Star Wars : Battlefront II

Star Wars : Battlefront II

ps4

1
2
15
26
11
6

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 17/11/2017
Genre(s) : FPS
Territoire(s) : FRANCE

5472 joueurs possèdent ce jeu
44 trophées au total
21 trophées online
21 trophées cachés
1 DLC

Platiné par : 675 joueurs (12 %)

100% par : 638 joueurs (12 %)


Note des joueurs :
3.9/5 - 65 notes

Note des platineurs :
3.5/5 - 12 notes

Test rédigé par Aelon le 07-12-2017 - Modifié le 07-12-2017

Introduction

Plutôt que de vous faire l'affront de tenter de vous présenter Star Wars, parlons de Star Wars Battlefront, le premier des jeux de la saga culte à arriver sur la PlayStation 4.

Jeu très moyen à sa sortie qui a su compter sur plusieurs DLC pour passer d'un contenu pauvre à quelque chose de plus conséquent, le jeu avait déçu par l'absence d'un mode solo, mais aussi des modes multijoueur assez limités qui n'exploitaient parfois qu'une infime portion de la saga, notamment en ce qui concerne ses vaisseaux spatiaux.

Une suite avait bien évidemment été annoncée après le succès du premier jeu et devait comprendre un mode solo, mais aussi des DLC gratuits. À cette annonce, plusieurs joueurs s'étaient alors demandé ce qui avait poussé à un tel choix, pour découvrir quelques mois avant sa sortie la vraie raison. Il ne sera ici pas question de polémiquer éternellement sur le choix des micro-transactions qui devaient à la base contrôler tout le jeu pour le rendre "Pay-To-Win" malgré son prix d'achat.

EA a déjà fait machine arrière et (quelque peu) corrigé le tir avant la sortie de Battlefront II afin d'apaiser les fans... Bien que les micro-transactions sont déjà annoncées comme simplement suspendues et non supprimées.

Ainsi donc, que vaut réellement ce Star Wars Battlefront II ? Les promesses ont-elles été tenues ?

Le test se base sur la version 1.04 du jeu ainsi que sur la version de base proposée au prix d'achat classique d'un jeu vidéo. Les éventuels changements à venir avec les DLC ou mises à jour sauraient peut-être corriger progressivement certains problèmes, mais il n'empêche que Star Wars Battlefront II sort tel quel et sera ainsi jugé sur ce qui est proposé initialement.

Contenu du jeu

Image

Le jeu est divisé en trois grandes parties, à savoir Campagne, Arcade et Multijoueur.

Commençons par ce que les joueurs avaient demandé à la sortie du premier Battlefront sorti sur PS4 : la campagne. Cette dernière comprend treize missions différentes dans lesquelles vous incarnez Iden Versio, la chef d'une escouade d'élite de l'Empire appelée "Inferno". Divers personnages emblématiques seront également jouables durant la Campagne qui vous fera voyager d'Endor à Jakku en passant par d'autres planètes que je vous réserve la surprise de découvrir. Iden dispose d'un droïde extrêmement moderne qui pourra pirater des portes, ou bien la protéger. Vous pourrez en effet découvrir le principe des cartes des étoiles (sur lesquelles nous reviendrons bien évidemment en temps voulu), à savoir équiper trois bonus qui vous permettent notamment de changer vos capacités, voire améliorer certains aspects de votre personnage comme le délai de régénération de votre vie. Vous ne pourrez en revanche pas manipuler énormément d'armes, mais celles que vous pouvez tester sont déjà un bon moyen de découvrir ce que propose le Multijoueur.

Vient ensuite le mode Arcade. Soyons clair, c'est une grosse déception. 8 missions sont disponibles pour chaque Côté de la Force, soit 16 au total, mais il s'agit de zones de combats minuscules avec des objectifs terriblement courts. Vous devrez y décimer tous les ennemis qui arriveront, mais le nombre d'éliminations n'excédera jamais 50 ! Les parties se finissent ainsi en moins de 2 à 3 minutes chacune, et vous plierez vite les missions de base. Car oui, chaque mission du mode Arcade comprend trois niveaux de difficulté qui sont en réalité plus des façons de combler le vide de ce mode, puisque certains bonus s'activeront en permanence dans les difficultés plus élevées... De plus, ces missions ne sont pas réalisables en Multijoueur, seule une coopération à deux joueurs en écran splitté est possible. Il est certes possible de personnaliser une bataille en mode Arcade pour augmenter le nombre d'ennemis à tuer, mais il n'a franchement aucun n'intérêt.

Et enfin, le mode le plus "conséquent" de Star Wars : Battlefront II, j'ai nommé le Multijoueur. Il faut croire que les développeurs ont entendu les plaintes des joueurs sur le premier opus concernant le manque d'intérêt de certains modes multijoueur ou l'absence d'un solo, car ici, il y a un solo et encore moins de modes de jeu que dans le premier ! C'est tout simplement un comble, sachant que 2 des 5 modes n'ont presque aucun intérêt.

Pour commencer, mode de jeu majeur de cet opus, l'Assaut galactique vous propose de participer à une bataille opposant deux équipes de 20 joueurs. L'une des deux équipes doit réaliser des objectifs, comme capturer une zone, détruire un élément, etc., ce qui rappellera le mode Ruée des jeux Battlefield. Bien évidemment, l'autre équipe doit éliminer les ennemis et épuiser le nombre de tickets de réapparition. Vient ensuite le mode Combats spatiaux, où 2 équipes de 12 joueurs "s'affrontent" sur plusieurs zones, l'une des équipes devant détruire des objectifs défendus par l'autre. Dernier mode réellement intéressant : Affrontement héroïque. Contrairement au jeu précédent, vous n'y incarnez ici que des héros ! On saluera cette nouveauté qui offre donc la possibilité de faire s'affronter deux équipes de 4 héros. Les deux derniers modes de jeu sont le mode Escarmouche, un match à mort par équipes, ainsi que le mode Frappe, où une équipe doit récupérer un objectif et l'amener à un point précis pendant qu'elle se fait pilonner par l'autre équipe.

Vous pourrez incarner en Multijoueur des fantassins de base, mais aussi des soldats d'élite, des blindés, des vaisseaux voire même des héros. Les classes de base comprennent le Commando, un soldat polyvalent qui dispose notamment d'un fusil à pompe redoutable, le Soldat Lourd, un soldat robuste qui peut utiliser une gatling laser, l'Officier, qui sert de soutien et peut déployer des tourelles automatiques, ou encore le Spécialiste, un sniper. En cours de partie, vous gagnerez automatiquement des points (même lorsque vous mourez), qui vous permettent alors d'incarner tous les autres éléments. Selon leur puissance, les blindés, héros ou soldats d'élite n'ont pas le même coût, notamment les héros qui coûtent 6.000 à 8.000 points (selon que vous jouiez une partie liée à leur époque ou non, par exemple Dark Maul coûte 6.000 points sur Naboo ou Kamino) afin d'éviter de renverser trop tôt le cours de la partie.

En effet, 14 héros sont disponibles dans cet opus, bien que 6 d'entre eux soient verrouillés (notamment Luke ou Dark Vador) au départ et nécessitent d'être achetés contre des crédits, la monnaie que vous accumulerez en terminant des défis, des parties ou en ouvrant les lootboxes. Ces dernières sont des caisses qui vous offrent de nouvelles cartes des étoiles, des pièces de fabrication (afin d'améliorer ces cartes) ou encore... des armes. Oui, vous avez bien lu : les lootboxes contiennent aléatoirement les armes qui demandent normalement d'éliminer 50 à 500 ennemis en jouant une classe. C'est formidable. Que vous ouvriez une caisse liée aux soldats de base ou aux héros, le contenu est totalement aléatoire et vous offrira certes une carte liée au nom de la caisse (par exemple, carte de héros si vous ouvrez une caisse de héros), mais peut également vous donner des cartes ou pose de victoire liées à n'importe quoi (comme des cartes pour les vaisseaux dans une caisse de héros).


C'est franchement décevant de constater que le contenu du lancement de Battlefront II ne soit pas plus complet. Entre un mode Campagne excessivement court, un mode Arcade inutile ainsi qu'un mode Multijoueur qui ne contient que trois vrais modes intéressants, on a comme une impression de vide. Certains seront peut-être plus patients en prétendant que les DLC corrigeront le tir, mais c'est bel et bien avec ce contenu que le jeu est sorti. Sans être complètement ridicule, on en aurait franchement espéré plus, venant d'une suite dont le premier jeu plus de modes de jeux multijoueurs au lancement.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

Image

S'il y a un point sur lequel Star Wars : Battlefront II a peu de choses à se reprocher, c'est sur l'aspect technique.

N'y allons pas par quatre chemins : il s'agit de l'un des plus beaux jeux aujourd'hui. Le niveau de détails dans les décors, les animations des personnages ou des créatures, les lumières... Tout est magnifique. Les batailles se déroulant sur plusieurs planètes, comme Endor, Kamino, Naboo, etc. Les décors sont tous plus variés les uns que les autres. Comble du détail, en début de partie, selon la planète sur laquelle vous combattez, différentes animations seront jouées, spécifiques aux planètes de Star Wars visitées dans le jeu. Par exemple, vous pourrez voir des habitants de Tatooine fuir au milieu des maisons pour éviter les échanges de tir entre Rebelles et Empire, des pilleurs d'épave fuir au début d'une partir de Jakku pour sauver leur peau, etc. L'attention portée à l'univers de Star Wars offre ici un rendu que les fans apprécieront sans aucun doute. Les vaisseaux ont également droit à un rendu visuel saisissant.

Petit bémol concernant la modélisation des personnages : si la plupart des héros sont bien rendus, la modélisation de Carrie Fischer (Leia Organa) fait quelque peu de la peine. En dehors de cela, les graphismes de Star Wars Battlefront II sont tout simplement excellents.

Autre grand point fort du jeu : sa bande son. Ici encore, tout a été pensé pour ravir les fans de la saga. Les musiques sont tirées des musiques des films, ancrant encore plus le jeu dans l'univers Star Wars. Les thèmes les plus emblématiques de la saga sont inclus dans le jeu. Vous aurez un frisson en entendant le fameux thème lors de l'apparition du titre Star Wars au lancement du jeu, véritable plaisir de fan. Les bruitages respectent également à la perfection l'univers de la licence, avec tirs de blasters, sons de sabres lasers, cri de Wookie, tirs de TB-TT ou de TR-TT, son d'un TIE Fighter allant à toute vitesse, etc. : chaque instant sonore couplé au rendu visuel rend l'immersion totale. Enfin, les doublages sont très corrects, même s'ils ne peuvent pas avoir tous les doublages originaux (ce qui est parfaitement logique). Il n'empêche que les voix de Rey et de Kylo Ren sont celles de leurs doubleurs au cinéma, un vrai plus dans un jeu Star Wars.

Enfin, dernier bon point de l'aspect technique du jeu : son gameplay. Très classique pour un FPS et très proche de celui du premier Battlefront sorti sur PS4, le gameplay est assez simple à prendre en mains pour tous les éléments que l'on peut incarner au sol. En revanche, la prise en mains des vaisseaux risque de se faire plus difficilement, le système ayant été revu. De base, le joystick gauche permet de réaliser des tonneaux tandis que le joystick droit contrôle votre inclinaison vers le haut ou le bas et votre déplacement de gauche à droite. Vous allez devoir gérer les deux joysticks à la fois pour réaliser des figures aériennes permettant de vous retourner très vite ou de maintenir l'ennemi dans votre ligne de mire.

Hélas, nous arrivons désormais dans les défauts du jeu.

Premièrement : l'IA. C'est une très bonne nouvelle d'avoir une campagne solo avec ce nouvel opus, mais ça aurait été nettement mieux d'y affronter quelque chose. Ici, c'est le vide intersidéral. Les ennemis sont tous plus stupides les uns que les autres et la difficulté n'impacte que leurs dégâts. N'espérez pas avoir de technique ennemie qui vous pousse à vous adapter. Aucune inquiétude, ils suivent leur script et se contentent de se mettre à l'abri (sauf ceux qui ont un petit bâton pour venir vous taper au corps-à-corps, c'est mignon) et sont en réalité des cibles sur pattes qui ne demandent qu'à recevoir un tir de blaster en pleine tête. N'en espérez pas plus de l'IA en multijoueur. En effet, l'IA contrôle des vaisseaux en Assaut galactique et en Combats spatiaux, et, encore une fois, ce sont de vraies cibles mouvantes qui offrent des points gratuits.

Malgré des graphismes superbes, le jeu souffre de sérieux soucis de clipping et d'aliasing, principalement en solo mais aussi en Multijoueur.

Ensuite, le jeu souffre de problèmes de lags de serveurs (qui sont en cours de correction) survenant aléatoirement. Vous aurez parfois l'impression que le problème vient de chez vous alors qu'il s'agit du jeu lui-même. Plusieurs glitchs sont également à signaler, notamment l'impossibilité ponctuelle de manipuler un sabre laser ou utiliser un blaster sans aucune raison (notamment en Affrontement héroïque), ou des retours menu soudains alors que vous êtes dans l'écran de chargement pour une partie, le jeu considérant alors que vous êtes tout de même dans ladite partie et vous empêchant de relancer une recherche de partie, vous forçant à redémarrer le jeu... Fort heureusement, ces problèmes se font de plus en plus rares grâce à des corrections rapides de la part des développeurs qui limitent grandement leur apparition.

Enfin, dernier point sur les temps de chargement. Ces derniers sont insupportables et interminables. Ils s'avèrent de plus omniprésents et très frustrants. Chargement pour accéder au menu principal, pour quitter une partie, pour en rejoindre une... Comptez au moins 15 à 30 secondes par écran de chargement, en sachant que certains bugs vous forcent à revenir au menu principal et à repasser par des temps de chargements inopinés.


Avec des graphismes sublimes ainsi qu'une bande son qui rappellera les films Star Wars, Battlefront II présente un aspect technique qui offre une immersion parfaite dans cet univers mythique. Le gameplay est en partie difficile à prendre en mains, mais il permet de réaliser certaines actions pointues, notamment en pilotage de vaisseau. Le titre souffre de plusieurs problèmes techniques, notamment des glitchs assez frustrants, mais qui se font désormais de plus en plus rares.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Image

C'est désormais ici que commence la descente aux Enfers pour Star Wars Battlefront II. Tout d'abord, le fameux mode Campagne. Attendu au tournant après son absence remarquée dans le premier jeu PS4, d'autant plus par le marketing autour du jeu qui annonçait que l'on incarnerait un membre de l'Empire, soit enfin adopter le point de vue des méchants dans Star Wars, ce mode est navrant. Bien que d'ordinaire, spoiler l'histoire soit à éviter, il me semble essentiel de vous le présenter ici : la campagne marketing était mensongère. Vous incarnez effectivement un membre d'élite de l'Empire... Pendant trois missions.

Hélas, Iden Versio se rend compte que "l'Empire, c'est pas des gentils en fait" pour vite changer de camp et s'allier aux Rebelles. On parle tout de même d'une chef d'escouade meurtrière de Rebelles, qui en tuait par dizaines voire centaines, qui finit en quelques minutes de cinématiques meilleure amie de Leia. Non vraiment, c'est complètement raté. Avec une IA attardée qui n'oppose aucune résistance, rien ne vient sauver le soldat Campagne. Et merci de nous avoir permis d'incarner Luke pour tabasser des insectes géants, un grand moment. Toute la Campagne repose sur la volonté de jouer avec votre corde sensible de fan de la saga, espérant vous plaire simplement en agitant des figures emblématiques de Star Wars sans chercher à vous offrir quelque chose de bien concret.

Il est presque inutile de reparler du mode Arcade. Ce dernier est sans saveur, sans intérêt, noyé dans des temps de chargements insupportables (pour lancer une mission puis pour revenir au menu). Vous n'avez que très peu d'options de paramétrage, pas la possibilité d'y jouer en ligne, pas la possibilité d'incarner des vaisseaux, rien. Vous dégommez des vagues d'ennemis stupides et pouvez juste choisir combien vous pouvez en tuer avant de terminer la partie. Le seul "intérêt" de ce mode, en dehors des trophées liés, c'est l'appât d'une apparence pour Han Solo en terminant toutes les missions dans leurs trois difficultés. Merci, mais non merci.

Alors, avec tout cela, que reste-t-il de Battlefront II ? Son mode Multijoueur ?

Les premières heures de jeu sont très agréables. Vous prendrez plaisir à découvrir les différentes cartes du jeu, à regarder les détails dans chaque niveau, à incarner les différentes classes du jeu et, qui sait, incarner votre premier héros sur le champ de bataille. Mais, malheureusement, malgré tout l'enrobage Star Wars du titre, vous finirez vite par passer du plaisir à la lassitude voire la frustration.

Crevons l'abcès tout de suite : le système de progression de ce jeu est une aberration et une honte. Si certains rétorqueront qu'en jouant longtemps, on peut y arriver : oui, mais la chance et l'aléatoire y ont trop leur place. Avant de détailler le plaisir à jouer en Multijoueur, il est impératif de présenter les cartes des étoiles. Vous avez deux types de niveaux dans le Multijoueur : votre niveau général, qui monte en accumulant de l'expérience, et celui de chaque élément incarnable (sauf la cannonière TIO/BA). Le premier n'a en réalité pour seul intérêt que de servir au second. Ainsi, TOUT tourne autour des cartes des étoiles. Lorsque vous gagnez ou fabriquez une carte pour, par exemple, le Commando, ce dernier gagne un niveau. Ainsi, si vous avez deux cartes de niveau 1 et trois de niveau 2, votre Commando est niveau 8. Monter en niveau, respectivement 5 et 10, permet à un élément jouable d'équiper plus de cartes des étoiles (vous ne pouvez en équiper qu'une de base, puis 2, puis 3).

Et c'est là qu'intervient le beau bordel de ce jeu : pour obtenir des cartes des étoiles, il vous faut, au choix, les fabriquer, les obtenir en défi, ou les récupérer dans... des lootboxes. Soyons clair : vous n'obtenez quasiment aucune carte par les défis et serez obligé de les fabriquer ou les obtenir par lootboxes. Le délire survient alors quand l'amélioration de vos personnages se fait par le hasard. Vous n'avez aucun contrôle sur le contenu de ces lootboxes et n'aurez donc presque jamais ce que vous cherchez. Fabriquer les cartes des étoiles coûte une véritable petite fortune en pièces de fabrication, ces dernières venant vite à se trouver uniquement dans les lootboxes. Que dire des joueurs ayant pré-commandé le jeu et recevant de base des cartes violettes (les meilleures) pour Rey et Kylo Ren ? N'est-ce pas carrément délirant d'autant aider les joueurs ayant précommandé ? Offrir un skin spécial, oui, mais autant booster au lancement certains au détriment des autres, non.

Mais, vous allez sans doute me dire que ce n'est pas grave. Après tout, ce système de lootboxes n'est pas si handicapant et qu'on peut tout de même jouer et gagner sans les bonnes cartes des étoiles, non ..? Eh bien pas vraiment. Ces cartes des étoiles offrent des bonus parfois si hallucinants qu'on se demande comment il a été possible de les inclure. Certes, au niveau blanc (le minimum), ces bonus sont parfaitement acceptables et servent plus de coups de pouces pour ceux qui les ont qu'autre chose, mais au niveau bleu voire carrément violet, c'est le grand n'importe quoi. En clair : soit vous avez les cartes des étoiles qui font gagner, soit vous devrez tripler d'efforts. Carte qui améliore la vie maximale des héros, qui augmente le nombre de roquettes de Boba Fett ou ses dégâts, qui rend de la vie à chaque élimination, qui augmente la vie du bouclier du soldat lourd, qui réduit les dégâts subis... Tout y est pour carrément renverser une partie. Un joueur équipé en cartes bleues à violettes écrase facilement un joueur en blanc ou vert. Le talent a tout de même sa place, mais ici, les cartes des étoiles apportent bien plus qu'un simple renfort au joueur bien équipé. Surtout en Affrontement héroïque.

Contrairement à un autre FPS, le fait de jouer n'apporte pas forcément de véritable sensation d'amélioration. Un joueur malchanceux en lootboxes pourra devoir en ouvrir des dizaines pour arriver au même point qu'un autre plus chanceux qui en a seulement besoin de deux, les lootboxes offrant aléatoirement des cartes blanches à bleues...

Et c'est ainsi que survient l'autre gros problème du Multijoueur : l'équilibrage.

C'est toujours difficile d'équilibrer un jeu pour que tous sentent ce fair-play, mais Star Wars Battlefront II ne s'accommode pas de cela. L'équilibrage n'existe ici pas, ou presque. En Assaut galactique par exemple, certains objectifs sont tout bonnement infaisables ou extrêmement difficiles. Les phases où les défenseurs doivent tirer au bazooka sur un énorme blindé pour ensuite le rendre vulnérable et lui infliger des dégâts sont injouables : les TB-TT sur Hoth ou les blindés sur Kashyyyk traversent toujours tranquillement la zone sans jamais tomber. Et pour cause, avec des objectifs aussi impossibles, les joueurs perdent espoir et préfèrent éliminer l'ennemi. D'autres objectifs sont carrément ridicules. Certes, on retrouve un système proche du mode Ruée de Battlefield ou une capture de zone, mais celui du piratage s'approche plus de la parodie qu'autre chose. Où est le plaisir dans le fait de devoir maintenir une touche devant un ordinateur pendant que TOUTE l'équipe ennemie sait que vous y êtes et que vous n'avez alors plus le droit de vous défendre ? On se demande franchement comment cela a été pensé, mais c'est franchement n'importe quoi.

En fonction des modes de jeu, le déséquilibre survient sous différentes formes. Avec les "méchants" disposant de TS-TT ou du CAB sur plusieurs planètes, difficile de résister convenablement en tant que "gentils". Mais certaines dérives existent déjà, comme notamment incarner un vaisseau et cibler l'IA ennemie pour farmer des points de bataille à vitesse grand V et ainsi incarner au plus tôt des héros/blindés/classes d'élite. Grande déception encore une fois pour l'incarnation des héros, notamment en Affrontement héroïque, où incarner un porteur de sabre laser revient à mitrailler la touche R2 pour enchaîner les coups de sabre. Ce mode, pourtant si prometteur, devient vite un joyeux n'importe quoi quand les porteurs de sabre se battent entre eux, où c'est en général celui qui a mis le premier coup qui gagne, les deux pilonnant leur touche R2. Il n'y a pas de vrai système de duel à la For Honor, et encore heureux, car l'honneur n'a pas sa place ici, les joueurs venant souvent à 2 ou plus sur vous en Affrontement "héroïque". Pour l'héroïsme, on repassera. Si encore vous étiez la cible, ce serait compréhensible, mais quand vous êtes juste là en duel entre deux joueurs lambda et qu'un autre arrive en renfort, c'est frustrant. Mention spéciale au jeu lui-même qui incite dans ses messages de temps de chargement à pousser dans le vide en Affrontement héroïque (en rappelant que la projection de force peut jeter dans le vide et tuer immédiatement l'ennemi), c'est magnifique.

Petit mot sur le mode Combats spatiaux. Où sont les "batailles" spatiales promises ? Cela devrait en réalité être décrit comme le mode "où l'attaque se fait humilier par la défense en tirant des milliers de fois sur des objectifs bien trop fournis en vie". Car oui, contrairement au premier Battlefront, vous avez ici des objectifs. Mais, le problème, c'est qu'en raison du faible nombre de tickets disponibles, vous êtes obligé de pilonner les objectifs (souvent de gros vaisseaux pleins de vie) pendant que les vaisseaux ennemis vous dégomment et vous terrassent par dizaines. Je suis désolé, mais ce mode aurait tellement pu être mieux pensé. Quand vous êtes en défense, vous tirez sur tout ce qui bouge en face, soit. Mais, quand vous êtes en attaque, soit vous jouez l'objectif et serez abattu X fois, soit vous décidez de riposter face à l'ennemi et perdez ainsi la partie. Le mode parle de lui-même : en fin de partie, là où les meilleurs joueurs de la défense dépassent souvent les 20 voire 30 éliminations, les meilleurs joueurs de l'attaque dépassent rarement les 10. Il aurait fallu proposer deux modes de jeu avec les vaisseaux, l'un proposant des objectifs et l'autre proposant un système proche du premier jeu. Ou, mieux encore, alterner les séquences attaque/défense au fil des objectifs pour échanger ceux qui dégomment et ceux qui subissent. Mais non. Dommage.


Mettre l'étiquette Star Wars sur un jeu ne suffit pas à le rendre bon. Ceci n'a jamais été aussi vrai qu'avec ce Battlefront II, où l'enrobage de la saga ne suffit à maintenir la magie que quelques heures, avant de céder et vous laisser réaliser l'ampleur de la catastrophe. Déséquilibré, sans aucun système de progression digne de ce nom, le jeu devient très vite frustrant et ennuyeux. Avec des objectifs bien souvent mal pensés et favorisant l'un des deux camps, vous peinerez bien souvent à vous trouver dans une équipe jouant l'objectif à la place des éliminations gratuites. Le système des cartes des étoiles vient ajouter l'élément de trop qui permet aux meilleurs de dominer complètement tout le monde.
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Image

Avec un jeu aussi décevant sur tous les points, pourrions-nous espérer davantage de sa liste de trophées ? Il s'agit ici du principe de la carotte. Si cette liste de trophées semble prometteuse et n'aliène pas l'expérience de jeu de prime abord, quelques petits problèmes récalcitrants viennent au final complètement ruiner le plaisir de chasser le platine.

Tout commençait pourtant bien lorsqu'on découvre le jeu. Aucun trophée n'est lié à la difficulté en mode Campagne, seule la complétion de ce dernier vous offre de nombreux trophées (un par mission), accompagnant votre progression tranquillement. Le jeu vous demande d'y réaliser quelques actions ponctuelles assez simples, d'autant plus que vous pouvez relancer une mission pour accéder plus vite auxdites actions. Bien qu'inutile, le mode Arcade n'est pas mis à l'honneur. Vous devrez uniquement finir la première difficulté de toutes les missions "scénarisées", ce qui demande moins d'une heure environ. Ainsi, pour la partie solo, rien de bien méchant et de bien ennuyant.

C'est ce qui semble également être le cas en Multijoueur. Vous devrez remporter une partie dans les 5 modes de jeu et devrez réaliser la première élimination dans n'importe lequel de ces modes. Jusque-là encore, du classique et du tout bon. Enfin, derniers trophées bienvenus : ceux liés aux unités jouables. Vous aurez à incarner chaque soldat de base pour accomplir plusieurs objectifs (booster 100 alliés avec l'officier, éliminer 150 ennemis avec le mode sentinelle du soldat lourd, etc.) et incarner des héros pour atteindre 500 éliminations. Très bon point, des défis consultables dans le menu principal du jeu sont liés à plusieurs trophées et vous permettent alors de suivre leur avancée en temps réel.

Mais, c'est désormais la fin des réjouissances et le début de la frustration ou de l'ennui total.

En réalité, 5 trophées suffisent à complètement faire sombrer l'ensemble de la liste de trophées. On compte notamment deux trophées liés au mode Combats spatiaux qui viennent alors alourdir et compliquer un mode déjà complètement déséquilibré à la base. Vous devrez réaliser 50 éliminations avec les missiles du Bombardier, sachant que le Chasseur aussi en dispose. Pourquoi le bombardier ? Parce qu'il lui fallait un trophée sans doute. Cela vous oblige ainsi à affaiblir un vaisseau et espérer le toucher avec vos torpilles. N'essayez même pas de viser un joueur tant l'esquive de missile est simple. Vous êtes alors complètement vulnérable pendant que vous verrouillez votre cible. Sans être bien compliqué, ce trophée est particulièrement frustrant et ennuyeux à obtenir. Pourtant, vous n'êtes pas au bout de vos peines avec le mode Combats spatiaux.

Le Chasseur est mis à contribution et devra abattre 25 vaisseaux de héros. Bien, pour expliciter en quoi cela s'avère hallucinant, énervant et compliqué, il faut tout d'abord savoir que ces fameux vaisseaux de héros s'avèrent très difficiles à reconnaître pour certains (bon courage pour reconnaître le vaisseau de Luke ou de Poe dans les combats se déroulant dans la Trilogie originale ou la nouvelle Trilogie), mais aussi et surtout que vous devez asséner le tir fatal vous-même ! Il n'y a ici aucun principe d'assistance comptant pour élimination. Débrouillez-vous, et assurez-vous de n'être ni suivi par l'ennemi qui vous pilonne tranquillement (les vaisseaux de héros ont une énorme barre de vie) pour défendre son coéquiper, ni parmi un petit groupe de 2 ou 3 vaisseaux alliés à tirer sur le vaisseau de héros ennemi. Car, bien évidemment, tout le monde reconnaît le Faucon Millénium ou l'Esclave I de Boba Fett. Ainsi, vous serez souvent 2 ou 3 à tenter de l'abattre, et bon courage pour être LE tir fatal. Pourquoi avoir mis la barre si haut ? Pourquoi ne pas simplement avoir demandé d'en abattre 10 ? On se le demande encore, mais croyez-moi, vous allez probablement rager sur ce mode, principalement quand on viendra vous voler votre élimination ou que vous serez abattu avant de pouvoir abattre le vaisseau de héros ennemi.

Un autre trophée terriblement frustrant revient au mode Affrontement héroïque. Il va vous falloir éliminer 50 fois l'ennemi marqué quand vous êtes vous-même marqué. Pour résumer : toute l'équipe ennemie veut votre peau et vous voit en permanence tandis que votre équipe veut la peau de votre cible que vous voyez en permanence, et vous allez devoir abattre la cible vous-même. Encore une fois, pas de principe d'assistance comptant pour élimination ici. Assénez le coup fatal ou recommencez. Si vous êtes en groupe, cela se fait relativement simplement puisque vos camarades vous laissent faire, mais si vous jouez seul, non seulement il va falloir esquiver les attaques ennemies (et bien souvent, ils arrivent à 2 ou plus sur vous), mais vous allez devoir vous débrouiller pour tuer l'ennemi parmi vos alliés qui seront en train de le pulvériser, et ce 50 fois ! C'est tout de même formidable, d'autant que l'intitulé du trophée lui-même annonce quelque chose de bien plus plaisant. Comme cela aurait été préférable, l'intitulé du trophée vous demande d'éliminer 50 ennemis en étant marqué. Cela aurait été logique car vous auriez ainsi "simplement" eu à éliminer les ennemis qui viennent pour vous tuer et marquer un point, survivant assez longtemps pour que vos alliés abattent la cible ennemie. Cela semblait sympathique, mais non. Ici, si vous êtes seul, bon courage.

Et enfin, la cerise sur le gâteau : les trophées liés au niveau général. En effet, vous allez devoir passer niveau 25 et surtout niveau 50. Alors, dans un jeu où le niveau général ne sert plus à rien passé le niveau 20 si ce n'est à glaner quelques crédits en passant un niveau, pourquoi avoir demandé d'atteindre un niveau si élevé ? Pour rien, si ce n'est pour vous faire jouer, jouer, et encore jouer. Encore une fois, l'expérience accumulée en fin de partie correspond à vos points obtenus en cours de partie (que vous pouvez consulter en appuyant sur le pavé tactile en jeu). Ainsi, un bon joueur gagnera 2 à 3 fois plus d'expérience en moyenne qu'un joueur moyen à mauvais. Le temps d'obtention du platine est ainsi très difficile à définir tant il dépend de votre talent. Mais surtout, quel ennui de devoir jouer et rejouer en Assaut galactique ou en Affrontement héroïque afin de booster le gain d'expérience... Atteindre le niveau 50 sera si long, rébarbatif et redondant que TOUS les problèmes du jeu seront exacerbés durant votre progression. Pour vous donner une idée, je suis niveau 35 et le jeu demande plus de 250.000 points d'expériences pour gagner un niveau. En sachant que vous gagnez en moyenne entre 5.000 et 15.000 points d'expérience dans une partie d'Assaut galactique et 7.000 à 15.000 points en Affrontement héroïque (les autres sont nettement plus avares en expérience). Est-ce que vous réalisez le nombre de parties nécessaires pour atteindre le niveau 36 ? Avec seulement 2 vraies possibilités pour monter moins lentement de niveau, c'est carrément de la lassitude qui vous gagnera au fur et à mesure. À ce jour, personne sur PSTHC n'a obtenu le platine car personne n'a atteint le niveau 50. Et c'est tout à fait normal, car cela demande non seulement énormément de temps, mais vous pousse à revenir sur un jeu ennuyeux et répétitif à souhait.


Une fois de plus, rien ne va dans ce jeu. Avec une grande majorité des trophées qui laisse espérer que ce platine sera fort sympathique, ce sont pourtant 5 trophées qui font passer la chasse à la relique bleutée de plaisante à complètement naze. Ce platine vous demande beaucoup trop de temps par rapport à ce que le jeu vous propose. Devoir s'acharner à jouer dans si peu de modes de jeu aussi avares en expériences n'a rien de plaisant. Ce sera peut-être pour la prochaine fois, qui sait ?
Note : 2/5

Conclusion

Ça ne passe pas pour Star Wars Battlefront II. Bien vide au lancement, rempli de défauts sur tous les plans et avec un système de progression à la ramasse, tout est décevant. Et non, mettre l'étiquette Star Wars ne suffit pas à rendre un titre bon, d'ailleurs, ce jeu serait complètement passé inaperçu sans cela. Il faut faire plus que jouer sur la corde sensible des fans pour plaire au public, et ce second opus n'y parvient pas.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
11
Je recommande ce jeu : Aux acharnés

Aelon (Aelon77)

298
1143
3295
9063