Test : Monster Boy and the Cursed Kingdom


Monster Boy and the Cursed Kingdom
  • 1
  • 6
  • 8
  • 18
Note des joueurs :
4.8/5 - 6 notes
Note des platineurs :
5/5 - 5 notes

Monster Boy and the Cursed Kingdom

ps4


33 trophées au total
13 trophées cachés

43 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 19 joueurs (44 %)
100% par : 19 joueurs (44 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Monster Boy and the Cursed Kingdom

  • Test rédigé par Aelon le 26-12-2018 - Modifié le 26-12-2018



Introduction


Le retour du fils prodigue

Après avoir connu un certain succès, certaines licences tendent à se faire discrètes, quitte à se faire oublier, laissant la place à de nouvelles vedettes dans le vaste monde du jeu vidéo. La licence Wonder Boy (aussi connue sous le nom Monster World) a ainsi pu s'épanouir dans les années 80 et 90 sur des consoles dont le nom ne parlera absolument pas aux joueurs les plus jeunes, mais n'avait connu que deux remakes, sans proposer de réel nouveau contenu aux fans de la saga.

Il aura ainsi fallu attendre 2015 pour apprendre que le créateur des jeux originaux, Ryûichi Nishizawa, était en train de préparer un nouvel opus, dont l'objectif était de moderniser Wonder Boy sans pour autant dénaturer ses bases.

Sorti début décembre, Monster Boy and the Cursed Kingdom (Monster Boy et le Royaume Maudit en français) est donc un jeu Metroidvania, à savoir un jeu 2D d'action-aventure où plusieurs points des niveaux sont bloqués tant que vous n'aurez pas trouvé l'élément permettant de le déverrouiller, rendant le level design évolutif.

Pour résumer succinctement l'histoire, vous y incarnez Jin, un jeune homme qui mène une vie paisible à Monster World. Pourtant, son oncle Nabu fait une arrivée détonante près de Jin en volant sur un tonneau avec une baguette magique à la main. Peu de temps après, Jin et la totalité des habitants de Monster World se retrouvent transformés en animaux. Il vous incombera alors de régler ce problème en tentant d'accomplir une prophétie devenue au fil des temps une légende.

Contenu du jeu


Vous croiserez des magasins pour vous soigner, vos magies ainsi que des forgerons. Moyennant de l'argent et des ressources, vous pourrez récupérer une armure de légende !
Paré à l'aventure

Comme mis en avant dans les trailers et les images promotionnelles du jeu, Jin obtiendra le pouvoir de se transformer en animal afin d'en utiliser les pouvoirs. Ces derniers sont toutefois récupérés dans un ordre précis. Aussi, vous démarrerez en tant que cochon, pouvant renifler pour déceler des secrets à proximité, mais aussi se servir de magie (boules de feu, tornades, etc.). Petit à petit, vous pourrez devenir un serpent capable de se faufiler dans des espaces confinés et de s'agripper à certaines parois.

Mais le jeu se révèle complètement à partir de la troisième forme animale, la grenouille. En effet, à partir de cette forme, vous pourrez vous équiper d'une armure, d'une épée, d'un bouclier et d'un anneau. Si le jeu devient "complet" à ce stade, c'est parce que vous ne pouviez jusqu'alors visiter que des magasins de soins et de magie, passant à côté des armuriers et forgerons sans en profiter. Mais dès la grenouille, il vous incombera de vous équiper décemment, puisque chaque pièce d'armure offre des bonus très intéressants (émettre de la lumière, double saut, réduction des dégâts de feu, épée de feu/glace, etc.).

L'équipement a d'autant plus d'importance que les nombreux environnements visités présentent une difficulté dépendante de votre préparation. N'espérez pas aller loin en tenue de feu dans un volcan, et préférez une tenue de glace pour mieux résister au feu. Si certaines pièces d'équipements essentielles sont récupérables près d'obstacles précis, vous devrez forger ou acheter la grande majorité d'entre eux.

Vous visiterez en outre plusieurs zones découpées en plusieurs tableaux, évoluant d'une plage à des temples perdus en passant par des cavernes de glace. Chaque zone dispose d'une fonctionnalité unique qui les rend toutes bien distinctes les unes des autres, et chacune comprend des zones inaccessibles lors de votre première visite, comme tout bon Metroidvania.

Il existe dans Monster Boy et le Royaume Maudit plusieurs monnaies. Vous récupérez de l'argent en éliminant des ennemis et en ouvrant des coffres, mais les objets les plus intéressants sont les gemmes, nécessaires pour améliorer vos armes et armures. S'il y a assez de gemmes pour améliorer tous les équipements du jeu, soyez toutefois économe pour ne pas vous retrouver à sec alors qu'une amélioration vous intéresse pourtant beaucoup. Enfin, une armure légendaire peut être forgée et améliorée si vous en trouvez les pièces et les gemmes.

En dehors de l'équipement, vous pourrez augmenter votre nombre de cœurs maximal ainsi que la quantité de sorts que vous pouvez lancer en ouvrant, encore une fois, des coffres bien cachés dans Monster World.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Visuellement somptueux, le jeu arrive parfaitement à trouver son équilibre entre style old-school et graphismes modernes.
Techniquement impeccable

Dès les premières secondes, le jeu saura vous conquérir par son visuel. Chaque environnement, chaque personnage et chaque ennemi est modélisé à la perfection. Tout le jeu est en 2D, avec un style dessiné à la main.

Les animations sont également toutes bien travaillées, offrant un véritable cachet visuel au jeu. Presque constamment fluide (quelques ralentissements occasionnels peuvent être rencontrés dans le volcan), les graphismes sauront satisfaire petits et grands.

C'est bien simple, on se croirait dans un dessin animé interactif, qui plus est avec une bande son entraînante et dynamique, bien que les morceaux soient parfois assez courts et pouvant sembler répétitifs. Chaque zone dispose de sa propre musique, tandis que chaque ennemi émet un son distinctif qui permet de savoir si une menace s'approche de vous même hors de votre champ de vision.

Comme tout Metroidvania, Monster Boy et le Royaume Maudit propose un gameplay très vif et réactif. Avec peu de touches à utiliser, la prise en main se fait bien vite. Toutefois, je vous recommande de retirer la roue de sélection des magies et formes animales, qui met systématiquement le jeu en pause à l'activation et brise ainsi le rythme assez soutenu par ailleurs. Les commandes principales sont le saut et l'attaque, qui devront être utilisées judicieusement tant le timing imposé par certains ennemis est serré.

En effet, le level design est essentiellement composé de couloirs étroits qui vous empêchent de pleinement bouger (notamment sauter), et certains ennemis sont capables de traverser le décor pour venir vous subtiliser quelques cœurs. Une maîtrise parfaite du gameplay sera de mise, au risque de revenir au checkpoint précédent !

Il y a peu de choses à dire sur l'IA, simple mais efficace. Comme les jeux old-school, absolument tous les ennemis suivent des patterns précis, à savoir des déplacements et des manières d'attaquer peu diversifiées, vous permettant progressivement de vous habituer pour les vaincre. Ce sera ainsi plus le level design qui relancera les dés en vous obligeant à vous adapter à votre nouvel environnement tout en affrontant des ennemis déjà connus.

Enfin, soulignons la disparition de glitchs et de bugs depuis le patch le plus récent ! Pensez ainsi bien à installer la dernière version du jeu pour profiter d'une expérience sans aucun pépin.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Jin se retrouvera contraint de trouver des orbes mythiques pour contrecarrer les plans de son oncle... Bien qu'il pense que Nabu ne soit pas capable de tels actes de son plein gré.
Une aventure sans cesse renouvelée

Monster Boy et le Royaume Maudit offre une excellente expérience de jeu. Avec ses graphismes somptueux, son ambiance sonore entraînante et son gameplay rapide et facile à prendre en main, le jeu sait comment satisfaire ses joueurs.

L'intérêt principal du jeu réside dans le genre Metroidvania, à savoir que chaque zone comprend des éléments bloqués tant que vous n'avez pas assez avancé dans l'histoire. Par exemple, vous remarquerez bien vite des passages très fins que votre corps de cochon ne pourra évidemment pas traverser ou des arcs grisés. Il s'agit en réalité d'éléments respectivement destinés au serpent et à la grenouille. Chaque retour à une zone déjà visitée avec de nouvelles formes animales permet d'accéder à des endroits secrets, comprenant souvent des éléments rares comme des cœurs ou gemmes.

Concernant l'évolution "classique" du jeu, vous récupérerez régulièrement des pièces d'équipements essentielles pour avancer, comme les bottes permettant de marcher sous l'eau, l'armure éclairant les zones sombres, les bottes servant à marcher sur la lave, etc. Le jeu n'est ainsi jamais frustrant, étant donné qu'à chaque nouvel obstacle rencontré, vous pourrez trouver la clé non loin.

Monster Boy et le Royaume Maudit vous incite de plus à explorer chaque zone, l'avancée n'étant en effet pas complètement linéaire. A plusieurs reprises, vous devrez évoluer dans plusieurs chemins en vue de débloquer l'accès à un boss ou une nouvelle zone. Le jeu offre ainsi régulièrement une forme de liberté d'action pour vous éviter d'avoir l'impression d'aller d'un couloir à l'autre.

Le jeu sait également comment combiner plusieurs de ses formes animales, puisque de nombreux passages dans la seconde moitié du jeu nécessitent d'associer deux ou trois de vos formes afin d'avancer. De plus, la meilleure façon de combattre vos ennemis n'est pas toujours celle que vous pourriez imaginer. Par exemple, les moustiques peuvent plus facilement être atteints avec le dragon, pourtant, la grenouille peut les éliminer en un coup tout en se soignant en les avalant !

Il y a toutefois deux bémols à apporter. Le premier concerne la rejouabilité assez limitée, l'intérêt du jeu résidant dans la découverte des énigmes. Le second, plus important, est lié à l'armure légendaire. Il vous faut en effet obligatoirement récupérer tous les fragments de l'épée dorée afin de finir le jeu. Ainsi, si la collecte ne vous intéressait que peu, vous allez tomber de haut peu avant le boss final quand un message vous précise l'obligation d'avoir l'épée dorée. On remerciera toutefois les développeurs pour avoir intégré une carte du monde permettant de révéler l'endroit des fragments dorés une fois dans la zone finale du jeu.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


La chasse aux collectibles est grandement facilitée par la carte du jeu, qui répertorie ce que vous avez trouvé et ce qu'il vous manque (et surtout où !)
Une chasse guidée

Les trophées peuvent être regroupés en deux catégories : ceux liés à l'histoire et ceux liés aux collectibles.

Pour l'histoire, il s'agit ni plus ni moins de simplement avancer jusqu'à finir l'aventure du jeu. Vous serez ainsi régulièrement récompensé(e), permettant de marquer certains passages importants, comme l'obtention d'une nouvelle forme animale ou la victoire face à certains boss. Toujours plaisants à glaner, ce ne sera en revanche pas cette catégorie de trophée qui vous occupera le plus.

En effet, la quasi-totalité des trophées restants est liée de près ou de loin aux collectibles. Vous devrez en effet récupérer toutes les super truffes permettant d'augmenter le nombre de sorts disponibles, forger l'armure légendaire, récupérer toutes les partitions de musique, ouvrir tous les coffres du jeu et explorer chaque recoin de Monster World.

Si, sur le papier, cela semble affolant tant certains secrets sont vraiment bien cachés, il n'en est rien. Car, Dieu merci, un magasin unique vous attend dans la cité aérienne. Ce magasin n'accepte qu'une monnaie précise et assez rare, des gouttes irisées, mais il vous permet de révéler un secret sur votre carte par goutte ! Vous pouvez même acheter des gouttes irisées afin de ne jamais être à court et dévoiler l'intégralité des secrets de la carte !

La chasse aux collectibles en est ainsi grandement facilitée, car vous pouvez dans un premier temps tenter par vous-même de tout trouver avant de vous en remettre à cette boutique afin de vous indiquer où aller pour trouver de nouveaux coffres.

Il existe enfin un secret bien mieux caché que n'importe quel coffre du jeu. Il s'agit de l'accès au puits dans le village qui semble impossible à déverrouiller. Pourtant, plusieurs éléments très, très bien dissimulés dans tout le village permettent d'accéder au puits et ainsi jouer à un niveau secret, le Cyber Donjon. Ce niveau est une véritable madeleine de Proust pour les fans de la première heure.

Permettre ainsi de récupérer tous les secrets dans un jeu sans passer par un guide en ligne grâce à une boutique exclusivement dédiée à la chasse aux collectibles, c'est franchement une excellente chose que plus de jeux devraient proposer.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Envoûtant, nerveux et accrocheur, ce Monster Boy et le Royaume Maudit parvient à respecter les jeux des années 80 tout en apportant la touche moderne qu'il fallait. Avec le système de formes animales qui permet d'augmenter progressivement les possibilités de gameplay, ainsi qu'une chasse au platine facilitée par une boutique dans le jeu, tout y est pour plaire à toutes et à tous ! Une véritable merveille du genre Metroidvania sur PS4.

Je recommande ce jeu :
Aux fans de la série, Aux curieux