Astro Bot Rescue Mission

Astro Bot Rescue Mission

ps4

1
3
19
14
18
4

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 03/10/2018
Genre(s) : Action , Plates-formes
Territoire(s) : FRANCE

975 joueurs possèdent ce jeu
37 trophées au total
0 trophée online
36 trophées cachés

Platiné par : 269 joueurs (28 %)

100% par : 269 joueurs (28 %)


Note des joueurs :
4.9/5 - 16 notes

Note des platineurs :
5/5 - 6 notes

Test rédigé par Aelon le 14-10-2018 - Modifié le 14-10-2018


Introduction

New challenger !

Arrivé depuis 2 ans, le PlayStation VR (PSVR) n'a hélas pas connu l'essor qu'on lui aurait souhaité. En dépit de plusieurs jeux d'excellente facture, la liste des jeux en réalité virtuelle ne connait pas de véritable porte-drapeau pour mettre en valeur le PSVR.

Parmi les très bons jeux de l'outil, on retrouve notamment The Playroom VR, une collection de 6 mini-jeux gratuite pour tout détenteur du fameux casque. On pouvait notamment jouer à S.O.S. Robot, où vous contrôliez un petit personnage tandis que vous deviez sauver vos congénères. Si je vous parle de ce mini-jeu, c'est tout simplement parce que le jeu testé ici est une version XXL de S.O.S. Robots, à savoir qu'il propose un contenu bien plus abouti en reprenant toutes les bases posées par le mini-jeu gratuit.

Sorti début octobre et uniquement destiné au PSVR, Astro Bot Rescue Mission (ABRM) vous permet de diriger Captain Astro, le héros des robots d'un petit vaisseau qui se fait attaquer sous vos yeux dès la partie lancée, éparpillant pièces du vaisseau ainsi que son équipage. Avec Captain Astro, vous aller devoir sauver vos amis et votre vaisseau tout en affrontant les sbires de votre ennemi.

Nous allons donc voir ensemble si les bases de S.O.S. Robots permettent de faire un bon jeu VR.

NDLR : hormis celle de l'introduction, toutes les images sont des captures d'écran prises directement par le PSVR en jeu. Nous vous prions d'excuser leur qualité qui ne reflète ni le vrai rendu visuel ni la vision périphérique, mais qui donne une bonne idée de l'expérience de jeu. Chaque screenshot est estampillé par le nom du jeu automatiquement. Le jeu a été testé sur une PlayStation 4 Pro.

Contenu du jeu

Du contenu VR généreux

Avant de traiter du contenu plus en détails, précisons qu'il s'agit d'un jeu exclusivement VR (vendu à 40€). La plupart de ces jeux ont un contenu très pauvre, à savoir d'une durée de vie de moins de 5 heures pour en faire le 100%.

Astro Bot propose un mode Histoire destiné à un seul joueur (comparé à S.O.S. Robots qui permettait à un joueur de se servir de la télé comme support visuel en servant de renfort superflu au joueur VR). L'histoire est divisée en 5 mondes qui suivent le même schéma : 4 niveaux à explorer ainsi qu'un boss final de monde qui débloque le monde suivant. Un boss final vous attend une fois le monde final terminé. En parallèle, vous pourrez progressivement jouer à des défis, situés dans le système distinct des 5 mondes principaux. Pour ce faire, il vous faudra trouver un élément dans chaque niveau afin de débloquer le défi lié à ce dernier. Il y a donc en tout 26 défis (5 par monde ainsi que le boss final). Enfin, et comme dans The Playroom VR, le vaisseau des robots permet de se reposer entre 2 sessions tout en jouant à une machine à pince pour récupérer des éléments de décor qui s'ajouteront au vaisseau.

Pour réserver la surprise des différentes fonctionnalités du jeu, notamment liée aux gadgets utilisables par vous-même et non Captain Astro, je me contenterai simplement de signaler qu'il y en a 5 différents, dont le grappin, déjà connu dans The Playroom VR. Chaque gadget a son intérêt propre et se débloque dans un niveau directement : vous ne pouvez pas choisir lequel utiliser quand bon vous semble, sachant que l'un d'eux est particulièrement puissant. Dans ABRM, point de système d'expérience ou de pouvoirs à récupérer pour votre Captain Astro, ce dernier n'utilise que la force de ses poings ou le rayon laser tiré sous lui lorsqu'il plane.

Non, ici, les deux protagonistes du jeu sont ce petit robot et... Vous. Car oui, vous êtes représenté sous un avatar robotique portant un PSVR et suivez constamment votre fidèle compagnon robotique dans les niveaux. En plus de l'aider avec les gadgets, vous devrez frapper des ennemis ou le décor par moment pour évoluer, certains ennemis étant bien conscients de votre présence.

Enfin, le bestiaire du jeu est simplifié et limité mais permet d'immédiatement reconnaître un ennemi précis d'un simple coup d’œil. En effet, bien qu'ils se déguisent selon le thème du niveau, ils restent bien différentiables, certains pouvant être frappés par Captain Astro tandis que d'autres doivent être vaincus par son laser.

Avec tout ce qu'il propose, ABRM vous tiendra en haleine pendant 4 à 5 heures en ligne droite, et pendant 8 à 11 heures pour pleinement en faire le tour, ce qui le place dans le haut du panier en terme de contenu de jeux VR.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Une utilisation exceptionnelle de la réalité virtuelle

Très colorés et enfantins, les graphismes d'Astro Bot Rescue Mission fonctionnent parfaitement et offrent systématiquement une ambiance joviale aux niveaux. Le niveau de détail a largement évolué depuis S.O.S. Robots, avec des effets de lumière plus travaillés, un rendu plus soigné des ennemis ou de Captain Astro ainsi que des décors. Chaque niveau a sans aucun doute disposé d'une attention particulière puisqu'ils sont tous très distincts les uns des autres, préférant la qualité à la quantité. Vous évoluerez donc dans une ville, un cimetière, des cavernes, sous l'eau, etc. Comme mentionné précédemment, les ennemis changent d'apparence en fonction des niveaux pour éviter une redondance et contribuer à la spécificité de chaque niveau. Par exemple, ils porteront des petits chapeau de bambou, tandis qu'ils se pareront de feuilles lorsque vous avancerez d'arbres en arbres pour se camoufler. Sans jamais avoir eu la prétention de rendu photo-réaliste, l'aspect cartoonesque du soft contribue à son charme.

Point-clé d'un jeu de plateformes, et encore plus en VR, le level design d'ABRM est irréprochable. Puisqu'il n'y a pas de moyen de contrôler la caméra (c'est évidemment vous, la caméra), le jeu joue à 100% avec son aspect "réalité virtuelle". Prévoyez de l'espace autour de vous en jouant, car il va vous falloir vous pencher, vous retourner, regarder en haut et en bas afin de suivre Captain Astro. Vous avancerez automatiquement lorsque ce dernier s'éloigne trop loin devant vous, mais le jeu cache souvent votre ami robotique derrière le décor, vous poussant à vous pencher pour le suivre à nouveau. De plus, plusieurs sections sont verticalisées, à savoir que Captain Astro avance dans le niveau de bas en haut (ou inversement) tandis que vous ne bougerez pas. Vous le suivrez alors de loin, à mesure qu'il avance d'un obstacle visuel à l'autre. Fort heureusement, le jeu reste lisible à tout instant, puisque des jeux d'ombre ou des signaux vous précisent la position de votre allié même lorsqu'il semble perdu de vue. Votre manette étant visible en jeu, les développeurs ont eu la brillante idée de la rendre transparente si jamais elle venait à masquer Captain Astro. Perfectionnistes jusqu'au bout.

Composante inexorablement liée au level design, le gameplay de ce jeu VR est, une fois de plus, excellent. Captain Astro répond très bien et vite à chacune de vos commandes. Sachant que ces dernières sont très limitées, le jeu fait la part belle à l'exploration et au plaisir de jeu immédiat plutôt que vous emporter dans d'interminables tutoriels. Avec son level design, ABRM vous permet de vous investir directement et vraiment vous donner l'impression de participer à la mission de votre petit robot et non pas de simplement en être le spectateur. Petit détail qui contribue à l'immersion, Captain Astro vous fera régulièrement des petits coucous de la main si vous le regardez directement dans les yeux.

Enfin, concernant la bande-son, il faut savoir que les musiques sont assez anecdotiques bien qu'apportant la touche requise pour compléter le tableau de chaque niveau, mais ce seront bien les bruitages ainsi que le rendu stéréo qui s'avèrent très bons. Vous pourrez savoir rien qu'à l'écoute où sont vos ennemis ou votre allié, entendre le son d'une cascade ou d'animaux selon le niveau, etc. De plus, les collectibles du jeu émettent un signal sonore caractéristique qui vous permet de vite les séparer du reste des sons pour qui prend le temps d'écouter autour de lui.

Point sur la cinétose (ou motion sickness pour les anglophones) :
Il fallait bien évidemment aborder cet aspect, qui peut complètement venir entraver l'expérience d'un jeu. Avec le fait que votre avatar avance comme sur un tapis roulant, suivant petit à petit Captain Astro, la cinétose ressentie est minime voire nulle. Rassurez-vous, le jeu évite de vous forcer à avancer constamment ou à déplacer l'angle de vue avec le joystick droit. Ici, votre avatar est toujours dirigé devant vous, bien que vous puissiez vous retourner. De plus, avec les pauses fréquentes au fil des niveaux, vous aurez largement le temps de récupérer d'une cinétose débutante, si tant est qu'elle s'installait après une avancée assez rapide.


Des graphismes offrant un rendu enfantin mais jovial, un level design taillé pour la VR ainsi qu'un gameplay et une bande-son adaptés à ce support... Pas de doute possible, Astro Bot Rescue Mission propose l'un des meilleurs aspects techniques du PlayStation VR à ce jour, rien de moins.
Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Du spectacle à chaque instant

Il va sans dire que découvrir le jeu est un pur plaisir. Avec un aspect technique d'une telle qualité et des niveaux distincts les uns des autres tout en maintenant une ambiance entraînante, jouer à ABRM s'apparente plus à une attraction ou un spectacle interactif continu. Avec l'immersion immédiate et forte ressentie par chaque joueur(se) et en l'absence de cinétose, jouer à cet opus VR émerveille sans cesse. La qualité graphique s'oublie vite tant on est pris par l'enchaînement de combats, séquences de plateformes et la nécessité de donner de sa personne.

Les niveaux recèlent bien souvent de zones secrètes invisibles si l'on n'y prête pas attention, mais comprennent également des éléments à détruire qui ressortent toujours du décor, de façon plus ou moins prononcée mais toujours visible. Votre envie d'explorer, de fouiller de fond en comble chaque niveau sera systématiquement récompensé. Par ailleurs, les phases de combat s'avèrent certes simples, mais restent très grisantes. Le jeu n'est concrètement pas très difficile, chaque niveau ayant beaucoup de checkpoints afin d'éviter de susciter de la frustration à force de coincer à un endroit précis. Toutefois, cela contribue au rythme soutenu probablement voulu par les développeurs. Le retour en arrière n'est pas non plus possible, ce qui fait de chaque niveau une évolution vers l'avant rapide mais fluide.

De la même façon, chaque combat de boss se déroule de la même manière. Vous arrivez sur la zone de combat avec 2 cœurs, car vous pouvez être touché plus d'une fois avant le Game Over, contrairement au reste du jeu où la moindre attaque subie vous renvoie au checkpoint, puis un imposant boss se présente à vous et Captain Astro avant d'entamer le combat. Dans chaque combat, vous devrez éviter les séries d'attaques de l'ennemi avant de pouvoir le blesser avec votre allié ou d'utiliser un gadget pour rendre vulnérable le boss. Chaque boss doit être blessé 3 fois avant d'être vaincu, et chaque phase est plus difficile que la suivante. Les combats sont toutefois plus qu'abordables car les coups de vos ennemis sont limités afin de savoir vous adapter vite et correctement.

Pourtant, après avoir terminé un niveau, vous pourrez débloquer le défi lié si vous avez trouvé le caméléon caché de celui-ci. Les défis, comme leur nom l'indique, sont le véritable challenge du jeu, notamment si vous visez l'or (selon votre score ou temps, vous pouvez sauver jusqu'à 2 robots par défi). Course contre-la-montre, mini-jeux radicalement différents de l'aventure, combats contre les boss où vous devrez en ressortir indemne... Tout y est pour apporter une pointe de défi entre deux niveaux de l'histoire.

L'expérience de jeu est donc excellente que vous jouiez en mode Histoire à découvrir chaque surprise réservée par le jeu, ou à vous frotter aux défis. En revanche, la rejouabilité est légèrement en-deçà, puisqu'un niveau se savoure lors de sa découverte, les fois suivantes étant plus répétitives sans un but précis... Et c'est là qu'arrivent les trophées.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Le plaisir de la chasse

Place à la section qui nous intéresse tout particulièrement sur PSTHC, les trophées. Au risque de répéter la même chose, le jeu satisfait une nouvelle fois avec sa quête du platine. Tout ce qui vous est demandé est en adéquation avec le principe du jeu.

Il vous faudra donc vaincre chaque boss, ce qui vous oblige à récupérer des robots. En effet, afin d'accéder aux boss, un nombre minimal de robots sauvés vous sera imposé (20, 40, 60, etc.), ce qui vous incite à explorer les niveaux parcourus plutôt que foncer jusqu'à la ligne d'arrivée. De façon tout à fait attendue, vous aurez à sauver tous les robots, soit 212 au total, en sachant qu'il y en a 8 par niveau et 2 par défis. Si cela pourrait ressembler à une chasse aux collectibles ennuyante, il n'en est rien.

Astro Bot Rescue Mission possède un excellent système de suivi des collectibles récupérés. Vous pourrez consulter le nombre de robots sauvés à tout moment, soit dans le menu en cours de niveau, soit en sélectionnant un niveau déjà terminé. Ce suivi respecte l'ordre d'obtention des robots, ce qui vous permet en un coup d’œil d'avoir une bonne idée de la section à ratisser afin de récupérer le ou les robots manquants. Une fois sauvés, les robots laissent leur place à un jeton géant en argent pour vous permettre de vous repérer en rejouant un niveau, tout en collectant des pièces de plus. Le platine vous offre donc une excellente motivation pour rejouer un niveau, car là où vous aviez éventuellement chercher à simplement avancer, vous saurez qu'il y avait une zone secrète qui vous avez échappé.

Comme mentionné précédemment, chaque robot émet un appel (souvent un timide "Help me !"), tandis que vous pourrez savoir si vous êtes proche ou non d'un caméléon par le son unique qu'ils émettent. Les caméléons doivent également tous être trouvés, mais ce n'est qu'une simple formalité pour accéder à la totalité des défis du jeu (un défi par caméléon trouvé pour rappel). Ainsi, en plus de donner un nouvel intérêt au retour dans les niveaux finis, vous serez motivés par la possibilité de jouer aux défis.

Les trophées restants sont assez simples à réaliser une fois l'objectif connu. Éliminer un ennemi en rappelant votre grappin pendant qu'il s'était installé dessus, faire en sorte que Captain Astro se cogne sur votre casque sous l'eau, ou d'autres trophées aux objectifs volontairement masqués afin de réserver la surprise de découverte de gadgets ou de boss. Enfin, vous devrez récupérer tous les éléments de décor via la machine à griffes du vaisseau des robots. Il faut savoir que chaque usage de la machine coûte 100 pièces. On pourrait ainsi croire qu'au vu du grand nombre d'éléments à collecter, vous aurez à jouer en boucle des niveaux pendant des heures pour atteindre la somme requise, mais, fort heureusement, les crédits proposent un mini-jeu durant lequel vous pourrez récupérer énormément de pièces... Et il est rejouable à volonté ! Ainsi, vous n'aurez probablement besoin que d'un second passage, si tant est que vous n'aurez pas déjà récupéré l'argent nécessaire.

Invitation à l'exploration, challenges à surmonter, petits défis à compléter et pas de farm incongru... Astro Bot Rescue Mission saura vous amuser jusqu'au platine grâce à l'objectif qu'il apporte afin de donner un sens à la rejouabilité des niveaux déjà parcourus.
Note : 5/5

Conclusion

Parfaitement taillé pour le PlayStation VR, Astro Robot Rescue Mission brille par la qualité de son level design et l'implication qu'il attend de votre part pour évoluer tout au long du jeu. Avec un très bon système de suivi de votre avancée, le platine respecte la logique du jeu. Incontestablement l'un des meilleurs jeux disponibles pour le PSVR à ce jour.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
18
Je recommande ce jeu : À tous

Aelon (Aelon77)

293
1125
3247
8888