Test : NBA 2K20


NBA 2K20
  • 1
  • 2
  • 10
  • 38
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

NBA 2K20

ps4


51 trophées au total
0 trophée caché

101 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 0 joueur (0 %)
100% par : 0 joueur (0 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
NBA 2K20

  • Test rédigé par dregs le 24-09-2019 - Modifié le 24-09-2019


Introduction


Comme chaque année, le mois de Septembre est propice aux simulations de sport en tout genre. NBA 2K fait partie des franchises les plus attendues et cette année ne déroge pas à la règle. D’autant plus que 2019 est probablement une des années le plus riche en événements, à commencer par les Toronto Raptors qui viennent enfin de mettre fin à la domination de la conférence ouest, la draft 2019 est probablement une des plus riche en talent depuis une certaine année 2003 (Lebron James, Dwayne Wade, Carmelo Anthony…), la Free agency a sonné comme un coup de tonnerre sur la planète NBA et enfin cette coupe du monde qui a chamboulé l’ordre mondial. Bref, vous l’aurez compris, NBA 2K20 peut surfer sur la vague de tous ces événements qui auront à coup sûr éveillé la curiosité d’un large panel de joueurs.
Sorti le 6 Septembre, la franchise 2K Sport a-t-elle mis en œuvre tous les moyens pour secouer elle aussi la planète basket ? Il est temps d’enfiler ses baskets et de se retrouver sur les parquets.

Contenu du jeu


La WNBA et ses joueuses mythiques font enfin leurs apparition.
Je préfère être clair d’entrée, NBA 2K20 ne progresse pas vraiment dans les différents modes de jeu par rapport à son prédécesseur. Là où les habitués ne trouveront pas grand-chose de nouveau, les nouveaux joueurs auront quand même de quoi se mettre sous la dent. Oui le jeu regorge de différents modes comme les traditionnels matchs simples, matchs NBA today, mode Mon équipe, Ma carrière… ainsi que tous les modes en ligne tel que Pro-Am. Oui mais voilà, si vous ne possédez pas de compte PS+ il va falloir raquer si vous souhaitez profiter de l’ensemble des possibilités en ligne que propose l’opus. Mais rattrapez-vous sur l’intégration des équipes de légende et surtout les équipes All time (chaque franchise étant composée de leurs meilleurs joueurs de tous les temps). Qui n’a jamais rêvé d’associer Karim Abdul Jabbar avec Kobe Bryant aux Lakers ?

Grande nouveauté dont les non-initiés se moqueront, mais que les fans accueilleront les bras ouverts : la WNBA. Enfin, la grande ligue féminine fait son entrée comme ça a pu être le cas dans son homologue de foot quelques années plus tôt. Pouvoir effectuer un match entre Marine Johannès, notre frenchie des New York Liberty, et Elena Delle Donne des Washington Mystics, ça a vraiment de la gueule. Le rendu est particulièrement réaliste et on se prête avec plaisir au jeu. On regrette que cette avancée majeure ne s’étende pas au mode Ma carrière, ce qui aurait vraiment pu ouvrir la franchise à un public féminin plus nombreux.

Le mode "Ma carrière" justement ! Vous pouvez créer à votre guise votre personnage, mais cette fois les profils de joueurs mis à disposition semblent beaucoup plus réalistes et cohérents. Vous voilà donc dans la peau de « Che », surnom que votre joueur obtient de par sa prise de position envers l’un de ses coéquipiers afin de dénoncer le côté obscur de la formation professionnelle. Cette nouvelle histoire vous emmène donc dans toutes les étapes d’un universitaire typique qui intègre la grande ligue. Finale de championnat, tests du draft combine … mais aussi de longues, très longues cinématiques sont mises en place afin d’avoir une histoire au plus proche de la réalité. On regrettera cependant que le jeu ne vous propose de choisir que 3 franchises dans lesquelles être drafté (terme utilisé pour indiquer votre recrutement dans la grande ligue) et que votre premier choix sera généralement votre destination. Une fois votre carrière NBA en place, on retrouve le traditionnel Quartier, lieu "online" où vous trouverez d'autres joueurs que vous pourrez défier, des boutiques, des exercices... qui s’est fait une nouvelle beauté, mais la quantité de bugs présents, si vous souhaitez affronter d'autres joueurs, risque de vous rebuter. Dommage, car affronter les joueurs dans un match 3x3, mais aussi dans des sessions de frisbee ou encore de dodgeball (balle aux prisonniers) à vraiment de quoi divertir et agrémenter l'expérience d'une touche US beaucoup plus prononcée.
A ce stade du jeu, nous retrouvons le « Couac » habituel, la progression de votre joueur. Si comme dans ses prédécesseurs, chaque match vous rapportera salaire et bonus (VC), il vous faudra enchaîner les matchs afin de voir votre joueur progresser. Si vous souhaitez être le meilleur dès votre premier match, seul remède à ça : payer ! Oui vous pouvez acheter des "VC", monnaie virtuelle nécessaire pour acheter les caractéristiques pour l'amélioration de votre joueur.

Idem dans le mode "Mon équipe". Développer votre équipe grâce aux cartes que vous débloquerez et collectionnerez est un réel plaisir. Les différents types de match et les défis quotidiens, hebdomadaires, temporaires… vous assure une diversité relativement plaisante. A vous les matchs 3x3 solo ou en ligne, les matchs dominations, les matchs illimités en ligne... mais encore une fois, si vous souhaitez évoluer plus vite, « sortez le porte-monnaie ». Au-delà de ça, pouvoir jouer avec certains joueurs nouveaux ou anciens, dont certains seront à évoluer pour augmenter leurs stats en effectuant des actions particulières (points, passes, dunks…) ravivera la flamme de tous les passionnés. Une nouvelle fois, chaque mode de jeu est aussi bien jouable en solo comme en multijoueur pour ceux qui possèdent un compte PS+. Comme pour le mode "Ma carrière", les "VC" ou aussi "MT" que vous pourrez acheter vous permettront de progresser plus vite.

On retrouve aussi le mode "Ma Ligue", consistant au développement de votre franchise en vous mettant à la place du manager, qui malgré les changements annoncés, ne reste qu’un remaniement de ce qu’était la version précédente. Alors la gestion de l’équipe à travers l’organisation est plutôt plaisante, mais il est peu probable que vous passiez des heures sur ce mode.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


La création de votre joueur et ses spécificités sont beaucoup plus variées et réalistes
Une fois n’est pas coutume, NBA 2K20 met à nouveau le paquet sur l’aspect graphique. Le réalisme des joueurs est plus frappant que lors des versions précédentes et les adeptes du basket n’auront aucun mal à reconnaitre les joueurs du premier coup d’œil. Il est à noter que le travail sur les jeux de lumières est relativement bien pensé et aide à mettre en valeur le joueur. De plus, si vous avez encore des doutes sur le réalisme des stars, il suffit de regarder la palette technique spécifique à chacun pour comprendre qu’un Stephen Curry shoot vite et propre, qu’un Westbrook pénètre fort et qu’un Kyrie Irving métrise le drible à la perfection. Si là encore, vous avez le moindre doute sur la réalité des faits, allez tester des joueurs tels que Shawn Marion et son shoot légendaire, ou encore le géant Marjanovic et son jeu de drible... Les spécialistes de la WNBA seront aussi ravis de voir que les femmes n’ont rien à envier à leurs homologues masculins dans cet aspect graphique et technique.

Autre atout majeur de la franchise, l’ambiance. Le plaisir de pouvoir jouer dans une salle prestigieuse du mode "Ma carrière", avec les commentateurs anglais, les bruits du public et ses animations des temps morts ou de la mi-temps. A l’inverse, l’ambiance plus calme d’un match 3x3 en mode "Mon équipe", dans son terrain très coloré et où les interactions des joueurs se fondent à merveille, notamment le traditionnel « and one », annonciateur d'un 2 points + faute. La bande-son, toujours aussi dense, colle parfaitement à l’ambiance du jeu et permet de passer les différents modes de façon plus légère. Vous vous surprendrez même à aller jusqu’à attendre la fin d’un titre que vous aimez avant de lancer le match suivant.

Qu'en est-il du gameplay ? Il ne vous faudra que peu de temps pour vous rendre compte qu’il est plus simple de marquer que dans la version précédente, bien que shooter dans une jauge élevée ne vous garantira pas forcément un panier marqué. Autre point majeur, l’aspect défensif de l’opus est clairement plus réaliste. Un bon timing et un placement juste mettront en grande difficulté les meilleurs shooteurs. A l’inverse, un mauvais placement et la sanction sera immédiate, d’autant plus en jouant dans une difficulté plus élevée. La palette technique est toujours présente et utiliser les pick and roll ou un simple écran de démarquage pour enchainer un catch and shoot vous sortira de nombreuses situations. Bref, pour faire simple, le jeu semble beaucoup plus fluide dans cette version et chacun trouvera un défi à sa hauteur dans les différentes difficultés proposées.

Niveau difficulté, chacun y trouvera son compte avec les 5 traditionnelles possibilités (Rookie, pro, all-star, superstar et hall of famer). Pour exemple, vous pouvez très bien vous retrouvez avec 10 points d'avance à la mi-temps d'un match en all-star, et vous voir entièrement remonté au score dans les ultimes secondes grâce à une adresse insolente de l’équipe adverse.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Créez vos équipes de rêve grâce aux cartes du mode "Mon équipe"
Comme toute bonne simulation de sport qui se respecte, le public visé, bien que large, se concentre avant tout sur les spécialistes du genre. Bien sûr, le jeu est à la portée de tous, mais connaitre les règles, les joueurs et le fonctionnement du système sont un minimum pour apprécier le jeu à sa juste valeur. Il va de soi que les nombreuses parties réalisées au cours de vos soirées entre amis seront quoi qu’il se passe une valeur sûre dont la franchise n’a pas à s’inquiéter.

Cependant, ce n’est pas ce plaisir là que l’on cherche, ce serait bien trop simple de se contenter de ça. NBA 2K20 le sait et les nombreux modes de jeux proposés offrent un panel relativement complet afin de nous tenir éveillé durant de nombreuses heures. Pour les non-initiés, il faudra quand même compter quelques heures d’adaptations afin de bien prendre en mains les subtilités que le jeu propose. Le mode "Ma carrière" pourra décourager plusieurs d’entre vous, mais gardez en tête que les statistiques de votre personnage sont faibles lors du commencement, et qu’il vous faudra les augmenter au fur et à mesure que vous obtiendrez des récompenses.

Ce fameux mode justement, où le temps entre la création de votre personnage et votre premier match en NBA risque de vous sembler interminable. Alors oui, le fait de voir toutes les facettes de l’intégration des jeunes joueurs dans la grande ligue est un réel plus que le jeu a su accentuer par rapport au simple match de Combine des anciens opus. Cependant, les (trop) longues cinématiques risqueront de vous faire perdre patience. Bref, une fois la grande ligue atteinte, à vous de développer votre joueur comme bon vous semble au fur et à mesure des matchs et des crédits (VC) que vous gagnerez.

Comme toujours, les autres modes de jeu donnent un large éventail de possibilités au joueur afin de diversifier les plaisirs. Le mode "Mon équipe" propose son lot de défis quotidiens et hebdomadaires permettant ainsi sans cesse de se renouveler. L’ajout des équipes de légende ainsi que des équipes WNBA permettent aussi de garantir des matchs épiques et des heures de jeu supplémentaires.

Tout est parfait me direz-vous… Effectivement, le plaisir est là, la durée de vie du jeu est conséquente et les modes variés nous garantissent un vrai plaisir. Cependant, une personne ayant acheté la version précédente ne trouvera que peu de changements. Sans compter que si vous souhaitez profiter à fond des possibilités et vous développer rapidement, il va falloir sortir la carte bleu… et comme par le passé, cette méthode relativement décriée risque de décourager bon nombre de joueur / chasseur de trophée.

Image

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


La folle free agency vous promet des matchs totallement déments
Au niveau des trophées, l’opus ne change pas sa constitution. Les 51 trophées sont toujours présents, une nouvelle fois composés de 38 trophées bronze, 10 argent, 2 or et son traditionnel trophée platine tant convoité.

Pour les adeptes de la franchise, tout le monde a en tête ces interminables heures de jeu pour espérer débloquer de simples trophées bronze ou argent. NBA 2K20 revoit sa copie et sincèrement, il était temps. Le platine semble enfin accessible à un plus large panel de joueur, mais attention, il vous demandera encore de nombreux efforts et de la patience pour en arriver au bout, difficile de quantifier le nombre de partie ou d'heure que vous aller devoir passer, tout dépend aussi de votre niveau de jeu et de la difficulté dans laquel vous jouerez. Exit le trophée demandant d’intégrer le Hall of Fame avec des objectifs quasi impossibles, exit aussi les trophées en ligne qui deviendront obsolètes avec le temps.

Pour obtenir votre précieux sésame, il vous suffira de vous consacrer sur trois modes de jeu. A savoir les modes "Ma carrière" et "Mon équipe", qui seront les plus longs à obtenir, et le reste des trophées sera réalisable en un seul match simple.
Et oui, contrairement à ses prédécesseurs, obtenir les 50% de complétion ne sera pas un réel challenge. Il vous faudra quand même effectuer plusieurs matchs, mais même les joueurs les moins confirmés pourront réussir à obtenir ce ratio sans trop de difficultés, la plupart des trophées vous demandant de réaliser des actions plus ou moins basiques, notamment liées à vos statistiques (points, rebonds, passes, contres... ).

Pour les collectionneurs dans l’âme, le mode "Mon équipe" vous demandera de réunir des cartes et de faire cohabiter des joueurs d’une même division afin d’obtenir les trophées associés, mais aussi de réunir un certain nombre – conséquent - de cartes et ainsi atteindre un rang élevé de collectionneur.

En ce qui concerne le platine, là il s’agit d’une autre histoire. Cependant, comme évoqué précédemment, la franchise propose 2 possibilités. La jouer réglo en développant votre joueur et surtout vos crédits en écumant les modes de jeu ainsi que les matchs, ou plus simplement en faisant chauffer la carte bleu afin d’acheter des crédits et ainsi obtenir un gain de temps considérable. Chacun sera libre de faire comme bon lui semble.

Pour faire simple, les trophées de NBA 2K20 bien que plus simple à obtenir que dans les précédentes versions, restera quand même réservé aux acharnées mais aussi aux fans du genre.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

Il est clair que cette nouvelle version de NBA2K est plus aboutie que ses prédécesseurs. Graphiquement les jeux de lumières rendent les joueurs plus réalistes et le gameplay a été corrigé, rendant la défense beaucoup plus réaliste et les shoots plus simples que la version 2019.

L’ajout de la WNBA et des équipes de légende est vraiment un gros plus. On regrettera néanmoins de ne pas pouvoir créer un personnage féminin pour un mode "Ma carrière" qui aurait à coup sûr ouvert le jeu à un public féminin plus nombreux.

Une nouvelle fois, le fait de miser sur du contenu payant pour améliorer plus rapidement son joueur entache un peu le plaisir. Attention également à ne pas trop vivre sur ses acquis et voir à améliorer le contenu dans le futur.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux chasseurs de trophées/platine difficile