Erica

Erica

ps4

1
3
18
12
9
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 19/08/2019
Genre(s) : Fiction interactive
Territoire(s) : FRANCE

2324 joueurs possèdent ce jeu
34 trophées au total
0 trophée online
33 trophées cachés

Platiné par : 724 joueurs (31 %)

100% par : 724 joueurs (31 %)


Note des joueurs :
3.9/5 - 20 notes

Note des platineurs :
3.8/5 - 10 notes

Test rédigé par ElaStickK le 04-08-2020 - Modifié le 02-09-2020

Introduction

Sortit en août 2019, Erica est un jeu un peu spécial appelé FMV. Ce n'est donc pas réellement un jeu mais un film interactif, où vous pourrez faire différents choix afin de plus ou moins modifier votre aventure.

Erica fait partie de ces jeux Ps4 appelés Playlink, c'est à dire qu’ils sont jouables à l'aide de son smartphone, sympa non ?

L'histoire est simple : suite à la mort tragique de son père, Erica est prise de cauchemars lui remémorant l’instant ou elle découvrit le cadavre de ce dernier. Cependant, un événement troublant va venir relancer l'affaire. Erica sera alors prise au milieu d'une enquête, où elle tentera d'apporter son aide tant bien que mal au Sergent Blake, le policier en charge de l'affaire. Elle fera alors de nombreuses découvertes sur ses parents, sur elle même, mais aussi sur les personnes qui l'entourent. Est-t-elle prise au piège dans un complot ? Une secte ? Ou alors serait-ce simplement son esprit qui lui joue des tours ? C'est ce que vous découvrirez tout au long du jeu...

Je tiens à préciser qu'Erica étant un peu "différent" des autres jeux que l'on pourrait retrouver, ce qui fera qu'on l'apprécie ou non sera en grande partie son histoire. Chacun peut juger le scénario comme il le souhaite, et ce test ne me fera peut être pas que des amis, mais voici mon avis pur et simple. J'ai essayé de rester le plus objectif possible, mais comme expliqué, l'histoire dépend de chacun, donc difficile de l'être complètement sur cet aspect là.

Contenu du jeu

Comme expliqué au-dessus, Erica est un FMV. Vous vous doutez donc que le contenu du jeu sera peu varié. Et c’est le cas !

Il n’y a qu’un seul « mode de jeu » à proprement parler, le mode histoire. On est donc directement placé devant ce que j’appellerais un film interactif plus qu’un jeu. En effet, nous n’avons à faire qu’à des séquences vidéo, avec parfois des choix à réaliser ou des mouvements à effectuer. Selon vos choix, les séquences seront différentes, séquences que vous ne pourrez pas toutes voir si vous ne faites le jeu qu'une seule fois. Vous aurez également des documents à trouver tout au long du jeu, mais comme les séquences, plusieurs parties seront nécessaires pour tous les trouver. A noter qu’aucun menu ne vous permet de revoir ces documents, ni même de sélection de chapitre ou une quelconque option pour revoir certains passages du film/jeu. Cela aurait était intéressant pour au moins savoir si l’on a vu toutes les scènes que peut proposer le jeu.

Vous avez à votre disposition 6 fins différentes, qui ne dépendent que d’un ou deux choix clés durant l’aventure, ce qui limite tout de même grandement l’impact qu’aura votre choix de parcours durant celle-ci. En ce qui concerne la durée de « jeu », comptez environ 2h, ce qui correspond à la durée que pourrait avoir un film lambda.

Et… c’est tout. Erica ne propose rien d’autre à coté de son histoire/film. Même pas un petit menu bonus, rien. Seul un menu options, mais cela nous intéresse peu !

A défaut d’avoir beaucoup de contenu à présenter, je vais ici donner mon avis sur l’histoire en elle-même SANS SPOIL et sans parler du jeu d’acteur et de la technique, car cela reste du contenu en tant que tel. Globalement, nous avons devant nous quelque chose de moyen. On est sur le type de scénario qu’on retrouvera sur un téléfilm qui passe un dimanche après-midi à la télé. L’histoire est de base brouillonne, si bien que même après l’avoir fait plusieurs fois, beaucoup de choses restent vraiment floues et incompréhensibles. Je ne parlerais même pas des fins qui nous laissent sur notre faim (sans mauvais jeux de mots). Sérieusement, les fins ne vous apportent aucune réelle finalité au jeu, ni même aucune réelle réponse sur tous les mystères mis en place par le scénario. Voir toutes les fins ne vous permettra pas non plus de tout comprendre, pour la simple et bonne raison qu'il n'y a aucune vrai fin, celle-ci dépend simplement du choix du joueur. Le jeu nous laisse le choix de conclure l'histoire comme on le souhaite. Je n'ai personnellement trouvé aucune des fins disponibles satisfaisantes...

On a l’impression que l’histoire rush le scénario comme pas possible, les différents personnages nous sont présentés trop rapidement alors qu’il aurait été super intéressant de développer un peu leurs histoires pour au moins s’y attacher. En fait, je trouve ça un peu triste. On n’accroche à aucun personnage, si bien que quelques jours après avoir joué, on les aura déjà oubliés. En plus de ça, j’ai remarqué quelques légères incohérences. Je les détaillerai dans la partie aspect technique, car elles sont aussi dûes à une légère mauvaise gestion de ce côté-là parfois… Tout ceci est mon point de vue bien sûr, peut-être que certains apprécieront l’histoire et adoreront, mais moi personnellement et pour les raisons évoquées, je suis un peu déçu.

Je m’acharne un peu sur le jeu depuis tout à l’heure mais j’ai oublié un léger détail : celui-ci est proposé pour la modique somme de 10€, c’est qui est vraiment peu. Il est donc normal de ne pas s’attendre à beaucoup de contenu et qui plus est de qualité. Pour la qualité, vous verrez après que c’est plutôt pas mal, mais pour le contenu, 2h de jeu pour quelqu’un qui ne souhaite que faire l’aventure une fois, c’est vraiment trop peu, même à ce tarif. Franchement, une ou deux heures supplémentaires aurait été parfait, cela aurait permis à l’histoire de se développer correctement, tout en parlant plus en profondeur des autres personnages clés. Quelques fonctionnalités bonus auraient été également les bienvenues. De plus, le scénario n’étant pas incroyable, difficile d’être très généreux avec Erica sur ce point-là.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

L’aspect Technique, c’est peut-être ce qui sauve un peu Erica.

On ne peut pas parler de graphisme, puisqu’il n’y en a pas. L’aspect visuel du jeu se compose uniquement de vidéos, qui sont il faut le reconnaître bien filmées et avec une image de qualité. Les mises en scènes sont plutôt bien réalisées, les décors aussi (sauf celui du sous-sol avec le puits, on dirait un décor d’un château hanté de fêtes foraines, ce qui tranche complètement avec absolument tous les autres décors du jeu et décrédibilise les scènes qui s’y déroulent). Le jeu d’acteur n’est pas trop mauvais sans pour autant être exceptionnel, à l’exception du sergent Blake, que je trouve très mauvais dans certaines scènes. Seul Holly Earl, l'actrice d'Erica, joue à peu près bien sur toutes ses scènes, et heureusement d'ailleurs, car elle est là 90% du temps à l'écran !

Coté audio, pas grand-chose à dire sur la musique, elle est à sa place et colle bien aux différentes scènes. Le doublage quant à lui a quelques petits soucis, non pas dans le jeu d’acteurs des doubleurs, mais plutôt sur la synchronisation entre la voix et l’image. Il arrive de temps en temps que le personnage parle sans voix, et inversement. C’est rare, mais même en VO ce soucis m’est arrivé quelque fois. En parlant de VO, je vais me faire incendier mais pour la première fois, j’ai clairement préféré jouer en VF. La VO sous-titrée m’a fait un peu décrocher de l’histoire.

Pour ce qui est du « gameplay », c’est ici que le jeu prend sa part d’originalité. En effet, le jeu se joue uniquement au pavé tactile avec 2 doigts. Cependant, et c’est là la grande force d’Erica, une application pour smartphone existe, afin que vous vous serviez de votre écran tactile plutôt que le petit pavé de la manette. Les choix et actions à faire en jeu se font facilement en quelques glissements de doigts, et cela rend pour le coup l’aspect interactif du film agréable.

En parlant des choix, pour avoir fait plusieurs fois le jeu, on a l’impression que parfois, le jeu s’emmêle un peu dans les scènes à afficher, si bien que cela rend le tout parfois incohérent. Exemple simple, à un moment on se retrouve dans le bureau de Lucien avec le sergent Blake. Lucien va proposer une thérapie sans la détailler, et Blake va essayer de vous convaincre de la faire, suite à quoi Lucien finira par détailler la thérapie. Si vous faites un certain choix précis, Lucien va directement détailler la thérapie, alors que cette scène est précédée d’une scène n’ayant aucun rapport avec la thérapie, Lucien sort son explication pour aucune raison. Il existe d’autres petites incohérences, mais elles spoilent l’histoire du jeu, donc je m’abstiendrai.

Petit aparté concernant l’application : bien que celle-ci soit bien faite et ergonomique, elle consomme énormément de batterie, à tel point que le téléphone (un iphone récent dans mon cas) chauffe rapidement. C’est un détail, mais je trouve cela un peu abusé pour une application aussi peu gourmande.

Même si Erica reste plutôt propre visuellement et agréable à parcourir à l’aide de l’application, il reste pas mal de petits défauts pouvant gâcher un peu le plaisir de « jeu ». On est tout de même globalement sur du petit budget. C’est très loin d’être catastrophique, mais ce n’est pas non plus révolutionnaire. Certains FMV plus anciens font bien mieux dans leur gameplay et leurs interactions.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Oh c’est là que les choses se gâtent pour Erica !

Malgré les quelques choix pouvant impacter légèrement le déroulement du jeu, rien ne justifiera le fait de faire le jeu plus de 2 fois (sauf le platine, mais attendez on se le garde pour la fin celui-là).

Restons honnêtes, la première partie (surtout si vous utilisez l’application) est plutôt agréable, on s’amusera à ouvrir et fermer les portes ou les loquets que le jeu demande d’ouvrir pour voir jusqu’où le « réalisme » de votre mouvement de doigt est reproduit. On essaie de s’intéresser à l’histoire, mais le final est décevant car il ne nous permet absolument pas de comprendre le pourquoi du comment.

Maintenant c’est ici que les joueurs seront divisés. Ceux qui cherchent le platine ou qui veulent essayer de nouveau en changeant de choix, et ceux qui de base souhaitaient ne faire l’histoire qu'une seule fois, c’est-à-dire la majorité des joueurs. Dans ce dernier cas, vous jouerez 2h, et c’est tout ! Et quand bien même vous souhaitez le platiner, il ne vous faudra pas plus d’une dizaine d’heures. Cela étant, il ne faut pas oublier le petit tarif du jeu, mais même avec cela je trouve la durée de vie trop faible et surtout la rejouabilité quasi-nulle.

Et quand bien même vous souhaitez refaire le jeu, la magie n’opère qu’une fois et pas deux. Cette nouvelle partie sera moins appréciable que la première.

Le gros problème d'Erica, c'est qu'il ne propose aucune sélection de chapitre, ni d'option pour passer les dialogues, ce qui oblige à tout refaire si vous souhaitez atteindre un passage en particulier. C'est un détail mais vous verrez que pour la partie trophée, ça fait mal !
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Je n’ai pas de mot pour décrire le platine d’Erica. Ah si : Ennui et Torture.

Le point positif, le platine est facile et plus ou moins rapide. Bonne nouvelle pour les chasseurs n’est-ce pas ? Ici on parle de plaisir à platiner le jeu, et très sincèrement dans mon classement de platine ennuyeux, il est largement sur le podium !

Je m’explique : les trophées d’Erica reposent uniquement sur les différents choix que vous effectuerez durant la partie. Le souci, c’est que comme vous vous en doutez, une partie ne sera pas suffisante. Pour platiner Erica, il ne faudra non pas faire l’histoire 2 fois, mais bien 6 fois ! Et c’est là que s’installe l’ennui et la torture. Faire le jeu une deuxième fois n’est déjà plus amusant, alors pourquoi avoir fait en sorte qu’autant de parties soient nécessaires ? Ce qui est triste, c'est que le platine dégoute tout simplement du jeu, très sincèrement. Même si chaque partie ne dure qu’environ 2h, ce seront les 2h les plus longues de votre vie. C’est comme si vous regardiez 6 fois d’affilée le même film, même s’il est bien on en devient forcément dégouté au bout d’un moment.

C’est là où il est bon de rappeler la différence entre un bon platine facile et un mauvais platine facile. Le bon platine facile, c’est par exemple celui du récent The Last of us 2. Pas besoin d’être un demi-dieu pour le faire, mais il demande de prendre un peu de temps et surtout propose de quoi s’amuser et passer le temps. Le mauvais platine facile, c’est celui My Name is Mayo, où il ne faut absolument rien faire, ou bien dans ce cas-ci Erica, où il faut refaire la même chose 6 fois d’affilée sans que cela ne soit excitant (car ici, il n’y a aucun gameplay pour nous amuser).

On pourra dire que c’est le style du jeu qui veut ça, mais cela n’excuse pas tout. Il aurait été bien plus sympa de juste faire en sorte que le platine soit possible en 2 voire 3 parties grand maximum, car ici le problème d’Erica, c’est que contrairement à n’importe quel autre jeu, y rejouer n’a aucun intérêt et n’est pas intéressant. Pour l’anecdote, j’ai littéralement joué au bout de la 3ème partie à un autre jeu en même temps pour ne pas mourir d’ennui. J’en fait peut-être trop, mais c’est clairement le style de platine usant pour rien et qu’on n’aura aucune satisfaction à voir dans notre collection. Même dans ses trophées, Erica manque de contenu !

Pour en rajouter une couche sachez qu'il est possible que vous soyez confronté à un bug empêchant le trophée (Or) Merci de se débloquer. Celui-ci vous demande de voir toutes les fins principales, et on ne sait pas pourquoi ni comment, mais ce petit filou refuse de se débloquer chez certains alors qu'ils ont bel et bien vu toutes les fins. De quoi donner envie de tout casser, surtout si vous avez passé plusieurs heures d'affilées à faire et refaire le jeu uniquement pour le platine !
Note : 1/5

Conclusion

Le bilan est simple : Erica est très moyen. Au début après 2 parties mon avis était neutre, c’est-à-dire que je ne voyais pas pourquoi j’en dirais du mal mais je ne voyais pas non plus pourquoi j’en dirais du bien. Ce qui plombe le jeu, c’est clairement d’une part sa durée de vie et sa rejouabilité minable, mais aussi et surtout le plaisir à faire les trophées (ce qui est important sur un site de chasseurs de trophées). S’il est sympa la première fois, il ne l'est plus lors des parties suivantes. De manière générale même si l’on fait abstraction des trophées et de la rejouabilité, ce n’est pas la folie non plus. Attention, rien de catastrophique non plus, mais on a vraiment l’impression que l’histoire elle-même n’arrive pas à conclure son scénario, comme si les scénaristes n’avaient pas trouvé de conclusion plausible et potable à tout cela. En fait, on a simplement trop peu d’explications pour tout comprendre. Et même si c’est sur cela que joue le jeu, c’est-à-dire le fait de le refaire plusieurs fois pour tout comprendre, je suis désolé mais il n’y a rien d’amusent à cela. Il y avait tellement moyen de faire quelque chose d'un peu plus complet et mieux. Le simple fait de tourner plus de séquences pour étoffer l'histoire (sans pour autant faire du remplissage inutile) aurait été parfait !

Pour être un peu plus gentil tout de même, si vous ne cherchez pas à faire le platine mais simplement à n'y jouer qu’une fois, pourquoi ne pas l’acheter lorsqu’il est en solde (ou l’essayer si vous avez eu la chance de le récupérer dans les jeux Psplus du mois de juillet 2020). Cela reste une petite expérience relativement sympa, sans pour autant éclater des ronds de chapeaux. Dites vous que ce sera le prix d’une place de ciné pour un film moyen, mais qu’en prime vous pourrez interagir sur l’histoire. Enfin, sachez que si les trophées n'étaient pas pris en compte, le jeu aurait eu une petite moyenne tout au mieux, mais quelque chose de moins sévère que la note attribuée au final sur ce test.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
9
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

ElaStickK (ilorraine2002)

76
440
1084
3835