Test : Of Orcs and Men


Of Orcs and Men
  • 1
  • 2
  • 12
  • 31
Note des joueurs :
4.4/5 - 8 notes
Note des platineurs :
4.7/5 - 3 notes

Of Orcs and Men

ps3


46 trophées au total
0 trophée caché

183 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 40 joueurs (22 %)
100% par : 40 joueurs (22 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Of Orcs and Men

  • Test rédigé par bloody43 le 09-10-2014 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Arkaïl et Styx
Of Orcs and Men est un RPG/action développé par Cyanide mêlant action et stratégie sorti en octobre 2012. L'originalité de ce jeu réside dans le fait que le joueur incarne un duo peu commun ; en effet il s'agit d'un orc et d'un gobelin ; plus habitués à être des ennemis sanguinaires que des héros au coeur vaillant dans les RPG.

Ces deux protagonistes se voient affublés d'une mission suicide destinée à stopper définitivement l'asservissement des orcs par les humains. En effet, le joueur doit jongler en permanence entre les deux personnages afin de progresser dans les niveaux. Les deux héros disposent d'une panoplie de compétences différentes qu'il faut utiliser à bon escient afin d'espérer avancer. L'un est puissant, robuste et endurant (Arkaïl l'orc) et l'autre incarne la ruse, la discrétion et la rapidité (Styx le gobelin).

Après quelques heures de jeu, on peut facilement constater que la recette fonctionne et plutôt bien. Néanmoins, quelques problèmes techniques viennent assombrir le tableau. Dommage ! On n'est pas passé loin du hit ! Explications...

Contenu du jeu


Compétences et caractéristiques d'Arkaïl
Pas de mutijoueur pour ce RPG. Les deux protagonistes sont dirigés à tour de rôle par le même joueur. La progression s'articule autour de phases d'infiltration ou d'action. Le jeu dispose de 4 niveaux de difficulté. Les développeurs auraient pu intégrer un système de coopération à deux où chaque joueur dirigerait un personnage. Dommage ! L'avancée dans les niveaux est relativement linéaire mais le scénario et la charisme des deux héros promettent de longues heures de jeu. De plus, la customisation des personnages au niveau équipement ou compétences est vraiment simple et bien pensée.

Je conclurai ce chapitre en précisant que Of Orcs and Men ne dispose pas, à ce jour, de DLC.

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Les cinématiques accentuent le charisme des 2 personnages
Techniquement, Of Orcs and Men est capable du pire comme du meilleur. Je commencerai donc par le moins sympa. Déjà la progression est en couloir. Donc, vous n'avez pas à vous orienter. Les niveaux se succèdent et la façon d'avancer reste la même. Ensuite, il se dégage une certaine répétitivité dans les combats qui peut lasser le joueur sur la durée. Néanmoins, dans mon cas, je ne l'ai pas ressentie. Votre personnage est souvent bloqué contre un obstacle ou alors votre partenaire refuse de vous suivre sans raison. Quelques lags entachent aussi la progression. L'IA ennemie est plutôt mauvaise contrairement à celle de votre coéquipier lorsque vous ne lui donnez pas d'ordres. Bref, quelques défauts pénibles qui font râler lors de votre progression.

Maintenant, on peut dire que Of Orcs and Men a d'autres cordes à son arc. En effet, les graphismes sont soignés et les personnages sont agréables à regarder. Les décors sont variés et les cinématiques exceptionnelles. Celles-ci donnent tout le relief au scénario et permettent de tenir le joueur en haleine. Elles développent la relation entre les deux personnages, ni trop longues ni trop courtes elles sont vraiment réussies et certaines répliques des personnages sont à mourir de rire (mention spéciale pour Styx !). Je précise aussi que le jeu est entièrement doublé en français. Enfin la bande son accompagne avec brio les différentes phases de jeu.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Compétence d'invisibilité de Styx : bien pratique pour assassiner en silence
Le jeu se compose de quatre niveaux de difficulté (Tous récompensés d'un trophée). Il est nécessaire de finir l'histoire une première fois pour débloquer le niveau de difficulté le plus élevé. Comme précisé dans l'introduction, le joueur devra en permanence incarner l'un ou l'autre personnage afin d'aborder chaque affrontement le plus sereinement possible. La subtilité est de mise car tous les types d'ennemis ne doivent pas être attaqués de la même façon.

Plus le joueur avancera dans le scénario et plus il aura la possibilité de faire évoluer les compétences de chaque personnage. Celles-ci étant plus nombreuses que le nombre de points de compétences disponibles dans le jeu. Des choix cruciaux seront donc à faire. De plus, un tas d'armes et d'armures sauront récompenser les joueurs les plus curieux. En effet, il existe un nombre important d'objets cachés destinés à améliorer l'équipement de nos héros. Et croyez moi, en level Bloodjaw (le plus hard!) ce ne sera pas du superflu.

A chaque affrontement le joueur a la possibilité de donner 4 ordres à chaque personnage qu'ils effectueront automatiquement une fois transmis. Pendant ce temps, l'action ralentit afin de vous laisser quelques secondes de réflexions sur la stratégie à adopter. Néanmoins, les combats sont bien en temps réel. Il faut réagir vite ! Du coup, la stratégie est primordiale. Les personnages se complètent à merveille et les combats sont jouissifs.

A chaque échec, on essaye d'aborder l'affrontement d'une autre façon : faut-il éliminer les archers d'abord à distance avec Styx, affaiblir les soldats en armure d'un peu de poison, éliminer les plus puissants discrètement ou fondre sur les chevaliers avec Arkaïl pendant que styx le soigne ? Autant de questions que vous serez amenés à vous pauser à chaque fois. D'autant que les ennemis sont variés et nombreux. Vous disposez de différentes combinaisons d'attaques, de défenses pour chaque personnage ainsi que des combinaisons en duo. La variété des possibilités est importante et autorise une bonne part d'imagination.

Enfin, vous devrez prendre garde aussi à l'imprévu. Je pense à la rage d'Arkaïl l'orc. En effet, ce dernier peut, si vous n'y prenez garde, entrer dans une rage démesurée qui décuplera sa force mais anéantira sa défense et ainsi tout détruire sur son passage, son acolyte en prime... Intéressant me direz vous. Oui, mais si ce dernier "pète une durite " trop tôt, il n'a plus la force de se battre pendant quelques secondes et devient donc vulnérable. Bref, un élément pas facile à gérer.

Enfin, dans certains passages, vos deux amis seront séparés, vous obligeant à revoir vos habitudes ou vos plans. Privés de la discrétion de Styx ou de la force d'Arkaïl comment aborder la situation ? L'aspect stratégique prend donc tout son sens une fois encore.

Bref, on peut dire que le plaisir de jouer est bien présent et on a du mal à décrocher.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Un des boss retorse à affronter seul avec Styx
Qu'en est-il des trophées ? Soyons clairs, le trophée le plus sympa à aller chercher est celui qui consiste à finir le jeu en mode extrême. Pour la simple et bonne raison qu'il est impossible de recommencer l'histoire en NG+. Donc, vous repartez sans point de compétence et sans équipement, tel un écolier lors de sa première rentrée de classe, à chaque début de partie. L'avantage, c'est que vous connaissez le jeu et donc vos choix stratégiques seront différents de votre première partie. Personnellement, j'ai préféré ma deuxième partie car celle-ci demande vraiment de la réflexion. Attention, par contre les boss sont hard et vos choix de compétences sont déterminants quand à votre réussite ou votre échec dans le mode "bloodjaw " (le plus difficile). Il est tout à fait possible de ne jamais parvenir à vaincre un ennemi puissant si vos choix ont été mauvais. Ce qui vous condamne à recommencer une partie à zéro.

Sinon, il y a quelques trophées de collectibles, des trophées de progression, bref, rien de rédhibitoire dans l'absolu. Je dirais même que la plupart sont vraiment sympa à décrocher. Platine accessible moyennant un peu d'acharnement et de volonté.

 

Note : 5/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

En conclusion, je dirai que ce jeu a clairement été un coup de coeur pour moi. En effet, j'ai vraiment adoré ces deux personnages et leur mise en valeur. Le scénario est prenant et rempli de rebondissements, le gameplay est intuitif et facile d'accès. Son aspect technique et son originalité sont autant de raisons de s'y frotter. Il serait vraiment dommage de passer à côté de cette perle pour quelques menus défauts bien vite oubliés. Vivement un Of Orcs and Men 2 !

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux curieux