant ne seraient que plus présents. Votre survie vaudra-t-elle plus que celle des autres, que celle de vos propres compagnons ? Cette possibilité de créer votre propre personnage est donc bel et bien un ajout intéressant quant à l'immersion et la morale qui se cachera derrière chacun de vos choix.

Puisque nous en sommes à parler d'immersion, sachez que chaque personnage possède une biographie qui lui est propre et que chacun d'entre eux tiendra durant toute l'aventure un journal où seront tenues leurs expériences, il sera donc possible de voir leur évolution du premier jour de jeu jusqu'au jour de la libération, du retour de la paix, ou tout simplement jusqu'au jour de leur trépas pour les moins chanceux. Chaque biographie est ponctuée d'une capacité spéciale telle que bon cuisinier, ce qui lui permettra d'utiliser par exemple moins de matériaux pour la réalisation de petits plats par rapport aux autres personnages, ces compétences sont à ne pas négliger sur le long terme, puisqu'elles permettent de vous faciliter la vie si elles sont bien utilisées.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Certains lieux nécessiteront de l'équipement spécifique afin de parvenir à explorer tout de fond en comble.
« C'est comme ça que ça marche! Lorsqu'un peuple est assis sur quelque chose que l'on convoite, on en fait un ennemi ! Et ça justifie le pillage. »

Graphismes

La direction artistique de This War Of Mine: TLO est tournée vers des graphismes plutôt crayonnés, sombres, qui pourraient nous rappeler des BD à l'ambiance apocalyptique sans pour autant tourner au gore. Une belle alliance entre le flou pour ce qui n'est pas visible et les zones de visibilités plutôt ponctuées de couleurs froides se marient à merveille avec l'ambiance pesante du soft. Une autre manière de voir les couleurs plutôt que froides pourraient être de rappeler le vieux, le plus ancien, notamment dans les alentours des années de la Deuxième Guerre Mondiale, notamment lorsque l'on s'intéresse aux photos vieillies et jaunies des personnages qui rappellent aisément les anciennes photos de nos aïeux. Tout a été mis en oeuvre par l'équipe artistique pour rappeler justement le côté tragique du jeu ainsi que pousser l'immersion du joueur dans cette facette obscure de la guerre que peu d'entre nous avons connus.

Tout est réalisé à la perfection et aucun bug graphique n'est à déplorer à la différence d'autres grosses productions, tout est léché et rien de négatif ne peut être tiré des graphismes de ce jeu qui sont réalisés pour être conformes à l'expérience que l'on veut nous faire vivre.

Jouabilité

La prise en main d'un jeu tel que This War Of Mine: TLO à la manette peut s'avérer un peu scabreuse à cause certainement d'un manque de cohésion entre le style du soft et la console elle-même. En effet, un petit temps d'adaptation sera nécessaire afin de parvenir à gérer parfaitement les personnages, notamment lorsqu'il s'agit par exemple de changer d'étage avec le même protagoniste. Bien que peu dérangeante en phase de jour, la trop grande sensibilité du joystick pourrait s'avérer fatale en phase de nuit, il faudra donc veiller à manipuler le joystick avec la plus grande précaution.

Les menus d'interactions du jeu vont également parfois se chevaucher si vos objets sont trop proches les uns des autres, il faudra donc faire attention à bien utiliser les touches analogiques pour changer d'action avant de se tromper, bien qu'une erreur n'est pas dramatique puisque chaque action peut être annulée à tout moment et toutes les ressources seront alors récupérées dans leur intégralité. Ce manque d'ergonomie n'est heureusement pas présent pendant les phases de nuit, puisque chaque objet est assez éloigné des autres pour éviter toute mauvaise manipulation.

Outre les quelques petits défauts du soft, ce dernier s'avère donc assez maniable une fois l'habitude d'une certaine douceur prise avec le joystick et l'utilisation des touches analogiques comprise.

Bande son

Si une chose devait être mise en avant pour le côté du bon maintien de l'ambiance globale du jeu, c'est bien la bande son. Bien qu'aucune voix ne soit utilisée sur le jeu, sans doute pour accentuer le côté sombre et dérangeant du soft, la musique parvient sans fausse note à nous plonger dans une ambiance sombre, reflétant bien le côté méconnu de ce qu'est la guerre pour des civils sans armes et voués à survivre en se contentant de ce qui est trouvable dans les poubelles ou abandonnés sur les cadavres de soldats tombés au combat. La musique se contente de quelques sons mis les uns à la suite des autres grâce à quelques instruments, mais le tout coïncide tellement avec l'ambiance générale du soft, que cela ne choquera les oreilles de personne, à moins que le jeu n'est pas été compris. Les bruitages pour les actions des personnages sont tous en adéquation avec l'action réalisée et, ces derniers lors des phases d'exploration la nuit, sauront vous mettre un léger stress, surtout quand il s'agit de fouiller en silence avec un ennemi à l'étage du dessus. Serrant les dents, vous espérerez que votre personnage ne fera pas trop de bruit.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Pour pouvoir survivre, il faut un toit, chose que votre groupe possède dès le début de l'aventure. Maison délabrée ou vieil immeuble en ruine, tout fait l'affaire pourvu que cela protège du froid et de la pluie.
« Ce qu'il y a de bien avec les guerres civiles, c'est qu'on peut rentrer manger à la maison. »

This War Of Mine: TLO saura vous offrir plaisir mais également vous déranger quand il le faudra. De part son grand nombre de personnages jouables mais également via le fait de pouvoir créer vos propres protagonistes, le soft saura se renouveler pour vous offrir une expérience différente basée sur les caractéristiques spéciales de chacun des individus. Il en va de même pour votre lieu de résidence qui changera selon vos parties, tantôt vous survivrez dans un immeuble en ruine, tantôt dans une grande maison sur trois ou quatre étages avec un jardin, voire même une cabane dans l'arbre si vous êtes chanceux, bien qu'elle ne serve à rien pour votre survie hormis vous offrir quelques ressources basiques pour commencer la partie. Au-delà de cette rejouabilité très grande grâce à la diversité des personnages et des lieux à rénover et à visiter la nuit, This War Of Mine: TLO se voit également offrir une difficulté variable dans un même lieu. Dans une partie, vous rencontrerez des collecteurs qui ne vous feront pas de mal et vous laisseront vagabonder à votre guise dans le lieu sans jamais rien dire et, dans une autre, vous tomberez nez-à-nez dans le même lieu avec des ennemis féroces qui tireront sur vous à vue.

Le seul bémol du soft réside dans sa redondance en début de partie qui se résume à toujours faire la même chose, mais c'est une chose bien vite oubliée tant il vous est possible de changer votre façon de jouer une fois les premiers jours passés. Vous pourrez compter une fois sur vos expéditions nocturnes et une autre fois sur un développement à l'intérieur même de votre bâtisse d'ateliers suffisamment sophistiqués pour savoir vous nourrir et survivre sans trop devoir mettre le nez dehors (à l'exception bien entendu du bois qui ne pousse pas dans le grenier !). Vous pourrez aussi très bien jouer les mère Térésa et venir en aide à tous ceux qui vous demanderont de l'aide, que ce soit à votre porte ou à l'extérieur, tout comme vous pourrez devenir de véritables monstres et prendre d'assaut un hôpital pour en tuer les résidents.

La présence d'enfants ou non dans votre équipe de survivants modifie également votre façon de (re)jouer puisque cela implique une gestion différente de votre groupe tant pour la collecte que pour les phases de journée où le plus clair du temps sera passé à crafter et se reposer. La gestion du temps étant très importante, il est logique que la présence d'un poids supplémentaire à la base incapable de faire quoi que ce soit changera votre façon de jouer et donc votre façon de survivre.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Malheureusement, la guerre s'avère parfois cruelle et vous devrez peut-être vous séparer de l'un de vos personnages, mort au combat ou tout simplement de faim, voire de la maladie.
« Dans la guerre moderne ... Vous mourrez comme un chien sans raison valable. »

Pour la partie trophées, rien de bien insurmontable à réaliser pour l'obtention du Graal que représente le platine. Chaque trophée est généralement lié à une action bien précise comme le fait de crafter des lits ou un événement particulier comme l'arrivée de l'hiver par exemple. Les trophées se débloquent donc dès lors d'eux-mêmes pendant votre cheminement à travers les différentes parties que vous réaliserez. Bien évidemment, tout peut être réalisé en une seule histoire mais cela demandera beaucoup d'organisation et de patience, ce qui pourrait amoindrir le plaisir de cette expérience vidéo-ludique qu'est This War Of Mine: TLO. Il n'y a pas non plus à soupirer de la présence d'un ou plusieurs trophées chronophages ou impossibles à réaliser, juste certains qui prendront plusieurs jours in game à être réalisés plutôt que quelques heures durant les phases de journées.

Partant de ces informations, le platine est loin d'être une montagne à escalader mais plutôt une longue route à faible pente qu'il faut parcourir du début à la fin pour en arriver au sommet. Une fois le platine en poche, vous pourrez au moins être satisfaits de vous dire que le jeu est maîtrisé, que chaque facette de ce dernier aura été parcourue (bien que tuer quelqu'un soit une action qui n'est réellement pas nécessaire pour l'obtenir), sans presque aucune exception. Si lors d'une partie basique, certains trophées vous échappent, vous pourrez d'ailleurs passer par le mode "Écrire son histoire" afin justement de pouvoir sélectionner vos propres règles de jeu pour vous faciliter la vie et pourquoi pas gagner un peu de temps sur la réalisation de tous les trophées.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

This War Of Mine: TLO est un jeu qui dans son ensemble se laisse jouer avec beaucoup de plaisir. Le jeu se repose sur un gameplay à la portée de tous et qui ne prend que peu de temps à être maîtrisé. Chaque partie réalisée se montrant différente, tout le monde peut y trouver son compte et gérer comme il l'entend sa petite bande de survivants. Le jeu parvient à séduire grâce également à son ambiance assez froide, qui nous plonge sans rater dans l'univers de la guerre vu par les innocents qui n'ont d'autre choix que de se débrouiller tandis que les soldats s'entre-tuent. Bien qu'à déconseiller aux plus jeunes pour son côté dérangeant et sa forte tendance à impliquer moralement le joueur dans ses actions, il est un jeu qui sait rester en mémoire et dont la rejouabilité saura le tenir éloigné du placard. Le platine assez aisé à obtenir malgré l'un ou l'autre trophée qui demande un peu plus de travail saura également vous faire apprécier votre/vos partie(s) sans prise de tête.

Je recommande ce jeu :
À un public averti