Test : Injustice 2


Injustice 2
  • 1
  • 1
  • 2
  • 71
Note des joueurs :
4.2/5 - 29 notes
Note des platineurs :
2.7/5 - 7 notes

Injustice 2

ps4


75 trophées au total
8 trophées online
5 trophées cachés 1 DLC

1459 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 150 joueurs (10 %)
100% par : 57 joueurs (4 %)
Note du jeu
13/20
Discuter du test

Test du jeu
Injustice 2

  • Test rédigé par Aelon le 27-06-2017 - Modifié le 27-06-2017


Introduction


"Je m'oppose à la violence parce que lorsqu'elle semble engendrer le bien, le bien qui en résulte n'est que transition, tandis que le mal produit... est permanent."
Mahatma Gandhi.

Eh bien, mon cher Gandhi, les personnages de l'univers de DC Comics auraient mieux fait de t'écouter. En effet, NetherRealm Studios et Warner Bros Interactive ont eu la bonne idée de réunir une partie des personnages marquants de l'univers de DC Comics dans un jeu de baston pour permettre à tout ce joli monde de se battre dans la joie et la bonne humeur. Trois ans après le premier opus Injustice : Gods Among Us, Injustice 2 permet aux joueurs et fans des super-héros et/ou super-vilains de comics de faire combattre leur champion face à tous les autres.

Après avoir tué le Joker suite à une ultime mauvaise blague, Superman est vaincu par Batman et tenu en joue suite à sa tentative d'instaurer une tyrannie sur Terre avec son Régime. Désormais, Batman surveille le monde entier avec le Brother Eye en vue de résoudre une crise au plus tôt. Le monde connaissait une paix tangible jusqu'au jour où Gorilla Grodd et quelques super-vilains préparent un énième coup fourré. Malheureusement, Grodd est soutenu par une force bien plus obscure et dangereuse qui risque fort de faire revivre à la pauvre et innocente Kara Zor-El (Supergirl) un nouveau traumatisme...

Contenu du jeu


Nouveau mode de jeu, le Multivers offre des combats spéciaux renouvelés très souvent
Let's Get Ready to Rumblllllllleeee

Injustice 2 étant un jeu de combat, le contenu en est forcément assez limité. Fort heureusement, il y a de quoi faire pour s'occuper malgré tout.

Le jeu propose tout d'abord un mode histoire qui se base sur les événements du premier opus. Pas moins de 76 combats vous attendent opposant tous les personnages du jeu progressivement. Vous n'aurez pas l'occasion de contrôler les 28 personnages disponibles dans le jeu de base dans le mode histoire, mais vous pourrez en incarner suffisamment pour les découvrir et commencer à les prendre en main. Il est à noter que le jeu dispose de 2 fins radicalement opposées, et si la première est accessible en jouant tout le mode histoire pour la première fois, l'autre fin sera accessible une fois tous les combats réalisés. En effet, à plusieurs reprises, le mode histoire vous laisse le choix d'incarner un héros parmi 2 disponibles (par exemple Green Arrow ou Black Canary), ce qui changera les dialogues avec l'antagoniste mais aussi votre façon d'appréhender le combat.

Une fois la mise en bouche que constitue le mode histoire passée, vous avez accès au contenu solo ou multijoueur.

Tout d'abord, vous remarquerez bien vite qu'Injustice 2 inclue un système d'équipements. Tous vos personnages gagneront des pièces d'équipements (tête, bras, corps, jambes et arme) qui améliorent 4 caractéristiques bien distinctes : la force (dégâts infligés avec attaques classiques), la capacité (dégâts infligés avec les super-coups et coups spéciaux), la défense et la vie. En plus d'apporter des bonus, elles permettent de personnaliser votre personnage pour le rendre le plus personnel possible.

Pour le contenu solo, il s'agit du Multivers. Ce mode de jeu vous propose de jouer des événements sur des planètes, à savoir des combats prédéfinis contre un nombre fixé d'adversaires (de 3 à infini) avec des bonus/malus, comme par exemple des missiles tirés aléatoirement sur la zone de combat. Les planètes où se trouvent les événements ont une durée de disponibilité limitée, ce qui permet non seulement d'ajouter un peu de piment puisque vous pourriez manquer de temps pour tout jouer, mais permet aussi et surtout de renouveler fréquemment les événements jouables afin de renouveler l'expérience de jeu. Chaque complétion d'événements octroie des récompenses variées (pièces d'équipements, boîte mère, etc), mais récompense aussi le talent du joueur selon un système de score.

En dehors du mode multijoueur en local opposant deux joueurs sur la même console, Injustice 2 propose évidemment un mode en ligne avec 2 modes distincts. Vous pourrez ainsi affronter des joueurs en versus (1 contre 1) en match classé ou non, la différence résidant dans l'activation ou non des bonus de votre équipement, ou en mode Roi de la colline, où un joueur est élu roi de la colline en gagnant un match et doit défendre sa position contre des joueurs au fil des matchs, le gagnant étant alors élu roi de la colline à chaque match.

Vous pouvez par ailleurs faire combattre vos personnages pour vous au travers de l'intelligence artificielle. En choisissant un panoplie et une façon de jouer (corps-à-corps, contres, combos, distance, etc), l'IA combattra pour vous dans le multivers ou dans un mode d'affrontements d'IA opposant 2 équipes de 3 IA désignées par les joueurs. Soyons honnête, ce mode de jeu est anecdotique et ne constitue pas le cœur du jeu.

Le mode en ligne inclue également un système de guilde, où vous pouvez rejoindre un groupe de joueurs afin de faire partie d'une communauté dans Injustice 2. Ce système de guildes permet d'accéder à un multivers de guilde (exclusivement en ligne) dans lequel plus il y aura de membres de guildes jouant dans ce dernier, plus il y aura de bonus disponibles. Les boss de multivers de guilde (des ennemis avec une immense barre de vie) sont affrontables par 3 joueurs en coopération qui s'alternent un à un face au boss pendant que les 2 autres joueurs sur le banc de touche peuvent envoyer des soutiens ou pilonner le boss. Un système ingénieux qui permet de changer un peu de façon de jouer.

Nous y reviendrons en temps voulu, mais un système de récompense appelé les Boîtes Mère est intégré dans Injustice 2. Obtenue en finissant un combat en multivers ou en ligne, les boîtes mère offrent des pièces d'équipements, des capacités ou des nouvelles apparences au hasard. Un système sympathique sur le papier, mais qui saura apporter des problèmes, surtout pour les trophées...

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Pour une mauvaise journée, c'est une sacrée mauvaise journée ma pauvre Kara...
Toujours plus beau, toujours plus fort !

Injustice 2 est très beau visuellement. Avec un détail des personnages impeccable et des expressions faciales très bonnes dans l'ensemble (on pourra reprocher à un ou deux personnages de sembler figé, mais rien de grave), les personnages de DC Comics sont vraiment convaincants. Les 12 cartes de combat sont très différentes les unes des autres et parsemées d'éléments aussi bien au premier plan qu'au second plan. La physique du jeu joue pour beaucoup dans l'immersion des combats car certains éléments du décor réagissent au combat en cours. Par exemple, une lampe peut exploser suite au choc provoqué par un coup puissant, des objets se dégrader ou tomber, etc. La majorité des zones de combat sont découpées en 2. Si vous pouvez choisir avant le début du match l'endroit où vous démarrez, le jeu permet de passer d'une partie de la carte à l'autre par des transitions d'arène. Ces dernières se déclenchent lorsqu'un personnage éjecte l'autre en étant suffisamment proche du bord de l'arène qui permet la transition (soit à gauche, soit à droite de l'arène). Cela dynamise énormément les combats tout en permettant d'infliger des dégâts gratuits à l'adversaire.

Pour la bande son, il n'y a pas grand-chose à dire. J'ai personnellement joué avec les voix en anglais qui s'avèrent irréprochables, mais la version française est également très bonne. Les musiques d'arènes sont finalement très répétitives puisque vous enchaînerez les combats sur 12 arènes de combats qui disposent d'un seul thème musical chacune. Ainsi, la musique d'arène deviendra vite barbante. Heureusement, les bruitages sont superbes et reflètent très bien la violence du combat en cours. De plus, les deux opposants parleront régulièrement durant le combat pour indiquer que la barre de vie de l'adversaire diminue. Une animation s'enclenche automatiquement lorsqu'une des deux barres de vie de l'adversaire est vidée, permettant à l'autre combattant de prendre la pose et de narguer un peu.

Le gameplay du jeu est également excellent et répond très bien aux commandes. Le jeu dispose d'énormément de commandes et de combos qui son associables aux coups spéciaux propres à chaque personnage. N'essayez pas de marteler les touches en espérant démarrer le combo du siècle, le ton est ici mis plus sur la qualité que sur la quantité. Vous pouvez par ailleurs varier les enchaînements grâce aux coups brûle-jauge. En effet, la barre de super-jauge qui, une fois remplie à fond, permet de réaliser un super-coup permet aussi d'utiliser des versions avancées des coups spéciaux, en ajoutant quelques attaques supplémentaires durant le coup spécial. Vous pourrez en outre la consommer pour effectuer une esquive au sol ou en l'air afin de vous extirper d'une situation délicate, au risque de ne pas pouvoir activer de super-coup.

L'IA du jeu est suffisamment travaillée pour convenir à tous les niveaux. Entre le niveau très facile qui fait office de sac de frappe et le niveau difficile où l'IA enchaîne des combos sans arrêt, il y en a pour tout le monde. Pensez à bien adapter la difficulté à votre niveau pour ne pas vous prendre raclée sur raclée !

Pour être complètement exhaustif, il faut tout de même savoir qu'il existe quelques soucis technique. Heureusement, ils s'avèrent rares et trop peu handicapants pour réellement poser problème.

Certains trophées ne s'obtiennent pas forcément une fois les conditions remplies (notamment gagner X matchs en ligne), il faudra alors en faire légèrement plus que prévu. De même, un bug de progression a été relevé par des joueurs, ce bug remettant au niveau 1 des personnages qui vous aviez entraîné. Une petite manipulation permet rapidement de récupérer le vrai niveau de vos personnages. Un bug rare et facilement contournable, mais un bug quand même.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


L'histoire d'Injustice 2 oppose à nouveau les visions de Batman et Superman
"Dis-moi, il t'arrive de saigner ?"

Injustice 2 est un excellent défouloir et un nouveau fantasme de fans de comics qui peuvent alors tabasser super-héros et super-vilains à foison en incarnant leur vedette. Le mode histoire propose un scénario très sympathique qui arrive à intégrer tous les personnages jouables et leur donner des rôles logiques. Comptez entre 4 et 5 heures pour finir le mode histoire en regardant toutes les cinématiques (2h50 de cinématiques !!), ce qui vous permettra en plus de débloquer le dernier personnage jouable parmi ceux disponibles de base. Le mode multivers permet en outre de combattre le boss final du mode histoire afin d'offrir à tous les personnages une fin unique. Il n'y en n'a pas que pour Batman et Superman, nan mais !

Finir le mode histoire permet en outre d'offrir à tous les personnages joués dans celui-ci une arme épique de niveau 20 (niveau maximum), ce qui vous invite non seulement à atteindre le niveau 20 mais aussi à chercher les autres pièces d'équipements épiques pour devenir le guerrier parfait. Car oui, Injustice 2 comprend une composante RPG par ses pièces d'équipements qui changent franchement la donne dans les combats où l'activation des bonus d'équipements est autorisée. En fonction de vos préférences de jeu, vous pourrez complètement accentuer l'une ou plusieurs des caractéristiques de votre personnage favori pour en faire une véritable machine de guerre. C'est bien simple, en mode versus non classé, un joueur avec un personnage de niveau 20 avec une bonne panoplie de niveau 20 a toutes les chances d'écraser un adversaire de niveau inférieur ou mal équipé. Le talent joue pour beaucoup, mais les dégâts infligés ou subis changent complètement selon la tenue utilisée.

Concernant les combats, que ce soit en local ou en ligne, ils restent un pur plaisir à faire. Avant chaque combat, les deux personnages choisis se parleront brièvement, l'occasion d'explorer tous les dialogues prévus par les développeurs. Batman et tous ses super-vilains (Bane, Poison Ivy, L'Epouvantail, etc) s'échangeront des petits mots doux, tandis que Green Arrow et sa femme Black Canary se nargueront gentiment avant le combat. Mention spéciale à Blue Beatle, le jeune super-héros qui jubile de faire partie de cette grande aventure et qui charrie presque tout le monde (ses dialogues avec Poison Ivy sont vraiment drôles).

Même si le jeu souffre fatalement d'une rejouabilité qui s'amenuise progressivement faute d'un contenu aussi large que dans d'autres types de jeux, force est de constater que les développeurs ont vraiment fait l'effort de varier l'expérience de jeu au maximum grâce au multivers. Avec un multivers solo qui se renouvelle très régulièrement et un multivers de guilde qui offre de véritables défis à surmonter en groupe, Injustice 2 sait contenter les joueurs.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Le cauchemar des chasseurs de trophée du jeu
L'injustice dans les trophées

Alors alors, vous aimez le jeu ? Vous aimez jouer avec Batman mais pas avec Firestorm ? Vous avez peu de chance avec les boîte mère ?

Eh bien, mes pauvres petits, vous allez souffrir... Car le plus gros problème d'Injustice 2, c'est sa liste de trophées qui vient complètement ruiner le reste du jeu pour les chasseurs de trophées.

Il y a un peu de positif avec ce platine, ce sont les trophées du mode histoire qui vous demandent concrètement de faire les 76 combats du mode histoire et les trophées liés aux combats. Vous devrez gagner 10 matchs avec classement, ce qui peut s'avérer compliqué pour les novices tant certains joueurs ne vous laissent pas respirer entre deux combos (mais rien d'insurmontable), gagner 50 matchs en ligne, renverser le roi de la colline 5 fois, etc. En bref, des trophées qui ont été pensés pour vous inciter à jouer au jeu, ce que vous auriez fait de toute façon.

Des trophées liés aux personnages jouables sont également disponibles et prennent en compte les liens entre les personnages d'un même univers de DC Comics, comme par exemple entre Batman et tous ses super-vilains, Flash et Grodd ou Captain Cold, Superman et Supergirl, etc. Ces trophées sont très simples et rapides à obtenir une fois la condition connue... Tous sauf un.

En effectuant les trophées mentionnés précédemment, vous arriverez facilement à 60-70% de complétion. Mais alors, il est facile ce platine et rapide à faire, chouette ! Malheureusement, si vous n'aviez pas prêté attention aux intitulés des trophées, c'est maintenant que le calvaire arrive.

Pour commencer, vous devrez atteindre le niveau 20 avec TOUS les personnages du jeu de base. Cela signifie donc atteindre le niveau 20 avec 28 personnages, même ceux que vous n'appréciez pas. Il existe plusieurs méthodes pour monter au plus vite au niveau 20, mais même les plus rapides prennent au moins 45 minutes à 1 heure. C'est excessivement long et rébarbatif, d'autant que si atteindre le niveau 20 avec vos personnages préférés pourra se faire assez naturellement puisque vous les jouerez systématiquement, devoir forcer le gain de niveau avec un ou plusieurs personnages est vite insupportable. Le gain d'expérience en combats en ligne est finalement assez faible et les combats sont longs puisqu'ils opposent deux joueurs qui se défendent ou esquivent (sauf si l'un écrase l'autre), aussi, augmenter un personnage au niveau 20 par les combats en ligne peut facilement prendre 2 à 4 heures. Oui.

Un trophée rébarbatif et pouvant pousser à la répétitivité et la lassitude, quoi de pire ?

Mais c'est très simple. Chères lectrices, chers lecteurs, permettez-moi de vous présenter le pire type de trophée jamais incorporé dans toute liste de trophées : le trophée basé sur la chance.

Et attention, je ne parle pas ici de la chance au sens "Tu as gagné ce match parce que tu avais de la chance.", mais bel et bien dans le sens "J'ai vraiment pas de chance au loto". Tous les trophées de combats sont rapides et agréables à faire sauf un, celui qui demande de vaincre Cheetah avec Catwoman en utilisant la capacité "Appel félin". Pourtant, comme les autres trophées, rien de bien compliqué de prime abord. Il suffit de regarder comment réaliser le coup spécial et vaincre Cheetah en jouant Catwoman. Oui, certes, seulement, la capacité n'est pas disponible de base, comparée à toutes les autres capacités demandées par d'autres trophées. Pour obtenir la capacité Appel félin, il ne faut pas atteindre le niveau 20 avec Catwoman, il faut prier très fort pour l'obtenir en récompense d'une boîte mère ou en fin de match de multivers ou en ligne.

Et c'est là qu'arrive le gros problème : tout est basé sur votre chance ! Vous pouvez l'obtenir à l'ouverture de votre première boîte mère comme vous pouvez ne pas l'obtenir après 15.000 boîtes mère ouvertes. Il est possible d'augmenter les chances de débloquer Appel félin grâce à une exploitation de failles du jeu, mais cela demande de contourner le système et de tricher. Certes, cela peut s'avérer justifiable tant la chance ne devrait pas s'interposer dans une liste de trophées entre un joueur et le platine, mais devoir recourir à des méthodes peu orthodoxes témoigne du véritable problème inhérent à cette liste de trophées : le talent ne compte pas.

 

Note : 1/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
13/20

Injustice 2 est un excellent jeu de combat en se basant à nouveau sur l'univers de DC Comics. Grâce à un contenu bien pensé et un gameplay soigné, il saura ravir les amateurs du genre. En revanche, les chasseurs de trophées tomberont bien vite des nues devant la liste de trophées qui transforment "plaisir à jouer" en "calvaire à faire"...

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux habitués des 100%