Test : Space Hulk : Tactics


Space Hulk : Tactics
  • 1
  • 4
  • 18
  • 6
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

Space Hulk : Tactics

ps4


29 trophées au total
0 trophée caché

4 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 0 joueur (0 %)
100% par : 0 joueur (0 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
Space Hulk : Tactics

  • Test rédigé par Administrateur le 05-12-2018 - Modifié le 05-12-2018


Introduction


De nouveau chapeauté par Focus Home Interactive, Space Hulk : Tactics est un jeu de stratégie se jouant au tour par tour, prenant place dans l'univers de Warhammer 40K (à l'origine un jeu de plateau basé sur le même principe du combat tour par tour). Faisant parti d'une série de "réadaptations" peu convaincantes pour de nombreuses personnes, cette toute nouvelle version offre, contrairement à ce qui était attendu, de nombreuses possibilités et un divertissement (presque) sans faille.

Des graphismes bien travaillés et une histoire intéressante et immersive avec des cinématiques ni trop courtes ni trop longues, c'est tout ce dont on avait besoin pour se saisir de la manette avec grand plaisir devant cet opus de Space Hulk.

Contenu du jeu


Le jeu dispose d'une multitude de possibilités de gameplay. En effet, il possède deux campagnes solo totalement distinctes, une en tant que Terminators et une seconde en tant que Genestealers (chose qui n'avait jamais été faite dans les versions précédentes et qui rend donc le jeu plus attrayant) avec des règles et des procédés différents, mais également un mode "Partie rapide" pouvant se jouer contre l'IA ou en multijoueur en partie publique simple ou en partie classée afin de grimper dans le classement.

Autre mode intéressant, le mode "Escarmouches" va de pair avec l'outil "Éditeur de mission" : cela vous offre en effet la possibilité de créer votre propre niveau, mais aussi de tester et d'affronter vos amis sur les niveaux créés par d'autres joueurs passionnés. Vos maps, vos règles : créez l'ensemble du lieu de combat et testez-le avant de le publier et le rendre ainsi accessible à tous ! Comptez par ailleurs 9 niveaux "officiels", en plus des très nombreux niveaux créés par les joueurs. Des cartes permettant d'obtenir des points de déplacement supplémentaires, ainsi que que de nombreux avantages sont un atout agréable, bien que certaines soient loin d'être utiles. Que les amateurs de simplicité soient rassurés, il est également possible de jouer sans cartes dans les parties personnalisées.

Vous pourrez également personnaliser l'apparence de votre escouade de la tête aux pieds afin de créer l'escouade qui vous correspond et vous plait le plus !

Des objectifs variés, des personnages contrôlables avec chacun leur spécificité, autant d'atout nécessaires pour garder le plaisir de jouer au fil des nombreuses parties nécessaires à l'obtention des trophées. De plus, avec la possibilité de créer des niveaux par les joueurs, le contenu de Space Hulk : Tactics est virtuellement infini, ou à défaut extrêmement dense.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Malgré une prise en main assez délicate au début et une multitudes de commandes possibles penchant légèrement vers le "trop", les graphismes corrects et la bande son immersive compensent cette nécessité d'être un grand habitué de la manette. Des didacticiels complets pour la campagne Terminator beaucoup moins bien expliqués sur la seconde partie de campagne dédiée au Genestealers pourront néanmoins poser problème à certains utilisateurs. Bien que le principe soit le même, du côté Genestealers, le gameplay a été complexifié et l'absence d'informations complètes peut obliger certains joueurs à tâtonner pendant plusieurs niveaux, et ce, à chaque nouveau Tyranide faisant son apparition.

La stratégie est omniprésente dans chacun des niveaux, tant et si bien qu'à la moindre petite erreur de calcul, même en difficulté minimale, il est facile de finir par perdre la partie, les habitués de ce style de jeu n'auront sans doute aucun mal à en relever les défis, alors que les joueurs rares ou occasionnels devront essuyer plusieurs échecs avant de parvenir à terminer les campagnes.

Concernant l'IA, il y a plusieurs choses à dire...

Il n'est pas particulièrement désagréable de l'affronter, mais elle peut parfois procéder à des mouvements que l'on pourrait qualifier d'illogiques ou inutiles : allers-retours entre deux cases (dépense de PA inutile), tourner le dos à l'adversaire sans aucune raison apparente (offre une facilité d’achèvement alors qu'elle pouvait détruire notre unité), entre autres. Il se trouve que parfois, ça gâche un peu le plaisir de parvenir à atteindre l'objectif. De plus, il semblerait que les probabilité de réussite d'attaques soient très nettement en faveur de l'IA, même en faible difficulté.

Cela s'avère notamment vrai lorsque l'on joue les Terminators, où il est très rare de parvenir à parer une attaque corps-à-corps d'un Tyranide. Pourtant, dans le cas contraire, lorsque l'on joue les Genestealers, la plupart du temps nos attaques sont repoussées ou suivies d'une exécution (dans le cas d'un Sergent, d'un Archiviste ou d'un Assaut muni de griffes). Suivant ce même exemple, en contrôlant un Terminator et en tirant sur l'un des extraterrestres, il arrive souvent que la cible soit ratée (que la créature esquive les balles), chose qui n'arrive que rarement dans le cas contraire. Ces petits déséquilibres entre classes Terminators et Tyranides, qui donnent un avantage certain aux créatures plus qu'aux guerriers et entre le joueur et l'IA, associés à la complexité inutile de certaines commandes, font qu'à certains moments, en plus des temps de partie à rallonge (environ 30 minutes pour 5 et 7 tours environ), le joueur peut se décourager, chose dommage et pas forcément favorable au jeu en lui-même, bien qu'il soit bon.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Le plaisir à jouer est présent au bout de plusieurs parties, à cause de la difficulté de prise en main, mais une fois les commandes acquises, il est plutôt facile et agréable d'établir de multiples stratégies pour parvenir à ses fins.

En dépit d'une narration convenue et peu inspirée, les campagnes solo permettent de découvrir les fonctionnalités du jeu tout en affrontant l'IA qui donnera du fil à retordre à de nombreuses reprises.

Le jeu reste immersif et promet même dans certains moments quelques accès de colère lors d'un échec alors que l'on touchait au but, mais également un plaisir intense à compléter les missions difficiles. Hélas, gros point noir : la présence de multijoueur ne permet pas vraiment de développer d'aspect social car il est (au moment du test) très peu fréquenté... Difficile de trouver un adversaire même au bout de plusieurs minutes de recherche, et ce, à toute heure de la journée. Ainsi, en dépit d'un contenu très riche, difficile d'en profiter avec quelqu'un d'autre que l'IA, qui aura tendance à exaspérer sur le long terme.

Space Hulk : Tactics est un jeu bien construit et agréable à jouer mais pas pour tout type de joueurs. En effet, les joueurs appréciant les interfaces simples risquent de ne pas trouver leur compte, tandis que les personnes peu habituées à des stratégies presque millimétrées auront un peu de mal à boucler certains passages de campagne... Fort risque d'abandon en cours de partie donc.

Dernier point noir, après plusieurs heures de jeu consécutives, il devient rapidement lassant, notamment par la répétitivité et la (trop) longue durée de certaines parties.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Les trophées promettent des défis agréables et faciles à réaliser, principalement liés aux campagnes ou au mode multijoueur. Vous devrez notamment récupérer la relique de l'Empereur durant la campagne Blood Angels, un trophée manquable si vous ne trouvez pas des collectibles cachées dans plusieurs missions de la campagne.

Il faudra peu de temps à un stratège pour tous les réunir, cependant, le mode multijoueur étant pauvre (pour le moment) en amateurs, pour obtenir le platine, il est conseillé de jouer en compagnie d'un ami qui pourra aider à obtenir certains trophées multijoueurs. Dans le cas où vous vous retrouveriez seul(e) à jouer, l'absence de joueurs disponibles en multijoueur s'avère être un obstacle de taille, ainsi qu'une profonde source de frustration.

Il n'y a pas de niveau de difficulté lié aux trophées, aussi, nul besoin de trop se compliquer la tâche dans une difficulté qui ne correspond pas à votre niveau. Comptez en moyenne 25 heures de jeu pour parvenir à récupérer tous les trophées... Ou beaucoup plus si personne n'est disponible en multijoueur.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Space Hulk : Tactics propose une expérience de jeu très respectueuse de l'univers Warhammer 40,000. Avec la possibilité de créer des niveaux par tout le monde, le contenu est très riche. Hélas, faute de joueurs à l'heure actuelle, l'expérience multijoueur ainsi que la chasse aux trophées sont assez handicapées...

Je recommande ce jeu :
Aux spécialistes du genre