Test : Dark Souls 2


Dark Souls 2
  • 1
  • 2
  • 23
  • 12
Note des joueurs :
4.6/5 - 44 notes
Note des platineurs :
4.7/5 - 28 notes

Dark Souls 2

ps3


38 trophées au total
28 trophées cachés

852 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 273 joueurs (32 %)
100% par : 273 joueurs (32 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
Dark Souls 2

  • Test rédigé par krakdu68 le 09-10-2014 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Bienvenue dans l'univers de Dark Souls.
Après un Dark Souls qui aura réussi à garder l'exigence de son prédécesseur ainsi que les points forts de ce dernier tout en réussissant à améliorer certains aspects tels que les graphismes, le "gameplay" ou encore l'histoire, From Software décide de sortir une suite en 2014, soit 3 ans après le 1er, intitulée Dark Souls 2. Cette suite est-elle une aussi bonne surprise que l'a pu être Dark Souls ? C'est ce que nous allons voir, mais la réponse est : non, pas totalement.

Dark Souls 2 se veut un peu plus accessible (au niveau de la compréhension de l'histoire) que le premier tout en conservant bien évidemment un bon nombre d'éléments propres à la série des Souls telle que la difficulté (à partir de la Nouvelle Partie + du moins), certains boss dont on se souviendra (on en reparlera) ou des éléments instaurés par Dark Souls comme les feux de camps.
En ce qui concerne l'univers du jeu, on se retrouve dans le même monde que Dark Souls mais plusieurs centaines (?) d'années après et dans une autre partie du monde. L'ambiance générale du titre se veut, comme dit plus haut, moins sombre et plus accessible.

Contenu du jeu


Un visage amical...l'un des seuls.
Une très bonne durée de vie :
Comme tout RPG, Dark souls 2 propose un solo qui va vous demander une bonne quarantaine d'heures avant de boucler sa 1ère partie si vous prenez un minimum de temps pour explorer ce qui vous entoure, temps qui va plus que doubler si vous tentez le trophée platine. Et vous le tenterez, je le sais. On notera également dans cet épisode l'apparition des serments, sorte de guilde permettant de prolonger aussi bien l'expérience solo que multi, tout en gratifiant les joueurs par divers objets/bonus s'ils participent activement à ce fameux serment.

Des tonnes d'objets utiles :
De nombreux objets peuvent être récupérés tout au long de l'aventure et il serait bête de passer à côté. Mais attention, on ne peut pas considérer ces objets comme de vulgaires collectibles comme on peut en voir dans plusieurs jeux aujourd'hui, mais des objets ayant une potentielle utilité en fonction du type de votre personnage, comme par exemple des herbes qui vont vous restaurer une partie de votre stock en sorts, augmenter la résistance à un certain type de dégât. On trouvera aussi plusieurs types d'armes (épées, lances, haches, etc.), chacun ayant des spécificités propres. On notera aussi l'apparition d'une véritable ambidextrie. Les armures ne sont pas en reste car on pourra obtenir aussi bien des armures lourdes que des armures légères, toutes plus belles les unes que les autres. Cet équipement sera non seulement utile pour le solo mais aussi pour le multi si vous jouez en ligne.

Un multijoueur amélioré :
Tout comme son prédécesseur, Dark Souls 2 propose un mode multijoueur solide : on peut voir et laisser des messages pour prévenir, aider les autres joueurs, ou pour les mener à leurs pertes, on peut aussi invoquer d'autres joueurs pour nous aider à passer zones ou boss difficiles (ou les deux) , se faire invoquer pour aider les autres, ou encore se faire envahir par des Black Phantom peu recommandables : s'en suivra alors un combat ou votre survie sera votre objectif numéro un, et envahir d'autres personnes pour tenter de récupérer une partie de leurs âmes. Les serments concernent également le multijoueur, ceux ci permettant alors de se confronter à d'autres joueurs en arène, d'envahir des joueurs pour tenter de voler quelques objets utiles ou encore de jouer les anges gardiens en se faisant invoquer automatiquement vers la partie d'un joueur se faisant envahir pour tenter de le protéger.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Le jeu propose des panoramas magnifiques.
Encore des instabilités en ligne :
À l'instar du 1er Dark Souls malgré les nombreux points forts du multijoueur du titre, il souffre encore de quelques problèmes. On a toujours le droit à quelques déconnexions intempestives, un multi qui ne semble pas toujours très bien optimisé, il est encore possible de voir des joueurs nous faire un "backstab" (attaque par derrière dévastatrice) alors qu'il était encore 2 mètres devant nous, étrange et pour ne rien cacher, assez frustrant.
Il est alors tentant de jouer hors ligne pour éviter tous ces désagréments, mais il serait tout de même dommage de passer à côté tant il fait partie intégrante du jeu. Puis il est toujours satisfaisant de se faire un boss qu'on arrive pas à tuer, ou de se dire qu'on aura participé à la victoire face à un boss, et ce avec des amis ou des inconnus.

Un solo en demi-teinte :
D'un point de vue technique pur, le jeu est globalement beau, il est même plus beau que le 1er, notamment avec des textures plus fines au niveau des décors ainsi que sur les armes et armures du jeu, même s'il reste quelques textures un peu baveuses par ci par là. On retrouve des nouveautés bienvenues comme la possibilité d'avoir des objets permettant de redistribuer les points de statistiques de son personnage (on peut alors passer aisément d'un guerrier à un mage). Ces points de statistiques peuvent désormais être distribués seulement au feu de camp de la zone principale, on notera alors que la téléportation entre les feux de camps est disponible dès le début du jeu.
Les décors sont assez variés, on passe d'une forêt, à un château sous la pluie, à un niveau rempli de lave et ainsi de suite avec même quelques beaux paysages. En revanche on ne retrouve plus l'aspect glauque qu'on pouvait retrouver dans les précédents jeux de la série des Souls. De plus les différents niveaux ne sont plus aussi interconnectés que pouvaient l'être les niveaux de Dark Souls, on se retrouve ici avec une sorte de « couloir », les niveaux n'ont alors pas la même cohérence que ces derniers. En parlant des défauts on peut aussi citer les PNJs qu'on peut invoquer au cours de notre aventure, si certains (2-3 pour être précis) ont un lien avec l'univers général du jeu, d'autres en revanche sont là on ne sait pour quelle raison, et c'est bien dommage, on se dit juste « oh, un PNJ cool il va pouvoir m'aider pour le prochain boss, s'il ne tombe pas de lui même dans un trou », de même certains boss sont carrément anecdotiques, on se demande alors qu'est-ce qu'ils peuvent bien faire là, si ce n'est remplir le jeu de pseudo-boss qui n'ont pas vraiment de rapport face à l'histoire. Il reste tout de même (et heureusement) quelques boss charismatiques et assez classe, il faut bien l'avouer.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Un boss dont on se souviendra.
Aspect à double tranchant du jeu :
L'aspect try 'n die peut aussi bien plaire comme il peut rebuter certains joueurs. Même si la première partie est assez facile dans l'ensemble, on retrouve la difficulté et l'exigence propre à la série, pour les vétérans, le jeu commence véritablement lors de sa "Nouvelle partie +" aussi appelée NG+

Une possibilité d'augmenter la difficulté d'une section du jeu, en plus du NG+ :
Vous trouvez le jeu trop facile ? Les développeurs ont pensé à vous, en mettant à votre disposition tout au long du jeu des objets permettant ainsi d'augmenter la difficulté vers le NG+ suivant le vôtre mais seulement pour une section du jeu (entre deux feux de camp). On peut aussi se servir de ces objets pour farmer les âmes (monnaie du jeu) puisqu'on passe en NG+ sur cette zone, les ennemis réapparaissant alors.
Le jeu fini, on peut aussi choisir de recommencer le solo depuis le début, en conservant vos équipements mais avec une difficulté nettement accrue pour l'ensemble du jeu. Au menu, des ennemis plus forts, les boss avec de nouveaux patterns, etc.
À noter que si vous aviez utilisé un objet pour monter le niveau d'une zone, et que vous passez en NG+, ce niveau sera alors une nouvelle fois incrémenté d'un niveau. Par exemple vous faites votre toute première partie, vous augmentez le niveau d'une zone qui passe alors de un à deux, quand vous serez en NG+ cette zone sera alors en niveau trois alors que les autres zones dont vous n'aurez pas augmenté le niveau seront à deux.


La satisfaction procurée par la réussite :
Le jeu est dur, et c'est d'autant plus vrai à partir du NG+, il peut même se révéler frustrant après une dizaine d'essais infructueux face à un boss, pourtant ce sentiment de frustration ne prend pas le dessus et pousse même le joueur à toujours tenter à nouveau, jusqu'à ce qu'il arrive enfin à obtenir ce qu'il veut. Il s'ensuit alors une très grande satisfaction de soi, qui pousse alors à continuer le jeu.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Ils m'ont l'air sympathiques non ?
Des trophées diversifiés :
Vous aurez le droit dans cet épisode à des trophées assez variés :

  • Il y aura les traditionnels trophées de récoltes, certains objets s'obtenant seulement en montant son rang dans certains serments, il vous faudra alors tuer 1000 joueurs en ligne… mais il y a aussi la possibilité d'obtenir ces objets en lançant une "Nouvelle Partie ++" et de parler à un personnage particulier. Il y aura aussi la récolte des émotes qui peuvent s'obtenir en parlant à certains personnages au cours de l'aventure.
  • Les trophées d'équipement, vous aurez à invoquer plusieurs PNJ (2 en l’occurrence) dans certains combats de boss et les faire survivre à chaque fois pour avoir à la fin les fameux trophées.
  • Les trophées de découverte des serments, vous aurez à découvrir les serments que propose le jeu, certains étant plus ou moins bien cachés, à vous de les découvrir.
  • Les traditionnels trophées liés à l'histoire.

En somme des trophées de collecte nettement plus intéressants que la plupart des autres jeux, ce qui rend l'obtention du platine assez agréable dans l'ensemble.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

En somme un jeu mieux maîtrisé que son prédécesseur sur certains points alors que pour d'autres ce n'est pas le cas, c'est même le contraire et c'est bien dommage, Dark Souls 2 n'arrive pas à égaler son aîné. Il n'en reste pas moins un très bon jeu (malgré les défauts que je cite tout au long du test) que ce soit pour les fans de la série des Souls ou pour ceux qui débutent sur cette série.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux fans de la série