Shantae and the Seven Sirens

Shantae and the Seven Sirens

ps4

1
4
12
22
14
4

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 28/05/2020
Genre(s) : Aventure, Plates-formes
Territoire(s) : FRANCE

28 joueurs possèdent ce jeu
39 trophées au total
0 trophée online
15 trophées cachés

Platiné par : 9 joueurs (32 %)

100% par : 9 joueurs (32 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Ex-Nihylo le 30-06-2020 - Modifié le 30-06-2020


Introduction

Cela faisait 4 ans que les aventures de Shantae s'étaient arrêtées avec l'excellent épisode intitulé Half-Genie Hero. WayForward Technologies et Inti Creates viennent de mettre fin à notre attente en nous proposant le cinquième opus de la série, Shantae and the Seven Sirens, pour un titre qui fleure bon l'odyssée maritime. A peine le pied posé sur une île apparemment paradisiaque pour prendre des vacances amplement méritées, notre demi-génie adorée va très vite se retrouver confrontée à une nouvelle menace. Risky Boots, ennemie récurrente de la série, aurait-elle encore fait des siennes ?

Taillée dans la même veine que ses prédécesseurs, que nous réserve donc cette nouvelle itération ? Sans plus attendre, nous allons essayer de décortiquer ce nouvel opus, mais tout d'abord commençons ce test par la courte vidéo d'intro du jeu :

Contenu du jeu

Shantae nous propose un pur jeu de plates-formes matiné d'éléments empruntés à d'autres jeux, le tout formant un ensemble harmonieux. Ainsi le soft ne se contente pas d'offrir des niveaux de plates-formes à enchaîner, mais plutôt un monde à découvrir et des endroits à explorer plusieurs fois avant d'en avoir fait le tour, reprenant le principe des metroidvania : pour pouvoir aller plus loin, il faudra d'abord débloquer les bonnes compétences - ici des danses - pour viser le 100 % de la map. Les danses s'apprennent grosso modo juste avant chaque gros boss du jeu, il y en a 4 à maîtriser et celles-ci vous octroiront des pouvoirs particuliers, comme le triple saut pour aller plus haut ou encore la possibilité de raviver certains objets en lançant des charges électriques. Les jeux estampillés Shantae se suivent et se ressemblent dans le sens où notre héroïne prend la forme d'animaux et se métamorphose instantanément pour accroître par exemple ses sauts - dans ce cas elle incarne un mignon poulpe ! - ou encore une carapace de tortue blindée, qui est idéale pour démolir des gros blocs de pierres vous barrant la route.

Le principe du jeu est simple : en enchaînant les villes, les quêtes proposées par les habitants et l'exploration de l'île, vous parviendrez à rapidement comprendre les enjeux liés à la disparition des sirènes de l'île, qui fait ici office de prétexte à de délicieuses phases de plates-formes. On retrouvera donc l'humour habituel dispatché dans les discussions, parfois invraisemblables, avec les habitants de l'île, le tout enrobé d'apparences mignonnes, voire sexy, des personnages féminins.

A l'instar du précédent opus, vous pouvez toujours vous équiper de magie, que l'on peut acheter dans l'une des 3 échoppes du jeu. Entre les boules de feu dévastatrices et les épées tournoyantes autour de vous pour vous protéger, il y a de quoi faire mais attention à votre jauge de magie... Heureusement, les 50 cartes différentes que l'on peut collecter dans le jeu en battant les ennemis - sur le principe d'une carte différente par type d'ennemi abattu, soit 50 ennemis différents à abattre - pourront améliorer les compétences de Shantae. Vous pourrez équiper 3 cartes au maximum à la fois dans le sous-menu du jeu, et leurs effets sont divers et variés. Ceux qui privilégient l'utilisation de la magie auront donc tout intérêt à mettre la main sur la carte qui a pour effet de remonter automatiquement la jauge de magie... Sachez tout de même que le jeu peut se faire d'un bout à l'autre sans avoir recours à la magie, les 4 danses de Shantae et son attaque à base de coup de cheveux suffisant amplement pour cela.

Enfin, un new game + viendra récompenser les joueurs avides de revivre l'aventure d'une autre manière : cette fois vous pourrez recommencer le jeu avec davantage de magie mais une défense plus faible...Il faudra veiller à ne pas trop se prendre de dégâts par les "petits" ennemis parsemant notre route.

Pour conclure, le jeu propose une aventure qui vous demandera entre 10 et 20 heures pour la boucler, des quêtes secondaires qui, sans soluce, gonflent la durée de vie du jeu, sans compter le new game + qui apportera sa petite touche de fraîcheur. Les développeurs auraient pu laisser les autres modes présents dans le précédent opus, comme le Hero Mode ou le Hardcore Mode, ou prévoir d'éventuels DLC pour pouvoir incarner d'autres protagonistes, mais pour le moment il n'y a rien d'annoncé en ce sens. Dommage, car Shantae possède ce je-ne-sais-quoi qui la démarque de la multitude de jeux de plates-formes/metroidvania existants, mais il est fort probable que la plupart des joueurs n'y reviennent plus sitôt le 100 % accompli... A noter qu'il n'y a pas de mode multijoueur, une petite innovation de ce côté-là aurait pu être la bienvenue.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

La direction artistique de ce nouveau Shantae s'inscrit dans la continuité des opus précédents : allergiques aux graphismes et aux sons rappelant la saveur des jeux des années 90 s'abstenir ! La simplicité et l'efficacité sont de la partie, ne comptez donc pas sur ce jeu pour repousser la PS4 dans ses derniers retranchements.

L'introduction donne le ton avec un court opening nous mettant directement dans l'ambiance, on sait déjà que l'on va vivre un moment agréable dans l'univers de Shantae avec des tons colorés et une courte chanson entraînante, et cela se confirme dès nos premiers pas dans le jeu. Le jeu porte bien son titre mentionnant les "seven sirens" car une grande partie du jeu nous fera explorer les fonds marins d'une île pleine de surprises.

A mesure que l'on progresse on se rend compte que la beauté des décors et leur diversité tiennent beaucoup de leur côté épuré. Les fans de jeux de 2D à l'ancienne apprécieront, les autres un peu moins, pouvant logiquement reprocher au jeu de manquer de profondeur et de détails. Les animations sont plutôt bonnes tout en faisant, là aussi, dans la sobriété. Mention spéciale aux cut-scènes qui apparaissent avant l'affrontement avec un boss, qui sont aussi bien animées que la séquence d'intro.

Et niveau sonore, le jeu reste également dans la continuité des précédents opus, avec du bon son à l'ancienne ! Les musiques, quoique moins nombreuses que dans le précédent Shantae, accompagnent bien l'action avec des rythmes dynamiques, et proposent également des pistes plus posées lorsque l'on est dans un des 3 villages du jeu. Par contre aucune d'entre elle n'est vouée à rester durablement dans les mémoires. Les doublages en anglais sont également de bonne facture, ainsi que la traduction des textes en français. Vu que le jeu ne propose pas une quantité astronomique de dialogues, le doublage aurait pu être intégral, c'est d'autant plus regrettable que les comédiens de doublage ont bien fait leur travail...

A noter que les temps de chargement, sans être trop longs, paraissent exagérés car présents à chaque fois que l'on voudra changer de lieu. Les optimiser n'aurait pas été du luxe. Le jeu ne comporte aucun bug connu à ce jour.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Le jeu ne se prêtant pas à de longues séquences cinématiques qui ne feraient que casser l'action, on se plonge rapidement dans la peau de Shantae, prête à en découdre avec quiconque osera se dresser sur notre chemin, et ce à coup de cheveux. Cette manière de se battre, originale, se prend rapidement en main et ne demandera que peu d'adaptation aux néophytes, la difficulté étant plutôt bien dosée. Le jeu est dans l'ensemble assez simple, hormis l'affrontement avec quelques rares boss pour lesquels il faudra apprendre à décortiquer leur pattern, et encore, car bourriner suffit dans la majeure partie des cas à triompher d'eux. Enchaîner esquive et coups sera donc le maître mot pour maîtriser Shantae à la perfection. Les magies aideront encore plus les débutants et faciliteront grandement le jeu mais celle-ci est loin d'être indispensable aux habitués des jeux de plates-formes à l'ancienne.

Le level-design étant un autre point fort du jeu, on se surprend à enchaîner les phases d'exploration de l'île sans s'ennuyer un instant, en ayant besoin parfois d'un peu de réflexion pour déterminer quelle danse ou quelle action va nous permettre de passer outre les obstacles qui nous barreront la route. Parler avec les habitants de l'île suffira également à bien nous indiquer notre future destination, chose que ne fait pas la carte, qui manque d'ailleurs de possibilité d'édition : on aurait au moins aimer pouvoir indiquer directement sur la map du jeu, accessible dans le sous-menu, les trésors découverts à tel endroit, pour ne pas avoir à fureter de nouveau dans certains coins où l'on aura déjà tout trouvé. Heureusement, la map, bien que grande, n'est pas labyrinthique non plus, ce qui fait que l'on a jamais la sensation de se perdre.

Le bestiaire proposé rassemble à la fois des monstres déjà combattus dans d'autres opus, des ennemis qui font leur entrée, dont les boss, qui sont tous nouveaux. Peu d'entre eux demanderont plus de 2 coups de cheveux pour les vaincre, pour peu que l'on ait suffisamment upgradé Shantae en achetant dans les magasins des villes des éléments d'améliorations permanents. Ceux-ci s'achètent avec de la monnaie récoltée sur les cadavres de nos ennemis mais aussi dans des blocs du décor que l'on peut démolir. Il y a d'ailleurs quelques passages secrets à trouver, comportant ces blocs, mais aussi des coeurs sous forme de calamars à dénicher. Ramasser 3 types de ces coeurs aura pour effet, si vous allez dans la forge des villages, d'augmenter d'un coeur votre jauge d'énergie.

Au final la durée de vie du jeu, environ une quinzaine d'heures pour en faire le tour, s'accorde avec le challenge proposé : on n'a pas le temps de s'ennuyer et le jeu n'est que peu redondant, et c'est bien là l'essentiel. Le new game + présent une fois le jeu achevé une première fois relance l'intérêt étant donné que cette fois on a d'emblée plus de magie, mais notre défense aux coups adverses est amoindrie, ce qui donnera pour les fans de défis du genre une bonne rejouabilité. Les autres se contenteront d'essayer de tout trouver, ce qui prendra quelques heures en plus, ceci n'étant pas pour déplaire puisque le gameplay simple et agréable donne aisément envie de se replonger dans Shantae.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Un total de 39 trophées, platine inclus, viendra récompenser vos efforts. Comme le stipule Dounew dans son guide, les trophées peuvent tous, en théorie, être obtenus dès votre première partie mais il faudrait pour cela se spoiler sur les collectibles à amasser et sur les 3 trophées que l'on peut manquer au cours d'une même partie. Le jeu étant agréable, autant se faire plaisir et se lancer dans une première partie axée "découverte".

Etant donné que la difficulté ne se choisit pas, on pourrait redouter des séquences ardues pour rafler certains trophées liés au mode Histoire : il n'en est heureusement rien vu que la difficulté globale du jeu reste accessible, y compris pendant les combats de boss, et ce même pour les néophytes de la série. Pléthore de rations diverses vous permettront de vous faire regagner l'ensemble de vos coeurs en cas de coup dur, ce qui facilite allègrement les quelques passages "difficiles" du jeu.

Ainsi, le trophée qui consiste à terminer le jeu sans augmenter le nombre de coeurs initial, à savoir 3, ne posera pas de problème. Pour une première partie pendant laquelle vous amasserez tous les trophées liés à l'histoire, c'est à dire 19 trophées soit quasiment la moitié de ceux-ci, vous amasserez très probablement d'autres trophées liés à des actions spécifiques sans forcément le vouloir, par exemple obtenir une carte de monstre ou s'équiper de 3 cartes de monstre à la fois. Comptez environ 13 heures de jeu pour cette première partie.

Une autre partie sera requise pour obtenir le trophée qui constituera très certainement LE défi du jeu, à savoir boucler l'histoire en ramassant tous les collectibles - enfin, seulement les coeurs et les pierres dorées - en moins de 6h30. Là encore en connaissant bien le jeu après l'avoir fait une première fois, et au pire en vous aidant des cartes disponibles dans le guide marquant chaque collectible, ce trophée restera très abordable.

Pour les habitués de jeux de plates-formes, quinze à vingt heures suffiront pour obtenir le platine. Les trophées liés aux actions spécifiques comme celui qui consiste à revitaliser un ennemi en forme de momie avec l'une de vos danses nécessitera certainement quelques efforts, vu qu'il faudra d'abord localiser l'ennemi en question mais aucun de ces trophées ne posera de véritables soucis.

Le seul véritable défaut du jeu concernant l'obtention des trophées est que rien n'a été proposé au joueur pour localiser sur la carte les collectibles, ou du moins l'impossibilité d'y marquer ceux que l'on a déjà découvert. Pourtant bon nombre de jeux du genre proposent ce genre d'option - souvent à acheter dans le jeu. Dommage car à la fin du jeu, et même avant, on se retrouve avec quantité de monnaie à ne plus savoir quoi faire.
Note : 4/5

Conclusion

Cet opus n'est peut-être guère novateur mais saura se faire apprécier par un public assez large, qu'il s'agisse des fans de jeux de plates-formes mâtinés d'éléments metroidvaniaesques, des fans de la série des Shantae ou tout simplement les joueurs à la recherche d'un jeu proposant une fraîcheur d'esprit indéniable. Le platine, abordable et intelligemment dosé, finira par convaincre ceux qui pourront lui reprocher quelques défauts qui tiennent davantage de l'anecdote.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14
Je recommande ce jeu : À tous, Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série

Ex-Nihylo (ex-nihylo)

89
557
1186
3534