Paladins

Paladins

ps4

1
8
6
6
14
8

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 02/05/2017
Genre(s) : MOBA
Territoire(s) : FRANCE

3520 joueurs possèdent ce jeu
21 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 398 joueurs (11 %)

100% par : 398 joueurs (11 %)


Note des joueurs :
4/5 - 32 notes

Note des platineurs :
4.5/5 - 19 notes

Test rédigé par ElaStickK le 05-10-2020 - Modifié le 05-10-2020

Introduction

Paladins est un FPS Free-to-play disponible en beta depuis 2016, puis officiellement sortie le 8 mai 2018. Développé par Evil Mojo Games et édité par Hi-Rez Studios, le jeu est disponible sur à peu près toutes les plateformes de jeu actuelles.

Souvent comparé à Overwatch, Paladins à tout de même su trouver son publique, et continue toujours à être joué 4 ans après sa première version beta. Mais, le jeu est-il toujours intéressant en 2020, après de nombreux patchs ?

Ayant un peu joué depuis sa beta jusqu'à aujourd'hui, voici mon avis sur ce shooter-heros, qui d'après Hi-Rez studios, serait bien plus inspiré de Team Fortress 2 que n'importe quels autres jeux.

Contenu du jeu

Questions contenu, Paladins est loin d'être avare bien qu'il soit gratuit !

En bon FPS en ligne, nous avons droits à différents modes de jeux, qui ont leurs propres maps. Nous retrouvons 3 modes de jeux multijoueurs. Le mode siège, joué dans 90% du temps, le mode match à mort et le mode contrôle de zone, moins populaires mais tous aussi plaisants. Le mode siège peut être joué de manière classique, ou bien en partie classée si vous souhaitez jouer de manière plus sérieuse. D'autres modes de jeux temporaires apparaissent parfois durant certaines saisons, ainsi que de nouvelles maps. Cependant, ces modes sont temporaires et ne restent pas longtemps. Pour ce qui est des maps, comptez en 14 pour le mode sièges, et 8 pour les modes match à mort et contrôle de zone. Sachez également qu'il est possible de s'entraîner dans tous ces modes de jeux contre des bots et que vous pourrez tester les différents personnages du jeu dans un stand de tir.

Bien sûr, là où le jeu est très généreux en contenu, c'est sur les champions. À l'heure où ce test est rédigé, Paladins propose pas moins de 46 champions jouables. Chacun d’entre eux propose des attaques et des cartes différentes, les cartes servant à crées un deck pour augmenter les capacités de vos personnages. Ils se classent en 4 catégories : les flancs, les dégâts, les tanks et les soins. Vous aurez alors de quoi faire en ce qui concerne le choix de votre petit préféré. Vous avez une âme de support et adorez soigner votre équipe, prenez Seris. Vous êtes plutôt du genre à tanker ? Alors Inara sera votre personnage favori. Ou alors si comme moi vous n'avez que faire de la stratégie et tous ce que vous aimez c'est fraguer, alors partez plutôt sur une Vivian ou un Androxus. Bref, vous l'aurez compris, il y en a pour tous les goûts ! En ce qui concerne la personnalisation de vos champions, hormis les decks permettant de les rendre plus puissants, vous pourrez bien sûr les habiller avec des jolies skins, ou bien leurs appliquer des emottes.

Parlons à présent d'un point important : l'argent. Car oui, Paladins est généreux en contenu, mais celui-ci est gratuit, et il faut donc bien rentabiliser le bébé. Rassurez-vous, ce n'est pas un "pay-to-win". Les champions ne sont pas tous débloqués, mais vous pouvez tous les obtenir sans débourser un seul centime. Il vous faudra simplement jouer pour obtenir de l'or et acheter des personnages avec. Si vous souhaitez débloquer tout gratuitement, il vous faudra pas mal d'heures de jeu, mais sachez qu'il n'est absolument pas nécessaire de les tous avoir pour s'amuser (surtout que vous pourrez les essayer en mode entraînement avant de passer à la caisse). Pour ce qui est du cosmétique, c'est là que le studio gagne de l'argent. Chaque saison est accompagnée de son Batlle Pass, que vous pourrez acheter si les skins et autres joyeusetés vous plaisent, mais encore une fois ce n'est absolument pas nécessaire pour profiter du jeu.

En somme, beaucoup de contenu et ce sans forcément devoir sortir la carte bleu. Vous pouvez jouer à tout sans débourser un sou, et ça c'est plutôt sympa de la part de Hi-Rez Studios ! Bon bien sûr on finira par être tenté par un skin ou deux, mais en tout cas le contenu "jouable" n'est pas payant.
Note : 5/5

Aspect technique du jeu

Si je devais résumer l'aspect technique de Paladins, je dirai qu'il est basique mais très efficace.

Faisons les choses dans l'ordre et commençons par les graphismes. C'est bien simple : le jeu pourrait tourner sur un grille-pain. C'est très "cartoonesque" et simple, sans pour autant que cela soit laid. Au contraire, le fait de ne pas ajouter énormément d'élément graphique rend le jeu plus agréable à regarder et plus lisible dans son gameplay. Bien qu'il puisse tourner sur à peu près n'importe quels supports, les FPS peuvent dans de très rare cas chuter, et ce notamment lors de gros "fight" ou tous les champions lancent leurs ultimes en même temps. Sinon tout le reste est plutôt bien optimisé.

Pour ce qui est du son, il n'y a pas beaucoup de musique. Une dans le menu principal (qui change selon la saison), une avant le début de la manche et une durant le point final. Concernant les champions, les voix sont uniquement doublées en anglais, mais cela n'a aucun réel impact sur le gameplay, et au final on finira tout de même par les appréciées (sauf pour certains personnages que je trouve insupportables ou ridicules en termes d'acting). Sachez également que chaque skins peut changer la voix de votre personnage et ses lignes de dialogues, ainsi que la musique durant sa capacité ultime. Encore une fois, elles ne seront pas toutes aux goûts de chacun, mais certaines sont très sympa à entendre en partie (je pense notamment au skin Rave de Maeve).

Pour ce qui est du gameplay, on est sur du FPS pur et dur, rien de bien compliqué donc. Une touche pour tirer, viser (si votre personnage le permet), sauter et enfin 3 touches de capacités pour votre capacité principal, secondaire et votre ultime. Les decks évoqués dans la partie contenue vous permettent d'améliorer les capacités de vos personnages (par exemple, une carte sur Vivian me permet d'augmenter les PV de son bouclier). Il y a très peu de bug en jeu, excepté parfois des cadavres d'ennemis qui restent debout, mais rien de bien troublant pour le gameplay.

Là où l'aspect technique et pas toujours incroyable, c'est bien sur l'équilibrage des persos. Dans Paladins, c'est simple : soit un champion est extrêmement fort, soit il ne sert quasiment à rien. Très rare sont les personnages dans le juste milieu. Il faut dire qu'à chaque fois qu'un nouveau personnage sort, celui-ci est plutôt puissant, voir trop pour certains. Evil Mojo Games devrait se concentrer sur l'équilibrage du jeu en général, et appliquer des nerfs et des buffs à des champions qui le méritent. Bien que je sois main Vivian, je dois avouer que ce personnage nécessite de toute urgence un gros nerf, cela fait bientôt 2 ans que tout le monde s'en plaint, mais ses capacités ont très peu bougées depuis. À l'inverse, beaucoup de tanks sont trop faible et ne peuvent pas accomplir leurs rôles correctement.

Petite aparté sur le IA du mode entraînement qui peuvent êtres soit très stupide, soit vous détruire en l'espace de quelques secondes (bon il faut tout de même vraiment très mal jouer pour que cela arrive).

En bref, Paladins n'est pas super avancé techniquement parlant. Très simple dans son aspect esthétique, les mécaniques de gameplay sont bien tout de même bien réfléchies et les combos avec les decks sont très intéressants. Le seul petit reproche que l'on peut faire au jeu et sont équilibrage parfois douteux, même si un personnage que beaucoup trouvent mauvais peut bien sûr être très puissant si bien joué. Il faudra tout de même à l'avenir réfléchir à sortir les nouveaux champions sans que ceux-ci soit insupportable dès le début.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Paladins est un bon jeu, on fait et refait des parties sans cesse comme tout bon FPS multijoueur.

Cependant, c'est l'un des rares jeux où je ne peux personnellement pas jouer pendant une longue période. Pourquoi ? Car malgré le nombre impressionnant de champions et la diversité des maps, on jouera souvent au mode siège, car c'est le plus prisé et compétitif des 3. Et jouer tout le temps à la même chose, cela devient vite lassant, surtout si comme moi vous n'êtes pas du genre à faire varier les plaisirs niveau champions, mais cela dépend de chacun.

Qu'on soit clair, Paladins n'est pas désagréable à jouer, c'est même très fun à plusieurs. Seulement, il y a ces petits "tue l'amour" qui peuvent en rebuter certains. Je parle bien sûr ici de l'équilibrage des personnages, dont certains abusent en ne jouant qu'avec des compositions horribles au possible, au point d'en dégouter certains. Ajoutez à cela la lassitude du même mode de jeu en boucle, et vous voilà avec un bon cocktail explosif. Alors attention, tous ces petits défauts ne vous feront pas détester le jeu au point de l'abandonner, mais ils vous feront sûrement prendre quelques pauses de temps en temps, histoire de vous remettre de quelques défaites amères face à une équipe de champions casse-bonbons.

Mais du coup, paladins c'est bien ? Oui, mais à petite dose. Comme pas mal d'autres jeux multijoueurs, on y jouera beaucoup pendant un temps, puis on fera une pause pour aller voir ailleurs un moment. Pour peu que l'on accroche au jeu, on reviendra dessus, c'est indéniable. Un bon jeu pour faire quelques parties de temps en temps donc !
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Si Paladins est bon et agréable à jouer, ce n'est plus la même histoire lorsqu'il s'agit de le platiner.

Sachez qu'obtenir tous les trophées en 2020 relève de l'exploit. Pour commencer, faisable mais très long, vous allez devoir monter vos personnages de niveaux, BEAUCOUP de niveaux. Pour vous donner une petite idée du temps qu'il vous faudra rien que pour ce trophée-là, il faut monter une trentaine de champions au niveau 12, soit 360 niveaux, et croyez-moi ce n'est pas rapide. Ensuite il y a le trophée demandant de tuer un ennemi qui a une série de 15 éliminations solo. C'est très rare de trouver un joueur aussi bon en face, même si personnellement le trophée est tombé tout seul durant une partie classée.

Enfin, le trophée qui rend quasiment impossible le platine à l'heure actuelle est celui qui vous demandera d'être le seul joueur en vie dans une partie. Si ce trophée était facile auparavant, c'est parce qu'il existait un mode "survie", où vous pouviez être le seul en vie très facilement. Ce mode ayant disparu aujourd'hui, le seul moyen de l'obtenir et de vous retrouver le seul en vie dans une partie de siège ou match à mort (c'est quasiment impossible), ou bien de faire 2 équipes de 5 joueurs et de tenter désespérément de vous trouver pour booster le trophée. Pas très joyeux tout ça...

Hormis ces petits problèmes, le reste du platine n'est pas désagréable, puisque la plupart des trophées sont des petites actions qui se feront toutes seules en profitant du jeu. C'est dommage que le platine soit devenu une plaie avec le temps, car cela bloque beaucoup de personne qui, comme moi, n'ont besoin que du trophée demandant d'être le dernier en vie. Sachez également que faire le trophée des niveaux à monter vous demandera de jouer avec 3/4 des champions, et il faudra donc par conséquent en débloquer beaucoup. Si vous ne souhaitez pas mettre d'argent dans le jeu, ce sera faisable mais un peu plus long !
Note : 2/5

Conclusion

Paladins, souvent critiqué mais pourtant beaucoup sous-estimé. Evil Mojo Games nous a proposé un bon jeu multijoueur bien fourni en contenu au fil des années, et ce n'est pas près de s'arrêter. Le côté positif de ce free-to-play, c'est que le contenu de gameplay pur et dure (et donc pas les cosmétiques) ne vous demandera pas un sou si vous jouez au jeu de manière naturel. Le seul problème de Paladins et son équilibrage, avec certains champions beaucoup trop fort et d'autres beaucoup trop faible. Cela peut parfois donner lieu à des situations plutôt ambigües, où l'équipe adverse abuse de ces personnages, et vont parfois vous dégouter du jeu. Mais hormis ce petit problème, impossible de se plaindre avec le contenu en abondance et le gameplay agréable que propose le jeu. On notera tout de même un platine très embêtant à faire, la faute à un mode de jeu disparu rendant un trophée à la limite du miracle.

Mais du coup, Qui est le meilleur entre Paladins et Overwatch ? Aucun des deux. Ce sont tous les deux des jeux différents dans leurs mécaniques de gameplay, et ils ont chacun leurs styles graphiques. La seule véritable réponse à cette grande énigme sera la vôtre, car seul vous peut décider de si vous préférez l'un à l'autre. Certains adorerons Paladins et détesterons Overwatch, et inversement. Jouez aux deux, et faites-vous votre propre avis sur la question.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux curieux

ElaStickK (ilorraine2002)

76
440
1084
3835