Test : Horizon Chase Turbo


Horizon Chase Turbo
  • 1
  • 4
  • 11
  • 22
Note des joueurs :
5/5 - 2 notes
Pas de note
des platineurs

Horizon Chase Turbo

ps4


38 trophées au total
1 trophée caché

1177 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 177 joueurs (15 %)
100% par : 177 joueurs (15 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
Horizon Chase Turbo

  • Test rédigé par Aelon le 10-07-2019 - Modifié le 10-07-2019



Introduction


Retour aux sources

Dans le vaste monde des jeux de course, si le choix général est de proposer des graphismes toujours plus photoréalistes pour une expérience de jeu plus vraie que nature avec accessoires tels que des volants à la place de manettes, Horizon Chase Turbo choisit plutôt de rendre hommage. En citant directement ses influences, à savoir OutRun sur SEGA et Top Gear sur Super Nintendo, le jeu vous invite à replonger dans l'ambiance des jeux de course arcade des années 80 et 90.

Initialement sorti sur téléphones, le jeu a connu un portage sur PlayStation 4 en mai 2018 et est édité par Aquiris Game Studio. Pour pousser toujours plus loin la nostalgie, le compositeur de Top Gear, Barry Leitch, s'est chargé de la bande son de Horizon Chase Turbo. S'inspirant d'ailleurs grandement de Top Gear, le jeu propose d'incarner un pilote qui cherchera à devenir le meilleur du monde en battant ses adversaires à travers le monde.

Par ailleurs, Horizon Chase Turbo est offert durant le mois de juillet pour les joueuses et joueurs abonnés au PlayStation Plus !

Contenu du jeu


Divisé en 12 zones, le mode Tournée mondiale est indéniablement le contenu le plus conséquent du jeu
Un jeu complet et orienté rétro

Comme la plupart des jeux de course, Horizon Chase Turbo est divisé en plusieurs modes de jeu.

Le premier, et le plus conséquent, s'appelle Tournée mondiale. Ce mode comprend 12 destinations qui comprennent toutes 3 zones de 2 à 3 courses ainsi qu'un circuit lié aux améliorations. Au total, 109 circuits vous attendent. Afin d'affronter vos concurrents sur chaque piste, vous aurez la possibilité de choisir votre voiture, quitte à en trouver une qui vous sied le mieux, sachant que toutes présentent des caractéristiques différentes.

Chaque voiture possède des statistiques dans 5 catégories : vitesse maximale, accélération, maniabilité (capacité à résister à la force centrifuge dans les virages serrés), capacité d'essence et nitro. En effet, le jeu intègre un système de jauge d'essence à ne surtout pas négliger sous peine de tomber en panne sèche et d'être automatiquement éliminé de la course. Pour recharger votre niveau d'essence, des icônes disséminées dans chaque circuit devront être touchées afin de rouler un peu plus longtemps. De plus, vous démarrez chaque course avec 3 utilisations de nitro et aurez souvent la possibilité de récupérer des recharges dans les courses, pour peu que vous parveniez à les atteindre.

Bien évidemment, vous ne démarrerez l'aventure qu'avec 2 voitures, mais en débloquerez à mesure de votre avancée. Pour en débloquer, il vous faut gagner des points en mode Tournée mondiale (vous gagnez des points à l'issue de chaque course), en sachant qu'en parvenant à récupérer toutes les pièces bleues d'une course et en finissant premier (vous devez réussir les deux objectifs en une seule course), vous gagnez un Super trophée qui vous offre encore plus de points. De plus, obtenir tous les super trophées d'une destination ainsi que finir premier de la course bonus (qui vous permet d'améliorer 2 des statistiques de toutes vos voitures) vous offre systématiquement un bolide de plus, généralement très intéressant.

En dehors du mode tournée mondiale, vous pourrez vous essayer au mode Tournoi, qui comprend 3 niveaux de difficulté et qui vous impose des améliorations différentes pour chaque voiture qui ne changeront pas durant les 4 courses d'un tournoi. A vous de trouver le véhicule le plus versatile pour remporter la victoire, sachant que finir au-delà de la cinquième place vous élimine directement du tournoi en cours.

L'autre mode chronophage sera indéniablement Endurance, où vous devrez enchaîner 12, 36 ou 109 (soit l'intégralité) des courses du jeu avec une seule voiture qui pourra progressivement être améliorée. Les pièces bleues du mode Tournée mondiale sont remplacées par des pièces violettes qui, si toutes collectées, vous offrent une nitro bonus. Vous n'êtes toutefois pas obligé de finir d'une traite une Endurance et pouvez revenir plus tard, fort heureusement.

Enfin, un mode de jeu plus original, Cour de Récré, propose des défis à temps limité imposant des conditions particulières (mode miroir, nitro illimitée, moins de tours, etc) sur les pistes du jeu.

Le jeu est jouable en solo ou en multijoueur local (pas de mode en ligne), la seule fonctionnalité en ligne résidant dans la possibilité de voir le classement de votre temps dans une course au niveau mondial ou limité à vos amis, ou d'affronter les fantômes de vos amis ou d'inconnus.

En dépit de l'absence de mode en ligne, le contenu de Horizon Chase Turbo est très satisfaisant. Le mode Tournée mondiale est indéniablement le point fort du jeu, les autres modes lévitant autour plutôt que cherchant à proposer du neuf.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Très chatoyants, les graphismes de Horizon Chase Turbo rendent hommage aux jeux de course des années 80-90 tout en offrant un rendu visuel réussi
Une impression de rétro remis au goût du jour

Horizon Chase Turbo parvient à délivrer un rendu visuel très agréable de par son parti pris d'opter pour l'hommage aux jeux de course des années 80-90. Sans pour autant être éblouissants, les différentes variétés de couleur, les effets de météo tels que la neige ou la pluie, les cycles jour-nuit de certaines pistes... Tout y est pour donner du cachet au jeu tout en réussissant à coller au style des jeux de l'époque. En dépit de graphismes cubiques, l'aspect visuel ne dérangera nullement le fan nostalgique qui, au contraire, appréciera cette petite madeleine de Proust.

A la hauteur des graphismes, la bande son, bien que répétitive, est d'excellente facture. Les différentes musiques du jeu sont très dynamiques et entraînantes, avec quelques variantes selon la destination de la course. Le style musical adopté est du Synthwave, un style qui rend hommage aux musiques des années 80, ce qui est donc en parfaite adéquation avec le concept du jeu. Les bruitages sont assez simples mais fonctionnent, à savoir que vous entendrez le rugissement de votre moteur ainsi que le sifflement du déclenchement d'une nitro. Globalement, c'est bien plus sur la musique que se repose la bande son de Horizon Chase Turbo.

Le gameplay est très simplifié, ne comprenant qu'un nombre limité de commandes (accélérer, tourner à gauche ou droite, freiner et activer la nitro), mais cela permet une prise en mains extrêmement rapide. Vos voitures répondent immédiatement à chaque commande, et c'est tant mieux, au vu de certains virages serrés que vous prendrez à plus de 250 km/h. Contrairement aux jeux modernes, votre voiture ne peut jamais réellement sortir de piste. Vous suivez globalement le circuit et ne pouvez qu'effectuer un roulé-boulé qui ne fera que vous ralentir si vous heurtez un obstacle en bordure de piste. En revanche, il vous faudra accompagner un virage pour ne pas être emporté par la force centrifuge tout en conservant de la vitesse, les virages étant souvent la meilleure occasion de doubler l'IA.

L'IA, justement, est elle aussi simpliste sans que cela pose de problèmes. Au fur et à mesure que vous avancerez dans la Tournée mondiale, celle-ci disposera de nitro qu'elle n'hésitera pas à utiliser, en sachant que les premiers de la course l'activeront presque systématiquement si vous tentez de les dépasser. De plus, certains concurrents en tête se placeront devant vous afin de vous bloquer et vous suivront à droite ou gauche, il vous faudra les feinter et activer une nitro afin d'avoir une fenêtre pour les dépasser. Sans être terriblement complexe, l'IA fait donc largement son travail.

Le jeu est enfin très stable, il ne m'est arrivé qu'un crash durant une sélection de niveau sans que cela impacte quoi que ce soit. La fluidité est également quasi constante, à l'exception d'un ou deux niveaux faits à trop grande vitesse trop longtemps (l'effet de vitesse rend très bien mais est également très animé). Rien de bien méchant en somme.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


L'amélioration de vos véhicules, en mode Tournée mondiale ou Endurance, sera vitale afin de garder (ou gagner) l'avantage sur vos adversaires
Du fun immédiat mais qui finit par s'effriter

Horizon Chase Turbo peut se targuer de bénéficier d'un plaisir de jeu immédiat, quel que soit le mode de jeu choisi. L'idéal pour découvrir les fonctionnalités est bien évidemment le mode Tournée mondiale, qui permet non seulement de se familiariser avec toutes les courses du jeu mais aussi d'avoir une véritable évolution avec les améliorations ainsi qu'un vrai challenge avec les super trophées à glaner (qui, pour rappel demande de finir premier tout en ayant récolté toutes les pièces d'une course).

Les courses se ressemblent globalement toutes, à savoir que vous démarrerez toujours en dernière position et devrez remonter les places une à une jusqu'à tenir en tête jusqu'au bout. Concrètement, les 10 à 20 derniers pilotes offrent de piètres performances et se font doubler facilement, la vraie difficulté résidant dans le fait qu'en fonction des courses, la piste est trop étroite pour vous permettre de vous faufiler, vous faisant fréquemment cogner l'arrière d'une voiture devant vous et perdre quelques secondes ainsi que quelques kilomètres. Cela étant dit, au fil des tours, vous creuserez l'écart avec les derniers et rattraperez les premiers, ce qui se fait généralement en fin de l'avant-dernier tour.

Les modes Tournoi ou Endurance proposent de nouveaux défis qu'il vaut mieux tenter après avoir fini Tournée mondiale, principalement du au fait que l'emplacement des pièces ne change pas (sauf que cela vous octroie un bonus de nitro hors Tournée mondiale), mais hélas, une forme de répétitivité s'installe, car bien que les courses parviennent à se renouveler en termes d'environnement ou de forme de pistes, chaque course se déroule de la même façon et finit par faire ressembler la course actuelle à la précédente...

C'est donc un contenu assez conséquent qui jusque-là ne posait pas de problème qui finit par trop tirer sur la corde et peut donc créer un climat de monotonie : commencer en dernier, dépasser le peloton puis atteindre le premier avant de le dépasser durant le dernier tour. Pour autant, le jeu reste sympathique mais perd bien vite la flamme qui l'animait depuis le début.

Un jeu à jouer par petites salves si vous préférez garder un soupçon de nouveauté, plutôt qu'à faire en bloc et frôler la surdose.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Obtenir les super trophées sera l'un des objectifs les plus longs et difficiles du jeu, mais cela propose un challenge bienvenu dans une liste globalement très accessible
Un platine accessible et sympathique mais redondant

Contrairement à ce qu'on pourrait craindre, rien d'insurmontable ne vous sera demandé ici.

L'essentiel des trophées est lié au mode Tournée mondiale, ce qui est logique au vu de la qualité de ce dernier ainsi que ses nombreux challenges. Pour résumer tous les trophées en un seul, vous devrez obtenir les super trophées de toutes les courses hors courses d'amélioration. Il s'agit là d'un défi plutôt corsé car récolter toutes les pièces d'une course peut se révéler être nettement plus ardu que prévu. En effet, les pièces se présentent par lignes droites ou sont situées dans un virage, mais vous serez parfois obligé d'en récupérer une ligne par tour, puisqu'il y aura 3 lignes au total et que la course ne fera que 3 tours. A vous donc de réaliser un sans-fautes, ce qui se fait au bout de quelques tentatives.

Obtenir le super trophée de chaque course ainsi qu'obtenir l'or dans les courses d'amélioration (vous devez finir sur le podium pour avoir une amélioration mais atteindre la première place pour les trophées) permet en outre de dépasser le score de 12.000 points réclamé par le platine, ainsi que le 100% dans le mode Tournée mondiale.

En plus de constituer un véritable challenge, ce premier mode prépare très efficacement à ce qui vous attendra ensuite, à savoir remporter l'or dans chaque Tournoi et remporter chaque Endurance.

Pour les victoires en Tournoi, la faute n'est pas tellement admise car l'IA qui finira en 2ème place (si tant est que vous terminez premier) sera celle qui finira presque toujours 2ème durant chaque course à suivre et vous prendra votre place en tête si vous faiblissez. Avec seulement 4 courses, vous devrez finir premier sur 3 d'entre elles sous peine de devoir recommencer. Une bonne connaissance de chaque piste, ainsi qu'un choix judicieux de votre voiture seront impératives.

Enfin, le vrai challenge restant de ce platine, et probablement l'un des plus compliqués en théorie, est celui de remporter l'Endurance 109, soit finir premier à l'issue de l'enchaînement de toutes les courses du jeu avec une seule voiture. Cela étant dit, vous pouvez faire quelques pauses entre deux sessions et pouvez même finir 5ème d'une course si vous avez du mal, ce qui est franchement très accessible, en sachant qu'avec autant de courses, vous avez nettement plus de marge d'erreur qu'en tournoi.

Ajoutez à cela quelques petits défis annexes, comme gagner une course après avoir connu une panne d'essence, battre un fantôme ou vaincre le second d'une courte tête, et vous obtenez un platine accessible et très sympathique à chasser.

Malheureusement, une fois le mode Tournée mondiale bouclé, vous allez refaire les mêmes pistes en Tournoi et Endurance, et la redondance n'en sera que plus forte, sachant que finir premier est nettement plus banal et monotone que remporter un super trophée. La redondance sera à son paroxysme durant l'Endurance 109, qui porte plus son nom en raison de la répétitivité à surmonter que pour le défi de finir premier...

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Horizon Chase Turbo réussit son objectif de rendre hommage aux jeux de course d'arcade des années 80 à 90. Dense, fun et vite addictif, il souffre en revanche d'une répétitivité qui pourra venir nuire à l'expérience de jeu. Avec un platine très accessible, le jeu saura combler les fans du genre tout en rappelant de tendres souvenirs d'enfance aux plus nostalgiques.

Je recommande ce jeu :
Aux habitués des 100%, Aux curieux