Test : Arise


Arise
  • 1
  • 5
  • 7
  • 21
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

Arise

ps4


34 trophées au total
0 trophée caché

82 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 34 joueurs (41 %)
100% par : 34 joueurs (41 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
Arise

  • Test rédigé par Yohko_Kurama le 23-12-2019 - Modifié le 31-12-2019



Introduction


Que se passe-t-il après la mort ?
C'est l'histoire de la vie après la mort


Je me souviens de ce 24 septembre 2019, Sony diffusait son troisième State of Play et alors que l'on approchait de la fin, une annonce éveilla mon attention. Il s'agissait du premier jeu d'un jeune studio espagnol appelé Piccolo Studio. Tout de suite la direction artistique et l'ambiance retranscrite m'intrigua. Cette annonce dura peu de temps, mais suffisamment pour me donner envie de l'essayer le 3 décembre 2019, jour de sa sortie. C'est ainsi que quelques jours après, je me suis lancé dans l'aventure de Arise, de son nom complet Arise : A Simple Story. Une histoire simple c'est vrai, mais pourtant intéressante.

En effet, Arise nous propose de jouer l'après-vie d'un Ancien d'une tribu indigène après sa crémation. À travers plusieurs niveaux le jeu vous emmènera revivre les événements les plus marquants de la vie de votre personnage. Ce thème a souvent été abordé dans le monde du jeu vidéo mais peut-être jamais de manière aussi sérieuse, simple, et pourtant cela n'empêche pas Arise de rester abordable et amusant.

Contenu du jeu


Ce fut court tel un éclair, mais aussi beau
Court mais intense


Comme je vous le disais plus haut, Arise est une histoire sur un thème simple. Et pourtant comme a dit un grand barbu gris, "Je crois que ce sont les petites choses, les gestes quotidiens des gens ordinaires qui nous préservent du mal… de simples actes de bonté et d'amour !!". Ce jeu nous éloigne de toute considération malsaine mais nous remet en perspective sur ce qu'est la vie, notre vie. C'est donc à travers 10 niveaux que Arise va nous faire revivre les joies et les peines de notre personnage, de manière poignante, attachante et parfois même dure émotionnellement parlant.

Sans spoiler l'histoire qui mérite d'être découverte intacte, Arise est un jeu de type plateforme mêlant des phases de réflexions sur notre environnement afin d'avancer au mieux au sein de chaque niveau. Ces derniers, portant chacun un nom représentant un passage de la vie de votre personnage, nous emmèneront dans des décors aussi beaux que variés. Malheureusement pour nous, ces niveaux sont relativement courts. En effet vous dépasserez difficilement les 5 heures de jeux en fouinant ou butant sur certains passages qui méritent quand même parfois doigté et concentration. Il faut bien comprendre que Arise mise avant tout sur le remplissage émotionnel de celui qui tient la manette à défaut de proposer une longue aventure. À ce compte là, on peut dire que le contrat est rempli, car à moins d'avoir la capacité émotionnelle d'un caillou, votre petit cœur devrait se voir tout chamboulé au court de votre partie. Je reviendrai en détail sur ce point un peu plus bas. Sachez également qu'un mode coopération locale est également proposé afin de partager votre après-vie à deux. C'est une chose assez rare de nos jours dans les jeux vidéos modernes et c'est toujours plaisant de partager de ce genre d'histoire avec quelqu'un.

Pour un premier jeu, Piccolo Studios a donc misé avant tout sur le cœur des joueurs à défaut d'une longue durée de vie, ce qui parfois n'est pas une si mauvaise chose.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Un univers coloré qui ne laisse pas indifférent
Du classique revisité


Si l'émotion est bien présente dans Arise, c'est aussi en grande partie grâce à sa direction artistique. Soignés, enchanteurs, chaque niveau apportera son lot de décors simples dans leur réalisation mais ô combien appréciables à nos yeux. Que le jeu nous emmène dans de rayonnantes vallées, de sombres falaises ou bien se promener sur un lac de nénuphars, tout est fait pour que cela soit un régal visuel sans pour autant nous donner d'indigestion. Si une comparaison devait être osée, j'opterai pour quelques similitudes avec Journey. Son ambiance et ses graphismes se rapprochent à quelques encablures du jeu de ThatGameCompagny, ce qui en soit est plutôt un compliment.

Chaque événement du jeu est également souligné par une bande son impeccable. Sans être trop prégnante, cette dernière est à chaque fois bien calculée pour s'adapter à chaque moment de la vie de notre personnage. Provocatrice d'émotions, elle se fait entendre un peu plus forts aux divers moments opportuns et sait se faire plus discrète lorsqu'il le faut.

Le gameplay n'est pas en reste puisque comme je le disais un peu plus haut, non seulement Arise est un jeu de plateformes, mais il est également orienté du côté de la réflexion. Le jeu ne se contente pas de nous faire avancer simplement au sein des niveaux mais vous devrez également jouer avec le temps (avancer, reculer et geler le temps) afin de vous ouvrir des passages, faire disparaître des ennemis ou bouger des plateformes.

En parlant d'ennemis, vous n'en rencontrerez que lors de seulement deux niveaux. Dans Arise, votre pire ennemi ça sera le vide. Petite ombre à ce tableau pour le moment idyllique, les sauts. La perspective de vue sur les sauts fait que parfois on pense atterrir sur le plancher des vaches et finalement c'est le précipice qui vous attend. Heureusement, après quelques temps, la prise en main se fait plus évidente mais il est dommage de devoir subir ce temps d'adaptation. Seconde petite ombre au tableau, la luminosité. Rien de bien gênant là non plus, puisque cela ne concerne que de courts moments du jeu, mais lors de certains passages qui demandent doigté et/ou vitesse, chercher son chemin peut parfois être handicapant.

Quelques petits défauts sont donc présents, mais restent mineurs au regard de ce que le jeu a à nous apporter.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


À découvrir, telle une fleur qui éclot
Un jeu avec une âme


Est-ce que l'on peut prendre beaucoup de plaisir dans un jeu qui dure si peu de temps ? Difficile à dire, c'est avant tout une question de sensibilité propre à chaque joueur. Pouvait-on demander à un jeune studio composé de 10 membres de faire plus pour un premier jeu ? Je ne pense pas. Pourtant le résultat est clairement au rendez-vous. Comme je le disais précédemment, Arise joue sur sa capacité à faire naître des émotions dans le cœur des joueurs. Chaque niveau est ponctué de petits passages où votre personnage se remémore des moments importants de sa vie sur terre. Ces moments, durant quelques secondes, sont agrémentés des soupirs de notre ancien. Et oui, dans Arise, aucun dialogue, tout se joue sur la gestuelle et les soupirs, ceci sûrement dans le but de s'attacher encore davantage au personnage.

Les différentes phases de plateformes quant à elles se font d'une manière douce et fluide, et tout s’enchaîne parfaitement afin d'éviter les temps morts. On se surprend même parfois à revenir en arrière ou s'arrêter quelques instants afin d'admirer notre environnement. Les moments nécessitant réflexion sont également intéressants car même si ces derniers n'offrent qu'un challenge somme toute relatif, certains passages méritent quand même vitesse et précision. De ce fait, arriver à passer l'obstacle s'avère régulièrement gratifiant d'un point de vue personnel.

Mais le plaisir procuré par Arise tient avant tout par son histoire. Je n'ai pas la prétention de connaître beaucoup de jeux vidéos, mais rares sont ceux qui m'ont fait verser des larmes, et ce fut le cas ici. Peut-être est-ce parce que l'histoire est justement si simple que l'on s'identifie plus facilement au protagoniste de cette aventure. Une sorte d'effet de transfert qui nous fait dire "et si ça m'arrivait". Il n'est parfois pas évident de traiter d'un thème simple, et pourtant Piccolo Studio l'a réalisé avec brio. Il fut dur de mettre un mot sur le sentiment qui m'a animé une fois le jeu terminé tant diverses émotions se bousculaient en moi, mais c'est vrai, j'aurai voulu que ça dure plus longtemps.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


On ne vous demandera pas de décrocher la lune
Une liste très bien dosée


Passons maintenant à la section reine du site, les trophées. Ici aussi, nous continuons sur le même portage que les sections précédentes à savoir, de l'excellent travail. Sur les 34 trophées que compte Arise, 11 seront obtenus automatiquement au cours de votre odyssée. Un trophée (Bronze) Ensemble à tout jamais vous incite à tester le jeu en coopération puisque le jeu vous obligera à allumer une seconde manette. Ceci peut être malgré tout être contraignant si vous n'en avez qu'une seule en votre possession. Dur dilemme donc puisque la coopération locale peut être vue comme une bonne chose suivant le point de vue où l'on se place.

Vous n'échapperez pas également aux collectionnables à ramasser, c'est le lot de nombreux jeux. Point de peine ici pour les joueurs, puisque leur recherche ne demande pas d'effort surhumain. Souvent d'ailleurs, on est amené à pester contre cette recherche aussi fatigante qu'inutile. Sachez qu'ici, ces "souvenirs" à ramasser vous permettent d'agrémenter votre parcours par de jolies images retraçant le passé de notre héros.

La troisième partie des trophées serait ce que j'appellerais les "conditionnels", c'est à dire effectuer des actions précises dans les niveaux ou les terminer en remplissant certaines conditions. Il s'agira le plus souvent d'effectuer un nombre de choses comme des sauts au sein de certains niveaux ou alors de ne pas mourir, ne pas toucher des flammes ou des ennemis jusqu'à complétion du niveau. Ces dernières conditions d'ailleurs rajoutent un petit challenge à votre aventure afin de rendre la chasse moins monotone tout en restant parfaitement dans les normes d'un jeu de cet acabit.

Hormis donc le trophée vous obligeant à posséder une seconde manette, le reste de la liste de Arise se veut très cohérente et propose de pousser un peu la durée du jeu sans que cela ne soit pour autant un chemin de croix.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

Les espagnols de Piccolo Studio ont fait très fort pour une première œuvre qui risque de marquer le cœur des joueurs les plus sensibles. Beau, coloré, avec un gameplay fluide et intuitif, Arise a toutes les qualités pour s'imposer sur la scène des jeux indépendants. Les petits défauts présentés sont rapidement gommés tant le jeu nous transporte dans son univers. Ajoutez à cela une liste de trophées intelligemment pensée et vous aurez un petit morceau de bonheur entre vos mains.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile