Test : Dead Rising


Dead Rising
  • 1
  • 3
  • 3
  • 44
Note des joueurs :
4/5 - 7 notes
Note des platineurs :
4.5/5 - 2 notes

Dead Rising

ps4


51 trophées au total
4 trophées cachés

347 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 32 joueurs (9 %)
100% par : 32 joueurs (9 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
DEAD RISING

  • Test rédigé par Katana 13 le 22-10-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Un jeu qui allie stratégie, réflexion et gestion !
Image

Véritable patrimoine dans le domaine des jeux vidéo, le géant Capcom demeure après tant d'années l'un des ces grands studios qui tient la barre malgré vents et marées. Résultat logique d'une production de multiples licences cultes jusqu'à aujourd'hui, qui peut vraiment se targuer de ne pas connaître Resident Evil ou encore Devil May Cry? Vraisemblablement personne.

Mais ombre au tableau, ce mastodonte reste aussi un fervent adepte des portages, et autres nouvelles versions de leurs titres déjà bien complets. Exemple souvent cité, l'excellent Street Fighter 4 qui a proposé plus de trois sobriquets aux rendements discutables en nombre de personnages comme autres ajouts.

Comble de l'ironie, aujourd'hui nous sommes réunis pour évaluer un titre de la sorte. En l'occurence, Dead Rising premier du nom qui fait son entrée pour la première fois chez le catalogue Sony, précisément dix ans après sa sortie exclusive sur Xbox 360.

Fun, zombies, et malades mentaux attendent donc évidemment le début de la fête, allons alors ouvrir le bal afin de connaître les participants !

Contenu du jeu


Jolie photo de famille.
Cette odeur des bons vieux classiques de l'horreur :

Véritable hommage aux adeptes des mangeurs de chair, le titre est surtout une lettre d'amour évidente au film de George A. Romero, le cultisme comme meilleur du genre Dawn of the Dead plus connu chez nous sous le titre de Zombie. Les clins d'oeil à l'oeuvre sont nombreux, puis le contexte proposé le laisse simplement deviner tant ce dernier expose ses références que les fans apprécieront.

Ainsi vous prendrez le contrôle du journaliste Frank West qui, à la recherche du scoop de sa carrière, va essayer de découvrir l'origine comme le pourquoi d'une mise en quarantaine actuelle par l'état. Afin d'y parvenir, ce dernier n'a pas meilleure idée que de se rendre par ses propres moyens dans un immense centre commercial à présent fermé au public. Mauvaise surprise, ce dernier est infesté de morts-vivants. Un risque à prendre pour l'amour du métier ? Certainement, comment rater une journée alliant destruction de cerveaux et rédaction d'article, impossible surtout pour votre rédacteur.

Votre folle soirée commence ici de toute façon !

Obligation, services et liberté :

Simulateur de survie à sa sauce, Dead Rising offre de nombreuses possibilités d'amusement au joueur même si sa grande force est de s'articuler à partir de trois bases essentielles, révélatrices d'un excellent concept.

Tout d'abord une trame principale à suivre qui malgré des enjeux à l'air niais, demeure palpitante du début à la fin grâce à sa montée crescendo en révélations. Les missions sont nombreuses, et plaisantes à parcourir de par leur déroulement respectif, chacune offrant tour à tour des moments intenses. Constat malgré tout notable, le début du jeu se révèle plus mollasson que sa suite, mais à l'image de l'intrigue cette caractéristique évolue évidemment tout autant que rapidement.

Ensuite les quêtes annexes apportent un énorme plus au titre et rallongent une durée de vie déjà bien conséquente pour un jeu de ce genre. Votre héro devra alors venir à la rescousse des nombreux survivants éparpillés aux quatre coins de la carte, les mettre en lieu sûre ou encore subvenir à leurs besoins, une variété bienvenue. Récompense logique, ceci permettra d'augmenter votre niveau au fur à mesure, amenant par exemple à la suite une hausse de votre barre de santé ou vitesse.

Enfin, principale force du titre, sa faculté de toujours amener du renouveau en partie. Des tonnes d'armes à essayer, de lieux à fouiller et de zombies à faire exploser. Nous nous retrouvons face à une pléthore d'instruments à trouver puis à utiliser. De multiples heures de jeu attendent sans surprises Frank dans sa survie.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Plus on est de fous, plus on rit !
Pas si vieux que ça :

Impressionnant voir même bluffant à sa sortie, le soft remonte comme précisé plus haut à dix ans en arrière. Depuis, des claques graphiques ont fait leur apparition et trois suites à ce volet sont nées, avec un quatrième chapitre bien loufoque prêt à débarquer en Décembre pour Noël. La tension se fait donc sentir avant d'entrer en jeu, malgré l'importante promesse du 1080p 60fps qui devrait réjouir les adeptes. Résultat ?

Surprenant, mais c'est diablement joli même après plusieurs heures au milieu de tous ces monstres. C'est fluide sans aucun ralentissement et ceci même si des centaines de zombies sont à l'écran, pas de clipping non plus à l'horizon, puis le tout est agréable à l’œil avec un dosage des couleurs remanié de façon bien plaisante. Seulement quelques textures restent encore parfois baveuses. Une sorte de seconde jeunesse grisante, (re)découvrir toutes les subtilités comme les lieux iconiques avec cette nouvelle version est simplement excellent.

Une agréable découverte !

Pas si rouillé que ça :

Avec une lourdeur dans la jouabilité habituelle à la série, votre personnage reste toujours autant agréable à contrôler face aux hordes d'ennemis, et est loin d'être encombrant même après être entouré de chaque côté. Les possibilités permises afin de tuer vos adversaires sont énormes, n'importe quel objet à portée de main peut devenir une arme de survie.

"Fracasser" le crâne d'un mort-vivant avec un pot de fleurs n'a pas de prix tellement c'est jouissif, mais cela reste un exemple parmi une multitude. Sinon pourquoi ne pas tirer avec un ballon de foot en pleine tête ou encore utiliser une épée laser en plastique afin de vous frayer un chemin à travers la masse.

Excellent, le gameplay arbore et répond à tous les désirs du joueur.

Augmenter son niveau est aussi important ici, de nouveaux coups spéciaux impressionnants pourront être débloqués suite à cela. Tordre le coup d'un ennemi, l'éventrer et utiliser des prises de catch sont des choses qui deviendront courantes durant l'aventure, permettant à l'occasion de varier les moyens d'élimination. De plus, le jeu permet de donner des ordres aux survivants aidés précédemment, attaquer ou encore défendre, plusieurs options en somme malgré une réaction pas toujours en accord avec les ordres.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Ça ? C'est toi ? Mon cher ami d'enfance...
Un rêve éveillé :

De par son postulat de départ, le plaisir de jeu est assuré bien avant de commencer sa partie. Vagabonder dans un immense centre commercial à la recherche de n'importe quoi pour éliminer ces tonnes d'affamés est fait avec un énorme engouement, car ce n'est pas la seule chose possible. Découvrir tous les endroits du titre est excellent, puis pouvoir personnaliser son personnage dans les moindres détails, c'est à dire vêtements, bijoux ou coupe de cheveux est un excellent moyen d'amusement de par certains résultats bien drôles.

Et encore, de biens bonnes surprises sont aussi disséminées sur le terrain, mais les découvrir rend l'expérience nettement plus plaisante aux yeux du nouveau joueur. En outre, les missions principales comme annexes assurent la pérennité du titre de par leur nombre et diversité. Rarement avoir des zombies autour a été une chose aussi agréable. Mise à part sur Resident Evil 6, hélas ce dernier ne connaissait pas la notion de danger ici présente.

Désolé pour ce petit tacle nécessaire...

Fight the Dead, Fear the Living :

Contrairement à ses petites suites, Dead Rising premier du nom apporte cette notion de danger mais aussi de fatalité qui plane sur vous. Les morts-vivants ne sont pas présents juste par figuration, au contraire ils sont nombreux et dangereux, s'enfermer dans un endroit restreint avec eux est annonciateur d'une mort certaine. Palpitant, chaque passage qui oblige à passer aux travers des "Hordes" rappelle à quel point une morsure fatale est proche.

Très excitant, si vous êtes accompagné par d'autres personnes, la moindre erreur est synonyme de boucherie et donc mort définitive d'un des survivants qui ne l'est alors finalement plus.

Mais attention ... et si la plus grande menace se cachait finalement parmi les nôtres ? Marque de fabrique de la série, les psychopathes sont évidemment invités à la fête, reflétant le véritable danger que la folie impose. Plus charismatiques que jamais, faire connaissance avec ces "fous" donne lieu à des séquences mémorables. Essence même de la saga, l'inspiration sur ce volet est clairement supérieure à celle de ses progénitures.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Tu es sûr d'avoir vu une telle liste de trophées ?
Entre rigolades, redondances et véritable ennui :

Capcom oblige, la liste de trophées reste dans le genre de ce que le studio a l'habitude de proposer la plupart du temps. C'est à dire un bon moyen de pousser le joueur à devoir rester un long moment sur son jeu, afin de réaliser tel ou tel objectif.

Il faudra donc premièrement aller à la recherche d'un nombre monstrueux d'éléments, en passant par les types de nourriture déjà bien difficiles à identifier ou encore trouver puis essayer tous les costumes du jeu, chose horrible lorsque nous savons le chiffre total que ces "costumes" imposent. Du farm dans la pure tradition, et c'est bien redondant...

Horreur, l'addition ne s'arrête pas encore... Afin d'obtenir le platine il sera nécessaire de tuer plus de 53 594 zombies, découvrir la plupart des fins, laisser sa console allumée pour certaines conditions ou sauver tous les survivants. Facile ?

Dans une moindre mesure oui, mais ces derniers obligent à passer simplement des heures en partie à remplir des demandes à mourir d'ennui...

Une véritable déception de ce côté, et c'est bien dommage.

 

Note : 2/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Déjà excellent à l'époque, Dead Rising demeure une référence et assurément le meilleur d'une franchise qui a malheureusement sombré dans des travers trop loufoques... Agréable à regarder, toujours aussi bon à jouer et avec une dose de challenge agréable, le titre permet une immersion complète en pleine épidémie de zombies. Papa Romero serait content !

Je recommande ce jeu :
Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série, Aux curieux