South Park : L'Annale du Destin

South Park : L'Annale du Destin

ps4

1
4
12
19
16
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 17/10/2017
Genre(s) : RPG
Territoire(s) : FRANCE

2359 joueurs possèdent ce jeu
36 trophées au total
0 trophée online
14 trophées cachés

Platiné par : 1253 joueurs (53 %)

100% par : 1253 joueurs (53 %)


Note des joueurs :
4.5/5 - 49 notes

Note des platineurs :
4.6/5 - 31 notes

Test rédigé par Aelon le 01-11-2017 - Modifié le 01-11-2017

Introduction

Inutile de présenter la célèbre série South Park, devenue particulièrement connue pour son caractère grossier mais surtout satirique de notre société. Accentuation de personnalités populaires ou d'événements récents, South Park puise dans l'actualité quotidienne afin de se moquer mais aussi d'apporter un regard critique sur le monde.

La série télé ayant alors donné divers produits dérivés, les jeux vidéo ont bien évidemment accueilli la licence pour donner plusieurs jeux. En 2014 sortait South Park : Le Bâton de la Vérité, un nouveau jeu vidéo basé sur le dessin animé mais directement supervisé par les créateurs de South Park. Excellent jeu qui savait rendre hommage à son support d'origine tout en proposant une expérience purement vidéo-ludique, une suite avait alors été annoncée et attendue de pied ferme.

3 ans plus tard, South Park : L'Annale du Destin, sort sur nos PlayStation 4. Toujours en partie supervisé par Matt Stone et Trey Parker, cette suite est produite par Ubisoft mais, contrairement à son prédécesseur, est développé par Ubisoft San Francisco (et non plus Obsidian Entertainment).

Reprenant peu ou prou les jeux des enfants de South Park du premier opus, à savoir un jeu de rôle géant où se battent des chevaliers, elfes, etc., Cartman décide de changer le thème du jeu de rôle et de passer à l'univers des super-héros. Déguisé en Coon, celui-ci parvient sans mal à rallier à sa cause tous les enfants célèbres de la série télé afin de retrouver un chat perdu. "Les Amis du Coon" rivalisent avec "Les Potes de la Liberté" pour retrouver Scrambles. Mais, nous sommes dans South Park, et tout cela va très vite dégénérer et entraîner tous les enfants de la ville dans une histoire complètement loufoque qu'ils devront alors régler, les adultes étant toujours aussi inutiles.

Contenu du jeu

Image

En bon RPG, L'Annale du Destin dispose d'un contenu tout à fait satisfaisant.

Le personnage principal que vous incarnez, toujours sobrement appelé "Le Nouveau" (ou "Connard", c'est selon), possédera très vite des super-pouvoirs. Vous aurez ainsi le choix entre 3 styles de combat différents, puis d'autres pouvoirs et styles s'ajouteront progressivement. Un système de caractéristiques influence directement les dégâts infligés et reçus (qui s'apparentent aux traditionnels force, intelligence ou agilité). Vous pourrez donc mélanger les styles de super-héros pour créer un héros spécialisé dans un type d'attaque ou plutôt polyvalent.

Dans cet opus, 3 alliés peuvent vous assister au combat. Débloqués au cours de l'histoire, vous pourrez compter sur 10 héros différents qui possèdent des attaques uniques et peuvent donc participer à créer une équipe complémentaire. Par exemple, Kyle, alias "L'Homme Cerf-Volant", peut attaquer à distance mais peut surtout rendre de la vie ou donner un bouclier. Définissez au mieux votre équipe qui sera bien souvent la clé de votre réussite. Enfin, une barre de super-attaque se remplira au cours des combats et permet, une fois remplie, d'activer un coup dévastateur, chaque personnage disposant de coup spécial unique.

Bien qu'étant un RPG, vous n'améliorez pas vos caractéristiques en gagnant des niveaux. Dans L'Annale du Destin, gagner un niveau vous permet d'équiper un artefact supplémentaire qui, lui, améliore vos caractéristiques, mais offre divers bonus, comme par exemple améliorer les coups critiques, la vie des alliés, les dégâts de repoussement, etc. Ces artefacts sont obtenus en remplissant des missions ou en les construisant, tout simplement. En effet, un système de craft permet de créer artefacts, costumes ou objets consommables. Mais, pour créer, vous devrez récupérer tout un tas d'objets disséminés dans tout South Park : en avant pour la fouille de masse !

Il ne s'agit ainsi pas d'un système de niveau, mais plutôt de puissance, que seuls les artefacts peuvent augmenter. Pour avoir une idée de votre niveau de préparation avant une mission, le jeu vous donne une valeur minimale de puissance à avoir, de préférence avant de démarrer une quête. Comme son prédécesseur, L'Annale du Destin possède une trame principale comprenant une vingtaine de missions, tandis que plusieurs missions secondaires permettent de souffler un peu tout en glanant des artefacts supplémentaires pour devenir plus fort.

Pour résumer, le contenu de South Park : L'Annale du Destin très simple à assimiler, même pour ceux qui seraient d'ordinaire plutôt peu tournés vers les RPG. Tout est simplifié afin de permettre de vite profiter du jeu plutôt que de passer des heures dans votre inventaire à trier les objets ou devoir gérer un éventuel poids limite.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Image

Une fois encore, South Park réussit son passage sur consoles. Le moteur du jeu permet à nouveau de donner l'impression de directement déplacer les personnages au cours d'un épisode du dessin animé, puisque toutes les animations du jeu sont des animations du dessin animé. Alors oui, l'animation est simpliste dans celui-ci, puisque deux images permettent d'animer un personnage qui marche, mais le rendu visuel de L'Annale du Destin respecte à la lettre son support d'origine. Ceux qui apprécient la série seront ravis de retrouver comme dans Le Bâton de la Vérité cette sensation de dessin animé interactif qui avait été largement saluée dans l'opus précédent. Le level design a été suffisamment bien soigné pour s'intégrer avec brio dans la ville de South Park sans en dénaturer la moindre parcelle tout en permettant de pousser le joueur à revenir plus tard à un endroit donné, puisque les énigmes du jeu nécessitent des pouvoirs acquis parfois assez tard dans l'aventure.

Concernant la bande son, nous arrivons ici à un point sensible. Chères lectrices, chers lecteurs, si vous avez ne serait-ce qu'une seule fois entendu les doublages français de South Park, vous devriez savoir qu'il s'agit d'une série extrêmement bien doublée en français. Hélas, malgré la présence de doublages français dans cet opus, contrairement au précédent, il ne s'agit pas des doubleurs officiels. Si la langue de Shakespeare ne vous repousse pas, je vous conseille donc de passer le jeu en anglais, les doublages originaux étant bien entendus officiels. La version française, bien que passable, ne parvient pas à égaler le niveau des doublages français de la série télé, là où les doublages anglais de L'Annale du Destin eux, collent parfaitement. En dehors des doublages qui sont donc excellents en VO, les musiques du jeu sont très bonnes. Accompagnant l'action des combats pour donner une ambiance de super-héros avec de nombreuses envolées épiques, elle donne un ton reposant mais néanmoins épique à vos pérégrinations dans la ville.

Le gameplay a quant à lui été entièrement revu par rapport à l'opus précédent. En effet, bien que les combats restent au tour par tour, ils se déroulent désormais sur une grille semblable à un échiquier où vous devrez vous déplacer avant d'effectuer une action. Selon vos choix, vous pourrez attaquer au contact ou à distance mais devrez ainsi protéger vos personnages soutien derrière les guerriers, l'ennemi disposant bien souvent de coups à distance ou lui permettant de se rapprocher. Tout comme le contenu du jeu, ce gameplay est finalement très rapide à prendre en main par son côté très simpliste.

L'IA de L'Annale du Destin est très honnête, puisque les ennemis attaquent de façon optimisée par rapport à leurs possibilités et n'hésiteront pas à vous faire payer très cher une erreur. Généralement, les ennemis visent les personnages les plus faibles s'ils peuvent les atteindre, mais se retourneront contre vos guerriers s'ils sont coincés.

Enfin, le jeu souffre de quelques bugs. Au cours de mes deux parties, il m'est arrivé une fois d'avoir un bug de sauvegarde automatique infinie qui, une fois le jeu relancé, n'avait pas pris en compte tout mon avancement depuis son apparition. Fort heureusement, ce bug est rare (et le seul rencontré) et est détecté très vite, la sauvegarde automatique du jeu étant d'ordinaire rapide. Mais, tout de même, c'est bien dommage de rencontrer ce genre de souci dans un jeu qui présente par ailleurs un aspect technique solide...
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Image

Attention, vous qui arrivez ici, sachez que le test part du principe que vous accrochez un minimum à l'esprit de la série South Park. Pour rappel, grotesque et satirique, ce dessin animé ne conviendra pas à tout le monde par son caractère très corrosif qui pourra sans aucun doute en repousser plus d'un. Le jeu suit ainsi cette logique et se veut donc tout aussi virulent que son support d'origine. Si vous n'appréciez pas du tout South Park en dessin animé, vous n'aimerez certainement pas ce jeu vidéo, mais ce test part du principe que vous appréciez la série ou n'y êtes tout du moins pas opposé.

Maintenant que cette mise au point nécessaire est faite, que vaut L'Annale du Destin ? Si vous aviez des doutes, rassurez-vous, l'expérience de jeu offerte par le jeu est à nouveau excellente. L'ambiance de South Park est parfaitement bien retranscrite et joue pour beaucoup dans l'appréciation générale du soft. Avec un système de combat assez simple mais qui se renouvelle parfois par des combats de boss imposants des contraintes ou réinventant carrément certaines règles de combats, le gameplay sait se diversifier pour éviter au maximum de tomber trop tôt dans la monotonie.

Bien évidemment, le jeu tourne à nouveau autour des pets, et le moins que l'on puisse dire, c'est que Le Nouveau ne manque pas de souffle. Ses flatulences sont à la base de vos (vrais) pouvoirs qui permettent de rembobiner de quelques secondes le temps (rien que ça) ou de sauter le tour d'un ennemi en combat, de suspendre le temps sauf pour vous, ou d'acquérir d'autres pouvoirs magiques odorants que je ne dévoilerai pas pour garder la surprise. L'humour est à nouveau présent bien que cette suite dispose de beaucoup de moins de fulgurances que son prédécesseur. Là où Le Bâton de la Vérité partait tous azimuts avec un enlèvement par des aliens ou encore un duel face à des nains sous vos parents en pleine partie de jambes en l'air, L'Annale du Destin s'avère être bien plus dans la retenue. Certes, les situations restent encore une fois bien délirantes et exagérées, mais elles n'atteignent pas la folie du premier. Non, ici, South Park mise plus sur son autre facette, à savoir la satire. Plusieurs situations mettent ainsi plus l'accent sur des éléments critiqués de notre monde (comme par exemple les relations entre la police et les afro-américains).

Comprenez donc bien que ce second jeu mise plus sur le caractère critique et même dénonciateur de la série que sur ses folies. Tout de même, quelques envolées délirantes sont de la partie, notamment une séquence incluant un certain strip club...

Si l'expérience offerte par la première partie est tout bonnement excellente, la rejouabilité du jeu s'avère bien plus réduite. Avec la possibilité de changer à volonté les pouvoirs de votre héros afin de renouveler le gameplay et d'éviter d'être cantonné à un style défini, mais aussi à cause des combats qui finissent bien vite par être pris en main au point de ne pas poser de vrai challenge, L'Annale du Destin repose plutôt sur son scénario et ses surprises que son gameplay. De façon inéluctable, une fois le jeu fini une première fois, vous connaîtrez toutes les blagues et surprises, limitant l'intérêt d'une seconde partie.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Image

Les trophées de South Park : L'Annale du Destin sont très bien pensés, fort heureusement. Rajoutant des challenges supplémentaires sans aliéner l'expérience de jeu, ils permettent d'apporter un petit peu de piment dans votre aventure. Oubliez les défis loufoques comme "Ne pas perdre de vie face à tel boss" ou "Battre X en moins de Y minutes", ici, seuls deux trophées sont manquables. Le premier est lié à votre choix de couleur de peau au début du jeu et à la difficulté des combats. Vous devrez ainsi choisir un enfant noir et opter pour la difficulté maximale afin de vivre l'expérience "Token" (nous sommes dans South Park au cas où vous l'auriez oublié à la lecture de la phrase précédente). Le second vous demande d'utiliser les super-coups de chaque allié, le problème étant que 2 d'entre eux obtiennent au cours de l'histoire un super-coup commun et ne peuvent plus lancer leur attaque originale unique.

En dehors de ces trophées manquables, tous les trophées peuvent être faits sans problème en une seule partie. Le jeu vous demande notamment de récupérer des collectibles, comme par exemple des followers sur Coonstagram, mais en quantité très limitée par rapport au nombre maximal du jeu, à savoir 10 sur plus de 50. Les vrais collectibles du jeu sont les images Yaoi de Craig et Tweek à récupérer dans tout South Park. Comment ? Vous ne savez pas ce qu'est le "Yaoi" ? Rassurez-vous, L'Annale du Destin se fera une joie de vous l'expliquer. Ces collectibles sont en fait très simples à trouver même sans guide, puisqu'une carte cachée dans la ville vous donne tout bonnement l'emplacement approximatif des différentes images yaoi (à savoir les bâtiments en contenant et la quantité présente sur place).

Pour le reste, le jeu vous pousse à alterner vos pouvoirs ou costumes, à atteindre un certain niveau de puissance avec vos artefacts, à couler un bronze dans chaque toilette de la ville ou encore à battre votre maître, le Docteur ès Prouts Morgan Freeman. Du joli programme en perspective donc.

Enfin, divers défis liés aux combats vous demanderont d'essayer différents possibilités, comme annuler le tour d'un ennemi souffrant d'un effet qui le tuera alors, vaincre les ennemis lors d'un pet temporel de pause, gagner avec vos trois alliés à terre, etc. Ces trophées situationnels sont assez simples à obtenir lorsqu'on connaît leur intitulé... pour peu que vous ne les ayez pas obtenu naturellement. On comptera évidemment quelques trophées liés à votre avancement dans l'histoire, ce qui est devenu un classique.

Le seul bémol de cette liste, ce sont les trophées manquables. En effet, si vous lancez le jeu à l'aveugle sans guide, vous pourriez passer à côté de ces trophées et devoir refaire toute une partie uniquement pour eux. La rejouabilité étant très faible, il s'agira ainsi plus d'une contrainte que d'un plaisir à jouer, ce qui empêche donc cette liste de trophée d'atteindre la note parfaite.
Note : 4/5

Conclusion

Toujours agrémenté d'un humour bien gras digne du dessin animé, South Park : L'Annale du Destin est une excellente suite qui ne se repose pas sur les acquis de son aîné. Optant plus pour la satire que la folie, cette itération basée sur les super-héros offre une excellente expérience de jeu ainsi qu'une liste de trophées pensée pour ne pas trop aliéner le reste. Si vous aimez South Park, n'hésitez pas, ce jeu est fait pour vous.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16
Je recommande ce jeu : Aux fans de la série, À un public averti, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Aelon (Aelon77)

293
1125
3244
8868