Splasher peinturlure une date de sortie colorée sur PS4


ps4
CALENDRIER, MEDIAS
Par Pelotedeneige, le 12-09-17 à 15:45 0 commentaire

Main-visual

Essayez d'imaginer Super Meat Boy qui copulerait avec Splatoon pour donner naissance neuf mois plus tard (en supposant une gestation identique à la nôtre) à un petit rejeton. Ce joli bébé s'appellerait Quézac Splasher, un plateformer en 2D dynamique avec un personnage principal qui dispose d'un canon projetant de la peinture dont le coloris va définir la propriété du liquide. Auparavant sorti sur les bons vieux PC qui bénéficient bien souvent de la primeur des jeux indépendants sur nos consoles, le titre développé par un vétéran des derniers Rayman, Romain Claude, s'apprête enfin à débarquer sur nos PS4 après la promesse de sa venue au printemps puis au cours de l'été.

37183196745_578fe571dc_o 36346599574_dac6f46511_o 36346599224_5b742ae9f8_o

Sur le plan scénaristique, même si l'histoire demeure en retrait pour le genre, la production s'acoquine avec des jeux comme Oddworld dans le sens où le héros aux cheveux violets fait face à une méchante et odieuse corporation toute puissante baptisée INKORP, sous l'égide de son PDG qui transforme ses employés en monstres tomates (espérons n'y voir aucune allégorie avec l'ancien employeur de l'artisan principal). Armé de votre tuyau de peinture, vous affronterez maints dangers disséminés dans l'usine afin de porter secours à vos collègues voués à connaître un tragique destin.

36346601714_1167f0f6d1_o

D'un point de vue du gameplay, le personnage démarre son aventure nu, ou presque, puisque ce n'est qu'après avoir traversé quelques tableaux qu'il va récupérer son joujou dont il devra trouver d'autres cartouches afin d'élargir son champ des possibles. En projetant du liquide rouge, il pourra s'accrocher à certaines parois (murs et plafonds), en expulsant du jaune il rebondira verticalement et horizontalement et en propulsant du bleu (eau) il effectuera un petit nettoyage pour enlever des traces de peinture déjà existantes. Il faudra donc apprendre à se déplacer dans les airs comme au sol, à se familiariser avec ces différentes teintes de même qu'à jongler entre elles pour venir à bout des 22 niveaux parfois pensés comme des puzzles, répartis en plusieurs stages.

37004351792_fb42eff005_o

37176237545_6f6e030df2_o

36339540414_9a88f456b8_o

En terme de philosophie et de level design, on retrouve des accointances avec Super Meat Boy. Ne vous effrayez pas pour autant cela dit. Même si le titre conservera une certaine exigence dans des environnements avancés, il demeure plus accessible que les "divagations" de Edmund McMillen tout en conservant une courbe d'apprentissage certaine. Le cousinage avec Rayman, à la fois au niveau de la structure du jeu, de l'ambiance et de l'humour bande-dessinée, se ressent logiquement puisque l'homme à la tête du projet officiait en tant que Game & Level Designer pour le personnage sans bras. C'est d'ailleurs dans cet esprit de performance et de flow qu'ont été implémentés trois modes Speedrun pour les plus acharnés qui souhaiteront exprimer tout leur talent, en concertation avec des pratiquants du genre. L'influence de Portal transparaît également dans les mécaniques, notamment les diverses propriétés physiques de la peinture.

Bourré d'influences mais pas départi de sa propre patte, artistique comme technique, le nerveux Splasher sollicitera réflexes, précision et habileté sans se montrer retors ou foncièrement injuste. A vos tuyaux !


Splasher est attendu pour le 27 Septembre.

Source

Mots-clés : Date de sortie, Plateformer, Plates-formes, Playdius, Rayman, Romain Claude, Splasher, Splashteam

Aucun commentaire