Test : Star Wars : Battlefront


Star Wars : Battlefront
  • 1
  • 6
  • 17
  • 40
Note des joueurs :
4/5 - 134 notes
Note des platineurs :
4.1/5 - 56 notes

Star Wars : Battlefront

ps4


64 trophées au total
44 trophées online
0 trophée caché 4 DLC's

7545 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 856 joueurs (11 %)
100% par : 254 joueurs (3 %)
Note du jeu
13/20
Discuter du test

Test du jeu
Star Wars : Battlefront

  • Test rédigé par Aelon le 30-03-2016 - Modifié le 07-12-2016



Introduction


La licence culte arrive sur PlayStation 4 !
Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Est-il nécessaire de présenter la mythique saga Star Wars ? Avec des films cultissimes s'étalant sur plusieurs dizaines d'années, un univers étendu extrêmement fourni, celle-ci a su fédérer un nombre impressionnant de fans. Surfant sur son succès, de nombreux jeux vidéo issus de Star Wars ont vu le jour depuis le début des jeux vidéo eux-mêmes. Avec le retour de la saga au cinéma avec le septième volet, un nouveau jeu vidéo a permis à Star Wars d'arriver sur les dernières consoles avec Star Wars : Battlefront. Un nom qui pourrait bien en faire frissonner plus d'un de plaisir puisqu'il n'est pas sans rappeler une série de jeux très sympathiques sortis sur la PlayStation 2.

Sorti sur PlayStation 4 en novembre 2015, Star Wars : Battlefront est un jeu de tir à la première et troisième personne édité par DICE et publié par Electronic Arts. Le jeu se rapproche plus d'un reboot des anciens Battlefront que d'une véritable suite. Il se concentre sur les événements de la première trilogie (ou les épisodes IV, V et VI si vous préférez) en vous permettant de prendre part aux plus symboliques batailles de cette dernière.

Alors, que vaut donc ce Star Wars "next-gen" ? C'est ce que nous allons voir ensemble.

Contenu du jeu


Bien qu'assez inégaux dans leur durée et leur contenu ainsi que peu nombreux, les modes de jeu sauront vous proposer du contenu qui vous conviendra
"Que la Force soit avec toi !"

Avant de détailler outre mesure le contenu, sachez que Star Wars : Battlefront est quasi-exclusivement multijoueur.

Vous pourrez vous familiariser avec les commandes du jeu grâce à 5 tutoriels (conduite de véhicules, contrôle du personnage) très courts avant de vous aventurer dans les différents modes de jeu.

Tout d’abord, vous pourrez participer à des missions (solo ou en coopération) dans lesquelles vous devrez éliminer les ennemis afin de gagner des points et en obtenir 100 avant eux. Vous pourrez y incarner un soldat lambda ou l’un des 6 héros. Ensuite, un mode Survie est disponible. Très classique, il vous opposera à des hordes de soldats impériaux toujours plus puissantes. Un petit bémol toutefois : impossible de faire des batailles à 2 en coopération, puisque vous êtes automatiquement mis face à face, et obligation d’avoir le joueur allié pour les survies dans votre liste d’amis (vous ne pouvez pas jouer avec un inconnu).

Il est alors temps de vous plonger dans le cœur du jeu : son mode multijoueur.

Avec la mise à jour gratuite, le jeu propose 10 modes de jeu et une bonne dizaine de cartes. Les habitués aux FPS reconnaîtront sans problème les modes de jeu, très classiques au final : domination, zone de largage, match à mort par équipe, bataille de vaisseaux, capture de marchandises, etc. Le jeu dispose en outre de 11 armes (ce qui est peu) et de bonus appelés cartes des étoiles que vous débloquerez en gagnant des niveaux. On y trouvera des grenades, fusils lasers, boucliers… Différents atouts qui vous sauverons la mise plus d’une fois mais qui nécessitent d'attendre avant d'être utilisables à nouveau.

En plus des cartes des étoiles classiques, des superbonus sont disséminés dans les niveaux sous forme de jetons à récupérer. Ces derniers apportent un avantage considérable, allant du bouclier d’escouade à la frappe orbitale ravageant une zone donnée. Vous ne pourrez en avoir qu’un à la fois cependant, à vous de les utiliser judicieusement. Le plus intéressant, ce sont évidemment les véhicules et les Héros. Disponibles dans certains modes de jeu (précisés par un logo), les véhicules et les Héros sont récupérables par des jetons comme les superbonus. Les véhicules comprennent les vaisseaux (chasseur TIE, X-Wing) ainsi que le TR-TT (les bipèdes de Star Wars VI). Bien qu’ils nécessitent une certaine maîtrise pour être utilisés efficacement, et accessoirement ne pas mourir dès votre arrivée, ils vous permettent de contrôler le champ de bataille, notamment les TR-TT qui font des ravages. Vous vous doutez cependant qu’ils ne sont disponibles que pour les forces impériales. En même temps, des forces rebelles qui piloteraient des TR-TT relèverait de l'affront.

Viennent enfin les Héros. Le jeu en comporte 6 avec autant de « gentils » que de « méchants ». Parmi les rebelles, vous pourrez jouer Luke Skywalker, Han Solo ou la Princesse Leia tandis que les forces impériales comptent Dark Vador, l’Empereur Palpatine et Bobba Fett. Chacun de ces 6 héros possède une grande barre de vie et des pouvoirs ravageurs qui feront du joueur incarnant le héros une cible prioritaire. Luke et Vador peuvent renvoyer les tirs, Luke pouvant éliminer plusieurs ennemis par la Force tandis que Vador peut étrangler ses ennemis ou lancer son sabre à distance. Leia et Han font bien plus de dégâts que les soldats normaux et ont des pouvoirs très puissants (super tir, charge brutale, etc), Bobba Fett peut voler grâce à son jetpack et Palpatine envoie des éclairs qui coulent la vie de ses victimes. Bref, des personnages redoutables sur le champ de bataille qui permettront souvent de renverser la situation. De la même façon, le Faucon Millenium ainsi que l’Esclave I (vaisseau de Bobba Fett) sont jouables dans les batailles de vaisseaux et s’avèrent être surpuissants en plus d’être très résistants.

Malheureusement, les modes de jeu seront très vite tous joués, puisqu’au final, vous aurez fait le tour de ce que propose Star Wars : Battlefront en environ 4-5 heures, chaque partie durant en moyenne 5 à 15 minutes en fonction du mode de jeu joué et que 3 parties dans un mode de jeu suffisent à en avoir fait le tour. Tout cela est bien dommage, surtout quand on voit que 4 packs d’expansion sont déjà prévus alors même que le jeu de base aurait vraiment gagné à être plus fourni…

Pour l'anecdote, sachez qu'il est possible de "personnaliser" votre personnage, rebelle comme impérial. Sauf exception, vous pouvez simplement modifier la tête de votre personnage (tenue imposée par le jeu, sauf pour les élites impériales), ainsi que leurs gestes. Ces derniers sont des petites mimiques qu'effectuent votre personnage. Cependant, elles ne sont réalisables qu'en attente du lancement de bataille : n'allez pas essayer d'imiter quelqu'un se faisant cribler de balles sous peine de vraiment l'être.

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Sublime, le jeu vous plongera dans l'univers de Star Wars avec une immersion remarquable
"La Force est puissante en lui."

Avec les capacités de la PlayStation 4, le rendu final est saisissant : une immersion totale dans l’univers de Star Wars, on s’y croirait vraiment !

Les graphismes sont vraiment réussis, avec un niveau de détail très poussé. Les jeux de lumière, les textures ainsi que les différents personnages sont tout simplement bluffants. En particulier sur les Héros : Luke, Han, Leia et Palpatine qui sont modélisés quasi-parfaitement. Un détail qui fera plaisir aux fans ayant vu le trailer et qui auraient crié au scandale : Luke, Leia et Han ont leur apparence qui varie en fonction de la bataille, Luke ayant son sabre laser bleu et sa tenue du début de l’Empire Contre-Attaque pour la carte sur Hoth et utilise son sabre laser vert avec sa main robotique en tenue du Retour du Jedi pour les autres batailles. Même chose pour Leia et Han ainsi que pour tous les soldats, rebelles comme impériaux.

La musique est également grandiose, reprenant de nombreux thèmes cultes composés par John Williams. Le thème principal de Star, le thème de Vador, de Luke, Leia, etc. Tout y est pour retrouver l’ambiance et l’univers de la première trilogie jusqu’au moindre bruitage (il y a même un cri de Wilhelm !). Les paramètres audio vous permettront en outre de régler l’ambiance sonore de votre télé/casque afin d’optimiser au maximum l’expérience de jeu. Croyez-moi, avec un casque, l’immersion est impressionnante, chaque bruit de fusil laser, de TR-TT, chaque passage d’un chasseur TIE qui évite les tirs d’un X-Wing, chaque réflexion de tir par un sabre laser ou chaque utilisation de la Force vous faisant décocher un petit sourire.

Le gameplay est très classique pour un FPS. Les commandes sont les mêmes que dans un Battlefield (même studio de développement) avec impossibilité de s’allonger. En revanche, les armes tirant des lasers, les tirs ne sont pas soumis à la gravité. Ainsi, quelle que soit la distance qui vous sépare de l’ennemi, il vous faudra viser l’ennemi directement (sauf pour un fusil particulier servant de bonus). Le contrôle des vaisseaux est assez simple, ces derniers étant très habiles dans les airs contrairement à un avion de chasse. Ils peuvent faire des demi-tours très serrés et voler à l’envers sans avoir à compenser par une manœuvre spéciale. Un élément de gameplay que vous utiliserez sans doute sera le jetpack, permettant de parcourir de grandes distances instantanément et d’atteindre des zones situées en hauteur.

Avec une technique aussi maîtrisée, on ne s’est clairement jamais autant cru dans Star Wars qu’avec ce nouveau Battlefront.

"J’ai ressenti un grand bouleversement dans la Force…"

Mais, car il y a malheureusement un mais, tout n’est pas non plus parfait.

Le système de réapparition est à revoir, puisque vous pourrez réapparaître devant un ennemi et ainsi mourir à nouveau avant mettre d’avoir pu faire un pas. Ce problème se présente le plus souvent en mode Suprématie, au cours duquel l’équipe en train de gagner peut repousser suffisamment loin l’autre équipe jusqu’à atteindre sa zone de réapparition. J’ai personnellement pu repousser l’équipe ennemie avec un TR-TT jusqu’à sa zone de « spawn » et ainsi pu pilonner sans retenue tous les joueurs qui réapparaissaient puisqu’ils n’étaient absolument pas protégés. Créer une vraie zone protégeant efficacement les joueurs (à savoir inaccessible par les ennemis) aurait dû être fait afin d’éviter tout déséquilibre.

Sachez également que la conduite des vaisseaux est en demi-teinte. Si la vue extérieure est plutôt agréable et simple à jouer, la vue en cockpit est simplement impraticable. Le moindre mouvement en vue cockpit vous donne l'impression de contrôler un radeau en pleine tempête tant il tangue. Cela vous empêchera alors de viser voire même de vous déplacer, en somme de jouer. On appréciera juste de jeter un œil à la modélisation des intérieurs l'espace de quelques secondes avant de retourner en vue extérieure. La sensation de vitesse est également assez mal rendue. Les vaisseaux semblent très lents, et ce n'est pas le turbo des vaisseaux impériaux qui saura vous donner l'impression d'aller vite (sans le bruit du déclenchement, vous pourriez ne voir aucune différence). Les batailles de vaisseaux paraissent ainsi plutôt molles car trop calibrées : il manque de la nervosité et de la vitesse qui rendraient le tout plus dynamique avec un visuel plus agressif.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Les Héros sont capables de renverser le cours d'un bataille avec leurs pouvoirs inégalables
"Par la guerre, personne ne devient grand"

Il va sans dire qu’avec une telle immersion, les premières parties dans Star Wars : Battlefront seront un vrai plaisir. Avec des tutoriels très agréables à jouer, vous démarrerez en douceur votre expérience de jeu. Si vous optez pour les missions, la difficulté y est bien dosée (de normal à extrême). Les batailles permettent d’incarner un simple soldat ou un héros afin de décimer les troupes ennemies, bien qu’en difficulté Maître (la plus élevée), une maîtrise poussée du gameplay est impérative. Concernant les survies, je vous conseille de les jouer à 2 afin de rendre l’expérience plaisante et le défi moins corsé. Avec des ennemis progressivement plus dangereux jusqu’à l’arrivée des Shadow troopers, des soldats impériaux capables de se rendre invisible et vous éliminant en 2 tirs, atteindre la dernière vague et la finir s’avèrera être très difficile. D’autant plus que vous ne pouvez pas choisir votre jeu de cartes librement, 2 jeux prédéfinis vous seront proposés pour chaque carte et vous obligeront à vous adapter.

Cela étant dit, vous jouerez sans aucun doute principalement au mode multijoueur. Découvrir chaque mode de jeu, leur fonctionnement ainsi que toutes les cartes du jeu est jouissif : entre prendre part à des combats de vaisseaux, esquiver les TR-TT et traquer les héros ennemis accompagné de votre héros allié, tout y est. La localisation des jetons permettant de contrôler des véhicules est toutefois fixe, ce qui implique que si vous jouez avec des joueurs les connaissant, vous risquez de ne pas pouvoir en utiliser un. Les jetons de héros (sauf vaisseaux) changent de position en revanche.

Si la visée demande un temps d’adaptation, à cause de la vitesse des lasers tirés qui exige d’anticiper la position de l’ennemi plutôt que de le viser directement s’il est en mouvement, le contrôle des héros se fera très vite et s’avère être jubilatoire… Même si voir Luke ou Vador se faire pilonner par 4 ennemis et mourir en 15 secondes sous le feu ennemi pourra vous faire grincer des dents. Les fans de la licence rigoleront probablement des annonces du type « le seigneur Vador n’est plus ».

L’un des premiers problèmes du soft réside dans ses armes. Certaines armes du jeu sont en effet bien plus puissantes que les autres, ou tout du moins bien plus simples à manier. Le fusil blaster E-11 est surreprésenté en multijoueur puisqu’il offre une bonne cadence de tir et des dégâts assez élevés tout en pouvant tirer un nombre conséquent de lasers avant de surchauffer. Certaines armes surchauffent trop vite, obligeant à réussir chaque tir sous peine d’être complètement vulnérable à tenter de refroidir l’arme face à un ennemi qui en profitera pour vous éliminer sans scrupule (au hasard à grands coups d’E-11). Un souci d’équilibrage qui rend assez caduques plusieurs armes, sans oublier que l’arsenal du jeu est déjà très limité de base…

Les vaisseaux ne sont par ailleurs pas exemptés de soucis d’équilibrage. En effet, bien que les vaisseaux de Héros soient aussi puissants l’un que l’autre (même si la possibilité de brouiller les viseurs et les deux missiles de l’Esclave I en font une arme surpuissante), les vaisseaux classiques ne se voient pas équipés des mêmes fonctions. Tous peuvent tirer des missiles, mais les vaisseaux de l’Empire peuvent « accélérer » (ce qui ne se ressent absolument pas en jeu vous restez une cible simple à viser) tandis que les vaisseaux de l’Alliance disposent d’un bouclier les protégeant complètement des tirs que seul un missile peut faire disparaître. En conséquence, vous serez bien plus à l’aise à manier un X-Wing qu’un chasseur TIE.

Comme mentionné précédemment, la découverte de Star Wars : Battlefront est jouissive, mais éphémère. Prenez en considération le faible nombre de cartes, les parties très courtes ainsi que les armes assez mal équilibrées, et vous obtenez au final une répétitivité qui s’instaure très vite. Chaque session de jeu finira par se ressembler au bout de seulement 4-5 heures, surtout à cause des cartes qui se répèteront très tôt et des modes de jeu plus ou moins intéressants qui vous pousseront à jouer à un nombre restreint de modes.

L’absence de mode solo se fait par ailleurs grandement ressentir, puisqu’il est très difficile de varier l’expérience de jeu dans Star Wars : Battlefront. Les tutoriels n’ont aucun intérêt à être rejoués, tout comme les missions qui, en dehors de leur intérêt pour les trophées, ne seront pas refaites beaucoup de fois. Lorsque vous les aurez terminées en difficulté Maître, vous ne voudrez probablement plus les refaire. Tout ceci vous ramenant donc irrémédiablement au mode multijoueur, et donc accélérant la répétitivité jusqu’à risquer d’atteindre l’ennui…

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Les trophées vous feront découvrir l'essentiel du contenu proposé par le jeu
"Fais-le, ou ne le fais pas ! Il n'y a pas d'essai."

La Force devra être avec vous afin d'accéder au platine de Star Wars : Battlefront. Le jeu dispose de nombreux challenges plus ou moins corsés qui vous mettront à rude épreuve, ce qui s'avère être d'autant plus vrai pour ceux ayant du mal avec les FPS.

On commencera tranquillement avec le mode tutoriel, un excellent moyen d'apprendre tout en progressant vers le platine. Chaque mission du tutoriel comprend un objectif principal (vous demandant de vous accoutumer au gameplay) mais également un objectif secondaire lié à un trophée. Ces derniers sont très simples à faire mais aussi riche d'enseignement, un excellent moyen de démarrer la chasse au platine avant de se jeter dans le multijoueur.

Les Missions devront toutes être réalisées en mode Maître. Pour rappel, cela comprend les batailles (réalisables uniquement en solo pour les trophées) et les survies (possibles en coopération). Je me dois de vous prévenir : ces parties sont extrêmement compliquées et intenses. Les ennemis y sont précis, puissants et nombreux. Si certains y trouveront de la satisfaction, d'autres devront user de méthodes plus ou moins honnêtes pour réussir les Missions, rendant l'obtention de ces trophées plutôt pénibles...

Une fois ces trophées derrière vous, à l'assaut du mode multijoueur. Plusieurs actions contextuelles liées à chaque mode de jeu vous octroieront des trophées supplémentaires. Terminer une partie dans chaque mode de jeu ainsi qu'y remporter la victoire au moins une fois, réussir 100 prouesses et 25 défis, vaincre un Héros avec un autre Héros, éliminer des ennemis en jouant l'objectif en Suprématie, etc. Vous obtiendrez sans aucun doute certains d'entre eux en vous contentant de jouer, puisqu'ils sont intimement à l'objectif de chaque mode de jeu.

"Non, non... Ce n'est pas vrai, c'est impossible !"

Malheureusement, la liste de trophées montrera bien vite ses limites.

Un jeu intégralement multijoueur sorti depuis désormais plusieurs mois implique des joueurs récurrents et surtout doués. En d'autres termes, certains joueurs sont aujourd'hui très rodés aux mécaniques du jeu et très bons, un élément qui sera à prendre en compte dans votre quête du platine. Si vous restez toujours dubitatifs, sachez que certains trophées demandent beaucoup de chance en plus de talent. Certes, vous devrez être assez bon, mais vous devrez également être face à des ennemis propices à votre chasse.

Il vous faudra par exemple écraser 25 ennemis avec un TR-TT, un objectif assez compliqué puisque votre véhicule effectue des mouvements assez larges et surtout, surtout, que face à des joueurs expérimentés, vous ne tiendrez pas plus de 15 secondes. Entre prier pour faire face à des ennemis peu alertes et peu mobiles, pouvoir obtenir le jeton du TR-TT le premier et ne pas être dégommer trop vite, vous allez vite détester cette tâche.

Même constat pour les TB-TT à abattre avec un Airspeeder. Vous devrez attendre la dernière manche du mode Attaque des marcheurs afin d'espérer otenir un des jetons de vaisseaux, puis effectuer une manœuvre autour des géants métallisés afin de les faire tomber. Le problème étant que si des joueurs habitués font partie de l'Empire, ces derniers vous abattront tranquillement pendant la pose de câble puisque vous serez sans défense, vous obligeant à réessayer depuis le début.

Le hasard (ou la chance) fera donc partie intégrante de votre chasse au platine. Certes, une grande maîtrise du gameplay réduira son influence, mais il n'empêche qu'il sera indéniablement de la partie puisque Star Wars : Battlefront est sorti depuis plusieurs mois.

Pour terminer, il vous faudra atteindra le niveau 50. Terriblement long, ce trophée mettra en exergue le côté répétitif du jeu. A force d'enchaîner les parties dans un ou plusieurs modes de jeu, les parties sembleront toutes se ressembler. Le contenu plutôt faible du jeu joue en sa défaveur, puisque le platine nécessitera de jouer et rejouer jusqu'à déceler les faiblesses du jeu, aussi bien techniques que fonctionnelles. Vous découvrirez que les jetons de véhicules apparaissent aux mêmes endroits, que le Faucon Millenium peut éliminer d'un coup l'Esclave I en activant le bouclier avant le choc, ou encore que Leia peut se soigner avec son propre pouvoir et ainsi antijouer... Bref, un objectif long et finalement ennuyant.

Bien évidemment, tous ses points faibles sont amoindris si vous jouez en groupe (surtout les survies et le niveau 50), mais il n'empêche que le jeu reste très vite redondant quelque soit votre façon d'y jouer, impactant ainsi énormément sur ses trophées. Ces derniers tenteront malgré tout de vous faire voir tout ce que Star Wars : Battlefront propose, pour le meilleur et pour le pire.

Je terminerai cette section en précisant que le 100% "réel" du jeu ne sera pas accessible avant le premier semestre 2017 puisque le dernier des nombreux DLC (incluant tous des trophées) sortira à cette période-là. Prévoyez par ailleurs de rajouter 50€ supplémentaires pour débloquer les DLC, une addition assez salée...

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
13/20

Star Wars : Battlefront offre la meilleure immersion possible dans l'univers de la guerre des étoiles. Avec une technique impeccable, le jeu saura flatter le fan de Star Wars qui sommeille en vous. Malheureusement, le trop faible contenu du jeu entraîne une inévitable répétitivité, laquelle sera inévitablement rencontrée sur le chemin vers le platine.

A tous les futurs chasseurs de platine : "Que la Force soit avec vous"

Je recommande ce jeu :
À tous