Test : Table Top Racing : World Tour


Table Top Racing : World Tour
  • 1
  • 6
  • 12
  • 18
Note des joueurs :
4/5 - 138 notes
Note des platineurs :
4.1/5 - 96 notes

Table Top Racing : World Tour

ps4


37 trophées au total
3 trophées online
3 trophées cachés 1 DLC

6927 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 2309 joueurs (33 %)
100% par : 155 joueurs (2 %)
Note du jeu
12/20
Discuter du test

Test du jeu
Table Top Racing : World Tour

  • Test rédigé par kiba22 le 14-06-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Encore un dernier tour avant d'ouvrir le champagne
Après avoir arpenté la route des smartphones et autres tablettes, Table Top Racing alias TTR prend le chemin de la PS4 rebaptisé pour l’occasion Table Top Racing : World Tour ».

Tout d’abord qu’est ce qui se cache derrière ce nom à rallonge ? Table Top Racing : World Tour c’est un peu la frontière d’un Mario Kart avec bonus, arcade, fun mais aussi des éléments piochés dans Need for Speed pour optimiser et modifier sa mascotte, le tout miniaturisé au format « Micro Machines » pour arpenter les circuits de poche.

Offert gracieusement pour le mois de Mai aux membres du Playstation Plus ou disponible à tous au prix de 19€99, Table Top Racing World Tour nous offre l’occasion de reprendre en main les petites voitures et par la même occasion voir un peu ce que le bébé des développeurs « Playrise Digital » a sous le capot.

Contenu du jeu


Les épreuves de drift vous demanderont un peu de doigté
Nostalgie de l’enfance

Avec un héritage mobile marqué, Table Top Racing : World Tour commence dès le début par nous proposer 3 voitures qui entre nous ne sont pas des fusées et nous propose directement de plonger dans un championnat (en adéquation avec votre modèle de voiture bien distingué en 3 types différents).

A l’image d’un Micro Machine pour les plus vieux d’entre vous, TTR scinde son contenu en trois parties distinctes avec ses championnats qui sont des suites de courses avec différents challenges allant des courses avec bonus à la manière d’un « Mario Kart » ou encore des poursuites ou il faut rattraper une voiture par exemple.

On retrouve aussi en guise de 2ème tour « les épreuves spéciales » semblable aux championnats mais ici les modèles de voitures sont imposés. Autant dire qu’il faudra donc collectionner les petites voitures pour pouvoir avoir accès à la globalité des épreuves.
Le dernier tour nous permettra de finir sur les chapeaux de roues avec un multijoueur qui vous permettra d’en découdre via plusieurs modes de jeux avec des participants en ligne. Malheureusement le mode « local » n’est pas de la partie … Oubliez donc les journées canapés entre amis ce qui est assez regrettable au final.

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


La personnalisation des voitures est plutôt sympa
Entre Mario Kart et Need for Speed

On reprend désormais la route pour nous concentrer sur les divers aspects du jeu de « Playrise Digital ». Le jeu se situant globalement entre un « mario kart like » et un « need for speed », quels sont donc les armes de ce TTR pour rester sur le bon côté de la route.

Tout d’abord le gameplay est très simpliste à savoir une touche pour accélérer, une pour freiner et une dernière pour balancer missiles et autres gadgets. Grossomodo vous aurez besoin dans la plupart des cas de deux ou trois touches pour bien maîtriser « TTR ».
Un gameplay très voir trop simpliste ou l’on a vraiment l’impression parfois d’être vraiment téléguidé la ou les amateurs de simulation seront vraiment loin d’être comblés. Les voitures sont du coup très simple à manier et on enchaîne les virages avec une simplicité déconcertante ce qui n’est pas le cas de l’IA qui est définitivement aux fraises aux bouts de quelques tours de piste.
D’un point de vue graphique le jeu tourne autour de 5 circuits plutôt mignons sans non plus vous éclater la rétine. Au niveau de la sensation de vitesse lorsque vous déboulez dans ces environnements … ne vous attendez pas à grand-chose. En revanche le jeu est fluide, tourne bien et ne souffre d’aucuns ralentissements.

Côté OST, la bande son fait super plaisir à écouter avec aux oreilles une quinzaine de titres « électro » en total accord avec le jeu qui vous motiveront à mettre la gomme dans les tournants.
Pour finir la durée de vie n’est pas énorme en prenant en compte quelques championnats répartis entre 5 circuits allant d’une table sur Monaco en passant par un garage en désordre. Le multi en ligne est tout de même présent pour rallonger un peu la durée du titre.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Allez Chico on met la gomme !
L’heure de ressortir les petites voitures

Malgré un contenu assez limité et des points techniques un peu en demi-teinte, on prend tout de même du plaisir à se taper la bourre que ce soit en championnat ou en ligne. Les modes de jeux permettent légèrement de varier les plaisirs et diversifier un peu l’approche des courses.
Les premiers signes de lassitude se font tout de même sentir après avoir enchaîner des dizaines de courses que ce soit au niveau différents championnats qui sont au final plus que semblables. Les épreuves spéciales sont juste des règles imposés au joueur et n’apporte au finale que peu de fraîcheur.

Le mode en ligne est la seule réelle alternative pour briser un peu cette monotonie. Ici le plaisir de jouer est différent car on se tire la bourre avec de vrais joueurs donc l’expérience et le plaisir sont bien présent mais malgré tout quel déception de ne pas retrouver un mode « 2 à 4 joueurs » pour endiabler nos soirées entre amis …

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Un dernier départ en beauté
Podium, Champagne et Trophées

Tout d’abord il faut savoir que la liste de « Table Top Racing World Tour » est plus que classique et accessible à tous les joueurs que vous soyez adepte ou novice en matière de jeux de courses. Comme le précise également le guide, aucun trophées n’est bugée et le platine s’acquiert assez rapidement et en douceur.

En dehors des trophées qui vont demanderont de mener à bien et terminer 1er du championnat, il vous faudra également débloquer les 3 étoiles lors de toutes les différentes courses. Le jeu mettant à disposition un vrai garage pour vos voitures, c’est donc sans surprises qu’il faudra compléter votre collection de voitures, roues, peintures et améliorations de vos titines.

Il y aura une infime partie de collectibles à récupérer sur les courses matérialisées par des pièces accessibles sur chacun des circuits.

Pour finir, il y aura quelques trophées multijoueurs qui se débloquent en quelques heures sans trop de difficultés. Encore une fois rien de sorcier au niveau de cette partie du platine.
Au final un platine qui n’est ni long, ni rageant à faire tomber hormis quelques défis qui demandent un peu de doigtés notamment les défis « drifts » qui demanderont un petit peu d’entraînement.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12/20

Table Top Racing : World Tour est globalement un jeu correct. Avec une durée de vie assez courte et un gameplay adapté mais un peu trop invasif, il parviendra malgré tout à vous faire passer du bon temps sur le moyen terme. Le platine reste accessible à tous et ne vous demandera pas de gros efforts. Malgré quelques défauts plus ou moins imputables à TTR, les idées restent globalement les bonnes et vous passerai tout de même un bon moment parsemé de nostalgie avec ce titre.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile