Test : One Piece : World Seeker


One Piece : World Seeker
  • 1
  • 3
  • 12
  • 28
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

One Piece : World Seeker

ps4


44 trophées au total
9 trophées cachés

0 joueur possède ce jeu
Note du jeu
12/20
Discuter du test

Test du jeu
One Piece : World Seeker

  • Test rédigé par Ex-Nihylo le 08-04-2019 - Modifié le 08-04-2019


Introduction


"Island" Seeker aurait mieux convenu !
Arittakeno yume ooooo kakiatsumeeeee, sagashi mono sagashiiiini yuku no saaaaa... ONE PIECE ! N'importe quel fan de l'animé One Piece aura aisément reconnu les premières paroles du tout premier opening "We are", et même fredonné cet air mondialement célèbre...Après tout, One Piece est le manga le plus vendu au monde et n'importe quel afficionado de manga l'aura déjà vu ou lu au moins une fois dans sa vie. Il est donc du devoir de Bandaï Namco de nous proposer un jeu à la hauteur de sa célébrité.

One Piece nous revient pour une 4ème itération sur PS4, après Pirate Warriors 3, Burning Blood et Unlimited World Red Deluxe, avec comme principal intérêt de nous proposer pour la première fois une aventure en open world ayant pour fond une histoire centrée sur les personnages de Jeanne et de son frère Isaac, protagonistes désignés par le maître Eiichiro Oda en personne. Que vaut donc ce nouvel opus ? Avant d'y répondre, jetez donc un oeil par dessus bord et contemplez le trailer officiel du jeu :

Contenu du jeu


Du fan-service bien présent, à travers de sympathiques clins d'oeil.
Une histoire inédite, Oda qui s'implique, une introduction par une vidéo de qualité...Aurait-on enfin droit au grand jeu One Piece espéré par toute une communauté de fans ?

Commençons donc ce test en abordant le point vital de tout jeu de ce type : le scénario. Celui-ci est centré sur les mésaventures de Jeanne, qui rencontre les plus grandes difficultés à maintenir la cohabitation entre les habitants de son île, ceux-ci étant divisés entre pro-marines et anti-marines. Son propre frère Isaac dirige l'île pour le compte de la Marine, et a tendance à se montrer particulièrement distant avec sa soeur, sans que celle-ci ne comprenne pourquoi. De plus il semble avoir tout intérêt à ce que l'île réunisse aussi bien de célèbres pirates que les gros bonnets de la Marine... Vous l'aurez compris, beaucoup de choses se trament sur cette île et il vous appartiendra de dénouer les fils du mystère tout au long de votre périple. Une vingtaine d'heures suffiront à faire le tour de l'histoire principale, qui pourrait constituer l'histoire d'un de ces films d'animation tournant autour de la saga, mais qui n'en a jamais totalement le charme et encore moins la profondeur. En d'autres termes, sans être fade, le scénario apporte peu d'originalité pour peu que l'on connaisse One Piece.

Quelques unes des quêtes, notamment au début du jeu, aident le joueur à plonger au coeur de l'univers proposé. Par exemple retrouver vos fidèles compagnons ou prendre d'assaut une station radio de la Marine en vue de faire passer un message à tous ses habitants comptent parmi les moments les plus épiques du jeu. Il faudra apprendre à composer avec ces rares moments car l'île en elle-même propose au final peu d'attractivité. Les rues des villes ont beau être vivantes, discuter avec des personnes pour glaner quelques informations devient rapidement obsolète, tant cette phase se révèle peu obligatoire pour avancer, contrairement à ce que les tutos veulent bien nous faire croire. On ne peut pas rentrer dans les bâtiments - alors que des personnes y sont présentes - mais on peut s'y déplacer rapidement à l'aide du gum gum rocket. D'autres endroits tentent de diversifier les décors en nous proposant par exemple une mine, une prison sous-marine ou encore un cimetière mais tous ces endroits présentent le point commun de sonner creux, l'interaction se contentant du strict minimum, comme des cut-scènes qui se déclenchent parfois pour flanquer une raclée à quelques pirates qui harcèlent des habitants. Pourtant quelques bonnes idées sont présentes mais de façon bien trop disparate, comme le fait de devoir chercher un certain Baggy planqué dans un tonneau, ou encore devoir suivre sans se faire repérer l'un des frères de Sanji...

On peut incarner Luffy, le faire considérablement évoluer - au bout d'un moment le gear 4 sera accessible - en glanant de l'expérience en réalisant les missions, on peut même lui administrer des costumes déblocables tout le long de l'aventure...Il est même possible de réaliser - très, trop peu - des quêtes en impliquant le reste de l'équipage. Mais au plus grand désarroi des joueurs, à aucun moment on ne pourra incarner ces derniers. Pire, rien n'est prévu dans ce sens avec les DLC à venir... Choix "tactique" de la part des développeurs ? Beaucoup crieront à l'hérésie...
N'oublions pas que l'on pouvait incarner, entre autres, tous les membres de l'équipage de Luffy dans les autres jeux One Piece, y compris dans Unlimited World Red qui était lui aussi axé jeu d'aventure. Nombre de joueurs risquent d'être déçus par cette absence, cruciale qui plus est lorsque l'on s'aperçoit que le jeu ne proposera rien de plus sitôt les quêtes - principales et secondaires - accomplies.

Pour conclure, le jeu est loin de pouvoir se targuer de nous proposer un "monde" ouvert, comme il le prétend. On est à des années lumières de ce que peut proposer un The Witcher ou un Zelda Breath of the Wild, puisqu'ici on doit se contenter d'une île dont on fera très vite le tour. Celle-ci proposant peu de choses à faire, on privilégiera rapidement la possibilité de se rendre instantanément dans les lieux où l'on doit se rendre via la carte du menu, nonobstant un petit temps de chargement qui fera grincer quelques dents...

 

Note : 2/5

Aspect technique du jeu


Un choix graphique surprenant, peu en adéquation avec ce que l'on peut attendre dans One Piece.
Un des points qui prêtera longtemps à débat concernant ce World Seeker concerne le choix esthétique des développeurs : ici tout est en cell-shading, d'une qualité équivalente à ce que l'on a dernièrement vu en matière de grosses productions, tels que les Naruto ou autres Dragon Ball. Globalement le rendu est plutôt soigné, avec la présence de nombreux petits détails qui raviront les fans comme des effets de lumière assez saisissants ou à l'inverse des espaces obscurs finement réalisés qui vous plongeront vraiment dans l'action, à l'instar de la visite des profondeurs d'une prison sous-marine. Alors qu'est-ce qui cloche dans tout ça ? L'intégration des personnages dans le décor. Ces derniers reflètent fidèlement leurs traits dans l'animé tandis que le décor possède un aspect réaliste qui ne colle peu, voire pas du tout, avec ceux que l'on rencontre habituellement dans l'animé. Dans le meilleur des cas un temps d'adaptation suffit à ne plus trop y penser, dans le pire les grands fans hurleront à l'arnaque car il est clairement difficile de se sentir aussi bien dans le jeu que lorsque l'on visionne un arc du manga qui possède quasiment à chaque fois un univers accrocheur. Mais cet obstacle est loin d'être insurmontable et ne constitue pas à lui seul un sérieux frein au jeu.

La musique, plutôt discrète dans son ensemble, ne laissera pas de souvenirs impérissables dans le creux de vos esgourdes. A peine retiendra t-on la jolie petite musique accompagnant systématiquement les apparitions de Jeanne. Il aurait été judicieux, quitte à le proposer en DLC, de sélectionner quelques pistes de la terrible bande-son de l'animé : quitte à faire du fan-service, autant ne pas faire les choses à moitié, les adeptes n'en auraient été que davantage comblés ! Mais lorsque l'on voit que seul le dernier jeu Dragon Ball a ENFIN eu droit à ses musiques originales dans son jeu - et encore, en DLC payant... - on est en droit d'attendre au moins la même chose dans un jeu qui se veut être le digne représentant de l'univers de One Piece. A noter que pour profiter des pistes musicales du jeu il faut activer ces dernières dans le menu du jeu, en sélectionnant les pistes qu'il vous plaira d'écouter. Choix étonnant de la part des développeurs car les pistes ne sont pas mauvaises en soi et les joueurs risquent de passer à côté car rien ne vient le préciser dans le jeu.

Les doublages restent de bonne facture, intégrant, comme à chaque nouveau jeu de la saga, les doubleurs japonais officiels. C'est donc avec plaisir que l'on retrouve par exemple la fameuse Mayumi Tanaka , la comédienne donnant voix à Luffy. Mais là encore le manque d'ambition, voire de moyens, s'illustre dans le jeu car au final peu de passages du jeu sont doublés, la plupart du temps on doit se contenter d'onomatopées ou d'un mot ou deux de prononcés dans toute une réplique... Etonnant lorsqu'un éditeur aussi prestigieux que Bandaï-Namco est derrière tout ça, on ne peut clairement pas dire qu'ils n'ont pas les moyens de faire mieux.

Enfin, la traduction est globalement de bonne facture et est fidèle à l'adaptation française du manga.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Un tonneau ? Pour quoi faire quand on peut facilement bourriner le garde...
Incarner Luffy est un réel plaisir, les déplacements en gum gum rocket permettent un gain de temps précieux sur la carte, les rafales de coup de poings propres au personnage sortent aisément mais c'est également là que le bât blesse : on finit très rapidement par matraquer la touche (square) pour tuer quiconque s'oppose à nous et tant pis pour les autres possibilités d'attaques. On pouvait pardonner cet aspect dans un Pirate Warriors, étant donné que le jeu lui-même était conçu pour les joueurs qui adorent bourriner leurs adversaires, mais dans un jeu qui se veut plus fin, il est bien dommage que cet aspect ait été négligé, malgré de timides approches. D'ailleurs, la palette de coups de Luffy est incomplète, étant donné que le manga lui a octroyé de nouveaux coups, nombres de fans auraient sûrement apprécié pouvoir jouer du gomu gomu no kong gun ou encore du Rhino Schneider. Pourtant le Gear Fourth est bien présent (et ce pour la première fois dans un jeu One Piece) mais son utilisation s'avère donc purement anecdotique, ce qui est franchement dommage.

Mais en réalité, le défaut essentiel du jeu est de limiter ses possibilités de gameplay à son strict minimum, et c'est franchement dommageable : si un jeu issu d'un manga doit proposer un challenge à la hauteur de sa popularité, ce ne peut être que One Piece, Dragon Ball mis à part. Une fois le jeu fini, il est peu probable de le relancer pour s'amuser, déjà que la quête principale sent clairement le réchauffé, tandis que les quêtes secondaires s'avèrent plutôt ennuyeuses en général - mention spéciale à la mamie qui nous demande de retourner 5 fois d'affilées sur une île lui chercher une potion qui change de place à chaque fois.

Autant la phase d'exploration de l'île en elle-même demeure sympathique, autant l'action devient rapidement monotone : par exemple on se cache une fois ou deux dans un tonneau pour progresser de façon à ne pas se faire repérer et puis ensuite on préfère se glisser derrière les gardes pour les assommer, pour enfin finir par choisir la tactique qui de toute façon ne vous mettra jamais en défaut, à savoir le bourre-pif. Alors oui, c'est quand même amusant de taper tout ce qui bouge quand on incarne Luffy, mais dans ce cas il n'était pas utile de nous proposer une possibilité de se la jouer façon Assassin's Creed si cette dernière est aussi inutile dans le jeu.

Et puis on ne peut qu'être frustré du fait de ne pas pouvoir incarner les autres membres de l'équipage, alors que cette possibilité nous était offerte dans tous les autres jeux One Piece. Suivre les aventures sur l'île et les étoffer via des scénarii secondaires en incarnant Nami, Sanji & cie aurait totalement relancé l'intérêt du jeu, mais là on devra donc se contenter d'un seul point de vue, ce qui est regrettable.

Au final, les fans peu exigeants trouveront tout de même de quoi étancher leur soif vidéoludique one-piecienne mais peu de joueurs retrouveront l'envie d'explorer l'île une fois l'aventure accomplie. Il risque fort de demeurer une impression en demie-teinte à tous ceux qui embarqueront pour l'aventure proposée...

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Ne vous fiez pas à l'intitulé, ce trophée est en réalité très rapide à obtenir.
Amateurs de challenges, passez votre chemin ! Comme le mentionne dans son guide JohnBuckheart, une trentaine d'heures suffiront amplement pour décrocher le précieux sésame, et ce sans avoir à fournir de gros efforts.

Comprenant 3 trophées or, 12 trophées argent et 28 trophées de bronze, la plupart s'obtiennent en faisant progresser l'histoire tout en réalisant les quêtes secondaires : il est d'ailleurs indispensable de toutes les réaliser pour obtenir le platine, mais rassurez-vous, elles sont toutes très simples puisqu'il vous suffira la plupart du temps de combattre une poignée d'adversaires - pas plus dangereux que les adversaires de base - ou encore trouver tel ou tel matériaux (que vous aurez d'ailleurs déjà très probablement dans votre inventaire, aucune mission ne vous réclamant de devoir ramener un matériau particulièrement rare).

Il est à noter que les quêtes secondaires ne disparaissent pas avec le temps et que vous pourrez les réaliser quand bon vous semblera, y compris après la fin du jeu car vous reviendrez automatiquement dans votre partie 3 missions avant la quête finale. Tout a été prévu pour que vous obteniez votre platine aisément, ce qui n'est pas plus mal étant donné qu'une fois le jeu achevé à 100 % il y a peu de chance que vous y reveniez.

C'est donc avec une facilité déconcertante que vous parviendrez à atteindre le niveau ultime de piraterie, que vous parviendrez à trouver 200 coffres à trésors ou encore que vous maîtriserez toutes les compétences du jeu. D'ailleurs ces dernières sont parfois peu inspirées, voire même peu visibles à l'écran, comme celle qui fait courir Luffy plus rapidement ou celle qui accélère le temps d'ouverture des coffres... Là encore un certain manque d'imagination de la part des développeurs vient ternir quelque peu cette chasse aux trophées qui aurait pu être de meilleur acabit.

En résumé le platine conviendra donc à la majorité des joueurs à la recherche de platine facile sans prise de tête, et pourra aisément paraître agréable pour peu que l'on soit un fan pas trop exigeant en matière d'adaptation vidéoludique des aventures de la bande au chapeau de paille.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12/20

Il est délicat d'estimer ce jeu à sa juste valeur tellement il s'adresse avant tout aux fans. Parmi eux, certains pourront se contenter aisément du contenu proposé alors que d'autres pesteront contre le manque de prise de risques des développeurs, ainsi que cette impression trop fortement ressentie au long du jeu que les quelques bonnes idées du soft n'ont pas du tout été suffisamment exploitées. One Piece World Seeker n'est donc pas un mauvais jeu en soi mais personne ne criera au génie en y jouant...

Je recommande ce jeu :
Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine facile