Test : The Walking Dead : Saison 2


The Walking Dead : Saison 2
  • 1
  • 24
  • 15
Note des joueurs :
4.4/5 - 109 notes
Note des 100% :
4.5/5 - 91 notes

The Walking Dead : Saison 2

ps4


40 trophées au total
0 trophée caché 4 DLC's

6761 joueurs possèdent ce jeu

100% par : 4667 joueurs (69 %)
Note du jeu
15/20
Discuter du test

Test du jeu
The Walking Dead : Saison 2

  • Test rédigé par Troywarrior le 15-10-2016 - Modifié le 20-12-2016


Introduction


Une nouvelle saison : un nouveau groupe
Image


SPOILER ALERT ! : Il est très fortement déconseillé aux personnes n'ayant pas joué ET terminé la saison 1 de lire ce test afin de ne pas gâcher les excellents rebondissements de celle-ci .


(triangle) "Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, l’abîme finit par ancrer son regard en toi." Friedrich Nietzsche (Citation libre)


(carre) ONCE UPON A TIME

Le studio conteur d'histoires a réussi l'exploit, depuis 2012, de s'approprier les 2 monstres sacrés contemporains en terme de série, The Walking Dead et Game of Thrones. Exploit d'autant plus remarquable qu'ils ont créé de toute pièce des scénarios totalement originaux sans perdre la moindre miette de l'univers de ses muses.
Les fondateurs, pour la plupart issus des studios LucasArts, peuvent en plus se targuer d'avoir de belles pépites à leur actif telles que The Wolf Among Us ou Back to the Futur de la trilogie éponyme.
A noter également, la sortie cette année d'une partie du nouvel opus Batman: A Telltale Games Series dont nous parlerons bientôt.


(rond) NOTA BENE

Le très bon test déjà réalisé de la saison 1 résume précisément les aspects techniques du jeu. Nous nous concentrerons donc plus sur les nouveautés que nous offre cette nouvelle saison afin d'éviter, dans la mesure du possible, la répétition d'information.
Toujours en faisant attention bien sûr de ne pas trop vous dévoiler d'éléments du scénario.


(croix) LE PITCH

- "Tu vas me manquer..."
- "... toi aussi"
Après tant d'épreuves traversées ensemble, Lee a donc disparu. Après Doug, Larry, Carley, Katjaa, Duck, Ben Paul, Kenny et vos parents, c'est maintenant votre mentor et meilleur ami dont la vie est emportée par ce monde apocalyptique.
Mais vous devez vivre, survivre (sans poème! sans bl... oh pardon) et poursuivre votre route, forte de l'enseignement qu'il vous a prodigué. Trouver Omid et Christa et s'enfuire de cette ville qui n'est plus que la sépulture de vos espoirs.

Votre aventure ne fait que commencer...

Contenu du jeu


Les décors ont gagné en qualité et diversité
(triangle) BREAKING THE HABITS

Comme expliqué plus haut, nous ne nous éterniserons pas sur le fonctionnement de cet opus restant le même que le précédent, vous avancerez dans le scénario en étant confronté, lors des dialogues et des événements, à des choix de réponses, de décisions et de phases de QTE, limités dans le temps et ayant bien sûr des conséquences diverses en fonction du choix.
Mais notons tout de même des différences dans cette nouvelle saison : le système QTE a évolué positivement. Il ne s'agira plus uniquement de tapoter frénétiquement sur les touches pour tenir une porte ou vous libérer d'une emprise, vous aurez maintenant des phases directionnelles lors de vos courses, fuites et autres déplacements, rappelant le système d'Until Dawn : une erreur entraînera la mort.
Mais attention, cette comparaison est à prendre toutes proportions gardées : nous sommes encore loin des phases longues et prenantes du jeu précédemment cité. Les QTE directionnels de The Walking Dead Season 2 sont bien plus courts et, clairement, ne casseraient pas 3 pattes à un canard ("Mais qu'est-ce que vous voulez qu'on foute d'un canard?") ; s'agissant malgré cela d'une évolution positive par rapport au 1er opus, il faut le souligner, en espérant que cet aspect sera encore amélioré à la prochaine saison.


(carre) CHILD IN TIME

C'est donc sous les traits de Clémentine que vous parcourrez les 5 chapitres de la deuxième saison. Le pont entre les 2 opus a parfaitement été construit. Dès les 5 premières minutes du jeu, vous replongez dans l'univers tant apprécié de son prédécesseur. Un monde apocalyptique, la survie et la violence du monde dans lequel vous êtes.
Telltale réussit le virage où tous les fans de la série l'attendaient : poursuivre la qualité scénaristique sans tomber dans la monotonie et, surtout, nous donner du nouveau.

En effet, il ne s'agit plus de suivre des protagonistes faisant face à une situation dramatique inconnue, apprenant bon gré mal gré les affres de ce monde s'écroulant peu à peu. Vous êtes maintenant une survivante (Messieurs, je parle de votre personnage, calmons-nous).
Vous et vos comparses connaissez désormais les dangers d'une morsure, le besoin en vivres et en médicaments et, avant toute autre chose, vous connaissez le principal danger de ce monde en ruine : les autres (Jean-Paul si tu m'entends). Ainsi, tout le scénario et donc les événements auxquels vous ferez face seront abordés d'une manière totalement différente du fait de votre expérience passée.
Et, petite cerise sur le gâteau, certains choix faits lors de la première saison continuent d'influer sur celle-ci, permettant ainsi d'éviter une césure scénaristique complète.


(rond) CHILD OF VISION

La saison 2 se portant sur la vision d'une enfant et non plus celle d'un homme mature ayant déjà tué avant même le Z-day, une toute nouvelle façon d'appréhender votre univers s'offre à vous. C'est là que se trouve le génie du scénario de cette nouvelle saison, au-delà des événements cataclysmiques, à savoir la maturation d'un enfant qui grandit, ce que vous vivez et ressentez.
La saison 1 nous a fait rentrer dans la peau d'un "père", nous obligeant plus à réfléchir aux implications qu'auront nos choix sur la vie de notre enfant (Je n'ai pas honte de le dire, la qualité de ce jeu est telle que j'éprouvais réellement un sentiment de paternité envers Clémentine au bout d'un moment). Cette nouvelle saison nous fait, quant à elle, complètement basculer vers une nouvelle façon d'appréhender l'aventure : vous ne protégez pas une autre personne, vous vous protégez vous-même.


(croix) DEMAIN, C'EST LOIN

Du fait des événements parfois traumatisants vécus lors de la première saison, Clémentine est maintenant un personnage fort, déterminé, malgré sa vision encore parfois naïve portée sur le monde. Elle avance au fur et à mesure des chapitres, gardant en mémoire les conseils de Lee, dans ses nouvelles pérégrinations (et nouvelles elles le sont croyez moi!)
Les personnages rencontrés ont, eux aussi, un sacré vécu derrière eux. Vous aurez donc maintenant non pas à vous intéresser à la vie passée des personnes d'avant le Z-Day mais bel et bien de leur vécu dans ce nouveau monde ("Combien de marcheurs as-tu tués? Combien d'humains?")

Et des personnages au lourd passé, vous en rencontrerez : cette nouvelle saison est en effet bien plus sombre et violente que la précédente car elle se porte plus sur les humains, laissant les marcheurs dans un rôle secondaire mais toujours aussi dangereux. Vous aurez même la joie de rencontrer le premier "vrai méchant" d'une saison, n'ayant rien à envier au "Gouverneur".

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Un nouveau système de QTE
(triangle) GRAPHISME / BANDE SON

La texture visuelle reste en ombrage de celluloïd. Ce concept Cel-Shading toujours aussi bien réalisé présente l'avantage de nous plonger dans l'univers immersif BD/Cartoon de la série. Le rendu du faciès des protagonistes en fonction de leurs émotions est toujours bon, même s'il est parfois un peu exagéré (surtout pour Clémentine). On notera une amélioration des décors et un véritable effort fait au niveau de l'environnement, principalement du fait que beaucoup plus d'actions du scénario se passent en extérieur dans cet opus (forêt, montagne, etc.) tandis que la première saison était plutôt majoritairement en ambiance huis-clos.
Les musiques de fin de chapitres sont toujours de bonne facture, et on notera une meilleure implication de la bande son durant tout le jeu. Il faut bien avouer que l'ambiance musicale de la saison 1 n'était pas énormément présente, ce qui peut d'ailleurs plaire ou non, question de goût, mais la saison 2 semble avoir un peu plus développé cet aspect sans pour autant en avoir trop rajouté : vous ne tuerez pas de zombies sur une musique de Queen ("on va au Winchester, on boit une bonne bière en attendant que les choses se calment").


(carre) GAMEPLAY

On retrouve toujours le bon vieux système point'n click en guise d'interactions avec votre univers, mais on remarquera une "modernisation", plus graphique que fonctionnelle, de notre cible. Comme présenté précédemment, un nouveau type d'action type QTE fait son arrivée. Outre les déplacements déjà mentionnés, ce nouveau QTE consistera à bloquer la touche (croix) et de déplacer le curseur (votre première rencontre avec ce système va vous piquer légèrement si j'ose dire)
Mais à part cela, aucune évolution particulière à noter.


(rond) MANIABILITÉ

Gros point négatif du premier opus lié au gameplay mais nécessitant une présentation poussée, la saison 2 ne bénéficie malheureusement pas de nettes améliorations dans ce domaine. Les déplacements de Clémentine restent lents pendant les phases d'exploration donnant toujours cette impression de lourdeur. Ce qui jure d'ailleurs parfois affreusement avec les phases d'actions (combats, fuites, etc.) où vous vous retrouvez au contrôle d'une petite furie qui mettra vos réflexes à l'épreuve.
Les zones, bien que développées au niveau des graphismes et des couleurs, restent balisées et limitées, gâchant la sensation du plaisir d'exploration, surtout lors des phases en extérieur où on pourrait justement s'attendre à une certaine liberté de mouvements.

(croix) MODUS VIVENDI

La technicité du système "effet papillon" a quant à elle subi de sympathiques améliorations. Tout d'abord, le "cross-over" avec vos choix du premier opus. En effet, certains choix que vous auriez pu croire anodins lors de la première saison trouveront en fait leurs conséquences dans la deuxième. De plus, vous retrouverez quelques clins d’œil à certaines actions faites (DLC 400 Jours compris)
Les choix de réponse dans les dialogues ont été mieux travaillés eux aussi, travaillant plus sur la personnalité et l'évolution de Clémentine. Le seul petit défaut à noter cependant est la longueur de certaines discussions qui, sans être vitales à la compréhension ou la cohérence du scénario, pourront parfois casser légèrement le rythme.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Vous devrez choisir prudemment vos paroles
(triangle)
Comme l'a très justement fait remarquer mon confrère rédacteur dans le test précédent, le principal attrait du jeu est censé être "l'histoire dont nous sommes le héros" (les arcs "Quêtes du Graal" et "Défis fantastiques étaient mes préférés).
Mais il est vrai que le choix d'actions n'avait pas foncièrement de grandes influences sur le jeu en lui-même dans la première saison. Or, on découvre dans celle-ci et avec plaisir une nette amélioration des choix capitaux (souvent décomposés en 2 possibilités) tant sur leur nombre que sur les implications scénaristiques. La vie et la mort de certains de vos compagnons seront toujours entre vos mains, mais au-delà de ça, votre comportement face à vos ennemis pourra également influer sur le traitement qu'ils réserveront à votre groupe.
On a donc une impression très plaisante d'avoir plus d'influence sur la destinée de l'histoire même si, il faut le dire, certains événements se produiront quoi qu'il arrive, et que vos choix ne feront que retarder l'inévitable.

(carre)
Les interactions plus communes lors du jeu (dialogues) prennent elles-aussi une autre dimension. Comme expliqué précédemment, la saison 2 se porte beaucoup plus sur les humains et la psychologie des protagonistes, notamment sur celle de Clémentine qui, bien que déjà mature, reste une enfant grandissante et dont le rapport avec le monde continue de mûrir.
On ressent donc au fil du jeu que nos choix de comportements auront bien plus d'implications car plus surveillés par les adultes nous entourant : n'étant pas le leader mais plutôt la dernière roue du carrosse, ce sera à vous de créer votre place au sein de votre groupe, gagner le respect de personnes qui ne vous connaissent pas, et ce par les moyens qui vous sembleront les mieux adaptés (diplomatie, agressivité, raison, etc.)
J'ajoute à titre personnel que d'avoir la version originale des dialogues, excellemment bien jouée, est un pur plaisir.

(rond)
Tout en conservant l'excellent moule scénaristique dont Telltale a le secret, vous serez donc confrontés, en plus de votre propre survie, à devoir développer et surveiller votre personnalité avec des choix rappelant Fallout : petite enfant gentille et naïve, petite adulte sachant défendre ses positions ou petite peste ne faisant confiance à personne et manquant de respect (et méritant une bonne baffe, comme jamais elle n'en avait pris de sa vie !)?
A vous de voir ce qui vous correspond le mieux. Chaque reprise de chapitre avec une personnalité différente est un vrai plaisir et permet une vraie diversité de dialogues et d’interactions (mieux que ne le faisait la saison 1 en tous cas). Enfin, dernier aspect extrêmement plaisant des interactions, la place des personnages est juste : ils ne sont pas là pour répondre à un stéréotype ou un quota (aspect très récurrent à la télévision, disons-le).
On ne ressent enfin aucune impression de déjà-vu avec les personnages de la saison précédente, l'originalité de chacun est présente.

(croix)
Terminons par le scénario justement, qui est largement à la hauteur de nos espérances, voire au-delà. La saison 1 avait déjà largement réussi à nous plonger totalement dans son univers, mais la saison 2 le transcende et nous offre son lot de rebondissements, de moments de stress, d'émotions et d'empathie.
Comme abordé plus haut, l'histoire est bien plus noire et violente, nous offrant parfois des scènes psychologiquement marquantes imbriquées dans une logique scénaristique ficelée à la perfection. J'ose même dire que TellTale a fait mieux que certaines saisons de la série TV.
L'apparition d'un "méchant" en fil rouge de la saison respecte encore plus l'esprit de la série originelle de la BD (et bien sûr de la série TV) et rajoute une perle supplémentaire au collier déjà bien complet de la qualité de ce 2 opus.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


"Mon dieu, il a du chercher les trophées du jeu..."

Au moins, ils ne nous ont pas fait l'affront de mettre un platine ce coup-ci

(triangle)

Il y avait des trophées à chasser ? ! (carre) . . . . (rond) Je peux appeler un ami Jean-Pierre ?

(croix)

La qualité de ce jeu se suffit à elle-même, pas besoin de gâcher avec des trophées inutiles




Devant l’absence totale de chasse de trophées dans ce jeu, le 100% s'obtenant simplement en complétant les épisodes de chaque chapitre quelque soit vos choix, je vous laisse justement celui de la réponse à cette question

 

Note : 2/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
15/20

La suite d'un premier volet de qualité est souvent très risquée, le piège de la monotonie ou de la répétition et plus largement de l’essoufflement est souvent à craindre. Mais la saison 2 de The Walking Dead fait partie des exceptions confirmant la règle. Le scénario est bluffant d'intelligence et de créativité, l'aspect psychologique des personnages mis en exergue, les décors et graphismes mieux travaillés. On regrettera simplement une jouabilité encore un peu lente à certains moments ce qui, néanmoins, n'est pas totalement incompatible avec l'aspect narratif du jeu. A ce jour, je pense que l'on peut sans ciller classer The Walking Dead au panthéon des meilleurs scénarios de jeux vidéo. Ne reste plus qu'à espérer que la saison 3, prévue pour bientôt, respectera cette qualité exponentielle et, au vu du talent mis dans la 2ème saison, on a du mal à en douter.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux fans de la série, Aux curieux