Test : Ratchet & Clank


Ratchet & Clank
  • 1
  • 2
  • 14
  • 30
Note des joueurs :
4.8/5 - 194 notes
Note des platineurs :
4.8/5 - 136 notes

Ratchet & Clank

ps4


47 trophées au total
26 trophées cachés

6923 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 3766 joueurs (54 %)
100% par : 3766 joueurs (54 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Ratchet & Clank

  • Test rédigé par Aelon le 28-04-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Le célèbre duo de la PlayStation débarque sur PS4 !
Est-il nécessaire de présenter Ratchet & Clank ? Pour ceux qui émergeraient d'un long sommeil ou qui n'auraient jamais eu une console PlayStation 2 ou PlayStation 3, il s'agit de l'un des duos les plus emblématiques de Sony. Cette petite équipe a évolué avec les consoles puisque des jeux Ratchet & Clank existent sur tous les supports (depuis la PlayStation 2). Développé depuis le début par Insomniac Games et édité par Sony, la série a même fini par atteindre le grand écran cette année. Le film, sorti en salle le 13 avril, permet à Insomniac Games de sortir un nouveau jeu Ratchet & Clank sur la PlayStation 4 inspiré du film (lui-même inspiré du jeu, oui oui) qui revisite le tout premier jeu sorti sur PlayStation 2.

Je tiens à préciser que si j'ai joué à tous les jeux de la série (sauf All 4 One), je n'ai pas vu le film. Ce test s'intéressera uniquement au jeu sans commentaire sur le film en lui-même.

Pour résumer l'histoire de ce nouvel opus, Ratchet est un jeune Lombax travaillant comme mécanicien dans un garage sur la planète Veldin. Cependant, il rêve depuis longtemps d'intégrer les rangs des célèbres Rangers galactiques, des héros dirigés par le capitaine Qwark. Son rêve semble pouvoir se réaliser quand un concours permettant de rejoindre les Rangers a lieu sur Veldin. En parallèle, dans une usine de construction de robots de guerre sur Quartu supervisée par le président Drek, une anomalie de construction entraîne la création du petit robot Clank. Pourchassé dans le but d'être détruit, Clank parvient à fuir la planète et s'écrase sur Veldin non loin de Ratchet. Les deux vont décider de s'allier pour contrecarrer les plans de Drek et sauver la galaxie aux côtés des Rangers galactiques.

Si le scénario fait plus ou moins penser à celui du premier jeu, l'histoire est assez modifiée pour coller à celle du film. Mais ça ne fait pas tout dans un jeu vidéo : qu'en est-il de ce remake du premier Ratchet & Clank inspiré du film inspiré du jeu ?

Contenu du jeu


Comme souvent, incarner Clank sera l'occasion de faire une pause dans l'action au profit de puzzles
La galaxie de Solana est (encore) en danger !

Ce nouvel opus permet de (re)découvrir les origines des deux héros sauveurs de bien des galaxies (jusqu'à sauver l'univers dans Crack In Time, excusez du peu). Le jeu propose de visiter plus de 12 destinations, dont Veldin, la planète natale de Ratchet, Kerwan, planète du capitaine Qwark ou encore Quartu, celle de Clank. Les joueurs ayant déjà fait (voire refait avec la version HD) le tout premier Ratchet & Clank seront agréablement surpris de découvrir que ce remake PS4 propose quelques zones inédites afin de permettre à tous d'avoir le plaisir de découvrir le jeu.

Si Ratchet est le personnage incarné la grande majorité du jeu, vous pourrez par moments incarner le petit Clank. Ce dernier n'étant pas axé sur l'action, il se concentrera plutôt sur la résolution de petites énigmes, demandant d'aller d'un point A à un point B. Très récurrentes dans la licence, celles-ci comprennent l'utilisation de robots-gadgets permettant d'alimenter des points en électricité, de créer des ponts ou encore de bondir et atteindre des zones précédemment inaccessibles. Concernant Ratchet, le jeu propose plusieurs séquences de pilotage de vaisseau ainsi que des courses de hoverboard (le skate-board de Solana) : quelques activités annexes permettent d'entre-couper habilement l'action.

Un arsenal paré pour aller en guerre galactique

En effet, même s'il existe des activités annexes, ce sera bien l'action qui aura la part belle dans ce remake. Afin d'affronter l'armée de Blargs et de robots géants de guerre (ils sont civilisés d'après l'ennemi ceci dit), Ratchet disposera d'un arsenal très fourni et toujours aussi déjanté. Bien que certaines armes soient très classiques comme un simple pistolet ou un gant lance-grenades, la majorité des armes est aussi variée que loufoque. On comptera le désormais traditionnel Mr Zurkon, votre fidèle robot de combat qui n'aura de cesse de pester sur ceux sur lesquels il tire, une arme transformant en mouton, une arme permettant de pixeliser vos ennemis, une gant lanceur de boules disco qui entraîne une danse incontrôlable chez vos ennemis (oui oui). Bien évidemment, il y a encore et toujours l'éternel T'Éclater La Tronche (le T.E.L.T. pour les intimes) qui sera si abusé que même certains de vos ennemis clameront que c'est de la triche de l'utiliser. En même temps, une arme qui tue en 1 à 2 secondes tout ce qui est devant elle tout en déclenchant une musique épique quand elle crache des balles, c'est vrai que c'est légèrement déséquilibré.

Vous pourrez acheter de nouvelles armes à l'aide de boulons, la monnaie phare de la licence, mais vous pourrez également les améliorer (plus de dégâts, durée d'utilisation plus longue, nouveaux effets, etc) grâce au raritanium. Ne négligez surtout pas le raritanium, certaines améliorations transforment complètement l'effet de vos armes. Par exemple, elles font passer le T.E.L.T. du statut d'arme surpuissante à celui d'arme approchant du hack du jeu.

Si les boulons en or sont toujours de la partie, collectibles permettant de débloquer des bonus comme des artworks, des apparences ou des codes de triche, les points de compétences ont disparu. Désormais, ce seront les holocartes qui vous occuperont. Nouveaux collectibles dissimulés dans les zones du jeu, ces derniers demandent d'obtenir trois holocartes de la même série (par exemple liée à une planète, une arme ou des personnages). Une fois la série complétée, vous obtiendrez des bonus très intéressants, et surtout la possibilité de debloquer les armes Omega, version surpuissante des armes de base nécessaire pour le mode Défi.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Tout simplement magnifique, ce remake PS4 offre un vrai nouveau souffle au tout premier jeu de la licence
Un nouveau souffle

Ratchet & Clank version PlayStation 4 est magnifique. Les joueurs ayant déjà joué à la version PS2 (même sa version remastérisée sur PS3) auront un choc en explorant à nouveau Veldin, Rilgar et toutes les planètes de Solana déjà explorées qui nous semblaient connues. Le jeu est extrêmement coloré et chaque image flatte la rétine. Que ce soit en ville ou en pleine nature, le résultat reste le même. Les jeux de lumières sont très sympathiques, notamment lorsqu'on devine le soleil à travers les bâtiments ou en sortant d'une grotte.

Avec un niveau de détail extrêmement poussé, le jeu est impeccable. Cela va même jusqu'à prendre en compte la réflexion sur le casque de Ratchet (qui est même mieux prise en charge avec une apparence bonus !).

En terme de fluidité, le jeu est assez irréprochable. Au vu de ses combats très dynamiques et vite bordéliques, il faut bien le dire, la fluidité permet de garder un certain contrôle de l'action. Il m'est arrivé de finir par diminuer les framerates (ce qui détermine le nombre d'image par seconde et donc l'apparition d'images saccadées ou ralenties) en abusant du T.E.L.T. avec munitions infinies sur Gaspar, la plus grande zone du jeu explorables par jetpack, en dehors de ça, rien à redire.

Concernant la bande son, elle colle parfaitement à la saga et respecte l'univers général de Ratchet & Clank. Les musiques ont toutes été revues et ne se contentent pas de reprendre les thèmes du premier opus en les optimisant. Bien évidemment, certains passages de ces nouvelles musiques rendent hommage à celles du premier jeu, mais dans l'ensemble, elles sont originales. En terme de bruitages, on retrouve beaucoup d'éléments des anciens jeux, ce qui permet de se retrouver en terrain connu. Petit mot sur les doublages : si les doublages du film ont pu faire polémique, il n'en est rien pour le jeu. Les doubleurs traditionnels de la saga sont de retour et offrent une nouvelle fois un sans-faute à cette version française.

Enfin, le gameplay est toujours aussi nerveux et vif que celui de ses prédécesseurs. Ratchet, ou Clank, répond immédiatement à la moindre commande, avec un système de visée très facile à prendre en main ainsi que des commandes qui ne changent pas (on ne change pas une équipe qui gagne) afin de permettre aux vétérans de prendre le jeu en main immédiatement mais aussi de permettre aux néophytes de contrôler Ratchet très vite. La grande variété d'armes disponibles permet de varier le gameplay puisqu'elles demandent des adaptations aux ennemis qui vous font face (sauf le T.E.L.T. qui dégomme toujours tout, appuyez juste sur la touche de tir et c'est dans la poche.).

Je n'ai personnellement pas rencontré de glitch ou bug durant mes parties, même si un trophée a des conditions de déblocage encore non pleinement connues.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Malgré le remake et la modification de l'histoire, certains sont indéboulonnables
Un gros défouloir

Le plaisir de jeu sera immédiatement au rendez-vous. La cinématique d'introduction permettra de poser les bases de ce remake tout en étant parsemée d'humour, l'une des plus grandes forces de la licence. Avec un tel aspect technique, vous vous amuserez à évoluer de planète en planète, débloquant progressivement toutes les armes du jeu afin de renouveler vos techniques de destruction tout en renouvelant le gameplay. Comme mentionné précédemment, l'humour est omniprésent dans le jeu. La nouveauté de ce remake tient dans sa narration. En effet, cette fois c'est le capitaine Qwark en personne qui narrera votre épopée (il aime à se voir en narrateur d'exception). Bien que l'effet omniscient soit discutable, le résultat est particulièrement réussi. Qwark racontera toute l'histoire à une autre personne, l'occasion d'embellir ou de diminuer certains exploits. Il ne manquera pas de vous rappeler que la triche c'est moche si vous trichez aux énigmes de crochetage, ou que Ratchet a beau essayer, il ne respire pas indéfiniment pas sous l'eau.

Les activités annexes permettent donc de varier l'expérience de jeu tout en apportant de nouveaux défis, ces derniers étant directement pris en compte dans la liste de trophées sur laquelle nous reviendrons juste après.
Comptez environ 7 à 10 heures pour finir l'aventure, selon que vous finissiez toutes les activités annexes et preniez le temps de chercher les holocartes.

Si cette durée de vie peut sembler courte (elle l'est, ne nous mentons pas), Ratchet & Clank dispose, comme ses prédécesseurs, du mode Défi, ou New Game + si vous préférez, ou vous recommencez l'histoire à zéro en affrontant des ennemis plus forts mais en conservant armes, boulons en or et holocartes tout en débloquant l'accès aux versions Omega de vos armes. Plus difficile mais étant plus puissant, ce mode Défi permet de renouveler le plaisir de jeu puisque vous appréhenderez différemment votre progression. Ce mode peut être redémarré à volonté, un grand avantage pour quelques trophées.

J'aurai juste un petit bémol à apporter concernant ce remake que la version de base ne possédait pas : les Rangers galactiques. Si le tout premier jeu ne comprenait que le charismatique Capitaine Qwark qui s'avérait être essentiel pour l'histoire, ce remake comprend en plus trois nouveaux héros dont j'ai déjà oublié le nom tant ils sont oubliables. Il y a deux rangers "combattant" à vos côtés et une ranger assurant le soutien technique nommée Elaris. Bien que cette dernière soit un tant soit peu utile à l'histoire en vous signalant où se déroulent les conflits, il n'en est rien concernant les rangers guerriers. En effet, le jeu souffre du syndrome des soutiens inutiles puisque la ranger qui vous accompagne n'aura de cesse de répéter "Je te couvre" afin de vous laisser faire tout le boulot et surtout de respecter le fait que Ratchet & Clank combattent seuls. Elle vous dira même "Je te couvre" alors que vous serez dans un canon détruisant des vaisseaux, de quoi faire doucement rigoler. Dans le cas où ce remake connaisse des suites (ce que je lui souhaite), il serait de bon ton de mieux travailler ces personnages : quitte à les rajouter, autant en faire des éléments utiles et non un respect du film.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Nouveauté de ce remake PS4, les holocartes seront toutes à collectionner
Une bonne majorité qui s'obtient avec plaisir...

La liste de trophées de Ratchet & Clank comprend plusieurs trophées liés à votre progression dans le jeu. Ces derniers sont donc obtenus tout naturellement, ponctuant les passages importants de l'histoire.

La grande majorité des trophées du jeu consistent en des objectifs très sympathiques à réaliser. Les boulons en or devront tous être récupérés, un rituel classique pour les joueurs de la licence. De la même façon, les holocartes devront toutes être collectionnées. Cette chasse aux collectibles est grandement facilitée par l'existence d'un gadget qui permet purement et simplement d'afficher sur la carte la position exacte de tous les collectibles du jeu. Il n'y a presque pas besoin de guide pour chasser les trophées du jeu tant celui-ci vous aide à les trouver.

Les courses de hoverboard sont mises à l'honneur puisque vous devrez non seulement finir toutes les courses en première position, mais vous devrez également gagner en un temps record. Assez compliqué car cela requiert beaucoup de concentration, l'IA ne tolérant que peu l'erreur et surtout les moments où vous êtes sans boost nitro pour vous doubler, vous devrez donner le meilleur de vous-même.
Les armes doivent toutes être récupérées et améliorées à fond, que ce soit en terme de niveau ou de capacités. Il vous faudra ainsi varier l'utilisation de vos armes afin de les faire monter au niveau 10 et récolter beaucoup de raritanium pour acheter tous les bonus d'armes. Si l'expérience des armes requiert un tant soi peu d'application, les nombreuses parties en mode Défi permettent aisément d'atteindre la quantité requise de raritanium pour tout améliorer au maximum.

Enfin, plusieurs planètes comprennent des trophées qui nécessitent des actions particulières : casser des lampes sur Kerwan, se faire manger par un requin sur Pokitaru, laisser les destructo-robots tuer des amibes sur Rilgar... Des objectifs qui ne sont pas sans rappeler les points de compétences eux-mêmes liés à des planètes précises.

... Mais quelques trophées ennuyants voire énervants

Malheureusement, si j'ai pu mentionner précédemment qu'il n'y avait presque pas besoin de guide, c'est à cause de quelques trophées manquables qui pourraient venir ternir votre impression globale de la liste de trophées. Commençons par le trophée lié au crocheteur. Il vous faudra réussir chaque crochetage sans passer par la résolution automatique. Certes, les énigmes ne sont pas non plus extrêmement compliquées, il n'empêche que vous pourriez rester bloqué sur un crochetage, décidant par dépit de le résoudre automatiquement mais vous bloquant de ce fait le trophée pour cette partie.

Et encore, ce n'était que le moins irritant de ces trophées. Un autre vous demande de transformer en mouton un Blarg pilotant un hélicoptère. Pourquoi pas, sauf que : le Moutonator est obtenu assez tard dans le jeu et les ennemis en hélicoptères ne réapparaissent pas ! Ainsi, si vous aviez oublié de l'utiliser sur un hélicoptère, ce qui peut se comprendre puisqu'ils vous mitraillent sans cesse et que le Moutonator ne permet pas de stopper temporairement leur tir, vous êtes bon pour recommencer en mode Défi...

Les joueurs ayant déjà chassé le platine savent très bien par quel trophée je terminerai : celui lié au gant lançant des boules disco, le Groovitron. Le jeu demande de faire danser au moins une fois chaque ennemi du jeu. La petite nuance se trouve dans le "chaque", puisque cela comprend des ennemis qui ne vous attaquent même pas (dont les petites créatures fluorescentes sur Veldin) et que cela comprend surtout des ennemis qui ne sont rencontrés qu'à un moment bien précis de l'histoire. Oui, vous avez compris : il est très facilement manqué puisque sans guide, vous passerez très vite à côté d'un petit ennemi qui vous fera rater le trophée. Dommage donc de forcer à balancer des Groovitron à chaque ennemi rencontré ou de devoir passer par un guide.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

La PlayStation 4 voit arriver Ratchet & Clank dans un remake extrêmement maîtrisé du tout premier opus. Avec l'apport de tous les jeux de la saga, le jeu tire le meilleur de la saga pour offrir à la PS4 un jeu Ratchet & Clank qui saura ravir fans et néophytes.

Je recommande ce jeu :
À tous