Short Peace : Ranko Tsukigime's Longest Day

Short Peace : Ranko Tsukigime's Longest Day

ps3

1
2
11
13
5

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 25/04/2014
Genre(s) : Action 
Territoire(s) : FRANCE

88 joueurs possèdent ce jeu
14 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

100% par : 19 joueurs (22 %)


Note des joueurs :
3.6/5 - 5 notes

Note des 100% :
4/5 - 2 notes

Test rédigé par Miflin111 le 11-11-2014 - Modifié le 07-12-2016

Introduction

Katsuhiro Otomo, le génial créateur de l’œuvre Akira, peut se permettre des choses innovantes avec une telle renommée. C'est ainsi que Short Peace vit le jour un 20 Juillet 2013 au Japon, un projet multimédia composé de 4 court-métrages d'animation ainsi qu'un jeu vidéo qui complète le tout. Réunissant des nombreux talents et le studio ayant développé Tokyo Jungle, cet incroyable collectif nous plonge dans des époques variées, allant du Japon Féodal jusqu'à un Tokyo post-apocalyptique. Ranko Tsukigime's Longest Day a été écrit par Goichi Suda, un célèbre sieur qui a donné son nom à Suda 51 que les aficionados de concepts japonais adorent ; il nous propose de vivre une journée trépidante aux côtés de Ranko Tsukigime, lycéenne le jour et tueuse professionnelle la nuit à travers un jeu de plateforme qui ne vous laissera aucune seconde de répit pour de l'action nerveuse et frénétique.

Contenu du jeu

Impensable de parler du jeu sans évoquer le lien qui l'unit aux 4 animes inclus sur la galette. Le projet est de traverser différentes époques en abordant des thèmes variés, le tout à travers un même prisme nommé Japon. En effet, que ce soit fictif ou historique, le fil rouge est l'Archipel dans toute sa splendeur. Afin de ne pas vous spoiler, je ne développerai pas les métrages d'animation qui sont d'une technique et d'une maîtrise incroyable et vais me concentrer sur le jeu qui complète Short Peace.

Exclusivement dédié pour un joueur solitaire, le soft se décompose en un mode histoire de 10 niveaux entrecoupés de cinématiques toutes plus épatantes les unes que les autres pour vivre les tribulations de Ranko Tsukigime, jeune fille scolarisée qui, la nuit tombée, devient une redoutable tueuse à gages. Vous aurez droit à un choix de niveau, une galerie et le menu des options. Vous contrôlez donc une jeune fille athlétique à l'endurance illimitée où il faudra rejoindre une ligne d'arrivée avant que le bord de l'écran ne vous rattrape. À votre disposition vous aurez un canon, dont les munitions pourront être rechargées en provoquant de gros combo, pour repousser temporairement les assaillants composant le scrolling pendant que vous ferez face aux nombreux obstacles jonchant le parcours. Si les premiers niveaux respectent ce schéma au pied de la lettre, les changements vont se déclencher à un moment précis de l'histoire que vous reconnaitrez entre mille : le moment où le jeu part en sucette.

En effet, le soft implémente des phases de shoot 'em-up et de combat à l'ancienne à l'instar du mode versus dans Mario Bros, ce qui évite la routine du scrolling horizontal pour mieux nous étonner. Bien entendu, des boss seront aussi de la partie, donnant lieu à un véritablement changement dans la manière de jouer.
Le point noir du tableau se situe ici : pris tout seul, le jeu est très court et ne prend qu'une heure trente pour être bouclé et un après-midi pour tout découvrir ; bien que le jeu soit extrêmement intense et livré avec de l'animation, cela n'excuse pas sa durée de vie.
Note : 1/5

Aspect technique du jeu

Si on peut y trouver à redire sur le contenu du jeu, l'aspect technique dépasse toutes nos espérances les plus folles. Graphiquement, Ranko Tsukigime est sublime et flattera vos rétines de par sa débauche d'effets visuels qui ne ralentissent aucunement l'action et la variété stylistique des cinématiques qui jalonnent l'aventure.

Côté gameplay, grâce à un tutoriel clair, accessible et ne cassant aucunement le rythme du jeu, vous dirigerez sans souci notre lycéenne dans des niveaux regorgeant de passages cachés.

La bande-son est variée et entraînante sans pour autant être inoubliable; cela est dû au fait que les dialogues et la progression scénaristique se font non seulement lors des cinématiques mais aussi en filigrane lorsque vous avez manette en main. Doté d'un doublage uniquement japonais de très bonne facture et d'une localisation française réussie, l'occasion sera idéale pour renouer avec une haute estime des personnes en charge de la traduction.

Petit bémol concernant les chargements pouvant être un tantinet long mais on ne déplore aucun lag, freeze, ralentissement ou autre souci majeur, ce qui est une bonne chose.
Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Au cas où les paragraphes ci-dessus n'étaient pas assez explicites, Ranko Tsukigime's Longest Day est l'un des jeux les plus jouissifs de la PlayStation 3. Du début à la fin on reste happé par cette journée certes psychédélique mais Ô combien trépidante dont on ne lâchera la Sixaxis qu'après avoir découvert le dénouement des péripéties de notre charismatique Ranko.
Avec une prise en main immédiate, la possibilité de régler la difficulté sur 3 paliers différents et l'immense immersion que ce jeu procure, cette expérience vous marquera inéluctablement.
Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du potentiel de rejouabilité qui, hormis pour débloquer toute la galerie, ne propose ni contre-la-montre, ni classements mondiaux.
Les amoureux du genre y retourneront de temps en temps avec grand plaisir.
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Les trophées conservent un équilibre intéressant : les objets à collectionner et les ennemis dorés à dénicher ne sont pas que de simples babioles. Malgré leur inutilité flagrante pour la progression de l'histoire, ils permettent de débloquer des artworks de toute beauté dans la galerie, apportant un plus concernant la compréhension des personnages et de l'histoire et reste gentillet comparé à d'autres jeux qui ont ce même genre de collectibles où l'exploration n'est pas un vain mot.
Ceux liés à la difficulté de ne pas perdre de vie ou de prendre de dégâts sont abordables pour tous les types de joueurs qui ne rechignent pas à s'entraîner un peu et certains se targuent de faire découvrir certains niveaux sous un angle nouveau, ajoutant un second souffle et renouvelant la manière de jouer.
Rares sont les softs avec trophées qui mettent les joueurs d'accord et celui-ci se situe dans la juste moyenne, même si le 100% sans platine ne motiveront que les plus acharnés et les amoureux du jeu.
Note : 4/5

Conclusion

Que l'on aime ou que l'on déteste, Short Peace : Ranko Tsukigime's Longest Day ne laissera personne indifférent. Œuvre atypique comme on aimerait en voir plus souvent, prenant des risques au nom de la liberté créative, Suda 51 nous livre ici la conclusion d'une ode au Pays du Soleil-Levant. Accompagné de plus d'une heure d'animation sublime en VOSTFR, Ranko Tsukigime's Longest Day est à l'image du Japon : intense, dépaysant, énergique dont la fin nous laisse espérer les continuations les plus folles.
L'absence de modes supplémentaires ainsi que la faible durée de vie imprègne une légère amertume dans la bouche mais l'expérience est suffisamment forte pour que l'on ait envie d'une chose : retourner aux côtés de Ranko Tsukigime pour vivre encore et encore des aventures aussi dantesques et délirantes!
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
13
Je recommande ce jeu : Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Miflin111 (Miflin111)

146
810
2394
7230