Test : Rogue Legacy


Rogue Legacy
  • 1
  • 6
  • 11
  • 12
Note des joueurs :
4.6/5 - 58 notes
Note des platineurs :
4.8/5 - 20 notes

Rogue Legacy

ps4
ps3
vita


30 trophées au total
11 trophées cachés

3893 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 237 joueurs (6 %)
100% par : 237 joueurs (6 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
Rogue Legacy

  • Test rédigé par Miflin111 le 04-02-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Le premier boss du jeu vous aura à l'oeil mais sera intéressant pour comprendre la notion de pattern
Le 27 Juin 2013 sortit un jeu indépendant qui enflamma le monde du jeu vidéo : Rogue Legacy. Développé par Cellar Door Games, il propose un jeu de plate-forme façon Rogue Like, ce qui implique que chaque décès modifiera le prochain donjon, obligeant le joueur à redécouvrir le terrain avec pour objectif de vaincre quatre boss afin de déloger le cinquième. Son succès est tel qu'en l'espace d'une heure le jeu a été rentabilisé.

Fort de cette popularité amplement méritée, le jeu a pu être adapté sur les consoles de Sony le 29 Juillet 2014 avec la fonction cross-buy, cross-save et surtout une traduction française de bonne facture pour notre plus grand bonheur.
Enfilez votre armure, armez votre main et embarquez pour une épopée de plusieurs générations.

Contenu du jeu


Certaines récompenses ne pourront être atteintes qu'en traversant des salles retorses. Adaptation et réflexion seront des atouts de taille.
Une épopée épique...

Aussitôt l'écran-titre passé, vous serez propulsé dans un tutoriel incomplet mais suffisant pour vous mouvoir dans les salles. Vous débuterez alors avec un simple chevalier pour vous frayer un chemin à travers 4 environnements différents : l'intérieur du château, la forêt, le maya et la terre des ténèbres avec chacun un boss.
Jeu exclusivement solo sans aucun classement ou autre mode possible, comment donc faire pour captiver le joueur? La réponse est simple : le donjon aléatoire. À chaque personnage trépassé, le niveau changera (bien que certaines structures se retrouvent parfois) et renouvellera donc la manière d'aborder l'aventure et de nous pousser à faire mieux qu'à la précédente partie; de surcroît il existe de nombreux secrets à découvrir, que ce soit des mini-boss, des salles remplies de trésors ou des passages permettant d'éviter des dangers, tout est bon pour ne jamais revivre la même partie. Enfin, ajoutez à cela que chaque descendant aura ses propres compétences qui, une fois encore, modifieront jusqu'à votre manière de jouer. Une infinité de possibilité pour un contenu dantesque en somme.

...mais solitaire

Si on devait lui reprocher une seule chose, ce serait de ne contenir aucun mode coopératif ou même compétitif, il y avait pourtant du potentiel pour inviter des amis à se joindre à vous pour s'amuser. Une légère déception, même si on se doute qu'à ce niveau-là cette idée de multijoueur était une option.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Si l'écran est surchargé, aucun ralentissement n'entachera vos affrontements.
Ainsi parla l'intelligence

Attaquons le point le plus visible du jeu qui est une belle réussite : le graphisme. On a affaire à du pixel art dans toute sa splendeur : lire l'expression de son avatar, déceler les passages secrets, anticiper les attaques et les déplacements de son adversaire seront autant de choses intuitives à faire grâce à une bonne animation, des textures et une palette de couleurs permettant de faire convenablement la part des choses. Même avec un écran surchargé de tirs, le nombre d'images par seconde ne ralentit aucunement et on n'aura aucune difficulté à lire les trajectoires ou à repérer son personnage. Un vrai régal pour un travail de qualité !

La bande-son est un magnifique hommage aux années 80-90 avec des musiques pêchues et entraînantes qui collent bien à l'ambiance sinistre qui pèse sur le château bien que je soupçonne un tout petit manque de diversité. Les bruitages sont ce qui se fait de mieux avec une idée superbe : associer chaque action à un son particulier. Vous pourrez détecter la présence d'un adversaire par son cri, le type d'arme par son fracas ou le type d'ennemi par rapport au bruit de ses déplacements. Ce souci du détail est un avantage indéniable pour mener à bien votre aventure.

Le gamplay est simple à assimiler et permet une modeste palette de mouvements : le coup d'épée standard ou en piqué, l'utilisation de la capacité, du sort, ainsi que la course et le saut. Les commandes répondent parfaitement ainsi que la gestions des collisions et des hitbox lors des coups donnés et reçus.

Le seul gros reproche à lui faire serait à propos de l'I.A. qui se contente de suivre des patterns dont l'apprentissage sera obligatoire pour sortir vainqueur mais si on en prend en compte le souci de coller à l'époque des années 80-90, on peut pardonner ce point.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


On pourra reprocher le manque de créativité dans le design des boss mais pas le côté mignon.
C'est fin, c'est très fin, ça se mange sans fin

Comme tout Rogue-Like qui se respecte, Rogue Legacy vous tiendra en haleine et ce pour plusieurs dizaines d'heures par son accessibilité, le fun immédiat qu'il procure et surtout il sait titiller avec élégance notre envie de réessayer après chaque échec pour aller toujours plus loin et être toujours plus fort. Chaque tentative sera le moment de la (re)découverte du terrain sous un aspect inédit, des monstres placés différemment, l'apparition de nouveaux objets et, composante intéressante, la recherche de bouquins vous narrant l'histoire du jeu qui laissera deviner la meilleure marche à suivre pour défaire dans l'ordre les boss et apprendre d'où vient cette malédiction qui pèse sur votre lignée.
Et après avoir terminé le jeu, non seulement vous pourrez reprendre de nouveau votre héritage avec une difficulté rehaussée mais aussi débloquer de nouveaux équipements et runes pour améliorer votre protagoniste; de quoi passer encore de bons moments à déambuler dans les couloirs.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Certains attributs rendent le jeu extrêment difficile, choisissez vos héritiers avec précaution !
Une quête riche et passionnante

Encore un beau succès dans cette section avec des trophées liés à la progression, d'autres liés à un new game plus, à la collecte des équipements, runes et morceaux de médaillons. Cependant le jeu parvient à nous surprendre en exigeant de réussir l'un des jeux du clown, de tuer un poulet ou encore d'atteindre le niveau 50 après plusieurs générations.
Tout est fait pour explorer les possibilités et les richesses que proposent le jeu sans lasser le joueur, donnant un intérêt didactique pour certains et apportant beaucoup pour faciliter l'aventure notamment avec la collecte des runes et équipements qui octroieront des effets à lier avec les compétences de votre classe de combattant.

À se briser les dents

Si la grande majorité des trophées concernent la progression et l'accomplissement de défis assez simples, certains trophées mettront vos nerfs à rude épreuve. Tout d'abord les néo boss qui nécessiteront un assez long apprentissage pour espérer en venir à bout car on vous impose non seulement un personnage prédéfini mais en plus un terrain exigu et piégé pour affronter une forme dopée de ce que vous aviez connu. Mais le fin du fin reviendra au défi de terminer le jeu en perdant au grand maximum 15 enfants; inutile de préciser qu'il faudra de nombreux essais et une excellente maîtrise du jeu. Et le pire c'est que le trophée des 20 heures de jeu ne pourra même pas être couplé avec le précédent car tout doit être fait sur une seule sauvegarde.
Un sacré contraste.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

Si un seul mot devait qualifier ce jeu : incontournable. Tout les ingrédients sont réunis pour expliquer le succès de ce jeu : accessibilité immédiate, amusement instantané, richesse et profondeur de jeu qui demanderont des heures et des heures de jeu; le tout sublimé par un pixel art de qualité et une bande-son réussie.
Avec son passage sur le PS plus, vous n'aurez (presque) aucune excuse pour ne pas essayer.

Je recommande ce jeu :
Aux spécialistes du genre, Aux curieux