Test : Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered


Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered
  • 1
  • 4
  • 5
  • 49
Note des joueurs :
4.6/5 - 94 notes
Note des platineurs :
4.6/5 - 52 notes

Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered

ps4


59 trophées au total
0 trophée caché 1 DLC

5070 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 2108 joueurs (42 %)
100% par : 414 joueurs (8 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered

  • Test rédigé par Aelon le 21-11-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Nathan Drake est de retour dans une troisième aventure. Au programme : trésors inestimables et mort quasi-certaine !
"Ceux qui rêvent de jour sont dangereux, car ils sont susceptibles, les yeux ouverts, de mettre en oeuvre leur rêve afin de pouvoir le réaliser. C'est ce que je fis."
Thomas Edward Lawrence, dit Lawrence d'Arabie


Nathan Drake y est presque, il le sent. La quête dans laquelle il s'était lancé il y a 20 ans de cela avance enfin lorsqu'il parvient à atteindre Katherine Marlowe, une femme œuvrant pour une organisation mystérieuse qui cherche, comme lui, à percer le secret d'un voyage de Sir Francis Drake au cours duquel celui-ci avait annoncé n'avoir rien trouvé. Toujours épaulé par ses amis, et notamment Victor Sullivan, dit Sully, Drake se jette dans la gueule du loup pour parvenir à ses fins : trouver Iram, également appelée l'Atlantide des Sables, ville mythique perdue dans l'immense désert du Rub al-Khali, et surpasser Francis Drake lui-même. En suivant tous les indices laissés par l'illustre navigateur, Nathan se rapproche de son objectif mais également toujours plus du danger...

Tels sont les prémices du scénario d'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake, qui, comme ses deux aînés, vous fera voyager autour du monde. La série Uncharted, solidement installée sur PlayStation 3 et disposant d'un public assez conséquent suite au succès retentissant du deuxième volet, voit donc naturellement arriver en 2011 ce troisième volet des aventures de Nathan Drake, deux ans après Uncharted 2 : Among Thieves, et sera le dernier jeu Uncharted qui sortira sur la PS3. 4 ans plus tard, la PlayStation 4 accueille tous les Uncharted dans une compilation intitulée "Uncharted : The Nathan Drake Collection" (les tests du premier et du second jeu sont déjà sur PSTHC) dont le portage fut confié à Bluepoint Games. Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered, dernier épisode de cette trilogie HD ayant été acclamé pour ses graphismes et son gameplay s'avère-t'il suffisamment bien porté sur la PS4 ? C'est ce que nous allons découvrir ensemble dans ce test.

Contenu du jeu


La quête de Nathan Drake le fera voyager autour du monde comme le veut la coutume dans un jeu Uncharted.
Le tour du monde en 8 heures

Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered est comme ses aînés un jeu d’action-aventure à la troisième personne. Il reprend tous les éléments ayant fait le succès de la série Uncharted, permettant aux habitués de la série de s'y retrouver immédiatement, mais aussi aux nouveaux venus de très vite prendre en main le jeu.

Le titre vous fera visiter de nombreux pays, en passant par la France, la Syrie, le Yémen, l'Angleterre ou encore un cimetière d'épaves de bateaux en plein océan. Une tradition dans les jeux Uncharted qui est toujours la bienvenue, offrant un dépaysement permanent et relançant sans cesse l'intérêt du soft. Comptez environ 8 à 10 heures de jeu pour finir l'aventure en prenant votre temps, avec une durée qui peut sérieusement chuter si vous connaissez les mécaniques de jeu et foncez dans le tas systématiquement. Toutefois, la difficulté Extrême saura vous rappeler à l'ordre.

Parmi les nouveautés de la version remasterisée, on comptera le mode Contre-la-montre qui, comme son nom l'indique, vous propose de parcourir l'aventure avec un petit chronomètre affiché à l'écran afin de tenter de faire le meilleur temps possible. Un mode de difficulté supplémentaire, le mode Brutal, rajoute un défi complémentaire pour les meilleurs joueurs, puisqu'il est plus difficile que le mode Extrême. Enfin, des petits fonctionnalités anecdotiques sont également présentes : comparaison de statistiques avec vos amis ou mode Photo.

On ne change pas une formule qui gagne

Le triptyque gunfight, phases de plateforme et énigmes est bien évidemment de retour.

Les séquences de combat vous opposant bien souvent à de très nombreux ennemis constitueront une part importante de votre aventure. Disposant d'un arsenal toujours très fourni, Nathan devra se frayer un passage au sein de lignes ennemies très agressives. Avec de nombreuses armes de poing, des fusils d'assauts, fusils de précision ou encore lance-grenades, il y aura de quoi faire ! Et ces armes seront les bienvenues quand vous devrez faire face à des ennemis portant des armures ou des brutes, ennemis très coriaces au corps-à-corps et équipés de sulfateuses quand ils possèdent une arme.
Sachez que certaines séquences vous proposent d'effectuer une approche plus furtive afin de traverser une zone sans avoir à faire pleuvoir les balles : en cas de détection, des ennemis supplémentaires arriveront pour aider ceux déjà présents, une sorte de sanction de votre échec en furtivité.

Encadrant les combats et offrant un rythme assez soutenu au récit, les séquences de plateformes vous permettront de vous reposer quelque peu tout en vous faisant avancer vers votre prochain objectif. Toujours aussi vif et agile, Nathan escaladera sans sourciller tous les murs et sautera d'un point à l'autre sans problème. Le jeu imbrique parfois plateforme et combat en proposant des séquences où vous devrez progresser en escaladant tout en vous réfugiant pour éviter des tirs ennemis et éliminer vos assaillants.
Enfin, les énigmes marqueront une pause dans l'histoire et vous demanderont de faire marcher votre matière grise. Si la plupart des énigmes sont évidentes, notamment grâce au carnet de notes de Drake, elles ont le mérite d'être toutes très différentes et d'offrir un résultat très satisfaisant.

Un scénario qui accompagne efficacement l'action

Même si nous y reviendrons plus en détail plus tard, le scénario d'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered reste l'une de ses principales forces. Avec une mise en scène qui n'est pas sans rappeler les grands blockbusters hollywoodiens, le jeu comprend en outre plusieurs personnages secondaires (dont certains sont déjà connus des joueurs des anciens jeux) qui ont tous une personnalité propre.
Nathan sera soutenu dans cette aventure par ses amis, qui sauront vous prêter main-forte au combat comme dans l'évolution dans les zones (de nombreux passages requièrent d'activer ou actionner à plusieurs des éléments).

Une absence de taille

Le mode multijoueur d'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake n'a pas été conservé dans cette version PS4 par souci de place (afin de faire tenir la compilation sur un seul disque). Si on pouvait le pardonner dans le premier volet et déjà assez difficilement l'accepter dans le second, l'absence du mode multijoueur dans le troisième jeu fait clairement défaut. Bien plus poussé que dans Uncharted 2 : Among Thieves, le multijoueur offrait un intérêt supplémentaire au jeu avec des fonctionnalités très sympathiques qui poussaient l'expérience multijoueur plus loin que celle dans le deuxième jeu.
Dommage donc, l'aventure solo constituera le seul élément jouable dans cette mouture PS4...

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Le jeu reste aujourd'hui toujours aussi magnifique grâce à un très bon portage sur la PlayStation 4.
Le dixième art

Avant de détailler les aspects liés aux graphismes, bande son et gameplay, il faut impérativement parler de la mise en scène. Bien que ce terme renvoie plus au cinéma, la saga des Uncharted flirte avec ce dernier. C'est ainsi qu'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered, comme ses aînés, est parsemé de scripts. Si certains crieront tout de suite au scandale tant cela semble limiter les actions du joueur, il n'en est rien.

Les scripts servent dans Uncharted à offrir des séquences toutes plus impressionnantes les unes que les autres, avec notamment des passages "catastrophe" où Nathan tente de s'extirper d'une situation cauchemardesque. Tout ce qui fait d'Uncharted des grands jeux réside dans cette bonne gestion des scripts qui servent à ajouter des rebondissements ou à vous placer dans la peau de Drake, perdu face à tant de chaos.

Toujours aussi bluffant visuellement

Bien qu'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake offrait déjà à l'époque des graphismes d'excellente facture pour la PS3, cette version remasterisée n'a pas été négligée. Les textures ont toutes été lissées, améliorées, sublimées. On pourra toujours trouver quelques textures qui dénotent quelque peu avec le reste, mais soyez rassurés : cette version PS4 n'a absolument pas à rougir en comparaison des autres jeux de la console : mieux encore, elle fait partie des plus beaux jeux de cette année.
Bluepoint Games a par ailleurs su où s'appliquer au maximum, à savoir dans le sable. C'était déjà à l'époque un argument de Naughty Dog tant ils avaient œuvré pour rendre un sable le plus réaliste possible, et cette version PS4 offre une modélisation encore plus réaliste que la version PS3. On notera également une très bonne modélisation des visages qui expriment très bien l'émotion des personnages. En outre, les animations de ces derniers contribuent à renforcer le réalisme inhérent au jeu. En effet, Nathan interagit avec le décor, notamment lorsqu'il passe près de murs ou obstacles sur lesquels il posera la main en passant. Le jeu dispose ainsi de nombreux petits détails qui, une fois mis bout à bout, offrent une ambiance et un univers convaincants.

Par ailleurs, à l'instar des deux autres jeux de la compilation, la promesse du Full HD 1080p et du taux d'affichage à 60fps a été tenue ! Tout le jeu est parfaitement fluide, même dans les situations les plus chargées en animations (et croyez-moi, certaines situations pourraient mettre à rude épreuve la PS4 comme elles le firent avec la PS3). Le dynamisme du jeu est donc grandement renforcé pour une immersion encore plus forte.

Une bande son aux petits oignons

Greg Edmonson, compositeur de la bande son des deux premiers Uncharted, est de retour pour ce troisième volet, permettant ainsi de conserver l'ambiance musicale de la série. Le traditionnel thème de Nathan Drake, ici appelé Nate's Theme 3.0, sera le premier que vous entendrez en lançant le jeu, vous plongeant immédiatement dans l'univers (ou la nostalgie pour ceux qui y auraient déjà joué sur PS3) le sourire aux lèvres. Cependant, nouveauté par rapport aux précédents jeux, Greg Edmonson laisse parfois sa place à d'autres artistes, indien et iranienne (JD Mayer et Azam Ali), afin d'offrir des titres plus orientaux qui collent parfaitement aux situations dans lesquelles ils sont joués. Vous serez à de nombreuses reprises dans le Moyen-Orient, et ces nouveaux styles musicaux qui changent complètement des thèmes de Greg Edmonson sont bien le choix idéal pour accompagner l'action.

En outre, en plus de cette bande son toujours aussi réussie, les doublages ne sont pas en reste. Le doublage français est d'excellente facture, avec un jeu d'acteur qui permet de rapprocher toujours plus Uncharted du cinéma. Vous pouvez changer la langue dans le menu principal de la compilation si vous souhaitez jouer avec les doublages originaux. Les dialogues sont très travaillés pour donner un résultat mêlant sérieux et humour : le même mélange qui a fait le succès du deuxième jeu en somme.

Dynamisme et agressivité en maître-mots

Il nous reste alors le gameplay. Pour ceux qui auraient joué à la version PS3, ou qui finiraient la compilation Uncharted par celui-ci en respectant l'ordre chronologique de sortie des jeux, vous vous y retrouverez immédiatement.

Les premiers niveaux du jeu incorporent un tutoriel sur le gameplay afin de vous familiariser progressivement avec toutes les fonctionnalités du jeu : combat au corps-à-corps, escalade, armes à feu et enfin furtivité. Étant donné que le gameplay d'Uncharted 2 : Among Thieves était déjà excellent, celui du troisième jeu est peu ou prou inchangé. Nathan répond ainsi directement aux commandes effectuées, aussi bien lors des combats que lors des phases de plateforme. Par ailleurs, la manette PS4 est pleinement utilisée par cette version remasterisée puisque le pavé tactile sert à utiliser le carnet de notes de Drake.

Les deux "maître-mots" du titre de cette partie ne sont pas utilisés par hasard. L'IA des ennemis que vous affronterez est très bonne (sauf quand ils n'arrivent pas à lancer correctement une grenade), mais est surtout assez variée. Tous les ennemis ne se comportent pas de la même façon : certains prennent le temps de se mettre à couvert, guettant la moindre erreur de votre part afin de pouvoir vous canarder, quand d'autres sont nettement plus agressifs. Vous croiserez en effet à de très nombreuses reprises des ennemis équipés de fusils à pompe ou en armure (ou alors avec des fusils à pompe en armure). Comparés aux ennemis qui se protègent derrière des murs, ceux-là vous chargeront sans vergogne afin de vous éliminer en deux balles maximum tant ils seront suffisamment près de vous. Vous devrez ainsi examiner la situation avant de commencer à tirer afin de vous assurer qu'un ennemi n'est pas en train de vous contourner pour vous éliminer en douce : c'est à celui qui sera le plus agressif !
Si vous optez pour la furtivité, prenez bien garde à être soit très loin des autres ennemis, soit hors de leur champ de vision car ils réalisent très vite que vous êtes là dans le cas contraire.

On regrettera simplement la passivité de l'IA alliée qui ne vous sera pas d'une grande aide lors des combats. Celle-ci aura du mal à comprendre que vous êtes en danger et poussera vos alliés à continuer de courir dans tous les sens sans vous prêter main-forte, vous laissant seul face aux ennemis. Toutefois, malgré cette passivité, les situations où vous êtes avec une IA alliée qui pourrait s'avérer utile sont rares et permettent, paradoxalement, de mieux aborder les combats puisqu'une IA alliée efficace rendrait beaucoup trop simples certaines situations qui se veulent délicates. On pardonnera donc l'IA alliée tant l'IA ennemie a été soigneusement améliorée entre le deuxième et le troisième jeu.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Préparez-vous à vivre une excellente expérience de jeu... Frissons garantis !
Une aventure immersive et sensationnelle...

Vous l'aurez sans doute compris, Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered propose une excellente expérience de jeu. La mise en scène des différentes séquences de l'aventure vous procurera sans cesse des montées d'adrénaline tant les situations sont toutes catastrophiques, avec des déclenchements de scripts judicieusement placés pour vous impressionner ou désarçonner en pleine tentative de fuite. Le scénario, assez simple, permet d'assembler progressivement toutes les pièces du puzzle constitué par les indices laissés par Sir Francis Drake pour offrir au final un scénario digne d'un film Indiana Jones (l'équivalent évident de Nathan Drake) dans lequel toutes les recherches du personnage vous sembleront parfaitement logiques.

Par ailleurs, l'aspect psychologique est bien plus poussé dans ce troisième opus. Si Drake continue à braver tous les dangers avec un courage déconcertant, ses amis remettront sans cesse en question ses motivations : est-ce que sa quête vaut-elle vraiment le coup, au point de mourir (ou voir mourir ceux qui l'accompagnent inlassablement) ? Bien que Nathan évitera bien souvent d'y répondre, lui-même en viendra à douter, à craindre. Difficile d'enchaîner situation dangereuse sur situation dangereuse (surtout quand on constate ce qu'a traversé Nate depuis le premier jeu), à force d'être autant en danger, notre casse-cou va bien finir par se tuer ! Il y a d'ailleurs dans le jeu une séquence qui, selon moi, se place au-dessus de toutes les autres, dans laquelle Drake devra tenter, seul, de ne pas céder à la folie et trouver la force de continuer. C'est une séquence où vous ne jouerez que peu et qui sera pourtant très probablement l'un des moments qui vous marquera le plus de tout le jeu.
Indéniablement, la venue de la série sur PS4 est plus qu'un simple coup commercial tant le portage a été soigneusement effectué, permettant de revivre les frissons procurés par la version PS3.

... Qui se savoure surtout lors de la première partie.

Malheureusement, faute de mode multijoueur, difficile d'avoir une grande rejouabilité. Impossible de pouvoir réellement diversifier votre expérience de jeu comme ce fut le cas sur la version PS3. Les nouveautés de cette mouture PS4 pourraient toutefois quelque peu relancer l'intérêt du jeu. Pour commencer, si vous aviez fait une première partie en difficulté Normal, vous pourriez vous essayer au mode Extrême qui vous laisse beaucoup moins le droit à l'erreur avec ses ennemis plus résistants, très précis et surtout aux balles bien plus meurtrières. Il vous faudra bien plus utiliser les éléments du décor afin de vous cacher ou opter plus fréquemment pour l'approche furtive quand celle-ci est possible.

Vous pouvez également opter pour une partie en Contre-la-Montre, qui vous permet ainsi de faire le meilleur temps possible soit dans une partie complète, soit dans un chapitre particulier. Si cela gonfle assez artificiellement la durée de vie, certains chapitres d'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered se prêtent particulièrement bien à un Contre-la-Montre, ce que les trophées ne manqueront pas d'utiliser. En outre, elle permet d'aborder le jeu différemment puisqu'il est ici question d'aller au plus vite, c'est-à-dire éviter les combats quand c'est possible et foncer dans les phases d'escalade : cela va quelque peu à l'encontre de la logique du jeu mais permet au moins de relancer l'intérêt du jeu.

Ainsi, malgré une rejouabilité discutable, le plaisir procuré par la première partie suffira très largement à vous satisfaire !

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Parmi les très nombreux trophées proposés par le jeu, il vous faudra notamment vous atteler à la chasse aux 100 (+1 très joli clin d’œil) trésors plus ou moins bien disséminés à travers tout le jeu, une pratique usuelle dans cette série.
À la poursuite du platine

Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered possède une liste de 51 trophées (platine compris). Celle-ci est très proche de celle du deuxième opus, ce qui permettra aux chasseurs de platine qui se lanceraient sur ce troisème volet de la compilation en dernier de s'y retrouver aisément. Vous pouvez choisir de commencer directement en mode Extrême afin de minimiser le nombre de parties nécessaires pour le platine, mais sachez qu'il vous faudra vous y replonger plusieurs fois de toutes façons.

Il vous faudra finir le jeu dans le mode de difficulté le plus élevé de la version de base, à savoir Extrême (les trophées des difficultés inférieures s'obtiennent automatiquement). Comme présenté précédemment, ce mode de difficulté vous mettra à rude épreuve tant les ennemis, toujours en surnombre, ne manqueront pas de vous éliminer en deux à trois balles. Il y a plusieurs pics de difficulté à franchir, mais au final, rien d'insurmontable non plus, fort heureusement. Je vous conseille néanmoins de commencer le jeu dans un mode de difficulté inférieur afin de savourer pleinement l'aventure et tout ce que Naughty Dog a préparé sans avoir à redouter chaque combat (ce qui, en plus, vous permettra de connaître l'emplacement et la nature des ennemis par zone !).

Étant lui-même un chasseur de trésors, Nathan Drake devra récolter 101 trésors disséminés dans le jeu. Certains seront presque sur votre route, devenant ainsi quasiment immanquables, quand d'autres seront cachés de façon assez fourbe. Il vous faudra ainsi très certainement passer par la sélection de chapitres qui vous permet de vérifier combien de trésors il vous manque (un très gros plus pour les chasseurs de trophées que nous sommes !). Une fois le dernier trésor d'un chapitre obtenu, vous pouvez quitter ce dernier pour revenir au menu, le trésor sera comptabilisé. Une chasse au final peu contraignante grâce aux nombreuses petites astuces et surtout au guide des trophées qui vous permettra de vous y retrouver.

Il vous faudra ensuite effectuer de nombreuses actions relatives aux combats. La majorité des trophées liés à celles-ci requièrent d'éliminer un certain nombre d'ennemis de différentes façons (corps-à-corps, avec une arme, par furtivité, sans mourir, etc.), ce qui se fait naturellement dans l'aventure puisque les armes changent assez régulièrement, les plus puissantes arrivant vers la fin tant les ennemis deviennent coriaces. Vous pouvez là encore passer par la sélection de chapitre si vous souhaitez vous munir d'une arme particulière, rendant ainsi ces trophées assez simples et peu chronophages.

Viennent enfin trois nouveaux trophées : ceux liés au mode Contre-la-Montre. Avant de fustiger contre eux, sachez qu'ils sont liés à des chapitres très précis. En effet, ces derniers comprennent des situations qui demandent de toute manière d'aller le plus vite possible, où les pauses n'ont pas leur place (fuite d'une zone chaotique, atteinte d'un avion qui décolle ou d'une voiture en marche). Ainsi, ces trois trophées vous demanderont finalement d'effectuer des actions en toute logique avec la situation dans laquelle se trouve Drake. Vous pourrez évidemment vous mettre en mode Facile pour accélérer les combats et suivre les astuces du guide de trophées pour finir les trois chapitres dans le temps requis, mais sachez qu'une fois ces astuces connues, les temps imposés par les trophées sont tout à fait abordables.

Le platine d'Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered est donc très plaisant à faire, bien qu'il vous force parfois à suivre des guides à la lettre lors de la recherche de trésors, amoindrissant partiellement le plaisir d'acquérir certains trophées.

En quête du 100%

Une fois le platine obtenu, vous serez sans doute intéressé par le 100% du jeu. Vous avez bien lu, le jeu comporte un DLC comprenant 8 trophées qui ne sont donc pas nécessaires pour l'obtention du platine.

Ce DLC vous demandera tout d'abord de finir le jeu en mode de difficulté Brutal, mode de difficulté ultime débloqué en finissant le jeu en mode Extrême. Inutile de vous dire qu'il est donc bien plus difficile que ce dernier et qu'il vous faudra redoubler d'attention lors des combats.
Quelques trophées sont liés à des actions précises, comme tuer un ennemi très particulier au fusil de précision ou encore comparer vos statistiques avec vos amis. En somme, rien de bien folichon si ce n'est vous pousser à utiliser toutes les fonctionnalités du jeu.

Mais les deux principaux trophées de ce DLC, en dehors du mode Brutal, sont liés au mode Contre-la-Montre. Je m'interroge encore sur l'intérêt de finir l'aventure dans ce mode en utilisant l'apparence de Drake obèse, qui vous fera sourire pendant 10 secondes avant de vous lasser plus qu'autre chose. Certes, cela offre un trophée au nom cocasse, mais c'est tout. L'autre trophée lié au mode Contre-la-Montre vous demandera de finir l'aventure en moins de 4 heures et 15 minutes. Un petit challenge anecdotique qui pourra relancer l'intérêt du soft sans pour autant vous empêcher d'obtenir le platine donc.

Un 100% qui pourra donc vous faire grincer des dents de par les actions qu'il requiert, mais qui reste parfaitement dispensable pour la course au platine qui est quant à lui très plaisant à faire.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

Uncharted 3 : L'Illusion de Drake Remastered clôture de façon très efficace cette compilation. Avec son aventure bourrée d'actions survoltées qui vous marqueront et son aspect technique aujourd'hui encore plus que convaincant, vous réussirez à pardonner l'absence du mode multijoueur, bien que cette omission se fasse ressentir.
Un excellent moyen de (re)découvrir une saga mythique de la PlayStation 3 avant la sortie du quatrième volet, ainsi qu'obtenir un platine proposant un challenge bienvenu et accessible à tous.

Je recommande ce jeu :
À tous