Test : Remnant : From the Ashes


Remnant : From the Ashes
  • 1
  • 3
  • 15
  • 22
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

Remnant : From the Ashes

ps4


41 trophées au total
18 trophées cachés

98 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 39 joueurs (40 %)
100% par : 39 joueurs (40 %)
Note du jeu
13/20
Discuter du test

Test du jeu
Remnant : From the Ashes

  • Test rédigé par biloutedu47 le 06-10-2019 - Modifié le 06-10-2019


Introduction


Les pierres de téléportation
Développé par un studio qui n'a même pas 10 ans, Gunfire Games n'a pourtant pas à rougir de la concurrence. Né de la faillite du studio THQ en 2012 et donc fort de son expérience passée (ils sont à l'origine de développement de plusieurs licences qui ont plus ou moins connu la gloire telles que les Titan Quest, DarkSider, Homefront, Saints Row et Warhammer), Gunfire Games arrive à nous sortir une assez bonne copie générale avec de bonnes idées malgré un manque de budget et de contenu qui se fait ressentir au bout de quelques heures de jeu.
Revenons en à Remnant, qu'est ce que c'est...? Et bien c'est un TPS qui se veut aussi dur qu'un Dark Souls, c'est à dire que votre progression ne sera pas de tout repos, tous les ennemis vont vous en vouloir à mort. Vous allez devoir fouiller le moindre petit recoin des cartes afin d'y trouver le moindre objets, équipements et donjons. La différence et ce qui fait son charme est que l'on ne se bat pas avec des armes plutôt médiévales mais avec des armes à feu (à la manière d'un Destiny).
Alors si vous vous sentez l'âme d'offrir une chance à l'humanité de se reconstruire, prenez vos armes les plus puissantes et allez affronter le chaos.



Contenu du jeu


La terre après l'infection de La racine
Une fois dans le jeu, oh surprise, une création de héros. La personnalisation se fait uniquement sur le visage et le sexe de votre personnage mais a le mérite d'être présent. Vous aurez le choix parmi une vingtaine de visages, coiffures et des couleurs capillaires variées. Cette chose faite, vous aurez le droit au grand classique vidéo ludique de la cinématique d'introduction vous en apprenant plus sur votre future aventure, que le monde que vous connaissez actuellement n'est plus. Il est infecté par un mal profond "La racine". La narratrice vous fera aussi clairement comprendre que votre quête ne sera pas forcément une partie de plaisir... Vous êtes donc l'élu de l'humanité venu rétablir l'ordre sur la terre.
Vous aurez le droit a une phase tuto qui vous servira à mieux prendre en main le jeu avant d'arriver dans le Service 13, dernier refuge de tous les rescapés. Vous en apprendrez plus sur leurs recherches sur les cristaux rouges. Ceux-ci permettent la téléportation entre les mondes que vous allez prochainement explorer et qui vont vous servir de point de sauvegarde. Un peu plus tard, vous pourrez vous apercevoir qu'au niveau du cristal rouge dans le Service 13, vous aurez le choix de réinitialiser votre monde ou choisir de refaire un monde précis. Le fait de réinitialiser votre monde efface toute votre progression dans l'histoire. Vous reprendrez donc au moment où vous avez allumé le cristal pour la première fois, tout en conservant l'amélioration de vos traits et d'armes. Vous y découvrirez aussi deux modes de difficulté supplémentaires : difficile et cauchemar. L’intérêt de faire cette chose est de redécouvrir des éléments que vous auriez pu manquer tels que certains boss de donjon ou de progression. Si vous visez le platine, vous n'aurez pas le choix de recommencer les mondes jusqu’à atteindre le boss souhaité. Revenons un peu dans le Service 13, vous y trouverez des PNJs qui vous vendent des objets qui vous seront fortement utiles lors de vos différentes quêtes, mais qui vous permettront aussi d'améliorer vos armes et armures.
Il sera temps après tout cela d'entreprendre votre première quête. Durant celle-ci, vous pourrez choisir votre classe de personnage parmi les trois suivantes : chasseur, ex-culturiste et baroudeur. Chacune d'elle propose des armes, armures et pouvoirs différents. Les différentes quêtes qui en suivent vont couler de source, sans lire les conversations vous pourrez avancer dans l'histoire sans difficulté. Pour les quêtes secondaires par contre, ils vous faudra lire correctement les conversations avec les différents PNJs que vous rencontrerez. En général ils vous demandent de leur ramener un objet que vous retrouverez en fouillant ou en faisant une action spécifique. Par contre, vous n'aurez jamais une indication sur la carte pour vous aider.

Vous voilà maintenant fin prêt à vous lancer réellement dans les différentes zones que vous aurez a explorer. Elles sont au nombre de quatre : la terre, Rhom, Corsus et Yaesha. Chacune dispose de son propre univers et de ses propres ennemis. Nous aurions bien aimé avoir plus de lieux, car si on ne prend pas la peine de tout fouiller, les mondes passent relativement rapidement. La terre est comme celle que nous connaissons à l’exception que la racine est passée par la. Les buildings sont éventrés et la nature a reprit ses droits. Rhom est un lieu aride envahi de sable, Corsus est un grand marécage nauséabond, et Yaesha est une forêt sombre avec un petit aspect féerique.
Deuxième point un peu négatif sur le même trait, le bestiaire. Mis de coté les boss, le jeu ne se compose que d'une vingtaine d'ennemis. Sur la terre ce sont des ennemis essentiellement faits de bois (et oui la racine l'a envahi), sur Rhom ce sont plus des autochtones, sur Corsus ce sont des bêtes et insectes, et sur Yaesha ce sont des bêtes mystiques.
Les petites zones ouvertes d'exploration de ces mondes sont générées aléatoirement à chaque partie. C'est à dire que si vous faites un NG+, créez un nouveau personnage ou rejoignez une partie en ligne ou des amis, la disposition du monde ne sera pas la même (même si dans le fond vous y trouverez les mêmes choses mais pas forcement les mêmes boss). Il est bon de savoir aussi que si vous rejoignez une partie en ligne, votre avancée personnelle ne bougera pas.
Dernier petit point à savoir, en fonction de vos faits d'armes ou de vos rencontres, vous débloquerez des traits. Ces traits sont des compétences qui peuvent être améliorées avec une prise de niveau. Vous aurez donc la possibilité d'augmenter votre vie, endurance, dégâts dans les points faibles et bien d'autres encore. Vous pourrez aussi récupérer des objets lors des phases d'exploration ou lorsque vous battez un boss qui pourront vous servir à fabriquer des armes avec des compétences propres à elle. Pour le reste des armes, le choix est plutôt large (fusil à pompe, fusil d'assaut, mitraillette...), vous trouverez surement une arme qui correspond à vos attentes. Vous pourrez vous équiper de trois armes simultanément: armes de corps à corps, armes de poing et armes d'épaule.
Nous pourrons aussi noter la présence d'un multijoueur jusqu'à trois joueurs, de coopération en ligne uniquement, mais vous pourrez parfaitement jouer tout seul dans votre coin.

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Un donjon des terres de Rohm
Le jeu est visuellement très réussi, on n'en demande pas plus pour un jeu à petit budget. Ce n'est pas photo-réaliste, mais le studio se rattrape largement avec l'univers et les ambiances qu'ils ont réussi à retranscrire dans les différentes zones avec les colorimétries et jeux de lumières. Seule ombre au tableau sur ce point là, de nombreux lags quand beaucoup d'éléments sont à afficher ou quand une grosse phase de combat arrive, ce qui peut être très dérangeant.
Concernant l'ATH, on y retrouve la carte du monde dans lequel vous vous trouvez, elle se dévoile à fur et à mesure de votre progression, vous trouverez donc votre position ainsi que celle de vos coéquipiers. Dans le bas gauche de l'ATH, on retrouve les raccourcis de nos consommables avec le nombre qu'il nous reste en stock. Pour finir, et élément le plus important de l'ATH, dans le bas droit, on y trouve l'arme que vous tenez en main avec les munitions disponibles et le modificateur qui vous y aurez ajouter, il en va de même pour l'arme secondaire. Juste en dessous vous retrouverez votre barre de vie et d'endurance.
La bande son quant à elle est très discrète mais est correctement choisi en fonction des situations dans laquelle vous êtes. On regrettera un manque de musique épique contre les boss notamment.

Niveau gameplay, si vous avez l'habitude des jeux du genre (TPS), vous n'aurez aucun soucis de prise en main (vous aurez dans les options du jeu une multitude de réglages pour la sensibilité par exemple), les joysticks pour se déplacer et viser, les gâchettes pour zoomer et tirer. Du grand classique.
Quant à l'IA, les petits mobs ont tendance à courir droit vers vous en tirant sans vraiment réfléchir, plus on avance dans le jeu, plus ils sont intelligents, ils tentent des esquives, vous tirent dessus de loin ou en restant à couvert. Concernant les boss, la difficulté se rehausse grandement mais rien d'insurmontable, une fois que l'on a compris leurs manières de faire, cela se passe beaucoup mieux. Avec les différentes armes disponibles dans le jeux, vous pourrez vous adaptez à votre style de jeu, c'est à dire que vous pouvez très bien vous la jouer "je saute dans le tas" ou très bien faire en discrétion et à distance.

Durant mon test j'ai été victime d'écrans bleus récurants. Ceux-ci se sont présentés uniquement lorsque je jouais en coopération. Que ce soit en solo ou en multijoueur, le problème n'a jamais été présent. Quoi qu'il en soit, avec les patchs récents, le jeu n'a plus l'air de crasher, ils ont aussi corrigé des soucis d'obtention de trophées.

Dernier petit point, il n'y a pas de sauvegarde manuelle, toutes les sauvegardes sont automatiques. Si vous quittez le jeu en cours d'exploration, lors de votre retour dans le jeu, vous serez automatiquement remis en début de zone.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


La foret sombre de Yaesha
Mis de cotés les quelques bugs et ralentissements du jeu, celui-ci reste parfaitement jouable et très agréable. La progression se fait crescendo comme la difficulté, à condition d'utiliser la bonne méthode.
Le jeu est malgré tout très redondant. On arrive dans une zone, on tire sur tout ce qui bouge jusqu'à arriver à un boss (sac à PV), mourir en quelques coups, apprendre de nos morts et repartir de plus belle. N'oubliez pas que le jeu est un mélange intelligent des genres, un jolie mix entre les plus célèbres des TPS (The Division, Ghost Recon.. pour ne citer qu'eux) à la sauce Dark Souls.
Le jeu n'est pas gratuit, la difficulté est assez élevée mais rien d'insurmontable. Si vous jouez avec des amis ou en ligne, le jeu rehausse la difficulté mais le fait d'être plusieurs simplifie quand même grandement.
Il vous faudra compter une vingtaines d'heures de jeu en ligne droite suivant vos compétences et aptitudes pour mettre fin à la racine.

Concernant la re-jouabilité du jeu, au vu du fait que les niveaux se construisent de façon procédurale, vos aventures ne seront pas tout le temps les mêmes, vous ne rencontrerez pas les mêmes boss intermédiaires, tous les donjons ne sont pas présents lors d'une partie. Il vous faudra peut-être réinitialiser plusieurs fois votre monde pour avoir la chance de tomber sur les donjons qu'ils vous manque. Vous pourrez aussi essayer différents styles de jeu (plus bourrin au corps à corps ou alors plus passif et à distance).

Le jeu propose aussi un système de NG+ qui rehausse le niveau global du jeu, mais aussi d'autres niveaux de difficulté (normal, difficile et cauchemar). Lors de vos parties suivantes vous conserverez bien évidement vos armes et toutes vos avancées sur celle-ci, et bien sûr, la progression de vos traits. La seul chose qui change ce sont les quêtes qui se réinitialisent. Vous n'avez rien à y gagner en plus mis à part y découvrir des donjons que vous n'auriez pas fait, ou alors vous mettre un challenge en mettant une difficulté supérieure.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Si vous êtes fan de ce genre de jeu et que le fait de refaire plusieurs fois le jeu ne vous dérange pas, alors vous pouvez y aller les yeux fermés.
Aucun trophée n'est insurmontable, ils demandent juste un peu de farm le temps de récupérer tous les éléments pour améliorer vos armes et armures, mais aussi de niveau ou des faits pour augmenter vos traits. Vous devez additionner à cela le fait de faire plusieures parties pour vaincre les différents boss que vous auriez pu louper ou ne pas avoir dans votre première partie. Je vous rappelle que vous ne pourrez pas rencontrer tous les boss en une partie.

Nous voilà donc avec une liste de quarante et un trophées. Huit d'entre eux sont directement liés aux boss, plus un qui vous demande d'en battre un sans subir de dégâts de sa part. Ceux-là sont plutôt intéressants à faire, car vous verrez tous les boss et boss intermédiaires et leurs différents aspects. Onze correspondent aux différents traits, sets d'armures et monnaies du jeu et modificateurs à récupérer. Ce seront les trophées les plus long a obtenir, ce sont clairement les derniers qu'il vous manquera, et il vous faudra faire toutes les quêtes et réinitialiser plusieurs fois votre partie. Six sont liés à l'amélioration des armes et traits. Ceux-là sont les moins intéressants mais un peu indispensables, c'est-à-dire que plus vous passerez de temps dessus et plus le jeu sera simplifié. Onze nouveaux trophées pour les objets de quêtes et rencontres avec des PNJs, mais attention, ces trophées peuvent être manqués en fonction des choix que vous ferez. Les trophées restant seront de tuer cent ennemis spéciaux et de fabriquer une arme avec un objet que vous aurez obtenu en tuant un boss.
Vous comprendrez donc que le platine n'est pas aussi compliqué que le jeu en lui même, il demande juste un peu de temps et de bonne volonté !

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
13/20

Remnant : From the Ashes profite de la mode des TPS avec de bonne idées supplémentaires en plus, mais on reste quand même sur notre faim avec des éléments qui auraient pu être encore plus approfondis et plus de choix en termes d'armes et d'armures.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux chasseurs de trophées/platine difficile