Test : Submersed


Submersed
  • 1
  • 8
  • 3
  • 10
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

Submersed

ps4


22 trophées au total
4 trophées cachés

7 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 3 joueurs (43 %)
100% par : 3 joueurs (43 %)
Note du jeu
12/20
Discuter du test

Test du jeu
Submersed

  • Test rédigé par matrobymat le 13-05-2019 - Modifié le 13-05-2019


Introduction


Submersed est un jeu d'aventure, de type survival-horror, en vue à la première personne, développé et édité par le studio indépendant espagnol Main Loop videogames. Il est sorti le 27 mars 2019. D'apparence sans prétention, parvient-il pour autant à tenir le joueur en haleine de par une ambiance travaillée ? Découvrons le ensemble.

Contenu du jeu


Le seul moment d'épouvante du jeu, savourez-le
Submersed est bien évidemment un jeu entièrement solo. Vous incarnerez un sauveteur héliporté, dont l’équipe a reçu un appel de détresse en provenance d’un centre de recherche basé en pleine mer.

A votre arrivée sur place, vous ne serez accueilli que par des cadavres et par des requins qui semblent non seulement affamés et agressifs, mais également plus intelligents que la moyenne. Vous aurez pour mission de trouver et d’aider les éventuels survivants, en restant vous-même en vie si possible. Le scénario n'est pas forcément très travaillé, votre seule tâche sera de chercher un moyen de vous frayer un chemin afin de réussir à trouver de l'aide pour vous échapper. Les personnages ne sont pas très travaillés, leur histoire n'est quasiment pas développée, à peine effleurée en surface.

Il faudra compter une dizaine d’heures pour boucler l’aventure une première fois. Cela semble malheureusement assez court, et tout au long du jeu vous aurez un curieux sentiment d’inachevé. Les influences de Submersed sont nombreuses, mais ne sont que très légèrement suggérées. Les idées ne sont pas mauvaises, mais pas assez poussées pour donner une vraie identité au titre.

Les endroits visités sont tous très semblables, cloisonnés, bien trop dirigistes. Ce qui se passe dans cette base est annoncé bien trop vite, et aucun bouleversement de scénario ne viendra étonner le joueur. La pauvreté des notes, le trop faible nombre d’armes, d’éléments à chercher ou à fabriquer, ainsi que l’absence de missions secondaires renforcent ce sentiment de travail bâclé, ou de trop faible budget qui n’a pas permis la réalisation escomptée.

Résultat, les chapitrent s’enchaînent, de manière agréable, mais bien trop rapidement et surtout, sans maintenir le joueur dans un état de nervosité auquel il est pourtant sensé être confronté dans ce type de jeu. J’y reviendrai un peu plus tard.

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Techniquement c'est ... moyen
Submersed est techniquement très très à la traîne. C’est un jeu digne du milieu de vie de la génération précédente de consoles.

Graphiquement, il fait un peu peine à voir. Les textures sont grossières, les effets (flammes, explosions, pluie) sont dépassés et ne font jamais mouche. Pire, le jeu est sombre, beaucoup trop sombre. Logique pour un jeu sensé jouer sur les émotions du joueur en lui procurant un sentiment d'angoisse me direz-vous, mais là vraiment, les développeurs ont forcé le trait. A chaque fois que j'ai voulu y jouer, j'ai du plonger la pièce dans l'obscurité la plus totale, car s'il y a trop de lumière, on n'y voit absolument rien. Même lorsque vous dégotez une lampe torche, et que la batterie de celle-ci est pleine, le faisceau lumineux est très faible (allô les ampoules halogènes). Pire, les développeurs n'ont pas prévu, comme c'est pourtant le cas dans tous les jeux actuels, une option permettant de modifier la luminosité du titre. Non, vous n'aurez pas le choix. Dans la même veine, le HUD est mal calibré, et le logo apparaissant dans le coin supérieur droit de l'écran vous indiquant si vous êtes repérable ou non était coupé sur mon écran. Comme il n'y a pas non plus d'option permettant de recalibrer la taille du HUD, j'ai du modifier le mode d'affichage de ma télé pour tout voir.

L'ambiance sonore est très importante pour un jeu de ce type de jeu. Là encore, Submersed n'atteint pas son ambition. La plupart du temps, il ne se passe rien. Là où vos oreilles devraient régulièrement être touchées par des petits bruits angoissants, des sons étranges ou des silences perturbants, l'ambiance sonore reste plate, fade, et comme l'ensemble du jeu : vide. C'est encore plus regrettable de constater que le jeu lance une musique (unique, et d'assez mauvaise qualité de surcroît) quelques secondes avant qu'un requin ne vienne vous taquiner. Une manière de vous dire "attention, bientôt tu vas avoir peur".

Le gameplay est d'un autre temps également. Votre personnage ne peut pas sauter. Il n'est pas capable non plus de se débarrasser d'un objet qui se trouve dans son inventaire. Si vous avez huit emplacements dans celui-ci, et qu'ils sont tous pris, vous ne pourrez jeter aucun objet s'il vous arrive d'en trouver un meilleur. Je sais qu'on est à l'ère du recyclage et qu'il ne faut rien jeter mais tout de même ... De la même manière, si votre inventaire est plein, et que le coffre fort dans lequel vous pouvez stocker vos objets en trop l'est également, vous êtes bloqué. La fonction "remplacer" n'existe pas, et c'est à vous de veiller à toujours laisser une case vide, dans votre inventaire ou dans le coffre, afin de pouvoir faire des échanges entre l'un et l'autre. C'est un détail certes, mais un détail représentant l'aspect général du jeu : bâclé.

Point positif tout de même, je n'ai déploré aucun bug, aucun ralentissement ou aucun problème de déblocage de trophée pendant le jeu.

 

Note : 2/5

Plaisir à jouer et à rejouer


La gestion de l'inventaire est calamiteuse
Submersed m'a rappelé à plusieurs reprises un certain Alien Isolation. Sans toutefois ne jamais réussir à l'égaler. Un personnage enquête dans une base dépeuplée, sombre, ou des événements sanglants ont eu lieu. Bien vite, un monstre tout puissant apparaît, face auquel le héros ne peut rien, et il doit user de ruse et de furtivité pour s'en sortir.

Mais là où Alien fait preuve d'une maestria dans l'ambiance, dans les jeux de lumière, dans l'angoisse permanente et la peur de se faire surprendre par l'ennemi, Submersed déçoit par un manque d'ambition, de contenu et de comportement des méchants.

Deux phases distinctes sont présentes : les phases d'exploration sous-marines, en scaphandre, et les phases d'exploration intérieures, à pied. Dans les premières, les plus anxiogènes, si vous vous faites attraper par le requin, c'est le one-shot, la mort instantanée. Bonne idée. Cependant, idée mal exploitée, puisque rendue trop balisée par la configuration des lieux. En effet, votre scaphandre dispose d'un voyant lumineux, qui passe du vert, à l'orange, puis rouge, selon que le requin est loin, s'approche, ou vous prend en chasse. Mais surtout, les passages sont bien trop linéaires et formatés. Vous vous trouvez sur des passerelles métalliques, droites, avec assez peu de chemins possibles, et surtout ponctuées par des abris sous lesquels vous pouvez vous cacher. Ces abris sont placés à distance exacte pour que vous puissiez vous y rendre, en fonçant, à partir du moment où le voyant est vert. Dommage.

Les phases intérieures sont encore plus frustrantes. Vous traversez des bâtiments vides, dans la pénombre. Le climat est propice à la tension, vous vous attendez à ce que quelque chose vous tombe dessus. Vous vous attendez à être attaqué par quelque chose. Vous vous attendez à entendre des bruits suspects. Et finalement .... rien. Une seule fois le jeu m'a fait sursauter. C'était au début de l'aventure, j'ai trouvé cela encourageant. Malheureusement, ce n'est plus jamais arrivé et à ma grande déception, il ne s'est plus rien passé. Je me suis finalement retrouvé à flâner, sans que rien ne vienne entraver ma marche. A quelques reprises j'ai bien du éviter des requins, mais comme je l'expliquais plus tôt, le jeu vous prévient en lançant une musique.

Le problème, c'est que là où Alien a introduit intelligemment d'autres ennemis (humains, robotisés ou extra-terrestres) pour maintenir la tension, Submersed s'en est tenu aux requins. De manière assez incompréhensible, la majorité de l'aventure se déroule dans des environnements où il n'y a pas d'eau. Vous comprendrez que niveau stress, on a fait mieux.

 

Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


L'ambiance est sombre, trop sombre, même avec la torche
La liste des trophées de Submersed est une franche réussite. Tout y est parfait. D'ailleurs, la liste est assez courte, puisque seulement 22 trophées la composent. Bien entendu, vous serez récompensé pour votre avancée dans l'histoire. Par la même occasion, vous débloquerez certainement quelques récompenses sans vous en rendre compte, félicitant quelques actions spécifiques, que vous réaliserez par vous-même, ou en vous forçant un peu. Retenons par exemple le fait de devoir frapper 5 requins, le fait de devoir trouver une certaine pièce secrète ou encore de faire exprès de mourir dans une explosion.

Jusque-là, aucune difficulté particulière, mais surtout, aucune action pénible ou rébarbative. Un bon point. Ensuite, Submersed réussit à introduire une certaine dose de challenge, pour nous chasseurs de platine. Viennent donc les deux trophées qui demandent un effort un peu plus conséquent. 

Tout d'abord (Or) Intouchable, qui vous demandera de réussir l'ensemble de l'aventure sans mourir. Certaines phases sont assez sensibles (il s'agit bien évidemment des moments où vous êtes au prises avec les requins), surtout celles dont je vous parlais plus haut, où le requin vous one-shot s'il vous attrape. Chose dont je n'ai pas encore parlé : il est impossible de sauvegarder par soi-même dans le jeu. Le jeu décide où est quand placer les points de contrôle. Ils sont assez bien placés, ni trop rapprochés ni trop espacés. C'est assez tendu par moment, mais rien qu'une gestion efficace de votre sauvegarde sur le cloud ou sur clé usb ne pourra empêcher.

Ensuite, viendra le trophée le plus compliqué du jeu, (Or) Sans aide, qui vous demandera de réaliser toute l'aventure sans utiliser d'item de soins. Tout est dit, ce n'est pas forcément simple, mais comme pour ce trophée vous pouvez mourir, il suffira de recommencer au checkpoint, si bien sur vous décidez de faire plusieurs runs pour obtenir le platine.

Un sans faute donc.

 

Note : 5/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12/20

Même si l'idée semblait intéressante de prime abord, le soufflet retombe bien vite dès que le joueur se rend compte que la tension qu'il s'attendait à ressentir n'est finalement pas présente. Les concepts qui auraient pu être intéressants ne sont qu'effleurés, et de bien trop loin pour que ce jeu, tout de même sauvé par sa liste de trophées sans faute, soit un bon jeu.

Je recommande ce jeu :
À tous