NBA 2K21

NBA 2K21

ps4

1
2
10
38
15
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 04/09/2020
Genre(s) : Sport
Territoire(s) : FRANCE

279 joueurs possèdent ce jeu
51 trophées au total
0 trophée online
1 trophée caché

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Note des joueurs :
4.8/5 - 4 notes

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par dregs le 22-09-2020 - Modifié le 22-09-2020

Introduction

Qui dit rentrée dit nouvel opus de NBA 2K. C’est donc le 4 Septembre 2020 que NBA 2K21 pointe le bout de son nez sur nos consoles de salon. Oui mais voilà, le monde du basket n’a pas été épargné par cette année si particulière. A commencer par la tragique mort de la légende Kobe Bryant qui restera dans les esprits de tous les amateurs de ce sport. Puis la pandémie du COVID 19 qui à mit à l’arrêt la NBA durant de longs mois avant de finalement reprendre dans la bulle d’Orlando.

A l’heure de la sortie de cet opus, la saison 2019/2020 n’en est qu’aux demi-finales de conférence. Actuellement aucune free agency, draft ou autres dates de reprises ne nous permettent de connaitre les conditions et avec quels effectifs les clubs pourront reprendre.
Alors qu’en est-il de ce NBA 2K21, que nous propose-t-il, quelles évolutions possède-t-il, que devons-nous attendre à ce jour de cet opus ? Sachant l’impasse faite sur la conférence de presse de présentation, que pouvons-nous vraiment espérer ? Enfilez vos sneakers et direction le quartier.

Contenu du jeu

Comme évoqué, la situation actuelle de la NBA apporte une grosse zone d’ombre sur les effectifs, les notes des joueurs et ainsi la légitimité de la sortie de ce nouveau volet de NBA 2K21. Qui plus est, aucune prévision de mise à jour des effectifs n’a été évoqué, même s’il semblerait aberrant que celle-ci n’arrive pas dans les mois à venir.

Coté nouveautés, cet opus est loin de combler les adeptes de la franchise. On retrouve les franchises de WNBA qui faisaient partie des belles surprises de la version précédente et il est à noter l’ajout plus qu’appréciable de nouvelles équipes comme les Warriors 2016-2017, les Pacers 2004-2005 version Jermaine O’neil et Reggie Miller, les Jazz 2008-2009 d’Andrei Kirilenko, mais surtout les Lakers de 2009-2010 de Kobe Bryant et les Team USA des JO 2012 et 2016.

Outre cela, pas de nouveauté dans les modes Ma Ligue et Mon Mg si ce n’est la mise à jour des effectifs. Autant vous dire qu’on passera notre tour. Pour ceux qui sont novice en la matière sachez que vous pourrez vous mettre dans la peau de General Manager et gérer à bien votre franchise pour la mener vers tous les succès qu'elle mérite.

Parlons maintenant des 2 modes les plus prisés des joueurs :

Ma carrière , pièce maîtresse du jeu, vous permet d’incarner votre propre joueur, fils d’une ancienne gloire universitaire qui a vu sa carrière stoppée net. Vous devrez donc poursuivre votre parcours en passant par le choix de votre fac jusqu’à la tant attendue draft NBA. L’histoire bien qu’inutile met en place des personnages sympathiques comme Ellie votre petite amie, Cobbs le futur choix numéro 1 incontestable… puis une fois votre sélection à la draft, plus rien. Il ne vous restera plus qu’à parcourir les différents menus, jouer les matchs, faire évoluer votre personnage et surtout vous balader dans le quartier. Bref vous l’aurez compris, on prend la même chose que la version précédente et en avant. On notera toutefois que les possibilités de personnalisation sont plus nombreuses et surtout le rafraîchissement du nouveau quartier à l’univers Californien. Dans ce lieu justement on retrouve tous l’univers Online que les habitués connaissent (2x2 ; 3x3 ; Rec, ou encore Pro-Am) mais également tous les magasins habituels. En soit pas de gros dépaysement pour les connaisseurs.

Le mode Mon Equipe est le seul vrai gros changement de cette édition. Cette fois les défis quotidiens, hebdomadaires et mensuels sont présentés sous la forme de saisons qui durent 40 jours. De nombreux défis seront présents afin de gagner non plus des MT mais de l’expérience afin de monter en niveau. Une saison comprend 40 niveaux et chaque niveau vous fait gagner des récompenses (MT, pack de cartes, bonus mystère…). Seuls les plus assidus et surtout les plus acharnés arriveront à passer les 40 niveaux de chaque saison pour obtenir des cartes exclusives. Il s’agit là d’un grand vent de fraîcheur, qui permet d’apporter encore plus d’enthousiasme aux adeptes de ce mode. En plus des nombreux autres défis mis à jour régulièrement, l’échange permet de compléter les enchères. Inutile de vendre à tout va vos cartes en double, celles-ci peuvent vous rapporter des récompenses intéressantes en cas d’échange.

Bref vous l’aurez compris, NBA 2K21 n’apporte que très peu de modifications et on est en droit de se demander si la sortie prochaine des consoles nouvelle génération couplée au début de la saison 2020-2021 n’a pas été privilégié. Seul l’avenir nous le dira, mais cette version semble sortir plus par obligation que par intérêt pour les joueurs. Sachez également que la franchise s’appuie encore beaucoup sur la méthode Pay to Win, vous incitant à payer pour évoluer plus vite, mais il semblerait que ce choix soit assumé depuis plusieurs années maintenant.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

Que dire de l’aspect graphique du jeu tant à chaque fois la franchise met la barre haute. Une nouvelle fois, Visual concept nous propose un jeu d’une grande qualité visuelle et il suffit pour cela de voir l’ensemble des détails présents par ci par là dans les différents modes de jeu pour comprendre. Que ça aille de la représentation des joueurs, en passant par les décors du quartier en fonction de l’heure de la journée mais aussi sur les nouveaux effets d’ouverture des paquets du mode Mon Equipe. Comme chaque année, de nombreux joueurs NBA trouveront à redire et à se moquer de leurs camarades qui semblent complètement différents de la réalité, mais on parle là d’une infime partie de ce que le jeu propose en lui-même. En complément de cela, il suffit de voir la palette technique que le jeu possède à travers les dribbles, dunks et autres shoots pour personnaliser son personnage à l’effigie de vos stars préférées. Encore une fois on ne peut que constater que NBA 2K21 place la barre relativement haute dans l’univers de la simulation sportive.

Qui dit basket, dit univers urbain, et que serait un bon NBA 2k sans une ambiance sonore digne de ce nom ? De ce point de vue là, l’immersion est profonde, encore une fois la liste des musiques mises à disposition est plutôt conséquente et vous aurez également la possibilité d’ajouter vos musiques préférées comme c’est le cas depuis de nombreuses années maintenant. Mais l’ambiance ne s’arrête pas là, que serait un vrai match à suspense sans ses supporteurs pour soutenir leur équipe dans les moments les plus chauds ? Et là encore les matchs que ça soit en salle ou dans le quartier nous plongent parfaitement dans l’esprit basketball et vous aurez hâte d’alterner votre carrière et les matchs de 3x3. Pour l’univers urbain on notera la magnifique fresque présente dans le quartier en hommage à Kobe Bryant.

Enfin pour les habitués, vous retrouverez l’ensemble des difficultés habituelles de Rookie à Hall of Famer et chacun pourra y trouver son compte pour progresser à son rythme. Sachez tout de même que le mode Ma Carrière se réalise au minimum en difficulté pro, mais rassurez-vous la différence n’est pas vraiment flagrante. Pour ce qui est du mode Mon Equipe, la difficulté dépendra surtout des défis que vous souhaiterez réaliser mais aussi de la force de frappe de votre équipe.

Niveau gameplay on retrouve tout ce que l’on connait déjà, là rien ne change mis à part la jauge de shoot qui est un des gros points noir de cet opus. Effectivement il vous faudra de nombreuses heures avant d’espérer être un pro du shoot à 3 pts comme ce pu être le cas dans la version précédente. On notera que la différence est tellement flagrante que le niveau des matchs dans le quartier s’en trouve impacté en bien pour tous les nouveaux arrivant car vous aurez moins de chance de tomber sur des shooteurs fou qui avaient tendance à vous dégouter de ce mode. Cela dit on ne comprendra toujours pas comment il est quasi impossible de stopper un alley-oop voir même de contrer un joueur qui s’en va vous dunker dessus. D’autant plus sur une version qui se veut porter de plus en plus sur la défense. Il est évident qu’une mise à jour est attendue pour corriger ce problème de shoot afin de ne pas décourager les joueurs.
Enfin les plus passionnés d’entre vous seront heureux de voir que la palette de gestes techniques et tactiques est toujours aussi grande et laisse libre cours à modeler votre façon de jouer comme bon vous semble.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Comme pour bon nombre de simulations sportives, NBA 2K21 va évidemment attirer un large public du simple novice au plus grand fan de basket. Encore une fois on distinguera deux types de personnes : celui qui aura une bonne simulation de basket à proposer à ses invités lors d’une soirée d’hiver et qui risque de se focaliser sur les matchs rapides, et ceux qui passeront des heures et des heures dans leurs mode de jeu favoris.
Il va de soi qu’au vu des améliorations proposées sur cette version les fans se focaliseront essentiellement sur le mode Ma carrière et sur Mon équipe. De plus ce second mode ayant été revu, le principe des défis et des saisons beaucoup plus nombreux que la version précédente risque d’apporter un second souffle plus que bienvenu.

Il est cependant important de prévenir tout non initié de la complexité de ce mode. Bien que les différents défis vous indiquent le niveau de difficulté de l’équipe d’en face, c’est surtout les cartes que vous possédez qui feront votre niveau. Jouer avec des joueurs faibles entraînera un nombre de défaites plus important, oui mais voilà pour obtenir des joueurs forts il faut jouer encore et encore… ou payer. Il ne faut pas s’alarmer et encore moins se décourager il est important de viser les matchs de faible difficulté dans un premier temps et faire preuve de patience.
Comme évoqué précédemment, le mode Ma Carrière vous propose de prendre en mains votre joueur dès son année lycée et de suivre son parcours jusqu’à la draft. Bien que l’intérêt d’un tel scénario soit discutable, on regrettera que le jeu ne pousse pas l’idée un peu plus loin, quitte à réduire la fréquence d’apparition des différents intervenants.

Vous l’aurez compris, bien que NBA 2K21 se présente comme une copie de la version 2020, les joueurs trouverons toujours de quoi faire et l’ensemble des différents modes proposés vous garantira à coup sûr de nombreuses heures de jeux. Pour ceux qui auraient fait l’impasse sur le précédent opus, voilà donc votre session de rattrapage.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Alors que la version 2k20 nous proposait un platine beaucoup plus accessible que les versions précédentes, NBA 2K21 continu en ce sens avec un platine à la portée de tous mais vous demandant néanmoins de nombreuses heures de jeu.
Cette liste composée de 51 trophées, platine inclus, est relativement bien pensée. Il vous faudra parcourir une grande partie des modes que le jeu nous offre pour débloquer l’ensemble de ceux-ci, que ce soit le mode Ma Carrière, Mon Equipe, Match simple féminin, Ma ligue ou encore Mon MG. Bon certes jouer un match avec des équipes féminines peut être réalisé en 4 min si vous réglez les paramètres à 1 min par quart temps, effectuer un échange en mode Ma ligue vous prendra 5 min si vous proposez le meilleur joueur de votre équipe à la concurrence et enfin jouer un match en mode MG ne vous demandera pas de parcourir le mode de fond en comble. De plus au vu de la liste, pour les connaisseurs il ne vous faudra pas plus d’une journée pour obtenir près de 40% de complétion. L’essentiel des trophées seront à réaliser dans les modes Ma Carrière et dans Mon Equipe

Ici on oublie les trophées les plus pénibles que l’on pouvait avoir avant. Niveau statistiques il vous faudra réaliser au maximum un triple double, soit 3 lignes de stats à plus de 10 unités (généralement 10 points, 10 rebonds et 10 passes), bien loin du quadruple double (4 lignes à plus de 10 points) que l’on avait par le passé. Les derniers trophées restant nécessiterons un minimum de patience, obtenir des VC suffisants pour l’achat d’un véhicule dans le quartier peut s’avérer relativement long (et inutile), surtout quand on le couple avec l’évolution de notre joueur jusqu’au niveau 90. Cependant, sortir la carte bleu pour acheter directement les VC peut être un avantage pour les joueurs en ayant les moyens.

Enfin obtenir les 594 étoiles de domination en mode Mon équipe ainsi que des cartes de chaque types seront probablement les derniers trophées que vous débloquerez.
En résumé, le platine de ce NBA 2K21 est nettement plus accessible que les précédentes versions, mais demandera de la patience et de nombreuses heures de jeu afin d’en venir à bout. Encore une fois la place des contenus payants aura son importance pour ceux voulant gagner de nombreuses heures.
Note : 4/5

Conclusion

Cette version NBA 2K21 sort dans un contexte plutôt compliqué, entre une saison 2020 pas encore terminée et la sortie à venir de la PS5, les améliorations et les évolutions n’apportent pas de changements majeurs par rapport à la version précédente et nous sommes en droit de nous demander si le jeu ne sort par obligation de proposer une version 2021. Bref attendre quelques mois pour proposer directement les nouveaux effectifs n’aurait pas été déconnant mais bon il ne serait pas étonnant de voir une mise à jour venir dès que ceux-ci seront connus et finalisés. Une version que tout fan de basket possédera quoi qu'il se passe, mais qui pourrait laisser quelques regrets.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
15
Je recommande ce jeu : À tous

dregs (dregs23)

108
442
1229
3452