Test : Linger In Shadows


Linger In Shadows
  • 0
  • 5
  • 11
Note des joueurs :
2.5/5 - 33 notes
Note des 100% :
2.7/5 - 27 notes

Linger In Shadows

ps3


16 trophées au total
10 trophées cachés

805 joueurs possèdent ce jeu

100% par : 721 joueurs (90 %)
Note du jeu
6/20
Discuter du test

Test du jeu
Linger In Shadows

  • Test rédigé par ichirakou13 le 07-08-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Ceci n'est pas un jeu
"Quand une oeuvre d'art vous donne le vertige, souvenez-vous que ce qui donne le mieux le vertige, c'est le vide." - Sacha Guitry

Linger In Shadows est, je cite, une "expérience interactive abstraite", éditée par Sony et développée par Plastic sortie le 9 octobre 2008 sur PS3 uniquement sur le Playstation Store. Le "jeu" nous promet une vidéo interactive dotée d'une forte identité artistique et de graphismes de toute beauté. La nature même du jeu étant abstraite, son scénario est très flou et chaque joueur pourra l’interpréter à sa manière, le seul élément qui semble clair étant que le monde est plongé dans le chaos et la désolation à causes d'étranges créatures.

Étant à l'origine censé n'être qu'une démo technique pour de futurs jeux du studio, Linger in Shadows a fini par devenir un projet original mené par la petite équipe de développeurs de chez Plastic et vendu à 3 euros.

Contenu du jeu


Décidément, ils sont partout !
Deux modes de jeux dont un totalement dénué d'intérêt puisqu'il s'agit du mode "Watch" vous demandant simplement de regarder la vidéo de moins de 10 minutes qui compose le jeu sans aucune interaction.

Le second mode ne sauve hélas pas les meubles. En effet dans ce mode vous vous contenterez de regarder la même vidéo que dans le mode "Watch" mais avec quelques interactions comme le fait de pouvoir bouger la caméra (seule fonctionnalité utile pour l'obtention des trophée ), accélérer le temps, le ralentir ou encore retourner en arrière. On a déjà vu plus jouissif et profond comme gameplay.

Il est également possible de prendre des photos qui pourront vous servir de papier peint pour votre PS3, un ajout sympathique mais fort inutile.

Le jeu possède la durée de vie honteuse de quinze minutes environ si l'on cherche le 100%... Autant dire que même pour 3€, on a l'impression de se faire voler tant l'expérience est courte. J'ai beau chercher je n'arrive pas à trouver un seul bon point dans le contenu de Linger In shadows.

 

Note : 1/5

Aspect technique du jeu


Certains décors bien qu'assez moyens techniquement parlant possèdent tout de même un joli cachet artistique
Sur le plan purement technique, là non plus ça n'est pas une réussite même si le bilan est un peu plus mitigé : textures très baveuses, 3D perfectible et peu de variété dans les décors ruinent encore plus l'expérience de jeu. Cependant il faut bien reconnaître que le titre fait de nombreux efforts sur le plan artistique même si cela ne plaira forcement pas à tout le monde (pour juger de la direction artistique n'hésitez pas à jeter un œil aux images). En effet visuellement, une fois que l'on fait l'impasse sur les faiblesses techniques du soft, on se rend compte que l'équipe de Plastic a vraiment essayé de s’exprimer à travers cet univers peut-être trop personnel pour plaire au plus grand nombre.

La musique ne restera pas dans la mémoire des joueurs car elle est peu inspirée même si le début de la bande originale est original grâce à son côté assez mystérieux. Le reste du thème est sympathique, nous sentons la volonté de l'équipe de développement de composer une OST digne des plus grands jeux.

Difficile de juger ce "non-jeu" sur d'autres critères car sa nature même fait qu'il n'y a aucune intelligence artificielle et heureusement aucun bug (je rappelle que Linger In Shadows n'est qu'une vidéo). Mais globalement c'est assez stable sur le plan technique. Je n'ai noté aucune baisse du taux d'images par seconde.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Une scène hilarante de ridicule.
Je dois bien avouer que là on s'approche du néant... À cause principalement de son gameplay inexistant, le plaisir de jeu ne peut hélas pas apparaître. Même si certains accrocheront peut-être au semblant d'histoire qui nous est racontée (ce n'est pas mon cas), le fait que l'on n'influe en rien sur cette dernière ne fait naître en nous que de l'ennui et Linger In Shadows va peut-être même vous paraître trop long.

L'histoire est d'ailleurs extrêmement floue et chacun pourra l’interpréter à sa manière. Cependant l'absence de dialogues et d'un contexte clairement posé empêche de s'attacher aux "personnages" et certaines scènes frôlent le ridicule.

En fait il y a de fortes probabilités pour que la seule fois que vous rejouerez à cette "expérience" soit pour compléter votre liste de trophées. Je lui accorde tout de même un point car le titre a le mérite d’essayer de proposer quelque chose de neuf.

 

Note : 1/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Le design des "monstres" est assez spécial...
Là aussi hélas l'intérêt est proche de zéro puisque la quasi totalité des trophées vous demanderont de mettre la vidéo en pause et de regarder un élément précis de l'image (le trophée restant étant celui demandant de terminer le titre). Passionnant n'est-ce pas ? De plus la description des trophées étant assez floue et en anglais, beaucoup se contenteront de suivre le guide à la lettre et d'obtenir leur 100% avant de supprimer le jeu ce qui n'est pas vraiment la preuve d'une bonne liste de trophées (en même temps je ne vois pas quels autres trophées auraient pu être inventés avec une telle expérience).

Le seul avantage étant que vous pourrez ajouter un nouveau 100% à votre liste de trophées en moins de vingts minutes. Notons enfin les images des trophées qui sont ma foi plutôt sympathiques.

 

Note : 1/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
6/20

Il m'est impossible de vous recommander ce "jeu" qui n'en est pas un. Pour être franc je crois que les bonus de mes DVD sont plus interactifs que Linger In Shadows. La création du studio Plastic n'est au final rien de plus qu'une démo technique au goût d'arnaque. Même si quelques personnes apprécieront peut-être la direction artistique du titre, rien ne pardonne la faible durée de vie de l'expérience, le vide présent dans le gameplay, le vide présent dans le scénario, le vide que représente cette vidéo qui se prend pour un jeu.

Je recommande ce jeu :
À personne