Test : Q.U.B.E : Director's Cut


Q.U.B.E : Director's Cut
  • 0
  • 2
  • 17
Note des joueurs :
3.6/5 - 7 notes
Note des 100% :
4/5 - 3 notes

Q.U.B.E : Director's Cut

ps4


19 trophées au total
0 trophée caché

664 joueurs possèdent ce jeu

100% par : 93 joueurs (14 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
Q.U.B.E : Director's Cut

  • Test rédigé par Logan le 21-05-2020 - Modifié le 21-05-2020


Introduction


Image

Sorti le 22 juillet 2015 par Toxic Games, Q.U.B.E : Director's Cut est un jeu de Réflexion/Plateforme, Puzzle-Game en vue FPS.

Q.U.B.E [Quick Understanding of Block Extrusion] Director's Cut [Scènes coupées] est disponible à l'achat en téléchargement uniquement sur PC, PS3, PS4, Xbox One, Wii U en 720p, 1 joueur, pas de version française, pas de sous-titres, entièrement en anglais et classé PEGI 12+.

Vous devrez interagir avec les différents cubes de couleur afin de progresser en déplaçant les murs et ouvrir de nouveaux passages et ainsi pénétrer au cœur même d'un mystérieux cube géant, lequel file dans l'espace en direction de la Terre. Détruisez-le de l'intérieur avant qu'il n'élimine toute trace de vie sur notre planète !

Je vous joins le lien de la page officiel du jeu : Site Officiel QUBE

Ce jeu a été offert pour le mois de Septembre 2018 pour les joueurs abonnés au PS+

Contenu du jeu


Q.U.B.E : Director's Cut est un jeu de plateforme à la première personne dans lequel vous devrez manipuler (avec des gants high-tech spéciaux) différents cubes de couleurs qui peuvent être étendus ou rétractés des murs, vous éjectez via le cube bleu tremplin ou faire pivoter des pans de murs...

Le but sera de sortir de chaque pièce par vous-même en résolvant les énigmes, avant de pouvoir accéder à une nouvelle pièce ou bien déplacer une balle en la faisant rouler vers son point de sortie de couleur verte pour ouvrir la porte afin de progresser à travers une série de puzzles, le tout consistant à sortir de cette prison.

La version Director's Cut ajoute un nouveau mode de jeu avec le mode Against the Qlock, où il va falloir battre la montre pour passer au niveau suivant en récupérant des médailles dans le temps imparti. Elle comprend également une intrigue en ajoutant des personnages par voix-off.

Vous recevrez un appel par radio avec la voix d'une femme provenant d'une station spatiale qui nous explique que vous êtes amnésique suite au voyage spatio-temporel et que vous avez embarqué à bord d'un vaisseau spatial qui se dirige a toute vitesse dans l'espace en direction de la Terre pour la détruire : il vous faudra donc l'arrêter. Par la suite, nous recevrons par un autre signal, cette fois avec la voix d'un homme (probablement un autre prisonnier), qui nous explique que tout n'est que mensonge et que vous êtes en réalité piégé et prisonnier dans une installation d'essai souterraine.
Qui croire... ?

Le jeu se fait en solo 1 joueur, pas de coop ou multi pour vous aider si vous bloquez à un endroit. N'hésitez pas à consulter le guide et les vidéos mises pour chaque trophée si vous avez besoin d'aide.

Nous pouvons comparer Q.U.B.E à la trilogie de films du même nom Cube de 1997, Cube 2 Hypercube de 2002 et de Cube Zéro de 2004, où l'on suit un groupe de personnes qui, sans savoir pourquoi, se retrouve enfermé dans un labyrinthe tridimensionnel sans fin constitué de pièces cubiques communicantes et équipées de pièges mortels.
Q.U.B.E est aussi comparé avec son apparence et son gameplay à Portal.

NE CHERCHEZ PAS UNE EXPLICATION… CHERCHEZ LA SORTIE

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Q.U.B.E nous plonge dans un environnement cubique totalement blanc voire gris, mais vous y trouverez aussi des ambiances différentes en progressant dans les niveaux. Des salles parfois plongées dans le noir vous transportant dans une autre dimension et avec de nouveaux objectifs, de nouveaux parcours/cubes/boutons d'interaction (lasers, magnétiques...), etc.

Avec des graphismes simples, dépouillés de décors, toutes les salles se ressemblent quasiment avec cet environnement de type clinique médicale tout en blanc, les seuls éléments essentiels pour avancer dans les secteurs seront les cubes colorés, ce sont d'ailleurs uniquement ces cubes colorés que vous manipulerez qui vous permettront d'ouvrir les portes.

Le gameplay est fluide à chaque instant, le contrôle de la manette est bon mais la maniabilité est parfois pénible lorsque l'on vise un cube et que ça ne répond pas comme on le souhaiterait... alors je vous laisse imaginer pour les niveaux contre-la-montre.

Le jeu est découpé en sept secteurs et chaque puzzle est complètement différent, vous n'aurez pas l'impression de refaire le même à chaque fois. De plus, les puzzles cachés rallongent le temps de jeu. Vous allez devoir avoir de bons réflexes sur certains puzzles demandant plusieurs actions en même temps.

La prise en main des touches est simpliste, lever/baisser les cubes ou sauter, rien de compliqué. Les gants seront vos outils pour vous permettre d’interagir avec le décor et finir les secteurs.

Pour les cubes colorés, ils sont au nombre de 7 (jaune, bleu, rouge, vert, rose et le transparent + ainsi que le bouton de réinitialisation de salle de couleur orange), chaque couleur a sa propre fonction, impossible de se tromper une fois la prise en main du jeu acquise.

Absolument rien à l'écran ne nous indique ce que l'on doit faire ou comment, il vous faudra vous creuser les méninges pour arriver à vous sortir tout seul d'une salle en déplaçant les murs, en vous créant des escaliers ou bien en faisant sortir une balle qui vous ouvrira la porte de sortie.

Je n'ai personnellement pas rencontré de bug ou de ralentissement, ce jeu est vraiment d'une fluidité impressionnante. Par contre, un léger effet de motion sickness avec les salles qui tournent et la caméra à orienter pourrait être à déplorer chez certaines personnes sensibles.

Pour information, vous ne pouvez pas vous blesser en vous déplaçant dans l'environnement, il n'y a pas d'ennemis, pas de chute possible donc vous ne pouvez pas mourir... Seul le cube vous mettra à rude épreuve sur votre faculté intellectuelle.

Les sauvegardes se font automatiquement à certains points de passages, aucun retour possible car, une fois passée la porte, cette dernière se refermera derrière vous. Mais si vous avez manqué un trophée, il vous suffira de relancer un chapitre via la sélection des chapitres Sector Select dans le menu principal, une fois l'histoire complétée.

La bande son n'est pas très présente, voire même quasiment absente, on entend plus les bruitages des actions (action sur les cubes) que l'on fait qu'autre chose, vous laissant vous concentrer sur votre objectif. Le plus gros problème vient de l'absence de traduction en français, que soit les voix ainsi que des sous-titres car ils sont uniquement en anglais. On pourra regretter que si une personne ne maîtrise pas bien la langue anglaise, elle ne pourra pas du tout comprendre le scénario.

A savoir que le jeu est cross-buy : en acquérant leu jeu sur le PSN, vous aurez les deux versions (PS3 & PS4).

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Q.U.B.E : Director's Cut est un jeu que je peux conseiller à tous les fans qui aiment les jeux de réflexion/puzzle-game surtout pour un prix tout à fait correct à moins de 10€ (pour peu que vous ne l'ayez pas récupéré via les jeux gratuits du PS Plus).
Par contre, si vous n'avez pas envie de réfléchir, vous arracher les cheveux ou même jeter la manette par la fenêtre, passez votre chemin : cette aventure n'est peut-être pas faite pour vous.

Il n'est en rien compliqué, il vous faudra juste beaucoup de concentration et de réflexion, car plus l'on avance dans le jeu et plus le jeu nous met à l'épreuve en compliquant certains puzzles, en nous plongeant par exemple dans le noir total (seuls les cubes seront éclairés) ou bien en demandant de manipuler les interrupteurs magnétiques, déplacer des lasers...

Ce jeu est assez court, la durée de vie en ligne droite est d'environ 3 ou 4 heures pour finir l'histoire si vous n'êtes pas bloqué sur un puzzle (comptez bien plus si vous avez du mal avec les résolutions d'énigmes).

Le mode contre-la-montre est présent uniquement pour rallonger la vie du jeu, surtout si vous êtes un chasseur de trophées, il vous faudra patienter jusqu'au niveau 9 (Hover Headway) sur 10 pour pouvoir avoir ce qui sera sûrement le dernier trophée qui vous manquera Whatever Floats Your Boat, à moins que vous commenciez par ce mode ? Ce que je ne vous conseille pas du tout, car le mode histoire vous apprendra à utiliser les gants pour être rapide et précis.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Le jeu comprend 19 trophées : 2 (Argent) et 17 (Bronze) pour un 100% (pas de platine) que vous pourrez finir en environ 3 heures de jeu pour la partie scénario et 2 heures pour les minis jeux en contre-la-montre sur une seule partie.

Ces trophées sont très faciles à avoir et sont plutôt plaisants à faire. Essayez de trouver les lieux cachés dans ces environnements cubiques, trouvez la photo des 3 développeurs ou terminez un puzzle qui vous permettra d'obtenir un trophée tout simplement.

Pour le mode Histoire, la plupart des trophées sont liés à l'histoire, comme de terminer les sept secteurs ainsi que les puzzles principaux. Les trophées manquables sont presque tous cachés derrière des murs, mais rien de très compliqués pour les trouver, surtout avec un guide.

Pour le mode Against the Qlock, il est plus compliqué que le scénario car il est chronométré et vous devez avoir beaucoup de médailles d'or pour accéder au niveau 9 qui nous intéresse pour le trophée (Argent) Whatever Floats Your Boat.

Vous devrez utiliser les bonus dissimulés dans le niveau comme faire des super-sauts, avoir une vitesse boostée, utiliser la petite horloge qui réduira votre chrono, etc. Tous ces bonus vous aideront à finir le niveau plus rapidement, ayez de bons réflexes pour les récupérer.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Q.U.B.E : Director's Cut est un concept de cubes très intéressant, rempli de puzzles, de vrais casse-têtes pas trop compliqués non plus.

Malheureusement, le jeu n'est pas du tout sous-titré, ce qui pourra poser problème si l'on veut suivre l'histoire mais que l'on ne comprend pas bien l'anglais... Rassurez-vous, même sans comprendre l'histoire, on avance sans impact, on résout les puzzles et on continue d'avancer. En outre, il reste tout de même très court et sa maniabilité est parfois imprécise, surtout pour le contre-la-montre où il ne faut pourtant pas perdre une seconde.

Patience et concentration seront de mise.

Points positifs :
- Le mode Against the Qlock
- Graphisme
- Scénario
- Cross-Buy PS3/PS4

Points négatifs :
- Pas de traduction VF
- Un peu court
- Maniabilité
- Bande son absente

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux spécialistes du genre, Aux habitués des 100%