Test : Utawarerumono : Mask of Truth


Utawarerumono : Mask of Truth
  • 1
  • 2
  • 4
  • 50
Note des joueurs :
5/5 - 1 note
Pas de note
des platineurs

Utawarerumono : Mask of Truth

ps4


57 trophées au total
35 trophées cachés

18 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 4 joueurs (22 %)
100% par : 4 joueurs (22 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
Utawarerumono : Mask of Truth

  • Test rédigé par Ex-Nihylo le 03-01-2018 - Modifié le 03-01-2018



Introduction


Les hésitations sont légions chez les protagonistes.
Faisant suite et fin à la trilogie entamée sur PS2 (non disponible dans nos contrées) et poursuivie sur PS4 dans une itération intitulée "Mask of Deception", ce 3ème volet, dénommé Mask of Truth, prend place à la fin des évènements du 2ème opus. La plupart des anciens protagonistes sont donc de retour, autour de Haku et de Kuon, afin de boucler cette série de visual novel-tactical rpg dont Aquaplus et Atlus sont à l'origine.

Du réveil de Kuon, amnésique, qui va devoir prendre les armes au risque de blesser ses propres amis, à la défense de la province d'Ennakamuy et de la princesse héritière Anju par Haku, c'est une histoire riche en rebondissements qui vous attend. Saurez-vous mener à bien cette quête ?

Contenu du jeu


Si c'est votre père qui le dit...
Ne tournons pas autour du pot, la durée de vie du jeu est conséquente et constitue clairement LE point fort du jeu : il vous faudra compter au bas mot 60 heures (si vous ne zappez pas les séquences de visuel novel) pour en voir la fin. Concernant lesdites séquences, elles sont omniprésentes et, à l'instar du précédent opus, feront avancer lentement mais sûrement le scénario : à vous donc des dizaines et des dizaines d'heures de lecture intensive qui vous narreront tout du long les diverses hésitations d'Haku sous son nouveau rôle d'Oshutoru. Il ne faut donc clairement pas avoir peur de la lecture pour profiter à 100 % du jeu ! Heureusement pour ceux qui n'aiment pas lire, les développeurs ont pensé à intégrer la possibilité de zapper ces fameuses scènes, ce qui enlève considérablement l'intérêt du jeu pour tout fan de rpg qui se respecte, mais qui conviendra aisément aux chasseurs de platines qui n'ont pas envie de se casser la tête.

Quant aux combats, ils sont dans la veine de l'opus précédent : pour triompher de ses ennemis sur le champs de bataille il va falloir la jouer tactique, et plus on avance dans le jeu, plus celle-ci devra être fine sinon c'est le game-over assuré ! Heureusement, là encore les développeurs ont pensé à ceux qui ne souhaitent pas trop être pénalisés dans les combats en ajoutant l'option 'rewind', qui permet de revenir en arrière dans le combat si celui-ci tourne trop à votre désavantage. Idéal pour rectifier une action qui vous a causé du tort, surtout quand celle-ci n'était pas voulue en cas de validation involontaire de votre part.

Tout a été pensé pour placer le joueur au coeur du jeu : les batailles, tactiques et intenses, raviront les fans de tactical rpg, alors que le scénario en lui-même, raconté à la manière d'un visual novel, est très riche et l'un des plus complets qui soit. Pas à pas, vous connaîtrez tout de l'histoire liant Haku, Kuon et leurs amis.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


A vous de choisir comment faire avancer l'histoire !
Graphiquement à la hauteur pour la partie visual novel, les combats et les rares séquences in-game auraient tout de même gagné à être davantage peaufinés par les développeurs, tant l'impression de jouer à un jeu PS3 (voire PS2) est parfois flagrante. On peut donc regretter un manque de profondeur et de beauté graphique qui auraient donné encore davantage de charme aux combats. Du fait du côté tactique des combats, le jeu ne souffre d'aucun ralentissement et l'on adhère tout de même très vite à l'esthétique proposé. Le soft peut donc mieux faire mais le genre du jeu en lui-même n'exigeait peut-être pas non plus une esthétique démentielle.

D'un point de vue sonore les développeurs se sont fait plaisir et cela s'en ressent dans nos oreilles ! Tout a été bien étudié pour que chaque piste colle parfaitement à chaque scène du jeu, et certaines pistes ne vous laisseront pas de marbre ! Mention spéciale pour l'opening très bien réalisé, qui nous plonge avec plaisir au coeur de l'intrigue. Les doublages des dialogues, en japonais, sont également de bonne facture et contribuent aisément à donner de la vie au jeu.

La réalisation globale est donc plutôt soignée, on appréciera tout autant la retranscription des émotions ressenties par nos personnages lors des phases en visual novel, parsemées de petits détails agréables à l'oeil (par exemple le sourire les yeux fermés de la princesse Anju), que les animations de nos héros lors des phases de baston. Ce dernier point n'est pas à négliger : les combats pouvant durer, admirer les brèves séquences animées lorsqu'un personnage lance un sort de magie ne sera pas du luxe !

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Les combats sont un peu ternes graphiquement mais hyper prenants.
Du moment que vous aimez lire quantité de textes liés à un scénario et à des personnages fort intéressants - heureusement - vous ne compterez clairement pas les heures passées devant votre télé à faire avancer l'intrigue. Les fans de J-RPG, à ce niveau, seront comblés. A titre de comparaison il y a énormément moins de dialogues dans un Final Fantasy, voire même dans un Star Ocean que dans ce jeu. Les autres pourront faire le jeu en accéléré mais cela reviendrait à manger le cône d'une glace sans la glace...

Les amateurs de tactical-rpg y trouveront largement leurs comptes, avec des combats très prenant dans lesquels vos unités n'ont pas les mêmes compétences. A vous de gérer aux mieux vos soigneurs, vos archers, vos épéistes, afin de déterminer la solution la plus efficace pour venir à bout de vos adversaires. Vous pourrez refaire les combats déjà gagnés via le menu du jeu, ce qui est idéal si vous avez envie de couper un moment avec la narration omniprésente.

Autre chose à souligner : les développeurs ont eu la bonne idée de faire en sorte que l'on apprenne à se battre tactiquement de façon progressive. Ainsi, les premiers combats vous sembleront certes un peu bourrins mais vous apprendrez à mieux gérer vos unités et leurs actions spécifiques, ce qui est réellement appréciable.

Au final, le seul point négatif du jeu demeure sa non-traduction dans notre belle langue, des joueurs risqueront de passer à côté à cause d'une réelle complexité à comprendre aisément le scénario proposé, chose indispensable pour profiter à fond d'un RPG.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Et ce n'est que le début...
La plupart des trophées tomberont au fur et à mesure que vous progresserez dans l'histoire, ils sont donc immanquables pour une bonne partie d'entre eux. Les trophées spécifiques vous demanderont peu d'efforts, comme par exemple réussir à faire 1000 hp de dégâts en un seul coup - cela viendra au fil du temps et de la progression de vos personnages.

Pour peu que vous appréciez le scénario proposé, obtenir les trophées sera donc ici un vrai plaisir, bien plus qu'un challenge puisqu'au final il n'y aura que quelques trophées - moins d'une dizaine - qui vous manqueront, sitôt la fin du jeu accomplie.

Comme on peut passer les scènes du jeu, ceux qui ne jouent que pour la gloire d'obtenir des trophées pourront s'adonner sans vergogne à l'obtention de ce platine qui ne devrait leur coûter que quelques heures.

A noter que le jeu comporte 13 trophées de plus que son prédécesseur Mask of Deception.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Cet opus remplit à merveille sa fonction première, à savoir boucler la trilogie des Utawarerumono, et le fait de façon remarquable. Les fans des précédents opus seront aux anges, quant à ceux qui se lanceraient avec cet épisode, ils découvriront avec un grand plaisir ce qu'un mélange de visual novel et de tactical rpg peut donner de meilleur. Une vraie pépite qui ne présente au final qu'un défaut majeur, à savoir sa non-traduction dans la langue de Molière...

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux fans de la série, Aux curieux