Edna & Harvey s’évadent

Edna & Harvey s’évadent

ps4

1
8
10
0
14
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 17/06/2020
Genre(s) : Point&Click
Territoire(s) : FRANCE

2 joueurs possèdent ce jeu
19 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 2 joueurs (100 %)

100% par : 2 joueurs (100 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par dregs le 19-06-2020 - Modifié le 19-06-2020

Introduction

Sorti initialement en 2008 en Allemagne et exclusivement sur Pc et Mac sous le nom Edna Bricht Aus, c’est en 2011 qu’il apparait à l’international sous le sobriquet de Edna & Harvey : The Breakout.
C’est ainsi que les développeurs de Daedalic Entertainment ont décidé d’exporter leur petit bijou sur console avec cette version Edna & Harvey s’évadent. Il est très difficile pour un jeu de se faire une place et l’univers du Point & Clic n’échappe pas à la règle avec de nombreux jeux mais aussi diverses histoires abordées. C’est dans ce contexte qu’Edna & Harvey s’évadent se doit de trouver sa place et son public avec son univers loufoque et déjanté.


Cependant, l’opus arrivera-t-il à retrouver le succès connus sur Pc ? Qu’en est-il de cette version ? Il est temps de défaire votre camisole, nous allons de suite tenter de nous évader.

Contenu du jeu

Vous voilà donc dans la peau d’Edna Konrad, jeune fille aux cheveux violets, complétement loufoque qui se réveille dans une cellule de ce qui semble être un centre psychiatrique. Oui mais voilà, Edna est totalement amnésique et ne se souvient pas du comment, du pourquoi et depuis quand elle se trouve là. Elle qui se revendique saine d’esprit et ce n’est pas Harvey, son lapin bleu en peluche qui dira le contraire. Saine d’esprit vous avez dit ?


Il est donc temps pour Edna de sortir de ce centre et tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Dès le lancement de votre nouvelle partie, vous voilà directement dans le bain sans trop savoir quoi faire. Ici pas de tutoriel ni de mise en bouche, il vous faut vous-même comprendre le fonctionnement du jeu. Rassurez-vous, vous comprendrez rapidement vos possibilités et celles-ci seront les mêmes durant votre avancée, à savoir utiliser, prendre, parler, regarder et interagir avec un autre objet. Bien que l’histoire semble linéaire avec des objectifs à accomplir afin de parvenir enfin à votre but d’évasion, il sera primordial d’attiser votre curiosité sous peine de passer à côté de précieux indices voir même de la solution à votre problème.


Les énigmes semblent parfois tirées par les cheveux et c’est souvent une simple remarque au détour d’une conversation qui peut vous donner la réponse. Il ne faut surtout pas oublier Harvey, votre compagnon qui aura également son rôle à jouer au cours de votre aventure. Et oui celui-ci possède le pouvoir de remémorer les souvenirs d’Edna et donc de faire remonter des scènes de son enfance. C’est d’ailleurs lors de ces phases là qu’Harvey deviendra jouable et aidera grandement notre héroïne à se débloquer d’un problème. A titre d’exemple, pour obtenir un formulaire avec la signature du directeur du centre, Edna devra retourner dans son passé pour se remémorer une scène où celle-ci apprend à imiter la signature de son père. Bref vous l’aurez compris, de nombreuses énigmes vous attendent le tout sur fond d’humour décalé et surtout très subtile.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Graphisme :
L’opus se présente comme un dessin animé ou même une bande dessinée où chaque zone se présente comme un nouveau tableau. Comme de nombreux point and clic, vous ne pourrez interagir qu’avec certains éléments du décor et il ne faut pas s’attendre ici à voir ceux-ci interagir avec l’environnement extérieur comme le vent sur l’herbe, les feuilles des arbres qui bougent… Ce n’est ailleurs pas dans l’esprit du jeu et le joueur ne recherchera pas cette sensation, car comme évoqué, on se présente ici plus comme un tableau ou une image de Bd que dans une zone interactive.
Pour ceux qui ont connu la version PC, on aura la joie de découvrir que cette version anniversaire apporte un coup de jeune. Les graphismes étant lissés et apportant un joli coup de jeune. Pour les nostalgiques, vous aurez toujours la possibilité de jouer en version originale en allant modifier l’option dans les paramètres. C’est d’ailleurs un joli clin d’œil pour tous les fans.


Bande son :
De ce point de vue-là, il n’y a pas grand-chose à dire, les dialogues sont en anglais avec le choix des sous-titres en français. La traduction est très fidèle et de bonne facture. Les dialogues justement, vous aurez peu de chose à vous mettre sous la dent niveau sonore. Quelques bruitages de temps à autres ainsi qu’une petite musique en fond sonore mais rien de bien passionnant. Cependant c’est assez efficace, car ce n’est qu’une fois ma partie terminée et la seconde lancée que je me suis posé réellement la question du son du jeu. Preuve est que mon immersion dans celui-ci allait au-delà de l’aspect sonore.


Gameplay :
En soit rien de bien compliqué, les commandes sont relativement simples et basiques. (L3) pour vous déplacer, (R3) pour sélectionner l’endroit avec lequel interagir, (croix) pour utiliser une action et (R1) ou (L1) pour sélectionner l’objet de votre inventaire avec lequel effectuer une action. Vous avez également la possibilité d’accélérer avec (R2) et passer les dialogues avec (rond). Bref, rien de bien complexe et il ne faudra que quelques minutes pour prendre le jeu parfaitement en mains. La fluidité est de mise, vous passerez d’une zone à une autre sans temps de latence ou autres problèmes d’affichage ce qui augmente le plaisir à jouer mais aussi vous fera rapidement oublier le nombre d’heures que vous passerez sur le jeu.


Il est à noter que je n’ai eu aucun bug ni crash avec le jeu et si je veux être pointilleux je dirais qu’à un seul moment une phrase d’un dialogue s’est superposé à une autre. Autant vous dire que ce fût insignifiant et la fluidité est clairement un des points forts. Il est suffisamment rare de voir des jeux propres et dénoués de bugs lors de leur version de lancement pour le signaler.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Sachez que Edna & Harvey s’évadent propose un très grand domaine jouable, le tout condensé dans un même lieu : "l’asile". Rassurez-vous, l’histoire ne s’arrêtera pas une fois le portail franchi, mais je vous laisse la surprise de découvrir par vous-même la narration et le dénouement de notre chère Edna.


Ce n’est pas moins d’une vingtaine de pièces que vous pourrez parcourir et ceux peu de temps après avoir réussi à vous échapper de votre cellule. C’est donc à travers l’ensemble de ces pièces et en rencontrant une dizaine de protagonistes que vous allez devoir résoudre les nombreuses énigmes. Celles-ci seront d’ailleurs plus ou moins relevées et il ne sera pas rare de buter un moment sur l’une d’elle. Il est donc primordial de bien écouter les différents dialogues car ceux-ci sont souvent la clé de votre réussite.


Bien que l’histoire soit réellement plaisante et que le joueur ne voit pas les heures défiler tellement l’envie de vous échapper est grande, il est à noter que les nombreux allers-retours au cours de l’intrigue risquent de vous lasser et deviennent surtout rébarbatif. Mais inutile de vous arrêter à cela, d’autant plus que le point fort du jeu se situe dans la diversité des dialogues. En effet, là où la concurrence se contente d’un "Oui", "Non" ou encore un "Impossible de réaliser cette action", Edna trouvera toujours une réponse ou une action à son image : complétement dingue.


Bref, vous l’aurez compris, ce jeu saura vous divertir de par son intrigue et son humour, et ce n’est pas loin d’une bonne dizaine d’heures qu’il vous faudra pour arriver au dénouement. Il est d’ailleurs recommandé de ne pas avoir recourt à une aide extérieure afin de profiter au mieux de l’expérience.
Une fois le jeu fini, libre à vous de parcourir celui-ci dans sa version d’origine afin de réaliser l’histoire en un temps record voir même de réaliser les trophées pour les plus acharnés d’entre vous.
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Avec ses 19 trophées, trophée (Platine) inclus et sans le moindre trophée (Bronze), Edna & Harvey : s’évadent peut sembler être un de ces platines vite fait bien fait sans le moindre intérêt ! Détrompez-vous !


Une fois l’histoire terminée, vous devriez avoir débloqué 5 trophées liés à celle-ci. Pour le reste, sachez que les trophées sont à l’image du jeu et de notre héroïne à savoir complétement loufoque. De plus le descriptif de ceux-ci ne sera pas d’une grande utilité vous laissant dans le flou total quant aux actions à mener pour les obtenir. Pas d’inquiétude, si vous êtes ici c’est que vous avez frappé à la bonne porte. Nous voilà donc à devoir allumer la lune avec un briquet ou encore essayer de prendre le bain pour oiseaux pour les plus simples d’entre-deux. Ne me demandez pas pourquoi, je vous l’ai déjà dit que ce jeu était complétement barré. Pour les plus complexes, il vous faudra réaliser des interactions précises entre divers objets afin d’arriver à vos fins. Gardez quand même en tête que la plupart des trophées sont manquables et qu’en fonction de vos actions il ne vous sera plus possible de les réaliser au fur et à mesure du jeu.


Attention cependant à votre progression, un simple choix un peu rapide peut vous empêcher l’obtention dudit trophée. Pour exemple, il vous faudra à un moment polir une pièce grâce à vos manilles et si entre temps vous avez déjà utilisé la pièce pour obtenir un café au distributeur, impossible d’effectuer la manipulation et aucun retour en arrière ne sera possible.


Vous l’aurez donc compris, il est plus que probable qu’une seconde partie soit nécessaire pour obtenir votre tant recherché trophée (Platine) et il est d’ailleurs fortement conseillé de faire ainsi afin de profiter pleinement et par vous-même de l’expérience de jeu. Il faudra compter entre 10 et 15 heures afin de terminer votre première partie et environ 5 heures pour réaliser les trophées dans une seconde, sachant que l’intrigue n’aura plus de secret pour vous.
Note : 4/5

Conclusion

Edna & Harvey s’évadent fait partie de ces Points and Clics qui marquent les esprits. Avec son univers vraiment décalé, ses personnages totalement loufoques et son héroïne attachante, vous prendrez plaisir à aider Edna dans la recherche de son passé pour déboucher sur une fin à rebondissement. Les graphismes ainsi que la difficulté variée des énigmes apportent la touche de plaisir supplémentaire pour faire de ce jeu un des Points and Clics à succès.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14
Je recommande ce jeu : À tous, Aux habitués des 100%, Aux curieux

dregs (dregs23)

100
408
1161
3200