Test : The Walking Dead : Michonne


The Walking Dead : Michonne
  • 0
  • 0
  • 21
Note des joueurs :
4/5 - 31 notes
Note des 100% :
3.9/5 - 31 notes

The Walking Dead : Michonne

ps4


21 trophées au total
0 trophée caché

1111 joueurs possèdent ce jeu

100% par : 1026 joueurs (92 %)
Note du jeu
11/20
Discuter du test

Test du jeu
The Walking Dead : Michonne

  • Test rédigé par Troywarrior le 05-11-2016 - Modifié le 20-12-2016


Introduction


Découvrez la nouvelle création Telltale. Le Spin-Off à la sauce Michonne
Image


“La vie, le malheur, l'isolement, l'abandon [...] sont des champs de bataille qui ont leurs héros ; héros obscurs plus grands parfois que les héros illustres.” Victor Hugo (Les misérables)


Image
Qu'on le veuille ou non, il est impossible aujourd'hui de passer à côté des phénomènes AMC et HBO : The Walking dead et Game of Thrones, ils sont incontournables. Cui bono? Sans conteste les studios Telltale Games, qui ont su intelligemment et avec énormément de talent, surfer sur la vague en adaptant ces deux monstres du petit écran.
Rarement un tel talent d'assimilation ne s'est vu dans des jeux vidéos issus de séries/films, principalement pour The Walking Dead, nous proposant des scenarii alternatifs d'une qualité parfois supérieure à celui de sa muse.
Pour nous faire passer plus agréablement la pilule de l'expectative de la saison 3, c'est à l'histoire de la BD que notre studio préféré a décidé de s'attaquer en 2016. Avec pour tête de proue la très charismatique Michonne.
Pour les adeptes du comics : sachez que cette nouvelle production Telltale vous fera découvrir les événements, non traités ni dans la série ni dans le Comics, vécus par Michonne lorsqu'elle a quitté le groupe de Rick après l'arc Negan (ce test lui appartient), et aussi ce qui l'a fait revenir.

Néanmoins, qui dit spin-off dit généralement surexploitation d'une licence qui marche. Qu'en est-il pour ce nouvel opus? Deux zombies tenus en laisse, la main sur le Katana (même si la peur vous assaille), analysons donc The walking Dead : Michonne.


Image
Rongée par son passé, Michonne tente de survivre sous le poids de ses remords et des fantômes qui la hantent. Sous les apparences d'une redoutable guerrière se cache une mère détruite et une femme en quête de rédemption.
Mais la peine est parfois trop lourde à supporter, les blessures trop profondes pour cicatriser et la douleur qu'elles provoquent insupportable. C'est lors d'une tentative pour mettre fin à vos souffrances que vous rencontrez Pete, qui vous stoppera à temps. "Capitaine" d'un petit équipage voguant sur les eaux en quête de survivants, Pete arrivera, malgré votre caractère solitaire, à vous faire rejoindre ses compagnons.

L'intrigue commence lors d'un de vos voyages menant votre bateau vers des marchands avec qui vous avez l'habitude de commercer. Personne ne répond à vos appels radio et l'endroit où normalement sont installés lesdits marchands est étrangement désert et silencieux. Soudain, un appel à l'aide à peine audible d'une femme inconnue traverse les ondes de votre radio, disparaissant dans les grésillements du haut-parleur. Après avoir débattu avec l'équipe, vous décidez, avec Pete, de trouver l'origine de ce message et d'aller explorer l'épave d'un paquebot échoué non loin.

Une décision qui s'avérera lourde de conséquences...

Contenu du jeu


Un volet placé sous le signe de l'action
Image
On prend les mêmes et on recommence. Rien de bien nouveau dans le monde de Michonne, histoire évolutive en fonction de vos actions et décisions, narrée sous le contrôle relatif de votre manette. On peut craindre d'ailleurs une certaine lassitude à entamer ce nouveau jeu, après avoir côtoyer ce style au minimum une bonne vingtaine d'heures sur les 2 saisons précédentes (voir plus si vous avez fait toutes les licences du studio). D'autant plus que cette fois, seuls 3 épisodes nous sont proposés. Un format extrêmement surprenant quand on connaît la longueur standard des œuvres du studio. Auraient-ils basculé dans le scénario "discount"?
Mais c'est sans compter sur la "Telltale touch" qui arrive malgré tout à trouver le petit plus qui arrive à le différencier. A l'inverse de ce que vous avez connu, vous vous en apercevrez dès les 5 premières minutes, ce nouvel opus sera violent ou ne sera pas.

Image
Oubliez tout ce que vous avez connu avec Lee et Clémentine. Vous ne fuirez plus devant vos ennemis, c'est sabre à la main que vous réglerez désormais le problème zombie. Têtes qui volent, mâchoires sectionnées et membres virevoltants accompagneront vos pérégrinations (Moi, quand on m’en fait trop j’correctionne plus, j’dynamite, j’disperse, et j’ventile). Se voulant plus proche de l'univers du comics, on sent très rapidement que ce nouveau chapitre est bien plus sombre, gore et adulte que les précédents jeux et vous en aurez la confirmation au fur et à mesure de votre avancée.

Image
Autre aspect amené avec beaucoup plus de noirceur : le sort des personnages. Attendez-vous à voir les humains traités de la même manière, voir pire, que les marcheurs. Opération d'extraction de balle sans anesthésie, meurtres gratuits de familles entières sont quelques exemples parmi tant d'autres, sciemment éludés pour ne pas trop vous gâcher le plaisir (si j'ose dire) de la découverte.
The Walking Dead : Michonne se démarque donc de ses cousins par le rapport du personnage principal avec le monde l'entourant. Autant avez-vous pu ressentir, lors des 2 précédentes saisons, des sentiments tantôt paternalistes, tantôt infantiles, vous découvrirez ici la psyché d'une personne violente, emplie de rage et peu touchée par le sort de ceux qui se dressent devant elle (moi doux? tu veux rire!)..

Image
Un volet consacré à Michonne ne pouvait être que violent, certes, mais au-delà de la rage physique de cette guerrière, c'est également à sa violence psychologique que vous serez confronté. A l'instar du côté physique, vous découvrirez dès les 5 premières minutes les démons qui hantent votre esprit. Par des flash-back segmentés au relent "Maxpaynien", vous apprendrez, au fur et à mesure de l'histoire, ce qui est véritablement arrivé à votre famille et les raisons de la fracture psychologique dont vous êtes victime aujourd'hui. Mention spéciale d'ailleurs aux excellentes transitions réalisées durant le jeu entre le scénario principal et les souvenirs de Michonne.

Image

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Des QTE agressifs, à l'image de l'héroïne
Image
Les graphismes sont proposés, comme à l'habitude, en ombrage de celluloïd. On notera cependant un style graphique plus brut, qui colle d'ailleurs parfaitement avec l'univers général du jeu. Des traits plus appuyés et noircis exacerbant le côté BD animé par rapport aux jeux précédents.
Bien évidemment, les goûts et les couleurs sont propres à l'appréciation de chacun, mais cette typologie est indéniablement de qualité et a un grand pouvoir d'immersion pour le joueur dans ce côté histoire narrée dont vous êtes le protagoniste.
Concernant la bande-son, on peut regretter l'absence de la voix originale de Danai Gurira mais celle de Samira Wiley est parfois à s'y méprendre, le reste des doublages en VO des acteurs est, comme nous y a toujours habitué la licence, de très bonne qualité. Une très belle réussite également à souligner dans la musique est notamment le titre Gun in my hand présent sur l'excellent générique d'introduction de chaque épisode, d'une qualité visuelle bluffante et aux allures de celui d'un James Bond.

Image
Afin de mieux correspondre à la personnalité de Michonne que tous les fans connaissent, par le comic ou la série, Telltale a encore amélioré son système d'action. Les QTE sont nerveux, agressifs et violents à souhait : bref, adaptés à notre amazone tressée.
Les animations s'enchaînent parfaitement avec le déroulement narratif, et les touches nécessaires à la réalisation des QTE sont beaucoup plus en adéquation avec les déplacements qu'ils provoquent à l'écran. Fini le simple (carre) pour esquiver, se relever et frapper tout en un, désormais, chaque mouvement de votre personnage nécessite une action de votre part. (le fil vert sur le bouton vert)
Pour les phases d'exploration, rien de bien neuf au Royaume du Danemark, des déplacements limités et lents, gros défaut des jeux Telltale.

Image
Autre défaut majeur du jeu, et par extension de Telltale Games : le cœur de la machine ne semble pas avoir évolué depuis 4 ans. On commence à ressentir l’essoufflement de ses capacités, plus encore sur ce volet, The Walking Dead : Michonne étant beaucoup plus agressif et porté sur l'action que ses prédécesseurs. Les lags et autres freezes commencent à un peu trop sauter aux yeux, principalement dans l'enchaînement des phases d"action ou les changements de plan. C'est bien dommage quand on considère qu'il s'agit tout de même de l’attrait principal du jeu. D'ailleurs, et après concertation avec d'autres joueurs ayant terminé le jeu, confirmation m'a été donnée que dans mon malheur, j'ai néanmoins eu de la chance. En effet, des plantages purs et simples peuvent apparemment apparaître. Confirmant ainsi la faiblesse, inadmissible pour un jeu aussi court, du moteur graphique.

Image

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Un scenario court mais fignolé
Image
L'art est long, la vie courte. Celle du jeu sans aucun doute, 3 épisodes d'1h30 chacun. Grande problématique pour ressentir un plaisir total à jouer. Vous terminerez sûrement le jeu avec le même sentiment du trop peu. La grande force des Studios Telltale a toujours été le travail sur les personnages et l'empathie qu'ils arrivaient à nous faire ressentir. Or, dans ce spin-off, courte durée de vie oblige, il est très difficile de s'attacher à qui que soit au vu du manque de temps pour apprendre à découvrir leur personnalité. A l’exception de Michonne bien évidemment à qui on est attaché avant même de commencer et son deutéragoniste Pete, puisque souvent présent dans l'intrigue.
C'est avec grand regret que l'on voit le développeur californien tomber dans le piège du personnage stéréotypé, n'ayant pas le temps de créer ou plutôt de nous présenter une personnalité développée, on rencontre beaucoup de figurants qui se trouvent dans l'histoire plus par utilité que pour une raison réellement scénaristique.
C'est d'autant plus frustrant que les "méchants" de l'histoire sont vraiment appréciables (façon de parler), on sent un véritable potentiel charismatique qui malheureusement ne prend jamais véritablement son envol.

Image
Entendons-nous bien, le talent du studio est bien là : le scénario est intelligent et comme toujours très bien écrit et totalement inventé : la fibre créatrice et novatrice ne s'est pas encore envolée. L'intrigue nous mène d'une tension à une autre et la résolution finale, liant avec brio la conclusion de l'histoire principale et celle de Michonne, est parfaitement réalisée. Les scènes d'action sont quant à elles brutales et réalistes au possible : jouissives en un mot.
L'immersion est totale et le pari de s'approprier un héros dans sa personnalité et son rendu est de nouveau réussi par Telltale dans cet opus. Parole d'un puriste du Comics comme de la série, le studio a su faire du nouveau avec de l'existant. Malgré notre connaissance du personnage de Michonne, nous nous retrouvons embarqués dans une toute nouvelle aventure au scénario original et à l'intrigue nouvelle sans avoir un seul arrière goût de plagia ou de déjà-vu.
En résumé, le travail n'est pas bâclé mais simplement trop simplifié. Il aurait fallu de toute évidence au moins un épisode supplémentaire afin de permettre de mieux développer l'histoire et les personnages et surtout améliorer la qualité technique du support. On aurait à la limite pu pardonner la courte durée de vie si des efforts de développement technique avaient été fait en contrepartie. On prend un réel plaisir à traverser ces 3 épisodes mais, car il y un mais, on les termine avec une impression d'avoir dégusté une très bonne viande avec le regret qu'elle n'ait été accompagnée de l'excellente sauce servie habituellement en accompagnement et qui sublime le plat.

Image
Un point d'amélioration (quand même) réside dans le plaisir à reprendre la partie. On connaît bien sûr le concept avec Telltale, mais il faut avouer que les différents choix cruciaux proposés dans le volet Michonne excellent dans leur aspect dichotomique. L'influence de vos décisions sera particulièrement lourde pour ceux qui vous accompagnent. Particulièrement dans le dernier chapitre où la vie de trois de vos compagnons et donc la composition finale de votre groupe dépendra totalement de votre comportement et de vos paroles. Ainsi, malgré sa courte durée de vie, on pourra tout de même se consoler en reprenant l'histoire du début en explorant les possibilités qui nous sont offertes.

Image

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Cherche !! Cherche les trophées
Image
Ceux qui connaissent mes tests savent que mon plaisir à faire les trophées/platine/100% vient de la difficulté d'obtention et/ou de complétion et que mes notes sur ce chapitre sont exponentiellement élevées en fonction de ladite difficulté.
J'accorde tout de même un 2 a celui-ci, même si la difficulté des trophées est inexistante, leur obtention dépendant simplement de l'avancée dans l'histoire quels que soient vos choix.. comme d'habitude.
Mais l'histoire étant plaisante à suivre, je pense que l'on peut leur transposer ce plaisir. (oui je sais, je suis magnanime)

Image

 

Note : 2/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
11/20

Depuis leur série de "sans fautes" qui a commencée par "The Walking Dead", "The Wolf among us" et consorts, Telltale games nous avait habitué à une confiance aveugle envers ses productions. The Walking Dead : Michonne n'est pas un échec en soit dans cette lignée mais tire en revanche un signal d'alarme à l'oisiveté technique dont peuvent être victime les "géants" des jeux videos. Les ingrédients certes sont tous présent : un scénario construit et immersif, des graphismes de qualité, des dialogues intelligents et dignes des meilleurs scripts et pourtant... un manque de saveur se fait ressentir sur l'ensemble. Les puristes sauront pardonner néanmoins ces lacunes, d' autant plus que certaines améliorations, notamment en matière de gameplay et surtout pour les QTE, annoncent de bonnes augures pour la saison 3 de la série. Wait and see...

Je recommande ce jeu :
Aux fans de la série, À un public averti