Test : Monster Hunter World


Monster Hunter World
  • 1
  • 2
  • 11
  • 36
Note des joueurs :
4.8/5 - 70 notes
Note des platineurs :
4.6/5 - 17 notes

Monster Hunter World

ps4


50 trophées au total
14 trophées cachés

3719 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 333 joueurs (9 %)
100% par : 333 joueurs (9 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Monster Hunter: World

  • Test rédigé par Aelon le 25-01-2018 - Modifié le 26-01-2018



Introduction


Monster Hunter... Une licence culte au Japon qui a su rassembler au fil des jeux une communauté particulièrement grande et fidèle dans le reste du monde. Le principe est simplissime : vous êtes un chasseur qui part affronter des monstres très puissants, point final. Et pourtant, partant d'un concept aussi simple, Monster Hunter propose des combats épiques face à des monstres résistants et progressivement plus forts. Sortis sur consoles portables, la licence a longtemps boudé les consoles de salon PlayStation, jusqu'à ce qu'arrive Monster Hunter World, nouvel opus destiné à la PlayStation 4.

Alors attendu comme le messie par bien des fans, le jeu promettait de plaire aux vétérans tout en étant accessible aux nouveaux venus. Avec l'arrivée sur des consoles plus puissantes, les possibilités de gameplay annoncées paraissaient alléchantes lors des annonces et des différentes bande-annonces. Sortant le 26 janvier 2018, Monster Hunter World est enfin entre nos mains après de si longues années d'attente.

Disposant d'une trame narrative, le jeu vous propose d'incarner un chasseur d'élite qui débarque sur le Nouveau Monde, un continent quasiment inexploré, sur lequel les dragons anciens se rendent de plus en plus fréquemment. Votre objectif est de comprendre ce phénomène, de découvrir ce que réserve le Nouveau Monde, mais aussi et surtout de traquer le Zorah Magdaros, un titan qui débarque en même temps que votre flotte et qui s'avère être une menace très sérieuse.

Que la chasse commence.

Contenu du jeu


Astera, votre QG, sera votre lieu de repos où vous pourrez vous préparer et vous renforcer avant chaque départ pour une quête
Un chasseur préparé pour tout combattre

Avant même de parler des monstres à chasser, il convient de présenter tout l'arsenal mis à disposition de votre chasseur pour terrasser ses proies. Monster Hunter World (MHW) compte 14 armes différentes, allant des armes au corps-à-corps lentes mais dévastatrices (grande épée ou marteau), rapides et propices aux combos (épées doubles ou épée longue) aux armes de défenses soutien, mais aussi d'armes pour attaquer à distance. Il y en a absolument pour tous les goûts, et une arme de chaque type est disponible dès le début du jeu afin de vous laisser (re)prendre vos marques.

Votre chasseur dispose bien évidemment d'armure que vous pourrez progressivement améliorer en forgeant de nouvelles pièces plus résistantes grâce à vos butins de quêtes. Ces armures, en plus de donner une apparence plus agressive, offrent des bonus particulièrement utiles qu'il vous faudra consulter afin de fabriquer l'armure non seulement résistante, mais aussi ayant les bonus qui complètent votre façon de jouer.

Comme de coutume dans un Monster Hunter, un Felyne vous accompagnera au cours de vos quêtes. Désormais appelé Palico, il s'agit d'un véritable allié sur lequel vous pourrez compter, puisque ce dernier peut utiliser des armes à effet (sommeil, paralysie, poison, etc.) mais aussi, et surtout, des gadgets extrêmement utiles comme des soins, attirer le monstre si vous êtes en fâcheuse posture, poser une bombe flash, etc. Véritable acolyte, il vous sauvera la mise plus d'une fois.

Votre Quartier Général (QG), appelé Astera, sera votre lieu de repos qui s'améliorera en même temps que vous et à mesure que vous avancez dans l'histoire. Une pléthore de personnages essentiels rendent plus efficaces vos chasses, vous offrent la possibilité de cultiver des matériaux ou même tout simplement de faire une pause entre deux quêtes...

Une épopée potentiellement infinie

... Car le cœur du jeu, ce sont bien les quêtes ! La chasse aux monstres faisant jusqu'à 200 fois votre taille est de nouveau ouverte avec MHW, et ce en différentes versions.

Vous aurez tout d'abord des missions, c'est-à-dire des quêtes principales qui suivent un fil conducteur (à savoir comprendre pourquoi les dragons anciens atteignent le Nouveau Monde tous les 10 ans). Bien pensée, la quête principale dévoile régulièrement de nouveaux monstres tout en débloquant de nouvelles zones afin de s'assurer que vous avez toujours de quoi suivre la route sans chercher à brûler les étapes.

Les missions déverrouillent en outre des quêtes secondaires ainsi des contrats. Les quêtes libres sont tout simplement des quêtes de chasse ou de capture d'un ou plusieurs monstres, ou plus rarement de petites quêtes de récolte. A la différence des missions, vous pourrez rejouer à volonté les quêtes libres. Des quêtes plus particulières dans une Arène de combat vous permettront en outre d'affronter des monstres avec un équipement prédéfini. Véritables défis avec des chronomètres qui vous récompensent plus ou moins selon votre temps, il s'agit de petits bonus bienvenus.

Enfin, vous aurez la possibilité de partir en Exploration. Il s'agit ici de vous balader sans objectif concret dans chaque zone du jeu afin de récolter des matériaux, chasser des monstres (qui peuvent en revanche quitter la région contrairement à ceux des quêtes) ou récupérer des écofacts, à savoir des preuves du passage d'un monstre. Ces écofacts débloquent aléatoirement des contrats, à savoir des quêtes limitées spéciales qui offrent plus de récompenses que les quêtes libres, mais qui disposent de malus en contrepartie parfois lourds (limitation du temps de quêtes, du nombre de joueurs possible ou encore du nombre de K.O.).

Seul contre tous... Ou tous ensemble.

Bien que MHW soit intégralement jouable en solo (vous pouvez créer une session privée pour jouer seul), vous pouvez également y jouer à plusieurs. En effet, vous trouverez dans Astera le Grand-Pont, une zone dédiée au multijoueur où jusqu'à 16 joueurs peuvent se rencontrer afin de partir en quête. Vous pouvez, sauf contrainte d'un contrat, partir jusqu'à 4 en quêtes, mais les monstres affrontés seront renforcés en conséquence. Ainsi, la difficulté a été pensée pour qu'un monstre affronté seul soit plus faible qu'un monstre affronté à 4.

Le jeu propose en outre un système de clans, afin de faciliter les sessions en ligne mais aussi pour créer une véritable communauté. Chaque clan peut accueillir 50 joueurs, et vous pourrez appartenir à 8 clans différents. Cela étant dit, vous ne pourrez être membre actif que d'un clan à la fois, mais le changement de clan actif est on ne peut plus simple.

Un bestiaire et des zones quelque peu faibles qui ne demandent qu'à être étoffés

C'est ici que se dresse le seul bémol du contenu de MHW : son bestiaire. Contrairement à un Monster Hunter Freedom Unite sur PSP, comptez ici une trentaine de grands monstres au lancement. Si certains grands classiques tels que le Rathalos ou le Diablos sont toujours de la partie, la plupart des monstres sont nouveaux. Malheureusement, sur les nouveaux monstres, beaucoup sont fortement inspirés (si ce n'est des variantes) d'autres monstres, comme par exemple le Jyuratodus qui est un Lavasioth d'eau/boue, le Radobaan qui est un Uragaan composé d'os, un Giadrome qui peut aveugler, l'Anjanath qui est un Deviljho crachant du feu, etc.

Les vétérans regretteront sans doute l'absence notoire du Tigrex ou du Nargacuga que l'on verra probablement arriver plus tard en DLC.

De la même façon, seulement 5 zones sont disponibles au lancement. Ces 5 zones sont toutes très distinctes les une des autres et parsemées de détails sur lesquels nous reviendront par la suite, mais force est de constater qu'on finit bien vite par les connaître (surtout le Val Putride et la Terre des Anciens qui sont plus petites et moins verticalisées).


Que vous soyez un vétéran de la licence ou un nouveau venu, le contenu de Monster Hunter World a été pensé pour vous permettre de vite vous y habituer sans trop chambouler les habitudes. Petit bémol sur le bestiaire et les zones de jeu qu'on aurait aimé voir plus fournis, mais dans l'ensemble, le contenu est très satisfaisant et saura vous tenir en haleine de très nombreuses heures de jeu.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Les environnements sont aussi variés que magnifiques, disposant d'une ambiance propre particulièrement bien réussie ainsi qu'étant parsemés de détails et d'éléments interactifs
Visuellement parfait avec une bande son efficace mais discrète

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'arrivée sur consoles plus puissantes a réussi à Monster Hunter. Finis les découpages en petites zones interconnectées ! Désormais, toute la zone est explorable sans aucun temps de chargement. En fonction de la carte, vos débuts en termes d'exploration seront laborieux tant il y a à découvrir. La Forêt ancienne, première zone accessible du jeu, est en réalité l'une des "pires" à découvrir tant elle regorge de détails et est lourdement verticalisée. Mais tout ceci est propice à l'émerveillement, tant le rendu de chaque zone leur donne un véritable charme tout en sublimant le côté sauvage et inexploré.

Chaque zone fourmille d'éléments interactifs, de points de récolte, de pièges... Et de monstres, petits et grands. En effet, désormais, jusqu'à 3 monstres sont présents sur la carte et se baladent librement, jusqu'à s'affronter entre eux ou vous attaquer vous. Vous aurez ainsi de bonnes (ou mauvaises) surprises lorsque, en plein combat face à un monstre coriace, un autre encore plus fort surgira pour venir vous botter le train.

L'aspect technique du soft laissera sans aucun doute rêveur les vétérans, habitués aux temps de chargement entre chaque changements de sous-zones ainsi qu'aux grands monstres seuls (sauf en cas de quête spéciale).

Chaque zone dispose d'un cycle jour-nuit, ce qui aura une incidence pour certains éléments spécifiques, comme la présence d'alliés, ou de créatures à capturer.

Concernant la bande son, le jeu dispose de nombreuses musiques, notamment en combat, mais celles-ci savent rester discrètes, notamment en exploration ou en l'absence de combat, pour vous permettre de vous focaliser sur les sons poussés par des monstres au loin, sur l'existence d'un conflit territorial entre deux grands monstres ou même sur le cri d'une créature à capturer au filet.

Plus présente que jamais, la composante "chasse" du jeu en devient l'un de ses principaux points forts.

Un gameplay plus agressif que jamais

Monster Hunter World permet aux nouveaux venus de vite prendre en main une ou plusieurs armes afin de vite être efficaces sur le terrain, mais n'oublie pas pour autant ses joueurs vétérans qui retrouveront immédiatement le gameplay des anciens Monster Hunter.

Chaque arme dispose bien évidemment de nouveaux coups ou combos, mais le gameplay est très proche des anciens jeux tout en ayant été optimisé et amélioré. Avec la possibilité de monter sur les monstres en ayant préalablement attaqué après un saut, vous pourrez littéralement harceler vos proies jusqu'à les épuiser et leur asséner un coup dévastateur avant de les mettre à terre pour continuer le carnage. Le gameplay dévoile notamment toute sa splendeur en multijoueur, ou des chasseurs complémentaires pourront devenir de vrais bulldozers que rien n'arrête.

Rapide, immédiat, nerveux : que les vétérans comme les nouveaux venus soient rassurés, le gameplay de MHW est parfait.

L'IA des monstres est très classique mais également très bonne. Les monstres vous attaquent plus ou moins violemment mais disposent d'attaques voire même de combos qui vous mettront à terre en quelques secondes (notamment le Nergigante qui, lorsqu'il s'y met, peut vous mettre KO en un combo imparable).

Seul bémol : le jeu souffre de ralentissements sur PS4 normale, notamment lorsque vous êtes à 3 joueurs ou plus et enchaînez les attaques lourdes. Aucun problème noté sur PS4 Pro.


L'arrivée sur PlayStation 4 offre à la licence la possibilité de pleinement s'exprimer sans être retenue par les limitations techniques précédentes. Sublime, riche en détails, sauvage, agressif et dynamique : les qualificatifs ne manquent pas pour parler de Monster Hunter World.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Les monstres affrontés deviennent progressivement plus forts (tout comme vous) jusqu'à devenir des monstres Alpha, véritables forces de la nature
La fièvre de la chasse

Inutile d'y aller par quatre chemins : Monster Hunter World est un pur plaisir à jouer.

Chaque chasse vous pousse à chercher des indices de la présence de votre proie avant de l'atteindre et de vous lancer dans un combat haletant. Au fil du combat, le monstre devient par moments plus agressif, plus rapide et plus fort, devenant temporairement une plus grande menace encore qu'il ne l'était au début. Aucun combat n'est réellement gagné d'avance (sauf si vous retournez dans les quêtes "Débutant" en ayant un équipement "Expert") car vos inattentions pourront vite vous coûter un essai.

Le jeu permet d'utiliser à votre avantage chaque composant de chaque zone, comme par exemple frapper un paralycrapaud pour le forcer à libérer son nuage paralytique et neutraliser votre proie afin de lui asséner quelques coups bien sentis ou encore vous servir des pentes pour glisser et, au choix, fuir plus efficacement une attaque dévastatrice du monstre ou bien effectuer une attaque aérienne pour monter dessus. Les éléments que vous pourrez récupérer dans chaque zone vous permettront de fabriquer pièges, munitions pour vos armes à distance, objets de soin ou de guérison, etc. Tout est pensé pour vous permettre de vous réapprovisionner voire même vous adapter à une situation inattendue, principalement lorsque plusieurs monstres sont à affronter en même temps, volontairement ou non.

En ce qui concerne les quêtes, sachez que les missions vous amènent doucement mais sûrement vers le niveau Expert, où tous les monstres s'avèrent particulièrement renforcés tout en étant plus dangereux, certains étant spécifiques au niveau Expert. Véritable point d'orgue de vos combats, les dragons anciens constitueront le principal challenge du jeu. Au nombre de 6 (le Kirin n'étant cependant pas croisé dans la trame narrative), chacun de ces monstres disposent d'attaques redoutables ou se servent d'éléments handicapants (création de tornades par le Kushala Daora, combat près de points de lave contre le Teostra, etc.). Une préparation minutieuse est vivement recommandée avant chaque affrontement, sous peine d'échouer lamentablement.

Le jeu est aussi passionnant à jouer seul qu'à plusieurs, bien que l'expérience multijoueur soit celle qui vous marquera le plus lors des combats.

Monster Hunter World inclue un système de recherche, à savoir que chaque indice trouvé fera avancer vos connaissances sur le monstre traqué, permettant progressivement de connaître ses points faibles, les différents butins obtenus, mais aussi de faciliter votre traquer en rendant très rapide l'obtention de leur position. Un système de monnaie appelé les Points de recherche sera en outre le moyen de vous développer sur le terrain en créant de nouveau camps ou en débloquant de nouveaux ingrédients pour la cuisine.

Bien que le jeu dispose d'une trame narrative, l'expérience de jeu ne s'arrête pas avec la fin de l'histoire principale, loin de là. Au contraire, un nouveau type de monstre, les Alpha, feront alors leur apparition. Il s'agit des mêmes monstres que ceux rencontrés auparavant, mais étant bien plus puissants et résistants que les autres. Les joueurs en quête de nouveaux défis y trouveront là un vrai challenge, sachant que certains des monstres affrontés préalablement seront vus sous un autre angle tant leurs dégâts sont doublés voire triplés.
Mais, qui dit monstre plus fort dit chasseur plus fort. Et pour le coup, votre chasseur passera du simple chasseur perdu sans arme en arrivant dans le Nouveau Monde à un vrai guerrier équipé d'armes surpuissantes et d'armures offrant des bonus pouvant changer le cours d'un combat.

Certes, le jeu devient redondant puisque vous combattez les mêmes monstres encore et encore, mais c'est le principe même de Monster Hunter qui en a fait sa force : cette chasse face à des monstres toujours plus forts ou la quête de l'équipement parfait vous poussera inlassablement à retourner au combat. Comptez entre 40 et 50 heures de jeu pour finir l'aventure principale, puis autant d'heures de jeu que vous voudrez puisque les contrats sont sans cesse renouvelés.

Seul bémol : vous ne pouvez pas avancer en même temps qu'un autre joueur dans l'aventure principale. Il vous faut regarder les cinématiques pour rejoindre la mission, et si vous en l'avez pas encore vu, impossible de partir ensemble en quête. Heureusement, vous pouvez partir ensemble en quête libre ou en contrat.


Monster Hunter World est un pur plaisir à jouer. Avec des combats haletants face à des monstres devenant progressivement plus forts, le principe toujours aussi simple sur le papier fonctionne toujours autant.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Tous les trophées sont consultables dans le jeu grâce au fameux système des médailles, bien connu des vétérans de la licence
Un platine réservé aux chasseurs les plus persévérants

C'est hélas ici que s'achèvent les éloges.

En effet, les trophées de MHW ne demandent pas seulement de tout faire et tout voir, mais de trop faire et trop voir.

Outre les trophées liés à votre avancée dans la trame principale et quelques petits trophées anodins, comme cuire son premier steak à point ou monter pour la première fois sur un monstre, quelques trophées englobent finalement tous les autres. Plutôt que de détailler toute la liste de trophées, il convient de présenter les deux trophées qui vous prendront le plus de temps.

Vous devrez obtenir la petite et la grande couronne pour tous les monstres (sauf le Zorah Magdaros), ces dernières correspondant à des records de taille des monstres chassés. En effet, chaque monstre rencontré possède une taille précise, et à de rares occasions, vous ferez face à un très petit ou très grand monstre durant une quête ou une expédition.

Le gros problème, c'est que la taille attribuée est complètement aléatoire, vous poussant à tuer, tuer, et retuer TOUS les monstres pour espérer être récompensé de l'une des deux couronnes. Cela inclue les dragons anciens...

Le jeu vous force ainsi à combattre jusqu'à plus soif des monstres que vous auriez préféré éviter car ils ne présentent pas un grand intérêt afin d'obtenir une pauvre couronne. Bien que redondant, jouer à Monster Hunter ne devrait pas forcer à répéter des combats, puisque cela met complètement en évidence la répétitivité du soft. Précisons toutefois que, même si vous veniez à avoir très vite chaque couronne, vous devrez alors atteindre le 100ème rang de chasseur. Inutile de préciser que ces niveaux montent assez lentement et vous poussent à repartir en quête encore et encore.

Certes, si comme moi vous êtes un aficionado de la licence, cela ne posera pas trop de problème, mais de nombreux joueurs seront sans aucun doute découragés devant la tâche titanesque qui les attend afin de décrocher le platine.

Enfin, 4 trophées sont liés à des captures de créatures uniques que presque rien dans le jeu n'aide à trouver. Sans un guide, ces 4 trophées s'avèrent être quasiment impossibles à faire seul.


Monster Hunter World demande malheureusement trop aux joueurs. Si les aficionados pousseront jusqu'au platine, motivés pour récupérer toutes les couronnes du jeu, la plupart risque fort de se décourager tant l'effort demande au bas mot de jouer plus de 200 heures de jeu et repose en grande partie sur le hasard...

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Monster Hunter World est un excellent jeu qui ravira les nouveaux venus comme les vétérans de la licence. Si le bestiaire est encore peu fourni, nul doute qu'il sera étoffé au fil du temps. En revanche, préparez-vous à de très longues heures de jeu ainsi qu'à répéter jusqu'à l'excès des quêtes pour espérer décrocher le platine.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux habitués des 100%, Aux fans de la série