Test : Celeste


Celeste
  • 1
  • 4
  • 20
  • 6
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

Celeste

ps4


31 trophées au total
28 trophées cachés

79 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 33 joueurs (42 %)
100% par : 33 joueurs (42 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Celeste

  • Test rédigé par Aelon le 27-09-2018 - Modifié le 27-09-2018


Introduction


Une montagne à gravir pour une jeune fille qui cherche à se prouver qu'elle est capable d'accomplir quelque chose
Gravir la montagne

A l'heure où la plupart des studios optent pour des jeux toujours plus beaux, d'autres préfèrent se concentrer sur le gameplay, quitte à offrir un rendu pixelisé. On y trouve notamment le studio Matt Makes Games, qui avait déjà été salué par la critique en 2013 avec leur jeu TowerFall. 5 ans plus tard, ces développeurs sortent leur nouveau jeu : Celeste.

Il s'agit d'un jeu de plateformes, à la difficulté qui rappellera à certains le fameux Super Meat Boy, où vous incarnez Madeline. Cette jeune fille arrive au pied d'une montagne mystique qu'elle a bien l'intention de gravir jusqu'au sommet. Ce qu'elle était loin de s'imaginer, c'est que cette montagne révèle des choses cachées en nous, et Madeline devra affronter ses démons tout en poursuivant son escalade.

Prêt(e)s pour une périlleuse ascension ?

Contenu du jeu


8 zones sont à explorer, sachant que chaque zone comprend 3 versions différentes (Normale, Difficile et Extrême)
Par monts et vaux

Celeste est un jeu exclusivement solo qui comprend 3 modes de jeux différents.

Le plus conséquent et le premier accessible est le mode Histoire, où vous pourrez découvrir petit à petit les différents éléments du jeu tout en avançant dans le scénario lié à Madeline. Il y a au total 8 zones différentes à parcourir, dont la durée varie grandement en fonction de votre niveau. Ne comptez par ailleurs pas sur une arme afin de vous aider à évoluer au sein de la Montagne, puisque Madeline ne peut que faire des dashs, s'agripper à une surface (ce qui puise dans votre endurance) et sauter. Fort heureusement, le jeu propose différentes fonctionnalités, tels que des objets qui vous permettent de régénérer votre endurance ainsi que votre dash en plein air (vous récupérez toute votre endurance et votre dash en posant le pied sur une surface), des trampolines, bulles afin de parcourir de grandes distances, etc.

Chaque niveau offre une ambiance unique avec un gameplay spécifique, ce qui vous pousse à progressivement vous adapter au fur et à mesure. Par ailleurs, des collectibles sont disséminés dans chaque niveau et présentent tous un intérêt. Tout d'abord, on trouve des fraises et un cœur par niveau, sur lesquels nous reviendrons dans la partie trophée, ainsi que des cassettes. Chaque cassette déverrouille le mode difficile du niveau dans lequel vous les trouverez. Et autant vous le dire tout de suite, le mode difficile (les faces B) est particulièrement retord, puisque l'écart entre le mode Histoire et les faces B est gigantesque. Si vous parvenez à finir toutes les faces B, vous accéderez au mode Extrême, les faces C. L'écart de difficulté entre mode Histoire et faces B est le même qu'entre les faces B et C, alors bon courage, il va vous en falloir.

Le contenu de Celeste peut sembler faible puisqu'il y a peu à lister, pourtant, avec plusieurs modes de difficultés ainsi que 8 zones différentes avec quelques parties cachées dans chacune d'elles, il y a largement de quoi faire, surtout au prix de vente (20€). Cerise sur un déjà très joli gâteau, les développeurs proposent un mode "Assisté", où vous pouvez à tout moment opter pour des dashs ou une endurance illimités ainsi que devenir invulnérable.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Le gameplay extrêmement vif dévoilera tout son potentiel dans les faces B et C, où maîtrise et précision seront de rigueur (ainsi que beaucoup de sang-froid)
Proche de la perfection

Autant crever l'abcès tout de suite, le jeu risque de diviser sur ses graphismes. Ultra pixelisé (sauf à de rares occasions, comme les boîtes de dialogues), il faudra accrocher au style volontairement rétro. Cela ne me dérange absolument pas, mais je conçois parfaitement que d'autres ne fassent pas l'impasse dessus. Pour ces derniers, rassurez-vous tout de même, car le jeu est parfaitement lisible et est constamment fluide, privilégiant la nervosité et une action systématiquement lisible au détriment d'un meilleur visuel.

Maintenant que le seul point noir (par ailleurs discutable) de Celeste a été évoqué, il est temps de souligner l'excellente partie de son aspect technique, à savoir tout le reste.

Tout d'abord, le level design est parfait, suffisamment permissif en mode Histoire et étudié pour vous pousser à donner le meilleur de vous-même dans les faces B et C. Rien n'est placé au hasard, et des jumelles permettant de voir l'intégralité d'une portion sont placées dans les tableaux les plus grands. En effet, chaque zone est découpée en plusieurs petites portions. Vous devrez aller soit dans l'un des bords de la portion (gauche, droite, haut et/ou bas) pour avancer et sauvegarder votre progression, puisqu'une mort vous renvoie au début de chaque tableau et non de chaque zone. Bien évidemment les faces B et C contiennent des tableaux plus longs, surtout les C.

LE point fort de Celeste, c'est indéniablement son gameplay. Nerveux, vif, dynamique, millimétré, les compléments ne manquent pas. S'il semble accessible au premier abord, il existe des mécaniques de jeu secrètes qui sont pourtant faisables dès lors que vous pouver dasher. Grâce à un principe aussi simplifié (et non simpliste), puisque vous n'avez qu'à géré 3 touches ainsi que le joystick gauche, vous prendrez vite en main le jeu et ne pourrez blâmer que vous-même en cas de mort. La perfection et tout le potentiel du gameplay de Celeste s'expriment dans les faces B et C, où le level design s'approche parfois du sadisme sans être cruel.

Autre point fort du jeu, sa bande-son. Si les bruitages ainsi que l'effet donné pour les voix des personnages sont très bons, les musiques sont magistrales. Composée par Lena Raine, les deux bandes-son (une pour le mode Histoire, et une pour les faces B et C), sont envoûtantes et accompagnent toujours avec justesse la situation. Espoir, désespoir, calme, courage, détermination... Tout est palpable uniquement en écoutant les musiques du jeu. Les musiques liées à la zone Sommet sont, à mon sens, parmi les meilleures du jeu. Chaque musique évolue par ailleurs au fil de votre avancée dans un niveau, en commençant souvent avec une partie des instruments avant d'en révéler progressivement plus. C'est bien simple, l'association visuel/musique par Celeste fait toujours mouche.

Pour finir, aucun bug ou glitch n'est à noter, une excellente nouvelle de plus qui ne manquera pas de faire briller davantage un aspect technique déjà très étincelant.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Celeste traite avec brio de l'anxiété via le dédoublement de personnalité de Madeline
Du challenge adapté à tout le monde

Celeste offre une superbe expérience de jeu. Votre découverte du soft, pour peu que vous soyez adepte des jeux de plateformes (ce qui est probablement le cas si vous pensez à acheter le jeu), répondra à toutes vos attentes. Avec des environnements variés contenant des éléments spécifiques qui renouvellent sans cesse le gameplay afin d'éviter toute forme de monotonie, ainsi que les zones secrètes qui récompenseront votre propension à explorer plutôt qu'avancer sans réfléchir : tout y est.

Ne voyez pas la mort comme un échec, puisque l'effort est sans cesse récompensé dans Celeste. Vous ne parviendrez pas à réussir un tableau du premier coup, du moins dans les derniers niveaux, mais parvenir à réussir là où vous aviez échoué en passant au tableau suivant procure toujours cette douce sensation de victoire, aussi infime soit-elle, qui vous poussera à continuer. Grâce au mode Assisté, vous pouvez choisir de passer un tableau trop compliqué en activant tous les bonus. Le jeu ne se veut donc jamais frustrant, puisque le jeu est adapté à tous. Les joueurs hardcore auront la satisfaction d'avoir réussi à finir tous les modes de difficulté sans aide, tandis que les curieux ou les joueurs moins doués arriveront également au bout avec un coup de pouce plus ou moins marqué.

Vous avez donc le choix dans votre approche du jeu, et c'est une immense réussite de la part des développeurs. De plus, en dehors des challenges supplémentaires que sont les faces B et C, vous débloquez un ultime défi en finissant les faces C : les fraises dorées. Pour les collecter, vous devrez finir un niveau sans mourir, faces B et C comprises. Bon courage.

Le seul bémol à noter est la rejouabilité limitée du mode Histoire. En effet, une fois un niveau fini, il y a peu d'intérêt à le rejouer (sinon pour les trophées). Bien qu'il y ait des zones secrètes, les niveaux restent assez linéaires et sont plus pensés pour une expérience unique, un rush d'adrénaline qui ne revient pas autant les fois suivantes.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Collectez toutes les fraises afin de préparer la meilleure tarte aux fraises au monde pour vos amis
Une liste de trophées qu'on aimerait voir plus souvent

Fait rare pour un jeu de plateformes aussi compliqué, faire son platine est un pur plaisir.

Pour atteindre le platine, rien de bien surprenant. Vous devrez finir le mode Histoire, mais aussi trouver les collectibles. Comme mentionné dans la partie Contenu, des fraises sont disséminées dans chaque niveau du mode Histoire. Certaines sont d'ailleurs bien cachées, vous poussant à explorer de fond en comble chaque tableau. Fort heureusement, ces fraises ne servent pas seulement à vous octroyer des trophées, mais contribuent à améliorer la fin du jeu. En effet, Madeline décide de cuisiner pour ses nouveaux amis, et plus vous aurez de fraises, meilleure sera la tarte. La réaction des goûteurs change fortement entre la moins bonne et la meilleure tarte, et bien qu'étant un bonus limité, un jeu proposant des collectibles ayant un autre rôle que servir à créer des trophées, c'est une excellente chose.

Vous trouverez également comme collectibles un cœur et une cassette par niveau du mode Histoire. Ce sont bien plus que des breloques, puisque ce sont en réalité des clés pour accéder aux faces B et au dernier niveau (le cœur de la Montagne). Il s'agit donc d'incontournables pour tout chasseur de trophée.

Enfin, il vous faudra terminer toutes les faces B et C. Comme présentées précédemment, ces dernières constituent un immense challenge, avec des zones extrêmement difficiles n'offrant aucune place à la moindre erreur. Ainsi, le platine s'avère être un bon 10/10 inaccessible au commun des mortels... Mais c'est sans compter sur le mode Assisté. Immense coup de pouce des développeurs, ce mode qui vous offre la victoire (invulnérabilité, endurance et dashs infinis pour rappel) ne bloque pas l'obtention des trophées !

Alors oui, certain(e)s rétorqueront que le platine de Celeste n'a pas de valeur puisque n'importe qui peut l'avoir sans effort en activant tous les bonus du mode Assisté. Mais l'intérêt d'un platine serait-il simplement d'être ajouté à votre collection et de le revendiquer fièrement en montrant que vous êtes le/la meilleur(e) ? Les plus beaux platines ou 100% que l'on obtient, ce sont ceux que l'on a pris plaisir à obtenir. Et Celeste offre ainsi une excellente expérience de jeu, même pour les chasseurs de trophées. Vous pourrez moduler à votre bon vouloir la difficulté du jeu. Traverser directement tous les niveaux sans essayer avant ou tenter d'y arriver quitte à passer un tableau trop compliqué en activant certains bonus ? Le choix est vôtre. Grâce aux développeurs qui ont eux-mêmes indiqués ne vouloir frustrer personne, vous pourrez décider du temps que vous y passerez et jusqu'où vous pourrez aller sans assistance.

Un grand merci pour nous offrir ce choix, puisque l'expérience de jeu est unique pour chaque chasseur de trophées, bien qu'elle ait un dénominateur commun : le plaisir incessant à aller chercher le platine... Reste tout de même que l'existence du mode Assisté pourra grandement diminuer la valeur / l'intérêt des trophées aux yeux de certain(e)s.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Celeste est sans conteste l'un des meilleurs jeux de plateformes de la PlayStation 4. Généreux, dynamique et disposant d'une bande-son envoûtante, il s'agit d'un jeu qui saura satisfaire toute personne tentée par l'expérience. Fait exceptionnellement rare, le platine du jeu permet à chaque joueur de décider de la façon de l'acquérir. Du plaisir à l'état pur sans frustration : une pépite de la PS4.

Je recommande ce jeu :
Aux spécialistes du genre, Aux curieux