Test : Steins;Gate 0 [KR]


Steins;Gate 0 [KR]
  • 1
  • 5
  • 12
  • 10
Pas de note
des joueurs
Pas de note
des platineurs

Steins;Gate 0 [KR]

ps4


28 trophées au total
14 trophées cachés

29 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 29 joueurs (100 %)
100% par : 29 joueurs (100 %)
Discuter du test

Test du jeu
Steins;Gate 0

  • Test rédigé par Ray-chan le 31-01-2017 - Modifié le 31-01-2017


Introduction


Entouré de ses fidèles lab members, le Phénix aurait-il ressucité ?
Image
Image

Steins;Gate 0 est un visual novel sorti le 25 novembre 2016 en France sur Playstation 4 et Vita. Développé par Mages./5pb. et Nitroplus, ce jeu est édité par PQube sur notre continent. Le jeu est une suite directe de Steins;Gate premier du nom, sorti à l'époque sur PS3 et Vita.

Les premiers évènements de Steins;Gate 0 s'intègrent à la vraie fin de Steins;Gate, dans le champ attracteur bêta, mais prennent un chemin parallèle à l'issue de la première tentative de sauvetage de Kurisu Makise. Du fait de l'intrication des évènements des deux jeux, Steins;Gate 0 possède de très nombreuses allusions au premier opus.

Histoire de planter le décor un minimum, si vous n'avez pas ou pas eu l'opportunité de vous procurer le premier soft, je vous invite à consulter l'excellent test de Kyp-chan à ce sujet. Sachez juste qu'à l'instar de la série télévisée de la BBC Doctor Who, le thème central de ce visual novel est les voyages temporels, la sauce Akihabara / Shibuya en plus !

Sans ambages, attaquons donc notre test qui pour l'occasion aura été rédigé entre quatre yeux par votre humble serviteur qui découvre le jeu sans connaître la licence, et Kyp-chan qui a déjà joué au premier opus.

22 novembre 2010 - Ikebukuro, données mémorielles de Rintarô Okabe
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,129848%


Cela va bientôt faire cinq mois… que je les ai perdus. Je tente toujours désespérément de me convaincre que c’était le meilleur choix. Après tout, c’était son choix. Ce sont ses mots, qui… Je ne pouvais les refuser. Ou plutôt, devais-je m’y opposer ? Mais dans ce cas, c’est Mayuri qui ne serait plus… Non, je ne dois plus penser à ces évènements. Ces évènements qui se sont produits dans le champ attracteur alpha. Combien de mois, ou d’années, ai-je passé à répéter ces jours du mois d’août, à assister presque quotidiennement à la mort de Mayuri et à revenir en arrière pour tenter d’éviter cette issue ? Mais qu’importe mes actions, Mayuri finissait toujours… C’est là que j’ai compris le phénomène de convergence des champs attracteurs. La seule façon de sauver Mayuri était de se débarrasser de la possibilité de revenir dans le temps… et de celle qui en avait élaboré la théorie. Je le sais. Je crois que je l’ai toujours su, même alors. Seulement, cela signifiait la condamnation de Kurisu. Voilà l’inextricable vérité qui s’offrait à moi : mon amie d’enfance et la femme que j’aime ne pouvaient coexister dans cette ligne d'univers.

Après avoir respecté sa volonté, j’ai atterrit dans le champ attracteur bêta. Là où tout a commencé. Là où j’ai été témoin de sa mort. J’ai bien eu une occasion de sauver Kurisu, mais… au final, c’est moi qui… Parfois, je sens encore la chaleur de son sang qui se répand sur moi… J’ai échoué. J’aurais dû le savoir. Il était impossible que je réussisse. Ce maudit phénomène de convergence… Kurisu Makise ne peut vivre dans ce champ attracteur. Suzuha m’a bien demandé de réessayer mais c’est hors de question. Je connais déjà la fin, et je ne veux pas revivre cela. Je sais que ce monde se dirige vers une Troisième Guerre Mondiale, mais tant que Mayuri peut vivre insouciamment jusque-là, cela me convient… Il est temps d’aller dormir, il y a une série de conférences qu’il faut que je suive demain.

Je sens encore la chaleur de son corps et de son sang sur ma peau… Je savais que je n’aurais pas dû y penser. Maintenant, j’ai envie de vomir.

Contenu du jeu


Objection ! Rintarô fait un esclandre pendant une conférence scientifique. Petit clin d’œil au premier jeu ainsi qu'à la licence Ace Attorney.
29 juillet 2010, Japon, journal de Rintarô Okabe.
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,156659%


Qui est donc cette fille que j'ai tuée ? Pourquoi mon cœur se serre-t-il autant en contemplant son visage ? Quelle est donc cette impression de déjà-vu que je ressens depuis le début mais n'arrive pas à situer correctement ? Toutes mes connaissances n'arrivent pas à endiguer ce flot de sentiments négatifs qui parcoure mon être... Je me sens lessivé, vidé, vieux de plusieurs millénaires à cause de tous ces voyages temporels. Mes amis ne me connaissent pas, ou alors serait-ce qu'ils ne me reconnaissent pas ? L'impression d'avoir vécues plusieurs vies a fini par brouiller totalement mes idées, et seul reste le spleen. Je devrais aller voir mon amie Mayuri Shiina, peut-être saura-t-elle m'expliquer ce qu'il se passe ? Après tout, c'est certainement la seule personne digne de mon intellect et capable de suivre mes raisonnements alambiqués. Une fois ce mémo enregistré, je l'appellerai.

4 février 2011 - Akihabara, données mémorielles de Rintarô Okabe
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,053649%


Depuis que j’ai rencontré ces deux scientifiques états-uniens, j’ai bien dû passer une vingtaine d’heures à voyager dans le temps, en changeant parfois de ligne temporelle. Je crois que j’arrive au bout de mon voyage… mais le futur qui s'annonce ne me plaît guère… et si jamais il y avait d’autres issues possibles ? D’autres embranchements que j’avais ratés.
Le monde peut-être dupé. Finalement, peut-être que Steins Gate est accessible. Probablement pas du premier coup, ni du deuxième… mais j’ai l’intuition que quelques essais supplémentaires pourraient suffire. Connecte les possibilités. Il faut juste que j’essaye, et que je ne perde pas espoir... Trompe le monde. Après tout, le Phénix est réveillé, je suis le savant fou Hôôin Kyôma ! Je dois pouvoir le faire… Non, je vais le faire ! Peu importe le nombre d’essais ! Mille, dix mille, cent mille ou un million ? Peu importe ! Peu importe à quel point cela sera douloureux. Pour le futur du monde. Pour elle… pour qu’elle vive ! C’est décidé, aujourd’hui marque le début de l’opération Helheim ! Je le leur annoncerai en temps voulu. Fwhahahahaha !

24 juin 2011 - Akihabara, données mémorielles de Suzuha Amane
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,129954%


Il ne me reste plus beaucoup de temps. Je n'ai malheureusement pas réussi à le convaincre... mais je ne peux pas tout lui dire. Il y a des choses qu'il ne doit pas savoir. Pas tout de suite. Et d'autres qu'il ne saura jamais. Comment le pourrait-il ? Cela ne le concerne pas. Mayuri, Maho et Kagari sont là. Moi aussi. Tu n'es pas le seul coincé ici... mon oncle. Depuis cet automne, tu n'es plus seul.


30 juillet 2010, Japon, journal de Rintarô Okabe.
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,156659%


J'ai l'impression de revivre différemment chaque journée. Et depuis qu'on m'a présenté l'Amadeus, je songe différemment à cette fille que j'ai tué, Kurisu... L'aies-je aimée ? Ou haïe ? Chaque fois que je vois son visage apparaître sur l'Amadeus, je manque de défaillir. Heureusement, même si je suis seul à me souvenir de chaque détail, je peux toujours compter sur mes amis. Un simple coup de fil ou sms me permet parfois d'éviter de perdre la raison. Ceci dit, j'en viens parfois à maudire ce destin qui m'a permis de ne plus vieillir. Vivre 5 histoires différentes en même temps est déjà tellement éprouvant et mortifère quand on y songe.

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Cette illustration ne laisse aucun doute sur le lieu de l'action et le texte illustre bien la personnalité d'un certain personnage.
24 novembre 2010 - Akihabara, données mémorielles de Rintarô Okabe
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,129848%


Cela fait plusieurs mois que je n’avais pas remis les pieds au laboratoire. Ce 21 août dernier, j’avais décidé d’en rester éloigné. Finalement... Je reconnais toujours mes amis. Certains ont un peu changé, notamment au niveau de la coiffure, mais leur visage est toujours le même et leurs yeux brillent toujours étrangement. J’ai l’impression que les filles sont devenues plus attirantes qu’avant. Comme si leurs vêtements étaient plus ajustés à leur morphologie. Ou alors, c’est que je n’y avais prêté qu’une attention minimaliste auparavant. Luka me semble aussi plus féminin que jamais. Tout le contraire de Daru. Au moins, ils ont l’air en forme, et ces vêtements colorés leur vont bien. Même si je doute être bien placé pour en parler, ils me semblent tous plus expressifs. Je retrouve certaines expressions faciales bien connues, et j’en découvre d’autres. Il faudra néanmoins que j’aille consulter un spécialiste. Parfois, lorsque je suis trop près de l’un de mes interlocuteurs, j’ai l’impression de voir moins net. Cela me faisait déjà le même effet il y a quelques mois.


29 septembre 2010, Japon, journal de Rintarô Okabe.
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,239584%


C'est étonnant comme je reste toujours perplexe à ce que je vis depuis quelque temps. J'entends les gens parler en japonais mais mon esprit traduit les choses automatiquement en anglais. En sus, il me semble que, scientifiquement parlant, cet anglais est simple à comprendre. S'il pouvait en aller de même pour mon histoire !
Esthétiquement, je parais toujours aussi beau et jeune, alors que mon histoire est déjà si vieille... Mais ceci est comme une texture particulière appliquée sur le filtre de ma vie, sans commune mesure avec le standard de la plèbe environnante.

25 juin 2011 - Ikebukuro, données mémorielles de Mayuri Shiina
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,129954%


Okarin m'a dit d'aller faire un tour dans les magasins pendant qu'il faisait la queue pour acheter les fournitures que j'ai choisies. Oh ! Ils ont installé un grand promontoire pour faire la promotion de la bande originale d'un nouveau jeu là-bas. C'est curieux, j'ai l'impression de connaître cette série, mais cela ne semble pas être le genre de jeu érotique auquel Daru à l’habitude de s'adonner. La jaquette a même plutôt l'air glauque. C'est quoi cette piste qui s'appelle
Anitomic Dual ?! Il doit y avoir une erreur. Takeshi... Abo... D'où est-ce que je connais le nom de cet artiste ? Mmh, je demanderai à Daru. Tiens, ils passent une chanson de ce côté-là. Haa, mais... je connais cette voix. Quelle nostalgie ! Elle résonnait dans les boutiques d'Akihabara l'été dernier. L'air était différent, mais je suis sûre que la voix est la même. Il faudra que j'amène Okarin, je me souviens qu'il l'aimait bien. Hé hé hé, il y a des Upa là-bas...

29 août 2010, Japon, journal de Rintarô Okabe.
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,129848%


Dans le chapitre des nouveautés concernant ma vie, je me suis pris récemment à écouter de la musique. Me connaissant ce n'était pas gagné d'avance, mais je me suis surpris en composant une playlist qui me convient aisément, et me plaît quel que soit le nombre d'heures passées à l'écouter... En revanche, une fois encore, je ne saurais expliquer cette sensation d'avoir déjà vécu (ou serait-ce donc à vivre ?) cette expérience.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Des artworks de toute beauté. Notez le rendu de l'eau devant le camion.
3 décembre 2010 - Wakô, données mémorielles de Maho Hiyajo
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,081163%


Même s'il me paraissait un peu sinistre lorsque je l'ai vu pour la première fois à l'entrée de ce bâtiment, je suis finalement ravie d'avoir rencontré ce garçon. En plus de participer à mon projet, il m'a présenté à son cercle d'amis et j'ai l'impression d'en faire déjà partie. Je suis toujours stupéfaite lorsque je vois les costumes que fabrique Mayuri et que portent les autres filles… et Luka. En parlant de cosplay, je me demande comment Faris fait-elle pour se promener constamment avec ses oreilles de chat. Elle dort avec si ça se trouve... Ce n'est pas que ce n'est pas mignon, mais c'est beaucoup trop embarrassant. Ceci dit, même si je n'aurais jamais le courage de l'exprimer, je crois que j'aimerais bien essayer un jour. Par contre, ce sera sans les grosses pattes. Une nouvelle fantaisie de sa part, semble-t-il. Là, c'est un peu trop pour moi. D'autant qu'elle doit mourir de chaud avec, en été ! Aussi, Daru est un peu agaçant avec ses commentaires souvent déplacés, et parfois attendus. Probablement qu'il doit avoir un peu de mal à faire la différence entre ces jeux et le monde réel. Enfin, je sais comment le faire taire et j'éprouve toujours un grand plaisir à les retrouver à chaque fois.

11 juin 2010, Japon, journal de Rintarô Okabe.
Champ attracteur alpha - divergence de la ligne d’univers : 0,568948%


Dieu que c'est difficile ! Et j'en reviens à peine d'invoquer une puissance divine, moi, un scientifique confirmé, esprit cartésien s'il en est. Mais je suis embrouillé, perdu, dans les méandres de l'espace-temps. Étudier, travailler dur, suivre mes convictions envers et contre tout, tout ceci n'était rien, comparé à ce que je vis depuis que je suis capable de voyager entre les différentes lignes d'univers. Ce qui aurait dû se révéler un plaisir, s'apparente à un chemin de croix. Preuve en est: je continue avec les analogies religieuses.

Parcourir les différentes lignes d'univers est agréable, mais je reste toujours sur l'impression de ne pas avoir tous les éléments en main... Je me sens comme un étranger qui serait arrivé dans des lieux familiers mais pourtant inconnus, le pire étant cette sensation que les gens que je rencontre, dont mes amis proches, me parlent de choses que je devrais connaître, alors que rien ne me vient à l'esprit... Comment donc pourrais-je tirer parti de mes connaissances et de mon savoir-faire si je dois extrapoler sur des postulats bancals ?

Il en va de même lorsque je tente de repartir à zéro depuis une autre ligne d'univers. Cette satanée convergence des champs attracteurs m'empêche de mettre le doigt sur tous les éléments que je rencontre. Jamais une sensation de déjà-vu n'a due être si douloureuse à vivre. J'arrive malgré tout à tirer du plaisir des voyages que j'effectue, tout en gardant en tête que je dois sauver Kurisu... Mais comment pourrais-je réellement apprécier lesdits voyages et appréhender leurs effets sur ma ligne temporelle si je n'ai pas tous les tenants et aboutissants en main ? Demain, j'essaierai de trouver une solution pour pallier à ce problème. Je le dois. Pour elle. Pour moi. Pour nous...

17 décembre 2010 - Ikebukuro, données mémorielles de Maho Hiyajo
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,081163%


Hier, nous sommes allés au cinéma, voir la suite d'un film qu'ils m'ont montré il y a quelques jours. La direction artistique était similaire à celle du premier, agréable et particulièrement reconnaissable. L’œuvre d'un certain Huke m'avaient-ils expliqué, artiste relativement connu dans le milieu. Certaines scènes étaient émouvantes, d'autres s'arrêtaient au moment le plus intéressant, juste quand on s'apprêtait à en savoir plus. Je sais qu’il s'agit là du processus classique de conservation de l'attention du spectateur mais, comme à chaque fois qu’il est employé, je trouve cela un peu frustrant. Aussi, les différentes histoires développées m'ont semblé un peu moins variées que dans le premier film et il est fâcheux qu'ils aient oublié de sous-titrer les toutes dernières secondes. J'ai toutefois passé un très bon moment avec tout le monde. Et maintenant que je les connais un peu plus, il y a certaines de leurs réactions qui me font bien rire. Puisse cela durer encore un peu. Juste un tout petit peu...

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


We are poor lonesome girls and we've a long long way from home
6 juillet 2011 - Akihabara, données mémorielles de Kagari Shiina
Champ attracteur bêta - divergence de la ligne d’univers : 1,064756%


Pardon ?! Une nouvelle collection de
gachapon Upa va sortir la semaine prochaine ? Avec un nouveau modèle métallique rare et bleuté ? Il me faut la collection complète ! Je pourrais l'offrir à maman ; je suis sûre que ça lui fera plaisir. Mais cela ne se fera pas sans un peu d'organisation. D'abord, faire un repérage des lieux pour identifier la localisation de toutes les machines. Ensuite, déterminer le chemin le plus court pour les rejoindre en évitant les croisements. Enfin, récupérer toutes les figurines. En y réfléchissant, j'aurais peut-être besoin d'aide. Ce qui veut dire que je vais devoir me servir de cet objet pour envoyer des messages... Pour l'instant, je n'ai toujours pas compris son fonctionnement. La voix a bien tenté de me l'expliquer, mais je n'ai pas réussi à répondre aux messages que j'ai reçus. Cela étant, maintenant j'ai une raison de réessayer.

Situation temporelle et localisation inconnues. Données mémorielles d'Hôôin Kyôma

Allo ? C'est moi. Je tenais à t'avertir, j'ai enfin trouvé le moyen d'accéder à la Steins Gate. Hum ? Oui, je sais, notre but est de démanteler le futur établi, nous allons complètement réécrire l'histoire... Je sais. La porte que nous essayons de franchir... Cela prendra probablement un long moment pour l'atteindre. J'ai analysé 5 lignes temporelles distinctes menant à la Steins Gate. J'agirais différemment dans chacune d'entre elles, le fait d'ignorer ou de répondre à mes amis au téléphone est déjà en soi un bouleversement par moment. Comment ? Oui, j'ai compris comment récolter des indices mais il faut que tu le saches, il se peut que beaucoup d'Organisations se dressent sur notre route. Ceci dit, j'ai remarqué une dissonance spatio-temporelle. Il me faudra analyser l'intégralité des données collectées durant mes voyages. Apparemment, elles mènent à une ultime voie... Huhu, oui, c'est cela. Le moi du futur a dit une fois, que, parmi cette infinité de futurs existants, il est certain que la Steins Gate existe. Le chemin peut être ardu, mais ce n'est certainement pas sans raison. Il m'a laissé un indice qui me laisse à croire qu'il a accédé à la Steins Gate : il a dit qu'elle était symbolisée par un trophée irradiant une douce lueur bleutée...

Je suis d'accord avec toi, cela parait fou. Mais tout ce que nous vivons depuis l'arrivée de Kurisu l'est, non ? Oui, c'est fort probable que j'y reste, ou tout du moins ma raison. Même ainsi, j'essaierai autant de fois qu'il sera nécessaire.

Souhaite moi bonne chance.

El... Psy... Kongroo.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
13/20

Steins;Gate 0 est un très bon visual novel. Malheureusement pour lui, il souffre d'un défaut majeur, qui peut se révéler une qualité: le fait d'être si étroitement rattaché à Steins;Gate. Pour le fan ayant joué au premier opus, le jeu saura certainement être exceptionnellement bon de par sa narration et ses multiples clins d'œil au premier opus. Pour les autres, quelles que soient leurs connaissances en anglais, subsisteront de multiples trous dans le scénario qui viendront gâcher l'expérience de jeu. Restera des graphismes à part, et d'excellente facture, une bande-son aux petits oignons, et une chasse aux trophées relativement facile pour "sauver" le jeu.

Je recommande ce jeu :
Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine facile