Test : Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde


Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde
  • 1
  • 2
  • 11
  • 36
Note des joueurs :
4.4/5 - 87 notes
Note des platineurs :
4.2/5 - 52 notes

Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde

ps4


50 trophées au total
21 trophées cachés

2009 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 725 joueurs (36 %)
100% par : 725 joueurs (36 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde

  • Test rédigé par TalaTinzar le 04-11-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Des héros ultra connus seront de la partie.
"Dragon Quest Heroes". Opus éponyme loin du genre qui l'a toujours caractérisé, à savoir du Role Playing Game, la saga à succès japonaise revient pour nous proposer un divertissement différent, à mi chemin entre Beat Them All, et Musou, genre emprunté aux jeux tels que Dynasty Warriors.
La licence mythique prend donc un virage littéralement opposé, chose qui a décontenancé les fans lors de son annonce au Tokyo Game Show de l'édition 2014.
Loin de ses bases solides, en gardant cependant l'essence même qui à rendu la série célèbre ( Design, bestiaire, entre autres ), nous nous retrouvons en compagnie d'un jeu particulier, taillé sur mesure pour plaire à un maximum de monde :
Un défouloir immense aux mécaniques connus et simplifiés pour le grand public.

Les monstres, qui jusqu’à présent vivaient en harmonie avec les humains, sont subitement frappés par un sort maléfique qui les retournent contre la vie humaine.
à vous de trouver le responsable de ce cataclysme, en optant pour un personnage de départ présent pendant toute votre progression, à votre guise, soit le personnage masculin : Luceus ( épéiste royal, réfléchit et stratège ) ou Aurora ( Elle aussi épéiste, Fonceuse et indifférente au danger ) et surtout, en vidant des zones restreintes peuplés de monstres aussi différents les uns que les autres.
Pour vous aider dans votre quête , vous ferez la rencontre de personnages connus de l'univers Dragon Quest, chacun ayant des compétences propre.

Chose à signaler, seule la version Playstation 4 est disponible sur le sol européen, bénéficiant d'une version originale sous titrée en Français.

Contenu du jeu


La tension, fureur de vos personnages. Dégats garanties !
Au lancement, pas de subterfuge, un seul mode de jeu est disponible, le mode histoire. Le jeu ne propose pas de contenu multijoueur, ni de Coopération.
Scénario convenu au travers d'une cinématique de départ, vous voici prêt à entamer votre périple avec 3 Héros, le Roi DORIC, Lucéus et Aurora, ou inversement, selon votre choix.
Ces trois personnages ont d'ailleurs été créés spécialement pour ce Dragon Quest Heroes,

Action RPG ?

Après plusieurs combats montrant les mécaniques de base, vous devrez obligatoirement passé par le camp, base qui vous permettra de dépenser l'or/expérience engrangé afin d'améliorer vos personnages.

En outre, vous pourrez vendre vos armes au marchand d'armes , ou en acheter d'autres, chacune possédant des caractéristiques distinctes.
Aussi, la marchande d'orbes, fleuron de la protection, servant à augmenter votre défense, avec quelques différences dans les effets que celles ci procurent.
S'ajoute à cela un Alchimiste, vous proposant d'associer différents ingrédients pour créer des accessoires que vous pourrez placer au nombre de 3 sur votre personnage, procurant effets bénéfiques de défense, attaque etc...

Vous pouvez aussi renforcer vos accessoires crées, en fusionnant deux accessoires du même type. Sur un accessoire vous pourrez avoir 3 effets bénéfiques au total. De quoi avoir de multiples combinaisons.
Une boite postale est présente, pour recevoir remerciements, objets, quêtes annexes.
Se trouve aussi un comptoir pour prendre des quêtes annexes, qui se résume à ramener des objets de quêtes ou simplement tuer des monstres demandés, et bien évidemment des récompenses sont à la clé.

Enfin un dernier comptoir existe, celui des récompenses. Pour chaque monstre tué, trophée de jeu gagné, vous obtiendrez des mini médailles, forme de monnaie parallèle du jeu.

Sans oublier la taverne ou se regroupe vos héros, de quoi réorganiser votre groupe de combat, seul endroit du jeu ou vous pourrez le faire.
Sans omettre la possibilité de réaliser à cet endroit des " Puff Puff " , signes d'amitié entre vos différents compatriotes.

Au fil de votre aventure, vos personnages prennent du galon, du niveau. Ces niveaux vous donne des points de compétences, qu'il est bon de répartir entre sorts, résistances, et améliorations de caractéristiques.
Sachant que les sorts sont répartis au nombre de 3 par personnage, le reste à débloquer est l'augmentation de PV / PM / FORCE / SAGESSE et autres caractéristiques souvent propre au personnage.


Mini exploration

Votre terrain de jeu est représenté sur une carte monde, avec des points clé qui se déverrouillent selon l'avancement dans l'histoire.
Les zones de jeux sont majoritairement fermées, et restreinte. Une seule map correspond à une seule mission.
L'objectif est simple, un ou des portails apparaissent sur la Carte, avec des monstres qui jaillissent pour détruire l'objectif que vous protéger. Pour finir votre mission, il vous suffira soit de fermer ces portails en tuant son Gardien, ou simplement en supprimant les vagues jusqu’à ce que celles ci cessent.

Une fois les portails fermés et les ennemis vaincus, vous obtiendrez des récompenses en fin de mission, soit de l'or, ou des composants nécessaires à la création d'accessoires.
Chose à souligner, c'est que la grande majorité de vos missions sera de protéger des objectifs contre la tyrannie des monstres, ce qui procure un sentiment rapide de redondance.


Monnaie parallèle Et Jetons

L'or servant de base à vous acheter des services ( équipements, pierre de soin ... ), les développeurs ont intégrés une monnaie parallèle pour les objets les plus rares.
Communément appelées Mini médailles, elles tombent aléatoirement pendant vos combats contre des ennemis, ou s'obtiennent au comptoir de récompenses du jeu comme indiqué précédemment.

Cette monnaie si convoitée, servira à un autre comptoir, qui vous permettra de les échanger contre divers objet (Composants rares, Armes rares, accessoires rares..) de quoi vous éviter quelques heures de farm intensif afin d'obtenir un ingrédient particulier.

Au delà des mini médailles que peuvent abandonnés les monstres du jeu, certains quand à eux, laisseront à leur mort des Jetons qui leur sont propre.
Jetons de monstres en Or ou en Argent, vous pourrez les utiliser pour appeler au combat le monstre en question, aide non négligeable afin de protéger une zone ou simplement détourner l'attention d'un groupe d'ennemie.
Les jetons en Or permettent d'avoir une aide dans la durée ( monstre avec une barre de vie ), les jetons en argent, eux, une aide ponctuelle ( un sort unique, puis le monstre disparait )

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


C'est beau et coloré. Pas de doute, c'est très soigné.
L'appel du dragon

Dragon Quest, Dragon Ball, nom quasi identique , esthétique quasi identique. Le constat est sans appel, c'est original et coloré.
Dragon Quest Heroes bénéficie d’un rendu de grande qualité dans lequel on reconnaît immédiatement la patte d’Akira Toriyama

Travail léché, rendu à la plastique parfaite, couleurs joviales, les qualificatifs ne manquent pas une fois l'aventure commencé.
Hélas des points néfastes sont à signaler.
les décors sont moins convaincants avec des textures un peu trop saillantes, surement le prix à payer pour afficher d’innombrables ennemis à l'écran, ce qui n'entache en rien la fluidité permanente du jeu.
Sinon, l'ensemble du bestiaire est extrêmement fidèle à l’œuvre originale, et le nombre en jeu tout bonnement hallucinant.


Nervosité et perfection

Au lancement, vous pouvez définir un panel de commandes basiques ( simplifiés ) , ou pour le joueur plus aguerri, des commandes plus complexes, qui modifiera sensiblement votre expérience de jeu.
Si les commandes de départ ne se limitent qu'aux actions primaires, à savoir (carré) pour entamer des coups légers, et (triangle) pour des coups plus brutaux, bien assez vite vous apprendrez les rudiments du combat avancé, à savoir la Tension qui se déclenche avec la touche (rond).
La tension vous permettra entre autre de passer dans un état de RAGE, pour le temps de quelques secondes, afin de lancer des sorts sans consommer de Mana, ou lancer un coup unique communément appelé coup de grâce, propre au personnage avec qui vous le déclencherez.
Comme le personnage possède aussi un bouclier, il est d'usage de procéder à quelques blocages via la touche (L1) ou d'esquiver les coups via la touche (R1), selon vos paramètres.

Il est bon de préciser que dans son ensemble le tout s'emboite parfaitement, tant au niveau de la précision que de la mécanique
Seul ombre au tableau, la caméra est beaucoup trop proche du héro pour observer une vue d’ensemble et pouvoir profiter de tous les monstres, qui certains par leurs tailles dépassent le cadrage et se trouvent souvent hors champ de caméra.


Musicalité redondante

Musicalement, la B.O. vient du compositeur attitré de la série : Koichi Sugiyama. Le résultat est reconnaissable directement pour les fans de la saga puisque la majorité des compositions proviennent des précédents opus.
Nous sommes cependant loin des musiques orchestrales somptueuses du VIII et les boucles symphoniques ont tendance à être trop courte, générant une répétitivité des pistes sonores en combat ou à bord de l’Aéroc.
Ceci étant, les bruitages sont excellents, tout comme les doublages anglais (ou japonais avec textes en français) qui cernent plutôt bien les personnalités des héros.
Anecdote plutôt sympathique, les voix exploitent directement le haut parleur de votre dualShock , ce qui évite que celles ci soient noyées dans le tumulte sonore des combats.



Le patch de Dragon quest Heroes est minimal, ce qui montre bien que le jeu est en globalité finalisé, et c'est positif pour le joueur lambda.
Jouer immédiatement, sans devoir mettre à jour plusieurs Gigas de données, ça n'a pas de prix.
Le jeu ne souffre pas de Bugs, de freeze ou quoi que ce soit d'autre, il est globalement très fluide, et peu se targuer d'être en plus en 1080P et 60 FPS, rare de nos jours.
Une expérience riche et sans contrainte, le joueur ne peut être que satisfait.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Le plaisir de cottoyer les sommets. Attention à la Caméra...
Ce Dragon quest est une expérience à part de la série. Véritable défouloir, sans contraintes, vous frappez encore et toujours, des ennemis plus puissant que jamais, le temps de quelques minutes ou quelques heures.
Les missions sont pour la plupart assez courtes, bien que peu variés, vous pourrez donc n'en faire qu'une seule rapidement ou les enchainer selon le temps qui vous est offert.

Jouissif à souhait, l'évolution dans le monde de ce Dragon quest nécessite d'entrevoir les différentes possibilités qui s'offrent à vous.
Vous allez donc jongler entre les différents personnages pour évaluer leurs compétences au combat, visualiser leurs tensions dévastatrices, ou juste les équiper des derniers équipements crées.

Sans êtes différent des productions actuelles en Musou/Beat Em All, le petit plus est qu'il possède un côté RPG poussé et addictif, au point ou il est fort possible que vous laissiez vos missions afin de farmer quelques heures afin d'obtenir des ingrédients, ou juste augmenter le niveau de vos personnages.
On ne nous force pas à continuer directement l'aventure, même si celle ci débloque en sus accessoires/équipements/ennemis. A vous donc de procéder à l'échelonnement de votre expérience de jeu, selon les besoins que vous ressentirez.

L'exploration quand à elle est ultra limitée, car les zones sont bien trop petites. Il n'est pas rare de trouver un coffre ci et là, au travers des nombreux couloirs qui se succèdent dans une même zone.
Vous pourrez opter pour des zones dites Libres, ou les monstres apparaissent infiniment, pour obtenir des objets, ou simplement augmenter votre compteur de monstres afin d'obtenir des mini médailles.
Quelques grottes sont disponibles, afin de tuer l'ennemi qui l'habite pour obtenir une récompense plus ou moins importante, généralement ennemi connu avec des des PV/PM rehaussés.

Constat établi, le jeu est extrêmement long. L'aventure vous occupera en ligne droite quelques 30-35 heures au bas mot, temps compté que vous passerez à la base afin d'améliorer vos compagnons.
C'est plus que décent, et le genre est connu pour vous tenir en haleine un temps donné.
Une fois l'aventure en globalité terminé, un mode new Game + est disponible, ou vous garderez argent, équipements et caractéristiques.
Ou, pour les chasseurs, vous pourrez remplir le journal de suivi, afin de compléter les pages de monstres, Jetons de monstres, obtenir toutes les armes / Orbes ...
Le jeu de base contenant les DLC de la version japonaise d'office, des boss plus imposant, tant physiquement que niveau puissance, sont disponibles.
Les niveaux de personnage se montent jusqu’a 99, principe du RPG standard. Sachant aussi que les niveaux sont assez long à monter passer un certain seuil, vous devrez jouer de nombreuses heures afin d'atteindre ce palier.

J'aurais bien évidemment aimer de la coopération pour vaincre ces innombrables ennemis, sachant que 4 personnages sont présents sur le champ de bataille, il aurait été judicieux de faire participer nos amis à ce massacre organisé.
Mais cela ne retire en rien le plaisir que j'ai ressenti, et pourtant je ne suis pas spécialement un grand fan de l'univers , ni du genre du jeu.
Expérience unique, j'en garde une image bien plus que positive, en attendant le second opus, déjà confirmer par la firme.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Pour tout remplir, il en faudra tu temps...
Afin de conserver une part de mystère lors de ma première partie je n'ai consulté que très peu les trophées.

Il s'avère que la majorité d'entre eux tombèrent assez souvent, trophée de boss, trophée de combos, trophée d'objets récoltés... Sans m'en rendre compte, j'avais déjà un certain pourcentage, peut être l'équivalent de 50% du jeu.
Je me rend compte cependant que les trophées les plus longs sont très peu entamés, la tache restant à accomplir en fin de partie demandant encore de l'investissement.
Malgré les heures déjà passées sur le jeu, j'ai encore des dizaines d'heures pour atteindre le 100% convoité, requis pour le platine.
Qu'a cela ne tienne, je suis persévérant et le jeu est jouissif.

Armez vous donc de patience pour compléter votre journal, bien que les monstres et monstres alliés à compléter soient assez facile, car ils tombent au fil de votre aventure, pour le peu que vous tuiez tout le monde sur votre chemin.
Je parle du nombre hallucinant d'armes et orbes à acheter avec de l'or, ainsi que des accessoires à créer chez l'alchimiste, sachant que les formules d'accessoires s'achètent EN PLUS au comptoir d'échange de mini pièces...

Nous y voilà : Il va falloir farmer de l'or, des mini pièces , et des niveaux ( pour les Boss en Hard mode qui compose le bestiaire ainsi que ceux en DLC )
Car une fois l'aventure finie, vos personnages ont un niveau assez faible pour la plupart ( de l'ordre du niveau 50 ) et en ce sens, impossible de battre les personnages les plus fort du jeu, ainsi que les monnaies que vous posséderez à priori en faible quantité.
Devoir passer LvL 99 ( même si des techniques existent ), devoir accumuler au bas mot 700 mini médailles ( même si des techniques existent ) et obtenir pas moins de 700 000 or pour couvrir vos dépenses, sont des taches ardues qui chemineront votre fin de parcours.

ça reste malgré tout un jeu à challenge, et les plus persévérants y arriveront, car la lassitude se fait sentir, qu'on se le dise.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Mélange contre nature du Musou et du RPG, saupoudré d'une dose de Tower Defense, ce Dragon Quest Heroes bénéficie du talent D'Omega Force pour proposer une aventure épique, riche, et fidèle à l’œuvre originale.
Spin Off atypique, il offre un gameplay varié ainsi qu'un contenu assez ahurissant loin des productions actuelles du genre.
Pléthore de Possibilités, il demeure tout de même un écueil qui rappelle en revanche le musou : la lassitude.
Pour le peu que vous soyez non réfractaire du genre ou persistant, nous voici en présence d'une bonne pioche, à défaut d'être un immanquable.

Je recommande ce jeu :
À un public averti