Test : Attack on Titan 2


Attack on Titan 2
  • 1
  • 3
  • 16
  • 20
Note des joueurs :
5/5 - 2 notes
Note des platineurs :
5/5 - 1 note

Attack on Titan 2

ps4
vita


40 trophées au total
0 trophée caché

110 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 8 joueurs (7 %)
100% par : 8 joueurs (7 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Attack on Titan 2

  • Test rédigé par yuutsu le 22-04-2018 - Modifié le 22-04-2018


Introduction


Dès le lancement du jeu, le ton est donné.
Image

Que l'on accroche ou non à la série, L'Attaque des Titans (ou Shingeki no Kyojin en VO) a fait parler de lui avec le succès de son adaptation en anime. Tant et si bien que de multiples œuvres se sont développées à côté de jeux comme L'Attaque des Titans : Les ailes de la liberté édité par Koei Tecmo en 2016. L'histoire reprenait l'intégralité de la trame de la saison 1 de l'anime et permettait de jouer plusieurs personnages du manga.

L'éditeur rempile le couvert avec Attack on Titan 2 qui propose de renouer avec l'histoire mais sur les deux premières saisons. Cette fois-ci plus question d'incarner Eren ou un autre personnage de la licence : vous vous glissez dans la peau d'un soldat anonyme, votre propre personnage qui va assister et participer aux bouleversements agitant l'univers. Orphelin suite à l'attaque du district de Shiganshina, à l'instar du trio de héros, vous décidez de rejoindre l'armée afin de combattre les Titans mais, surtout, de vous venger du Titan cuirassé. Prêt à trancher du titan ?

Contenu du jeu


Tout est personnalisable. De votre musculature jusqu'à votre coiffure.
Image

Riche est Attack on Titan 2 à l'image de ces immenses géants peuplant son environnement. Le jeu propose une expérience en solo variée et recèle de moult défis à relever. L'histoire vous permet de faire évoluer votre personnage au sein des deux premières saisons de l'anime. Jeune recrue du 104e bataillon, vous allez mener vos armes auprès des autres personnages du manga. Votre périple alternera entre missions sur le terrain - que ce soit au sein de la cité humaine ou à l'extérieur des Murs -, et vie quotidienne, à savoir vadrouiller entre boutiques, sessions d'entraînements et discussions avec les autres personnages.

Comptez 20 heures pour accomplir les différents chapitres de l'histoire. Un temps de jeu relativement court si Attack on Titan 2 ne proposait pas de nouvelles options se débloquant seulement après avoir accompli une première fois le mode Histoire. Vous aurez alors accès aux éliminations d'urgence, des actions bien spécifiques apparaissant que si vous réalisez quelques actes propres à chaque mission comme démembrer un certain nombre de titans. Ces éliminations d'urgence vous confrontent à des ennemis bonus, voire vous permettent de sauver la vie de personnages – vos actions influencent alors directement sur les morts de la série pour vous permettre de vous lier d'amitié avec eux.

Car, non content d'offrir une nouvelle dimension à l'histoire, Attack on Titan 2 s'enrichit d'un dating-sim. À vous les échanges avec les protagonistes de la série pour vous lier d'amitié avec eux. Chaque palier atteint vous gratifie d'une compétence pouvant booster vos capacités (agilité, autorité, santé...) ou vous permettant de réaliser des actions (tournoyer sur vous-même pour trancher, vous soigner dans les airs...). Vous aurez aussi droit à de nouvelles missions et quelques scènes mettant en avant le lien vous unissant au personnage.

Si jamais vous souhaitez encore de nouveaux objectifs à réaliser, le bataillon d'exploration vous en propose une belle flopée. Vous envoyant hors des murs de la cité, vous allez devoir patrouiller pour défourailler du Titan en masse (votre job, après tout) et seconder vos partenaires. Comme durant l'histoire vous devrez faire face à des missions secondaires vous demandant d'aider vos collègues en difficulté. Une belle action qui vous permettra de les ajouter dans votre équipe et d'utiliser leurs compétences pouvant, en vrac, démembrer un Titan, apporter un boost à votre équipe ou même « invoquer » un Titan allié sur le champ de bataille. (Je ne dirais rien de plus pour ne pas spoiler ceux ne connaissant pas la série et voulant apprécier l'histoire).

Ajoutez à cela la possibilité d'ériger des bases sur le terrain pouvant vous ravitailler en gaz et lames (ces dernières s'usant et s'épuisant à force d'utilisation) mais aussi vous seconder en force de frappe et vous aurez alors une idée du champ de bataille. Vous n'êtes jamais seul et la coopération avec les autres personnages pourra grandement vous aider lorsque l'ennemi est plus fort que vous et, surtout, se déploie en grand nombre. Les captures de Titan (oui, vous pouvez en capturer, comme des Pokémons !) ajoutent un plus à ce parcours.

Pour les joueurs les plus chevronnés et voulant découvrir tout ce que propose le jeu, le mode Bonus propose de jouer n'importe quel personnage (le vôtre ou celui de la série originelle) afin de mener les missions d'exploration. Et en ultime défi, le plus ardu de tout le jeu, le mode Géhenne vous tend les bras. Se débloquant après avoir terminé l'histoire, il consiste à recommencer celle-ci dans la difficulté la plus haute... avec, en récompense, des armes et équipements accessibles uniquement dans ce mode.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Je suis un soldat mais je suis heureux !
Image

Comme l'avait fait le volet précédent, Attack on Titan 2 suit à la lettre ce qu'ont appliqué beaucoup d'autres jeux tirés de licences : reconstituer la patte graphique de l'anime. Même ceux ne connaissant que vaguement le matériau d'origine reconnaîtront sans mal l'univers dépeint. Les personnages sont fidèles jusqu'au bout des ongles et les Titans déployés dévoilent tout ce qu'ils peuvent avoir de grotesque et de dérangeant à la fois. Visages aux traits adultes juchés sur des corps enfantins, sourires étirés sur une dentition gigantesque, yeux exorbités – c'est là toute l'horreur des Titans. Le studio a su développer tout un bestiaire avec de multiples Titans : comptez au moins plus de cent modèles différents aussi bien par leurs coiffures que leurs statures et, même, par leurs façons de se déplacer. Il faut ajouter à ce bestiaire foisonnant les titans étranges, à savoir des titans uniques en leur genre (l'équivalent horrifique d'un Pokémon légendaire).

La modélisation n'est pas seule à être saluée que ce soit pour les personnages, les ennemis ou même les environnements qui varient entre villes aux ruelles étroites et grandes plaines à l'extérieur. Le studio est allé jusqu'à reprendre les teintes que l'on retrouve dans l'anime, accusant surtout un aspect sépia où les couleurs vives sont rares. Et ce jusque dans la création de personnages qui est menée pour que vous entriez en adéquation avec l'univers où vous mettez les pieds. Les cinématiques sont de toutes beauté, reprenant pratiquement l'anime à la scène près. Les fans seront heureux de retrouver un matériau fidèle à l’œuvre d'origine. Quant aux autres, il y a là de quoi titiller la curiosité et pousser certains, qui sait, à se pencher sur l'anime, voire le manga.

La bande-son est toute en musiques épiques avec renforts de chœurs s'harmonisant aux événements, que ce soit une révélation vitale du scénario ou un combat titanesque. Même si vous tranchez des Titans à la chaîne et que vos compatriotes vous parlent, le tout sur fond de musique déchaînée, rien ne se mélange. Chaque son est audible évitant un galimatias inextricable. On peut ainsi profiter de la bande-son mais aussi des dialogues se déroulant dans le même temps sans avoir à stopper une action.

Il avait été reproché à L'Attaque des Titans : Les ailes de la liberté d'accuser des ralentissements lorsque les Titans se trouvaient trop nombreux. Les développeurs ont du entendre ce son de cloche car, même lors de la bataille finale, jamais je n'ai rencontré ce problème. Le jeu se déroule avec fluidité et les Titans se déplacent, s'adaptant même aux événements et au décor. Ils s'accrocheront à une tour si l'une d'elles se trouve près d'eux, s'en prendront à vos compagnons (ou à vous) si vous attirez trop leur attention, modifieront leurs déplacements si vous leur tranchez un membre... L'IA peut se révéler particulièrement dangereuse si plusieurs Titans se massent autour de vous.

Le gameplay fait lui aussi honneur à la série. Les personnages se déplaçant dans les airs via un système de grappins et de propulseurs à gaz, il fallait trouver là de quoi rendre justice à ces acrobaties aériennes. Le jeu relève le défi avec brio. Les sensations de vitesse sont présentes entre la rapidité des mouvements et le son du vent sifflant à vos oreilles. Les sessions de combat contre les Titans demanderont de votre part de jauger angle et vitesse afin de porter le bon coup, que ce soit pour démembrer votre cible ou l'achever en lui tranchant la nuque. L'hémoglobine fusera en hectolitres. Il vous est possible de retirer cet effet dans les options si le sang vous gêne trop.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Votre plus fidèle allié : il contient toute votre avancée.
Image

La manette dans les mains, on est un brin dérouté par le gameplay utilisé. Oubliez la marche à pied : pour survivre vous allez devoir vous agripper aux Titans et aux bâtiments et, tel un Spider-man, vous balancer et voltiger dans les airs. Au début, s'y habituer se révèle hasardeux mais, au bout de quelques missions, vous prendrez rapidement le coup de main. Vous profiterez alors au maximum de déplacements rapides et vifs, ce qui vous demande de réagir au quart de tour pour mieux enchaîner les attaques. Vous deviendrez un moustique qui piquera sans relâche les Titans jusqu'à l'extinction de leur race. On prend goût dès la technique apprivoisée, se grisant des sensations de haute-voltige procurés par le jeu.

Même si l'histoire peut être accomplie en mode facile, la difficulté peut se voir rehausser si vous souhaitez écrémer chaque chapitre et obtenir la sacro-sainte note S qui exigera que vous tuiez tous les Titans présents sur la carte, le tout en un minimum de temps en plus de mener les missions principales. Le mode Géhenne remonte fatalement la difficulté en proposant la plus haute de tout Attack on Titan 2. Le jeu n'est guère insurmontable mais demandera de votre part d'avoir pris vos aises avec le système de combat pour trancher les Titans d'un seul coup.

L'histoire se doit d'être accomplie intégralement pour avoir accès à de nouvelles fonctionnalités qui vous pousseront à lancer et relancer les chapitres jusqu'à réussir toutes les éliminations d'urgence. Ces dernières nécessitent d'exécuter certaines conditions pour faire apparaître un ennemi bonus. Bien plus puissant que les autres Titans de la carte, il vous opposera une difficulté plus accrue. Booster votre équipement et votre armement sera un plus, sans compter les compétences et les actions de vos partenaires qui sauront vous extirper d'une situation hasardeuse.

Les amitiés avec les personnages de la série prendront beaucoup de votre temps. Car il y a beaucoup de personnages, beaucoup trop. Autant on peut comprendre l'importance d'intégrer les personnages principaux tels que ceux formant le 104e bataillon ou l'équipe d'exploration, autant était-il nécessaire d'y ajouter le prêtre du culte du Mur ou le chef de la guilde des marchands ? Le choix est discutable.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Une exploration relativement facile... mais qui vous demandera surtout du temps.
Image

Par son contenu presque dantesque, Attack on Titan 2 a de quoi proposer une longue chasse aux trophées. Et elle l'est. Avec 40 trophées à son compteur, il y a là de quoi agrandir sa collection. D'autant plus que les trois trophées en or du cheptel vont requérir de votre part beaucoup de patience et d'exploration. Clairement ces trophées n'ont pas volé leur aspect doré et le méritent amplement. Si vous souhaitez mener à bien tout ce que propose le jeu et décrocher le platine, vous atteindrez facilement les 60 heures de jeu.

Vous vous rappelez des amitiés à lier avec les autres protagonistes ? Vous en avez 38 avec qui copiner, 38 personnages dont le niveau d'affinité devra atteindre le niveau maximum, à savoir 10, pour obtenir (Or) C'est pas si mal d'être une déesse. Cette affinité augmente en discutant avec les personnages et en choisissant la bonne ligne de dialogue, en leur offrant leurs cadeaux favoris et en les ajoutant dans votre équipe lors des missions mais aussi en leur portant secours dans ces dernières. Du moins pour les personnages combattants, ce qui n'est pas le cas de certains comme le chef de la guilde des marchands. Autant dire que vous avez là un travail titanesque à accomplir : ce n'est probablement pas pour rien qu'il est le trophée le moins obtenu jusqu'à présent.

Trophée en or le moins ardu du trio, (Or) Je vais les détruire ! Tous, sans exception ! exige simplement de mener toutes les éliminations d'urgence au sein du mode Histoire. Un ouvrage qui vous fera recommencer la campagne, encore et encore, jusqu'à réussir chaque critère pour dénicher l'ennemi bonus.

Une bagatelle comparée à (Or) Le monde extérieur doit être dix fois plus grand que l'intérieur du Mur ! qui nécessite de remplir la galerie à 100%. Celle-ci se compose de multiples informations sur le jeu et son univers qui vont vous demander d'explorer tout le jeu, mais littéralement. Il vous faudra posséder toutes les armes et équipements possibles, avoir eu dans les mains chaque amélioration afin de compléter une des sections de la galerie. Vous devrez aussi capturer chaque Titan existant dans le jeu pour en posséder les portraits, débloquer tous les personnages possibles du mode Bonus... Des actions multiples, en veux-tu, en voilà, de quoi agrandir la durée de vie du jeu de façon exponentielle.

À côté de ces monstres le reste paraît presque dérisoire mais demande plus de doigté. En effet le jeu exige que vous accomplissiez certaines actions de façon multiple comme esquiver les Titans, démembrer un certain nombre de fois vos ennemis, ériger des bases, dépenser de l'argent... Malgré l'exigence des trophées on ne peut nier qu'ils participent à une fouille complète, et presque pointilleuse, du contenu. Seuls les chasseurs les plus chevronnés arriveront jusqu'au bout du périple.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Attack on Titan 2 réussit le pari de proposer un jeu pouvant aussi bien plaire aux fans qu'aux néophytes de la saga. Les différents modes et le gameplay proposés amuseront les joueurs pendant des heures, tout en leur proposant sans cesse des défis à relever. La chasse aux trophées, longue et fastidieuse, pourra faire lâcher la manette aux moins patients.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux acharnés, Aux fans de la série