Darius Cozmic Collection : Arcade

Darius Cozmic Collection : Arcade

ps4

1
1
6
52
14
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : Inconnue
Genre(s) : Shoot'em Up
Territoire(s) : FRANCE

2 joueurs possèdent ce jeu
60 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par ElaStickK le 08-07-2020 - Modifié le 08-07-2020


Introduction

Darius, si vous êtes amateur de shoot'em up, ce nom vous dit peut être quelque chose. Il s'agit en effet d'une série de jeux assez connue au Japon. Destiné à l'arcade, son premier épisode fut développé par Taito en 1986. Plusieurs épisodes suivront sur borne d'arcade, mais aussi sur console.

A bord de votre vaisseau, vous allez devoir détruire tout ce qui se trouve sur votre passage, tout en évitant les différents ennemis ainsi que leurs projectiles. Vous ferez également face à des boss prenant la forme de poissons/crustacés robots.

Cette compilation nous promet donc de pouvoir rejouer à tous les titres sortie sur arcade. Vous êtes fan de shoot'em up ou simplement nostalgique de l'arcade ? Alors accrochez vos ceintures, décollage immédiat !

Contenu du jeu

Notre voyage commence à peine que nous rencontrons déjà des turbulences.
Si dans le menu nous avons bel et bien 7 jeux d'affichés, il n'en existe en réalité que 4 (ou plutôt même 3 et demi). En effet, nous pouvons y trouver bien distinctement Darius, Darius II, Darius Gaiden et Sagaia V1 (qui est en fait une version modifiée et moins riche en contenu que Darius II, d'où les 3 jeux et demi selon moi), qui sont tous sortis sur borne d'arcade à l'origine. Pour le reste, nous avons une version new et extra de Darius, qui n'apportent que quelques changements sur la vie des boss et sur leurs armes, et Sagaie V2, qui est également une version légèrement modifiée et moins conséquente que Darius II. En terme de contenu de jeu, on a vu mieux.

Cependant, cette compilation ajoute pas mal de petites fonctionnalités, comme le fait de pouvoir régler la difficulté, le nombre de vies, et le fait de pouvoir sauvegarder (dieu que cette fonctionnalité est géniale, beaucoup de personnes auraient sûrement rêver de pouvoir sauvegarder sur les bornes de l'époque tant certains passages sont délicats, surtout si vous jouez au niveau de difficulté standard). Vous pouvez également modifier l'affichage de votre jeu (bien que la fonction "lissage" rende le jeu flou et laid), et vous pouvez ajouter plusieurs choses dans votre HUD (autour de votre écran de jeu), tels que la vie du boss, le nombre de bonus que vous avez ramassé, un indicatif sur l'endroit où tirer sur les boss, et bien d'autres choses.

Durant chaque jeu, vous serez à bord d'un vaisseau, et vous devrez vous frayer un chemin jusqu'à chaque boss afin de les détruire. Pour vous aider à accomplir cette tâche, vous avez à disposition toutes sorte d'armes, telles que des mitrailleuses, des fusils laser, des boucliers et même des trous noirs (ces derniers sont uniquement présent dans Darius Gaiden). Pour les améliorer, il vous faudra ramasser des sortes de médailles qui apparaîtront lorsque vous détruirez un certain type d'ennemis. Ceux-ci sont différentiables de par leur couleur, qui est soit bleu, soit rouge à la place d'être gris.

Coté histoire, j'espère que vous parlez japonais ! Le peu de scénario que propose la série est ici écrit en kanji, ce qui permet de difficilement comprendre... Heureusement, Sagaie V1 est quant à lui en anglais, on peut alors vaguement imaginer le pourquoi de notre balade dans l'espace. Soyons franc, le scénario est ici quasi-inexistant, mais c'est souvent le cas pour les shoot'em up.

Pour ce qui est du multi, il est possible de jouer à 2 sur la même console, comme sur la borne à l'époque. A vous donc les soirées "grillades d'extraterrestre" entre amis ! Pas de multijoueurs OnLine cependant, mais un classement en ligne pour y inscrire vos meilleurs scores.

En sachant que cette édition arcade coûte à elle seule 40€, le prix est un peu fort de café pour le contenu proposé. Le mieux aurait été de rajouter les jeux sur console (qui eux sont présents sur une autre compilation) afin de tous les rassembler sur une seule et même compilation. Le tarif serait alors un peu plus justifié.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

Notre voyage continue sous un joli ciel étoilé.
Avant d'aller plus loin, sachez que l'avis qui va suivre provient de quelqu'un (moi-même) qui adore tout ce qui est rétro (et donc les gros pixels pas beau). Je vais tout de même tenter de rester objectif, bien que comme vous devez vous en douter, l'aspect technique des différents jeux m'a plutôt charmé. Notez que les jeux n'ont aucun changement graphique et musical par rapport à l'époque.

Graphiquement, si vous avez déjà joué à des jeux d'arcade des années 80/90, alors vous savez à quoi vous attendre. C'est coloré, un peu pixelisé mais tout le charme d'un bon jeu rétro y est. Le premier Darius, qui date de 1986 tout de même, reste très agréable à regarder. Darius II reste quand même le plus beau à mon sens, avec des textures plus lisse que son prédécesseur et moins grossières que Darius Gaiden, qui lui n'est pas le meilleur de tous selon moi. Les textures sont plus baveuses que les autres jeux de la compilation. J'ai cependant remarqué sur quelques niveaux de chaque jeux que la lisibilité n'est pas toujours au rendez-vous, la faute à un arrière plan parfois trop flashy avec des projectiles de la même couleur. Les boss quant à eux ont de jolis designs, souvent basés sur des créatures marines.

La musique est très sympa et bien vintage comme on l'aime (voix digitale, son bien typique de l'arcade de l'époque). Chaque boss possède son thème musical, dont le titre vous est indiqué discrètement en bas à droite lorsque chaque combat commence, afin que vous puissiez les trouver plus facilement si vous en recherchez une en particulier.

Concernant le gameplay, c'est jouissif à souhait. Très simple à prendre en mains, une touche permet même d'utiliser une sorte de "rapidfire" qui vous permettra de tirer extrêmement vite, ce qui est grandement utile. De nombreux bonus viendrons améliorer vos différentes armes pour les rendre plus rapides et plus puissantes. A la fin d'un niveau, il est possible de choisir votre chemin et donc par conséquent le prochain boss que vous affronterez. Si cette fonctionnalité est plutôt sympathique dans Darius et Darius Gaiden, celle-ci est plus limité dans Darius II, où les choix vous amèneront toujours au même boss, mais avec un couleur et un arrière plan différents.

Concernant la difficulté, j'ai personnellement joué en normal. Les jeux étant sur arcade à la base, la difficulté est plutôt élevée, surtout sur quelques boss. Le mode facile permet de réduire celle-ci, certains passages resteront tout de même un peu corsés, mais avec un peu d’acharnement et surtout un système de sauvegarde rapide, la fin de chaque jeu reste accessible à tous.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Nous traversons un champ de météorites, mais tous se passe bien.
La rejouabilité de chaque titre ne va dépendre que d'une chose : si vous êtes adeptes des scores ou non. Le but principal de l'arcade étant d'obtenir le plus de points possible avant le game over, Darius ne déroge pas à la règle et ne propose donc pas de "nouveau contenu" après avoir fini le jeu une première fois. Le fait de pouvoir choisir un parcours différent à chaque nouvelle partie permet d'avoir une légère sensation de renouveau, mais il faut vraiment être accro au genre ou être fan de la série pour s'y laisser tenter une seconde fois. Vous pouvez très bien avoir envie de recommencer une partie pour tomber contre des boss que vous n'auriez pas croisés la première fois, et ce dans chaque jeux.

Dans tous les cas, si vous jouez en difficulté normal et avec les sauvegardes, comptez environ 1h pour finir chaque jeu.

Un système de replay et de classement en ligne peut donner l'envie à certains de jouer encore et encore pour obtenir un record (tout en ayant une preuve de notre exploit grâce à l'enregistrement).

Si vous cherchez à faire tous les trophées, il faudra peut-être vous y reprendre à plusieurs fois avant d'atteindre certains scores demandés, ce qui permet donc tout de même une certaine rejouabilité de ce côté la.
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Nous allons bientôt atterrir, et en douceur s'il vous plait !
Cette compilation propose pas moins de 60 trophées, ce qui est gargantuesque. Chaque jeu possède ses propres trophées, mais ceux-ci sont très semblables puisque la série à quasiment conservé le même type de gameplay au fil du temps.

Au menu donc, des trophées de progression, d'amélioration au maximum de chaque arme et de scores à atteindre. Rien de bien compliqué donc, surtout avec le système de sauvegarde, rendant certains trophées simples, comme par exemple celui demandant de finir Darius II sans mourir.

D'autres trophées plus originaux vous demanderont de rester un certains temps devant un boss sans le tuer, ou bien de capturer un mini boss (dans Darius Gaiden).

Nous avons donc à faire à un platine très généreux en trophées, tout en restant relativement accessible pour peu que l'on prenne le temps de bien faire chaque titre proposé par cette compilation. Attention cependant, si vous n'avez jamais joué à un shoot'em up de votre vie, il vous faudra peut être plusieurs essais lors de certains passages ou boss, mais rien d'insurmontable, surtout en facile.

Seuls les trophées d'améliorations peuvent être un peu gênant, car ils peuvent parfois demander de recommencer une partie entière si vous avez loupé un bonus sans le faire exprès, et cela arrive très facilement !
Note : 4/5

Conclusion

Ayant uniquement joué à Darius II auparavant, je dois avouer que j'ai été agréablement surpris pas la qualité des autres jeux également. Si vous êtes un adepte des shoot'em up et du rétro/arcade, ou bien que vous cherchiez simplement un jeu pour vous défouler, cette compilation peut être intéressante. En toute honnêteté à part le contenu plutôt maigre pour le prix et une rejouabilité limitée selon ce que vous recherchez en achetant le jeu, j'ai personnellement passé de bons moments à parcourir les différents niveaux et boss qu'offre chaque jeu. La satisfaction de passer certains passages légèrement corsés est agréable, et la progression se fait sans trop de problèmes si l'on prend goût au style graphique et sonore.

Si vous êtes un chasseur de platines faciles, celui-ci n'est pas très compliqué à avoir mais il faudra tout de même y passer quelques heures pour tout décrocher.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine facile

ElaStickK (ilorraine2002)

75
435
1072
3818