Test : Spyro 2 : Ripto's Rage!


Spyro 2 : Ripto's Rage!
  • 1
  • 5
  • 12
  • 12
Note des joueurs :
4.6/5 - 34 notes
Note des platineurs :
4.5/5 - 27 notes

Spyro 2 : Ripto's Rage!

ps4


30 trophées au total
0 trophée caché

3495 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 2011 joueurs (58 %)
100% par : 2011 joueurs (58 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Spyro 2 : Ripto's Rage !

  • Test rédigé par AymRix-1 le 24-11-2018 - Modifié le 24-11-2018



Introduction


C'est parti pour une nouvelle aventure !
Depuis sa création au milieu des années 1990, la PlayStation a su donner vie à de nombreuses icônes du jeu vidéo. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Spyro en est une. Imaginé et façonné par Insomniac Games, le petit dragon se révèle vite comme étant un véritable ambassadeur du genre plateforme-aventure 3D sur la console de Sony, aux côtés de Crash Bandicoot ou Sir Daniel Fortesque pour ne citer qu'eux. Spyro the Dragon a très agréablement surpris le monde vidéo-ludique lors de son arrivée en 1998 dans nos salons, grâce à un univers coloré, un gameplay efficace et un personnage principal très attachant.

Notre nouvel ami revient donc l'année suivante avec Spyro 2 - Gateway to Glimmer (Ripto's Rage étant le nom américain, ici utilisé dans la réédition PlayStation 4). Après avoir vaincu Gnasty Gnorc et ainsi délivré tous ses amis dans le Monde des Dragons, Spyro se retrouve lors de sa deuxième aventure confronté à Ripto dans le monde d'Avalar. Il devra se défaire de cette nouvelle force du mal (accompagné de ses acolytes Crush et Gulp) pour prendre enfin les vacances qu'il mérite !

Basé sur le même gameplay que le premier opus, ce voyage à Avalar permettra au joueur de découvrir quelques nouveautés rafraîchissantes qui font de ce jeu une excellente suite, chose qui n'était pas gagnée d'avance tant Spyro premier du nom est bon. De retour dans nos contrées avec cette Reignited Trilogy, nous allons nous attarder ici sur le remake du deuxième volet des aventures de Spyro, et voir ce que les équipes d'Activision nous ont concocté vingt ans après !

Contenu du jeu


Une fine équipe pour ce deuxième volet.
Il est difficile de juger ce jeu sur son contenu en 2018. Spyro 2 est un jeu datant de 1999 et se voulant le plus fidèle possible au jeu original, les développeurs de ce remake n'ont ajouté aucune fonctionnalité multijoueur ou autre venant étoffer l'aventure vécue sur PlayStation 1. Et c'est très bien comme ça ! C'est donc le contenu d'un jeu de 1999 que je vais finalement juger ici.

Différemment du premier épisode, l'aventure proposée ici est découpée en trois mondes, contre cinq pour Spyro the Dragon. Mais là ou le premier jeu proposait quatre niveaux (dont un avec boss) et un niveau de vol par monde, Spyro 2 présente trois univers plus grands, avec plus de niveaux par monde. Cependant, on dénombre 29 niveaux sur ce Spyro 2, contre 35 pour le premier. C'est un peu dommage, mais la durée de vie n'est pas amoindrie pour autant. Avec 14 talismans, 64 orbes et 10.000 joyaux à récolter, on se retrouve avec une durée de vie paradoxalement supérieure à celle du premier opus.

Ce n'est donc pas dans le nombre de niveaux ou d'objets à récolter que ce Spyro 2 permet au joueur de vivre une aventure un peu plus longue. C'est plutôt dans la conception même des niveaux et de l'avancée dans l'aventure que cet épisode s'est vraiment amélioré. On découvre alors quelques nouveautés bien pensées venues épaissir le gameplay et l'environnement du jeu.

Premièrement, il y a une histoire à suivre. Aussi simple soit-elle, c'est quelque chose qui n'était pas vraiment présent dans le Monde des Dragons. Le but de cette seconde aventure est de venir à bout de Ripto et ses gardes du corps, Crush et Gulp, afin de pouvoir repartir du monde d'Avalar dans lequel Spyro est coincé. Seule la victoire sur Ripto permettra de remettre en marche le portail vers le Rivage des Dragons, son lieu de vacances favori ! Nous faisons alors la connaissance de nouveaux personnages dès la cinématique d'introduction. Ainsi, le Professeur, Elora et Chasseur sont trois nouveaux venus qui interviendront régulièrement pour conseiller et aider Spyro. On s'attache assez rapidement à ces nouvelles têtes, notamment Chasseur que l'on retrouvera un peu tout au long de la série des Spyro, et on prend plaisir à rencontrer chacun d'eux pour un défi ou bien même avancer dans l'histoire. Mention spéciale pour le personnage de Gros-Sous (renommé Richard sur PS4 ... mais passons !) qui, en échange de nos joyaux, débloquera certains passages, donnera au joueur l'accès à certains niveaux, ou lui permettra d'utiliser de nouvelles capacités : nager, grimper aux échelles ... Autant de points qui viennent enrichir l'expérience de jeu.

Deuxièmement, la conception même des niveaux a été largement revue. Lors de sa première aventure, il est vrai que nous étions balancés dans des niveaux sans réel objectif, si ce n'est récolter les 400 ou 500 joyaux présents et délivrer les dragons. Ici, chaque niveau est une petite histoire, introduite et conclue par de petites cinématiques qui sont vraiment plaisantes. On rencontre alors différents PNJ qui nous content le scénario du niveau dans lequel on est. C'est une nouveauté vraiment bien pensée, qui permet plus facilement l'immersion du joueur dans le jeu que pouvait le faire Spyro 1.

Autre nouveauté intéressante : les mini-jeux. Tout au long des niveaux, des défis sous forme de mini-jeux sont proposés à Spyro, ceux-ci étant là majoritairement dans le but de récolter des orbes. Match de hockey, montagnes russes en chariot, boules à cracher sur des cibles/personnages... Les activités proposées sont plutôt variées. Bien que certains de ces défis soient un peu longuets, ils ne sont pas là pour allonger inutilement et bêtement la durée de vie et ont le mérite d'être là et d'apporter de la diversité.

Le contenu de ce deuxième Spyro est donc plus intéressant et plus riche, sans être révolutionnaire. Malgré des collectibles moins nombreux, la refonte du déroulement des niveaux permet au joueur de mieux les vivre et d'y passer plus de temps.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Certaines vues sont vraiment magnifiques.
N'y allons pas par quatre chemins. Spyro 2 est beau, très beau. Magnifique même. La première chose qui nous frappe lorsque l'on démarre l'aventure, c'est de voir à quel point le travail réalisé sur l'ambiance et le visuel graphique est conséquent. C'est d'autant plus impressionnant car Toys for Bob, le studio chargé par Activision du développement de cette Reiginited Trilogy, n'a pas eu accès aux fichiers sources de l'époque PlayStation.

Ils ont donc du repartir de zéro, et recréer les différents mondes à partir des versions originales connues de tous. Malgré cette difficulté, et quelle difficulté, le studio a parfaitement réussi le challenge de redonner à cette série, et ici à ce jeu, un véritable vent de fraîcheur tout en conservant l'ambiance de l'époque. Et c'est un véritable bonheur.

Nos yeux brillent devant le monde d'Avalar. La patte graphique de l'époque a été retranscrite à la perfection, avec vingt années d'évolution. Que ce soit la plupart des niveaux que l'on redécouvre, les arènes de boss, le stade de hockey ou les niveaux de vol... Ce remake rend vraiment hommage à ce qu'Insomniac Games a créé. Résultat : les personnages et ennemis sont très bien animés et ont toujours ce côté cartoon reconnaissable de la saga, les textures des différents niveaux sont propres, les effets de lumières liés au soleil et aux flammes également... Il n'y a pas grand-chose à reprocher à la direction graphique de ce jeu. Et pour le joueur, évoluer dans ces niveaux colorés rendus superbes deux décennies après est quelque chose de très plaisant.

Mais la technique, ce n'est pas seulement un aspect graphique et visuel, c'est aussi de la musique, du son. Etant un joueur qui accorde une importance toute particulière à l'univers sonore d'un jeu vidéo, j'y ai vraiment prêté attention tout au long de l'aventure. Petite précision : le jeu a été testé avec les sons et musiques remastérisées. Et là encore, le travail est très bon. Tout comme l'on reconnaît les niveaux que l'on parcourt, on retrouve la plupart des musiques de l'époque, réarrangées pour sonner modernes, et le mariage avec l'univers enchanté d'Avalar se fait à la perfection. Concernant les bruitages du jeu, entendre le son des joyaux et des flammes de Spyro fait naître chez le joueur un sentiment de nostalgie que l'on aime tous ressentir. Même le doublage français est appréciable, c'est certes un peu surjoué, mais ça prête plus à sourire qu'à être critiqué.

Non, le vrai défaut du jeu est ailleurs. Et comme sur beaucoup de jeux de ce genre-là sur PlayStation, la caméra peut se révéler être gênante. Voire agaçante. Spyro se contrôle toujours plutôt bien, il court, nage, vol, plane, etc. Et globalement, cela se fait sans trop de problèmes. On notera d'ailleurs l'ajout d'un petit battement d'aile en appuyant sur la touche (triangle) au moment d'atterrir qui permet de se sentir un peu rassuré à l'idée de faire de longs vols planés. Sur le premier épisode, il était facile de se prendre le rebord d'une plateforme dans la figure avant d'atterrir... C'est un ajout fort appréciable !

La caméra peut donc s'avérer pénible selon les situations. Contrôler Spyro dans l'eau par exemple, c'est une situation ou la caméra ne sait pas trop où se mettre. Il arrive également de tomber dans un trou ou dans le vide un peu bêtement, parce que la caméra nous a un peu trompé. Les charges, notamment en phase de charges rapides, sont là aussi assez pénibles car la caméra est beaucoup trop proche de Spyro. Et lorsque l'on connaît l'importance d'une bonne caméra sur un jeu de plateforme 3D, il est dommage que Toys for Bob n'ait pas trouvé le moyen d'améliorer cet aspect avec ce remake. Peut-être qu'un léger éloignement de la caméra derrière Spyro aurait permis d'améliorer la jouabilité de certaines de ses phases.
Sans être quelque chose qui gêne fondamentalement le plaisir de jeu sur la durée, cela peut agacer, ponctuellement.

A noter enfin quelques lags et ralentissements difficilement excusables sur une PS4, surtout pour ce genre de jeu, ainsi que des temps de chargements assez longs. C'est à signaler, et c'est assez dommage. Hormis ceci, l'aspect technique du jeu est un exemple de travail et de sérieux qui permet au joueur de se sentir absorbé par cet univers.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


C'est le retour du Hockey sur glace !
Je le précise d'emblée, mais la note concerne uniquement le plaisir de jouer. Noter un jeu d'aventure initialement sorti sur PlayStation 1 sur sa rejouabilité une fois le jeu terminé ne serait pas très constructif, tant les jeux de plateformes de cette époque se vivaient de A à Z. Sans recommencer l'alphabet derrière.

Et si il y a bien un domaine ou il est difficile de faire mieux pour ce Spyro, et à fortiori toute la Reignited Trilogy, c'est bien le plaisir ressenti manette en main. Pour ma part, j'ai rapidement terminé ce second opus, en deux ou trois sessions de jeu. Grâce aux quelques nouveautés déjà expliquées précédemment, cette aventure est addictive ! Le fait de pouvoir passer d'un niveau à l'autre assez facilement, d'avoir une petite histoire à vivre à chaque fois, un gameplay simple et efficace, ainsi qu'une ambiance tellement attachante ... Tout rend ce jeu très fun, comme le premier.

Dès la cinématique d'introduction, on se sent tout de suite dedans, et il est difficile de s'arrêter. C'est un réel plaisir de jouer à Spyro 2, où on avance plutôt facilement, sans difficulté particulière, et ce n'est de toute façon pas ce que l'on attend d'un tel jeu. Quelques défis peuvent confronter le joueur à un petit challenge, mais au niveau de la difficulté, ça ne va pas plus loin, et je pense personnellement qu'ici, c'est plus une qualité qu'un défaut. Et puis, ne nous voilons pas la face, le côté nostalgique de retrouver un jeu particulièrement apprécié à l'époque, cela joue dans le plaisir ressenti aujourd'hui.

Mais, en étant objectif, les jeunes d'aujourd'hui n'ayant pas connu ce Spyro 2 ne peuvent qu'apprécier le personnage, l'ambiance, le monde coloré, et passer de très bons moments. Le plaisir de découvrir ou redécouvrir la deuxième aventure de Spyro est donc clairement un cran au dessus de son prédécesseur, et c'est cet aspect nostalgique qui me permet de lui faire gagner un dernier point et lui donner la note maximale quant au plaisir ressenti.

Concernant ce qu'il y a une fois le jeu terminé, comme dit en introduction, le jeu est extrêmement fidèle au jeu original. La rejouabilité du soft sur PlayStation 4 est donc très limitée. Ici, pas de New Game + comme un Ratchet & Clank par exemple (encore un jeu Insomniac Games), lui aussi sorti sur PlayStation 4 mais qui n'est pas tout à fait un remake d'un jeu précédemment sorti, mais plutôt un reboot très fidèle de la saga. Le joueur aura ici la possibilité de revivre les niveaux à sa guise, sans objectif particulier, si ce n'est récolter la totalité des joyaux ou les orbes pour terminer le jeu à 100%, mais aussi débloquer des trophées via des actions spécifiques. Une fois achevé, il n'y a aucun intérêt autre que le plaisir d'y jouer de relancer le jeu.

On se retrouve donc avec une aventure de 10 à 12 heures qui procure plaisir et envie d'y jouer de fond en comble. Et c'est tout ce qu'on lui demande.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Talisman, joyaux, orbes... Voici ce qui vous attend.
Comme son grand frère, Spyro 2 est relativement simple. Malgré quelques petites difficultés qui peuvent être rencontrées lors de défis permettant de récupérer les orbes, le jeu se fait tout seul, la progression est limpide, et la course vers le 100% du jeu ne nécessite aucun effort particulier. Pour rappel, ce sont 10.000 joyaux, 64 orbes et 14 talismans (récupérés automatiquement à la fin de chaque niveau les proposant) qui sont à récolter pour obtenir le 100% du jeu. Aucun challenge insurmontable, loin de là, rassurez vous. Le nombre de joyaux peut paraître "impressionnant" au premier abord, mais c'est finalement le moins important de la trilogie (12.000 pour le premier épisode, et 15.000 pour le troisième). Si vous fouillez bien chaque niveau, vous n'aurez aucune difficulté à atteindre le compte rapidement.

Il peut donc être très facile d'accéder au 100% du jeu, mais pas forcément au platine. Certains trophées ne se débloquent qu'avec des actions particulières, pas toujours très logiques d'ailleurs, et si vous ne faites pas attention à ce qu'il faut faire pour les obtenir, ils peuvent ne pas tomber. Il faudra alors vous intéresser aux intitulés de ces trophées afin de savoir l'action à réaliser.

C'est le bémol que je soulignerai d'ailleurs sur la liste de trophées, à savoir que certains d'entre eux ne sont donc pas très cohérents par rapport au déroulement du jeu. Spyro 2 se voulant être un jeu accessible et franchement simple à parcourir, certains trophées auraient pu s’inscrire plus facilement dans cette logique de jeu. Ils sont certes minoritaires, mais peuvent être agaçants.

Si vous êtes un joueur qui chasse absolument le platine de ce jeu, d'une part, le 100% du jeu est obligatoire, mais d'autre part, certains trophées peuvent nécessiter de revenir sur un niveau après l'avoir déjà terminé une fois. Certains passages obligent à avoir des capacités pour être explorés, et vous n'aurez peut-être pas la compétence (nage, monter aux échelles, et charge de tête) requise pour accéder à la partir du niveau manquante. Il suffira d'y revenir dès la compétence achetée auprès de Richard. Certains défis doivent être accomplis sans prendre de coup, ou sans reprendre de vie, entres autres, ce qui amène une petite contrainte à respecter pour débloquer le trophée voulu. Cela permettra aux chasseurs de trophées de rallonger très légèrement la durée de vie, mais c'est relatif, tant le jeu est accessible. Finalement, c'est une liste de trophées qui se validera sans véritable effort.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Ce remake des aventures de ce Spyro 2 est une vraie réussite. Un univers plus riche, la rencontre de personnages attachants, de nouvelles mécaniques de gameplay, et surtout, une direction artistique impeccable. On pourra regretter une caméra capricieuse qui peut être agaçante lors de certaines situations. En dehors de ça, ce remake offre de très bons moments à passer. Spyro 2 - Ripto's Rage sur PlayStation 4 est une excellente suite et un vibrant hommage au jeu original !

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux habitués des 100%, Aux fans de la série