Test : Submerged


Submerged
  • 1
  • 4
  • 5
Note des joueurs :
4.3/5 - 6 notes
Note des 100% :
4.3/5 - 6 notes

Submerged

ps4


10 trophées au total
0 trophée caché

104 joueurs possèdent ce jeu

100% par : 66 joueurs (63 %)
Note du jeu
12/20
Discuter du test

Test du jeu
Submerged

  • Test rédigé par Ghalheon le 09-08-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Après une longue dérive sur l'océan, un tout nouveau monde à explorer.
"Je dois mettre Taku à l'abri..."

Submerged est un jeu d'exploration contemplative saupoudré d'un scénario dramatique, développé par Uppercut Games, un petit studio indépendant constitué de six personnes spécialisées auparavant dans les jeux pour smartphone. Ils ont donc fait le pari de proposer un jeu atypique pour leurs premiers pas sur la Playstation 4.

L'aventure est vécue au travers de Miku, une adolescente qui navigue sur l'océan accompagnée de son petit frère Taku à l'aide d'une barque qui se laisse emporter par le courant. Leur dérive s'arrête au contact d'un édifice, surmonté d'une immense horloge qui jaillit hors de la surface de l'eau.

Vestige d'une civilisation passée, une ville entière à moitié submergée par les flots les entoure, la faune et la flore ayant repris leurs droits sur l'humanité qui semble avoir totalement abandonnée la zone. Le jeune garçon blessé ne peut en aucun cas se déplacer, même respirer semble être pénible, et sa sœur doit le porter pour le mettre à l'abri dans le bâtiment. Miku n'a d'autre choix que de partir explorer les environs en espérant trouver des kits de survie afin de prendre soin de son petit frère. La jeune fille s'exécute alors sans se préoccuper de sa propre santé.

Contenu du jeu


De l'exploration, de l'escalade, des rencontres insolites, des collections à compléter.
"Taku a besoin de soins il faut que j'explore ce monde étrange..."

Submerged proposera une exploration d'un monde en ruine embelli par une nature foisonnante qui a investi les lieux.

Dans un premier temps, le bateau motorisé vous permettra de vous déplacer là où bon vous semble, de faire un repérage des lieux entre les différents bâtiments, monuments et gratte-ciels. Vos pérégrinations à la surface de l'eau vous amèneront à faire la rencontre de la faune locale constituée principalement d'oiseaux et, sans surprise, de créatures aquatiques. Alors que la majestueuse baleine ne prêtera aucune attention à votre passage, les dauphins seront au contraire des compagnons de route joueurs et très bavards de par leurs sifflements incessants.

La longue vue mise à votre disposition sera un outil indispensable pour localiser et identifier différents éléments cachés. En plus des kits de survie, Miku pourra mettre la main sur des secrets qui racontent l'histoire de ce lieu sous forme de dessins très simples, mais également sur des épaves d'embarcations qui amélioreront votre bateau (un boost dont la jauge augmentera au fur et à mesure de vos trouvailles).

L'autre phase de votre recherche sera plus verticale, et consistera à escalader par tous les moyens possibles (corniche, échelle, tuyaux, plantes...) des bâtiments délabrés à la recherche des objets que vous auriez pu repérer précédemment. Les différentes ascensions ne seront pas linéaires et offriront différents chemins possibles, plus ou moins cachés, qu'il faudra arpenter pour espérer compléter votre collection de secrets et ainsi mieux comprendre le contexte historique du jeu. En effet, chacun des dix kits de survie à retrouver fera progresser le scénario peu importe l'ordre dans lequel vous les retrouvez. Une sensation de liberté qui, bien que sans réelle influence, vous permet d'avancer à votre rythme sans aucune contrainte.

Ajoutons pour finir un mode photo qui permettra à tout instant en mettant le jeu en pause de prendre des clichés avec l'angle, zoom, ainsi que la position de votre choix. Un trophée très accessible lui est d'ailleurs consacré en l'utilisant au moins une fois. Sans être extraordinairement performant ni très utile, ce petit outil a au moins le mérite d'exister.

C'est le point faible du jeu, un contenu assez sommaire donc qui ne vous prendra que quelques heures, une dizaine grand maximum pour en faire le tour, mais ce n'est pas non plus le but ultime d'un tel jeu.

 

Note : 2/5

Aspect technique du jeu


Un monde ouvert qui évolue en fonction de la météo et du cycle jour/nuit
"Une lumière clignote là-haut, un peu d'escalade ne me fera pas de mal..."

Sans être un éblouissement pour les yeux (il faut remettre le jeu dans son contexte : ce n'est pas un jeu avec un budget qui explose les records), les graphismes sont travaillés : les reflets dans les vitres, les couleurs, tout comme les effets lumineux qui changent radicalement avec le cycle jour/nuit et la météo changeante. Les levers et couchers de soleil sont agréables mais l'apparition de la lune par temps d'orage est un spectacle particulièrement saisissant.

De plus, l'environnement est détaillé, notamment le soin apporté à l'architecture des bâtiments. Si vous prenez le temps d'observer et d'analyser (c'est aussi l'intérêt d'un tel jeu), vous remarquerez qu'à l'instar d'un ville actuelle, chaque immeuble est unique, chacun possède son style architectural, les matériaux utilisés sont variés (acier, brique, béton, pierre taillé). Mais cela ne s'arrête pas aux constructions, les plantes, fleurs et arbres aussi sont agréablement bien rendus et le tout bouge au gré du vent. On se retrouve donc dans un monde qui n'est pas figé dans le marbre, grouillant de vie et gratifié par une ambiance sonore plutôt réussie.

Les cris des animaux, le chant des oiseaux, le vent qui souffle avec plus ou moins d'intensité suivant votre altitude, ou encore les édifices en ruines qui provoqueront des sons de ferraille ou de pierre qui s'effrite : tout y est pour augmenter votre immersion dans le jeu.
Les musiques accompagnant toute cette ambiance sonore sont majestueuses, les morceaux au piano sont tout simplement sublimes. Les thèmes sont certes peu nombreux mais habilement choisis, plus calmes et las de nuit sur votre barque alors que le rythme sera accéléré pour dynamiser votre progression lors d'une ascension.

Malheureusement, tout n'est pas parfait. Même si la modélisation de notre héroïne est correcte, ses animations sont loin d'être une réussite. Un travail plus soigné aurait été très appréciable surtout pour un jeu à la troisième personne où l'on voit constamment notre personnage se mouvoir. Ajoutez à cela des baisses de framerate régulières qui provoquent de forts ralentissements, ce qui est loin d'être agréable. Heureusement, cela n'intervient que pendant les phases en bateau, à pied le jeu reste très fluide.
On peut cependant souligner l'effort des développeurs qui nous proposent un jeu exempt de bug ou de crash en version initiale ce qui est loin d'être une généralité de nos jours, que ce soit de la part des studios indépendants comme des plus gros studios.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Simple et pourtant si rafraîchissant pendant quelques heures d'émotion.
"Whaou ! Un kit de survie ! Je vais vite rejoindre Taku..."

Le commandes sont intuitives et simples à prendre en main, de jeunes enfants n'auraient aucun mal à parcourir le jeu. Il n'y aucun moyen de mourir : même si les baleines pourront chahuter votre frêle esquif, il n'y a pas de danger ni d'ennemi. Il est impossible de tomber et le jeu ne présente aucun défi, il suffit simplement d'explorer et trouver les différents objets cachés. On aurait apprécié quelques moments de réflexion lors des ascensions avec des caisses ou des planches pour agrémenter notre prospection mais il ne faudra pas compter dessus. La simplicité du gameplay ajoutée à une ambiance sonore presque magique rend votre voyage relaxant.

Le calme et la sérénité des lieux sont apaisants pour l'esprit, pour peu que l'on y soit sensible. Sans aucun doute, les amoureux transis de sensations forte à la jouabilité nerveuse y seront totalement indifférents, mais parfois, il faut changer d'horizon et voir d'autres choses. Un plaisir vidéo-ludique, offrant une bouffée d'air frais, peut s'avérer extrêmement agréable.

Il est à noter qu'une fois le scénario terminé, il vous est possible de continuer l'exploration en quête des ultimes secrets manquants à votre collection. Une bonne chose car la logique de beaucoup de personnes sera de suivre le scénario et de s'occuper des collections manquantes par la suite. En revanche, il n'y a pas de New Game Plus et, pire encore, si jamais vous souhaitez recommencer une nouvelle partie, il faudra supprimer manuellement votre sauvegarde de la console car le menu du jeu ne propose aucune gestion.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Une cueillette de trophées qui se fera aussi simplement qu'une ballade en pleine nature.
"Cela ne suffira pas à le remettre sur pied, demain j'irai en trouver d'autres..."

Submerged vous permettra de chasser dix trophées, bien que "chasser" soit un bien grand mot, puisque la plupart des trophées tomberont tout à fait naturellement au fil de votre aventure. On peut quasiment accomplir l'ensemble des trophées sans même consulter la liste car un suivi de votre progression est disponible directement dans le jeu. Ce dernier est formé d'un menu classé par catégories : "Notre histoire", "L'histoire de la ville", "Créatures" et "Monuments" qui sont autant de trophées correspondant. La cueillette des différents objets cachés ne vous demandera pas d'effort particulier et la grande majorité d'entre eux sera ramassée au fur et à mesure, en suivant le scénario, si vous prenez bien le temps de les repérer avant de commencer une ascension. Ajoutez à cela la visite de tous les hôtels et du point le plus haut sur la carte, deux trophées qui tomberont sans effort pendant votre recherche des 60 secrets.

Il ne vous restera donc plus que la collecte des 26 améliorations pour votre bateau à moteur, probablement la moins évidente du jeu, étant donné que les petites épaves sont plus difficiles à localiser ainsi que trois actions spécifiques à réaliser.
Il vous faudra en effet utiliser le mode photo au moins une fois (ce qui ne prend que quelques secondes), visiter les quatre frontières N/S/E/O de la carte et passer un cycle complet jour/nuit (environ 40 minutes en temps réel) en bateau. Les deux derniers étant sensiblement liés, il paraît logique de les aborder en même temps.

Une liste courte sans grand challenge, tout comme le jeu, qui s'intègre de façon quasi idéale à l'expérience que vous aurez en vous plongeant dans Submerged.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12/20

Se lancer sur le terrain des jeux de salon avec des joueurs de plus en plus exigeants et de surcroît avec un jeu atypique qui ne plaira très probablement pas à une grande majorité de joueurs est comme une mission suicidaire, le pari est très risqué. Pourtant, Submerged possède des qualités évidentes qui transporteront pendant quelques courtes heures des personnes réceptives à son univers, qui apprécient l'art et la poésie, grâce à des mélodies envoûtantes et une ambiance magique.
Une belle histoire telle un conte pour enfant à vivre et surtout à ressentir.

Je recommande ce jeu :
Aux enfants, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile