Dollhouse

Dollhouse

ps4

1
3
9
31
11
5

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 24/05/2019
Genre(s) : Infiltration, RPG
Territoire(s) : FRANCE

19 joueurs possèdent ce jeu
44 trophées au total
7 trophées online
0 trophée caché

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Note des joueurs :
3/5 - 1 note

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par ElaStickK le 15-07-2020 - Modifié le 15-07-2020

Introduction

Dollhouse est un jeu d’horreur psychologique créé par un petit studio indépendant, CREAZN. Le jeu à mis plusieurs années à être développé, puisque l’on peut retrouver des croquis et des idées de scénario datant de 2014.

Le jeu nous plonge dans un style « noire » à Hollywood, durant les années 60. On y contrôle Marie, une détective qui enquête sur la mystérieuse disparition de sa fille Emilie. On y découvrira l’histoire tragique de plusieurs actrices. Notre héroïne devra retrouver petit à petit la mémoire pour savoir ce qu’il s’est réellement passé.

Le but ici sera de retrouver des souvenirs dispersés dans des niveaux labyrinthiques. C'est une sorte de jeu de recherche mixé à du Puzzle Game à la première personne. De nombreux objets viendront vous aider, mais attention : vous serez poursuivi !


Contenu du jeu

On peut penser qu’un jeu indépendant ne contient pas énormément de contenu. Ce n’est pas le cas de Dollhouse. Le jeu est composé d’un mode Campagne et d’un mode multijoueur, qui sont tous deux assez bien fournis.

La campagne se divise en 8 chapitres, qui ont eux-même des niveaux différents. Vous pourrez alors vous balader dans un parc, un hôpital, une maison et même un cinéma privé. L’ordre d’apparition des niveaux change selon la difficulté choisie. Il y en a 4, allant de facile à extrême. Chaque niveau sera un labyrinthe qui change à chaque fois, c’est-à-dire que vous n’aurez jamais la même configuration de niveau. Vous devrez trouver des bobines de films afin de retrouver la mémoire. Il est possible d’utiliser ses bobines sur des machines ayant chacune un effet différent. L’une d’entre elle permet de débloquer des compétences qui vous permettent d’améliorer votre survie. A la fin de chaque chapitre, vous pourrez crée un mini-film en noir et blanc à l’aide des pellicules que vous aurez récupérer dans le niveau.

Durant chaque chapitre, vous serez poursuivi par Ça, une "actrice" qui vous tuera instantanément si elle vous attrape. Elle est invisible et une musique stressante se lancera lorsqu’elle est proche. Elle peut également vous entendre lorsque vous ouvrez une porte ou que vous utilisez votre lampe torche. Elle possède également des pouvoir spéciaux, elle peut par exemple inverser vos commandes pendant quelques secondes. Des mannequins seront également présents. Ceux-ci se déplacent dans votre dos lorsque vous ne les regardez pas. Vous pourrez les flashez pour les détruire, mais ils deviendront plus résistants au fur et à mesure de la campagne. En cas de mort, il est possible de récupérer tout ses objets perdus en retournant sur le lieu de notre précèdent décès. Vous passerez la plupart du temps à fuir, puisque vous ne possédez pas d'autre arme que le flash de votre lampe torche. Vous pouvez être discret si vous le souhaitez, il suffit de ne pas courir et Ça ne vous entendra pas.

A noter qu’il existe un mode appelé « Voyeur » vous permettant de faire le jeu sans aucun ennemi.

Il existe différentes fins selon vos choix durant la création de vos mini-film. Celles-ci ne sont pas énormément différentes, puisque seule l’actrice changera durant la cinématique.

De nombreux collectibles peuvent également être ramassés, mais ils apparaissent de manière aléatoires. Les niveaux étant différents dans leur structure à chaque nouvelle partie, aucun collectible n’a de place précise. Ils peuvent se trouver n’importe où et n’importe quand.

Concernant le multijoueur, celui-ci ne possède qu’un mode de jeu, mais avec différents niveaux de difficulté. Il sera possible de jouer sur chaque niveau du mode campagne, soit 7 différents. Les joueurs pourront voter pour leur map préférée en début de partie. Il est également possible de choisir l’un des 14 personnages disponibles, chacun ayant des capacités spéciales différentes. Le but sera ici d’être le premier à ramasser 13 bobines de films. Mais attention, car un autre joueur cherchera à vous tuer, et il prendra toutes vos bobines. Vous aurez également vous aussi un autre joueur à abattre.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Si dans le fond le jeu a l’air plaisant, il l’est un peu moins dans la forme. Le jeu tourne sous Unity, ce qui ne veut pas forcément dire qu’il est horrible graphiquement. On reste tout de même en-dessous de ce que peut faire une PS4, certaines textures semblant avoir été vulgairement « collées » sur un mur ou un objet. De plus, certains passages donnent lieu à des chutes de frame rate impressionnantes et incompréhensibles. On parle parfois de 10 fps seulement !

Coté bande-son, elle nous permet de nous plonger dans l’ambiance années 60 et film noir d’Hollywood. Elle est parfois un peu plus discrète, mais colle parfaitement au jeu. Cependant, la qualité de certaines peut laisser à désirer. On a l’impression d’avoir un vulgaire format MP3. Mais je vous rassure, cela ne concerne que 2 ou 3 d’entre-elles, et cela reste tout à fait audible.

L’IA du jeu est loin d’être stupide et elle ne vous laissera aucun répit.

Pour ce qui est du gameplay, on a parfois l’impression de contrôler un char, notre héroïne ayant la fâcheuse tendance à être essoufflée très rapidement, ce qui nous empêche de courir de manière régulière. Une multitude d’options s’offrent à nous pour se débarrasser des ennemis, et celles-ci s’utilisent plutôt facilement.

Côté bugs, si le test était sorti il y a plusieurs mois, j’aurais pu en écrire un dictionnaire tellement il y en avait. Cependant, après plusieurs patchs, le jeu est tout à fait jouable. Il reste quelques petits soucis à droite à gauche, mais rien de bien méchant et perturbant. Le seul problème qui peut vous pourrir l’expérience de jeu est le flash de la lampe torche qui refuse de fonctionner, obligeant à redémarrer le jeu.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Comme expliqué plus haut, le jeu possède plusieurs fins et collectibles pouvant être ramassés, ce qui réjouira les personnes qui cherchent à tout posséder dans un jeu. De plus, les niveaux étant générés aléatoirement, il est possible de rejouer à l’infini si on aime le style du jeu. Un mode « Mort subite » vous mettra au défi de faire le jeu entièrement sans mourir une seule fois. Si l’on ne cherche pas à faire le platine où à tout obtenir en jeu, alors on ne fera la campagne qu’une ou deux fois.

Concernant le multijoueur, celui-ci n’arrange en rien le plaisir de rejouer puisque trouver ne serait-ce qu’une partie est très difficile, car absolument personne n’y joue. Quand bien même il y aurait des joueurs, et malgré le nombre important de personnages jouables, le multijoueur est peu intéressant. En effet, tout est déjà débloqué a part des couleurs pour les personnages. Rien ne nous pousse donc à faire et refaire des parties si ce n'est le trophée platine. Même entre amis le multi est inintéressant, il est mou et le fait de devoir trouver 13 pellicules avant les autres n'a franchement rien d'amusant. C’est probablement ce pourquoi personne n’y joue d’ailleurs.
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Malheureusement, le jeu réuni à lui seul chaque hantise de tout bon chasseur de trophée. Des trophées bugués, d'autres qui gonflent la durée de vie artificiellement et qui demandent beaucoup de patience et d’heures de farm, que demander de plus !

A l’heure où le test est rédigé, 2 trophées ne peuvent pas être débloqués, rendant le platine impossible. D’autres trophées était également bloqués avant les nombreux patchs, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Certains trophées demandent de ramasser plusieurs objets en immense quantité. Par exemple, il vous faudra ramasser 1000 bobines de films, ce qui consiste à faire à 100% la campagne 10 fois ! De toute façon, pour les différentes fins, vous serez obligés de la faire au minimum 6 fois.

Les trophées de collectibles ou d’objets à trouver peuvent également être source de frustration, puisqu’ils peuvent apparaître de manière aléatoire. Par exemple, la chambre 1313 nécessaire pour un trophée, peut très bien ne pas apparaître même après 10 parties d’affilées !

Concernant les trophées du multijoueur, l’absence total de joueur les rend extrêmement longs voire impossibles pour certains. On se souviendra notamment du trophée demandant de jouer une partie complète avec un salon rempli au maximum de joueurs, soit 8, ce qui est juste infaisable sans aide.

Malgré tout cela, si l’on accroche au style et à l’ambiance du jeu, refaire plusieurs fois celui-ci pour tout obtenir ne sera pas si pénible que ça. Le mode voyeur aide énormément car il permet de faire tous les trophées sans être inquiété par les ennemis.
Note : 2/5

Conclusion

J’aurai aimé mettre plus au jeu, car c’est un coup de cœur pour moi. J’avoue avoir un petit faible pour les jeux légèrement cassés mais avec un certain charme. Mais force est de constater que si je dois rester objectif et honnête, je ne peux que péniblement mettre la moyenne au jeu. La faute à des bugs de trophées et un jeu au contenu généreux mais peu intéressant qui est réservé à une niche de joueurs voulant tout débloquer à 100%. Les trailers faisaient rêver, la déception est donc compréhensible pour les joueurs espérant un très bon jeu d’horreur. Finalement, on se retrouve avec un jeu jouable et appréciable une première fois, mais qu’on ne retouchera pas si l’on ne cherche pas à obtenir tous les trophées. Mention spéciale tout de même pour l’ambiance noire extrêmement bien mise en scène, c’est peut-être d’ailleurs ce qui m’a fait aimer le jeu.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
11
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux curieux

ElaStickK (ilorraine2002)

75
435
1072
3818