Test : Batman Arkham Origins


Batman Arkham Origins
  • 1
  • 2
  • 12
  • 48
Note des joueurs :
4.2/5 - 78 notes
Note des platineurs :
4.3/5 - 24 notes

Batman Arkham Origins

ps3


63 trophées au total
11 trophées online
15 trophées cachés 2 DLC's

2599 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 267 joueurs (10 %)
100% par : 132 joueurs (5 %)
Note du jeu
15/20
Discuter du test

Test du jeu
Batman Arkham Origins

  • Test rédigé par sebleo57 le 29-09-2014 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Découvrez les origines du célèbre Chevalier Noir!
Troisième volet de la saga des Batman Arkham débutée en 2009 par l'excellent Arkham Asylum, Arkham Origins nous permet cette fois de remonter aux origines du célèbre Chevalier Noir.
Sorti en France le 25 octobre 2013 et édité par Warner Bros Games, le développement fut cette fois-ci confié aux petits nouveaux de Warner Bros. Games Montréal.

L'histoire se déroule six ans avant Batman: Arkham Asylum, Batman a fait son apparition depuis deux ans dans les rues de Gotham, et personne ne connait encore ses réelles motivations. Le jeu débute la veille de Noël, lorsque Black Mask, chef de la mafia de Gotham, place un contrat sur la tête de notre Héros. Une prime de cinquante millions de dollars sera versée à qui tuera le justicier, dans ce but il fera venir huit assassins professionnels chargés de l'éliminer. Ainsi commence votre périple dans les rues enneigées de Gotham...

Contenu du jeu


On ne se connait pas encore, mais ça ne saurait tarder!
Au niveau du contenu, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédents opus. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a largement de quoi faire. Entre un mode Histoire plutôt réussi, qui nous permet d'en apprendre beaucoup sur les motivations de notre célèbre Héros, et introduit bon nombre de personnages emblématiques qui ont fait le succès de la saga, s'ajoute à cela les fameux défis et campagnes ainsi qu'un tout nouveau mode multijoueur qui ne restera malheureusement pas dans les annales. Vous l'aurez compris, vous allez passer de nombreuses heures sur ce jeu, tant il y a à faire.

Le mode Histoire introduit un nouveau système d'enquête qui vous permettra d'inspecter les différentes scènes de crime afin d'essayer de comprendre ce qui est arrivé. Un nouveau niveau de difficulté a également été développé pour ce jeu, appelé le mode "Je suis la Nuit", qui vous demandera de terminer le jeu sans mourir une seule fois.
Pour ce qui est des défis et des campagnes, on commence à avoir l'habitude, ils sont donc un mélange de défis combats et prédateurs, qui risquent de mettre vos nerfs à rude épreuve.

La grosse nouveauté de cet opus restera donc l'introduction d'un mode multijoueur compétitif, avec l'apparition du mode Prédateur Invisible. Ce mode est jouable à huit, trois dans l'équipe du Joker, trois autres dans l'équipe de Bane et les deux derniers dans la peau de Batman et Robin. Les deux gangs de malfrats doivent s'approprier les différents points de contrôle de la carte, tandis que les super-héros doivent partir botter les fesses des leaders des gangs et intimider les adversaires.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Il y a de l'électricité dans l'air...
Pour ce jeu, Rocksteady a décidé de confier le développement aux petits nouveaux de Warner Bros. Games Montréal, et on peut dire que d'un point de vue technique ils ne se sont pas mouillés. On reprend ici tous les ingrédients des précédents opus, que ce soit d'un point de vue graphique ou encore au niveau du gameplay. Les habitués ne seront pour ainsi dire pas du tout dépaysés, tant les ressemblances sont frappantes. On aurait peut-être aimé un peu plus d'audace, et de vraies nouveautés...
Ceci étant dit, le plaisir est toujours au rendez-vous, et on prend un réel plaisir à découvrir les débuts du célèbre Chevalier Noir.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Peu importe le vainqueur, ça va faire mal!
La véritable attraction de ce jeu, sera de pouvoir vivre les premiers pas de notre Héros, de découvrir ses réelles motivations, ses premières rencontres avec des personnages emblématiques de la saga qui en ont fait son succès. C'est là donc le premier point qui pourra vous donner envie d'y jouer. Le mode Histoire est très bien ficelé et le scénario est très intéressant. On est vite pris par les évènements et on n'a qu'une envie, c'est de continuer l'aventure pour en savoir plus.

Petite innovation au niveau de mode Histoire, c'est de pouvoir examiner différentes scènes de crime, à la manière d'un détective, afin d'essayer de comprendre ce qui s'est passé. Ce système est vraiment très bien pensé, et on se prête facilement au jeu de la recherche d'indices ou autres éléments susceptibles ne nous faire y voir un peu plus clair sur les évènements.
Un nouveau mode de jeu a également été instauré, appelé le mode "Je suis la Nuit", vous demandant de finir le jeu sans jamais mourir, sous peine de devoir le recommencer depuis le début. Ce mode apporte un vrai challenge et en poussera plus d'un à avoir envie de s'y frotter.

Les traditionnels défis et campagnes sont toujours de la partie, et on commence à y être habitués. Rien de bien nouveau ici, si ce n'est les environnements dans lesquels vous évoluerez puisque liés au jeu en lui-même et donc aux endroits visités. Si vous n'êtes pas fan de ces défis, vous passerez rapidement votre chemin, tant ils sont répétitifs à la longue et difficiles par moment.

LA grosse nouveauté de cet opus est sans conteste l'introduction d'un mode multijoueur et vous vous rendrez vite compte qu'il est pour ainsi dire...complètement raté. Un seul mode de jeu au rendez-vous à la sortie du jeu (au-moins un nouveau mode a été rajouté par la suite), des parties ne se lançant qu'à partir de 8 joueurs, des bugs en tout genre. Bref, vous n'y resterez pas longtemps, sauf bien sûr si vous souhaitez obtenir tous les trophées liés à ce mode, ce qui nous amènera donc au point suivant de ce test...

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Qui que je sois...je ne suis jugé que par mes actes...
Pour ce qui est du solo, il vous faudra faire le jeu pas moins de trois fois si vous souhaitez obtenir le platine. Une partie "normale", une nouvelle partie "+" et finir le jeu en mode "Je suis la Nuit". Cela peut sembler beaucoup, mais l'histoire est plaisante et se termine assez vite malheureusement. Là où cela pourra devenir ennuyeux sera sans doute la recherche de tous les collectibles, c'est long et très vite redondant. À cela s'ajoute encore une série de "défis" à réaliser pendant l'histoire avec différents paliers à franchir et se cumulant d'une partie à l'autre. Si l'on n'y prête pas une attention particulière très tôt, cela pourra très vite devenir un vrai casse-tête pour en venir à bout.

Pour ce qui est des défis et campagnes, vous allez y passer pas mal de temps pour arriver jusqu'au platine. Seuls les acharnés et les vrais fans du genre iront au bout de ces derniers. En effet, outre la difficulté croissante des défis, sachez qu'ils devront tous à nouveau être rejoués et réussis pour le mode Campagne, où chaque Campagne sera une alternance de trois défis différents (combats ou infiltration) et que la difficulté sera encore accrue par le fait de devoir choisir habillement une série de bonus/malus qu'il vous faudra utiliser judicieusement pour ne pas trop vous pénaliser.

Passons à présent au "fameux" mode multijoueur nouvellement instauré dans cet opus. Comme dit précédemment, vous vous rendrez vite compte qu'il est loin d'être une réussite. À cela s'ajoute que, pour espérer arriver jusqu'au platine, vous allez y passer pas mal de temps, même en boostant les trophées associés à ce mode avec des amis. La pauvreté des modes de jeu proposés (un en fait), rend le multijoueur très vite lassant, même s'il était ambitieux et périlleux de le tenter.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
15/20

Pour finir, Batman : Arkham Origins reste une belle expérience de jeu pour les fans de la saga, grâce un scénario plutôt bien ficelé qui nous permet de retourner aux origines, par l'introduction de bons nombres de personnages aussi emblématiques les uns que les autres et par un mode "Détective" bien mieux mis en avant que sur les précédents opus. Bref, si vous êtes fan, foncez et si vous aimez juste le genre allez-y également, vous ne serez pas déçus. Acharnés et habitués de vrais challenges, ce jeu sera également fait pour vous.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux spécialistes du genre