Test : No Man's Sky


No Man's Sky
  • 1
  • 8
  • 9
  • 10
Note des joueurs :
3.8/5 - 61 notes
Note des platineurs :
3.1/5 - 40 notes

No Man's Sky

ps4


28 trophées au total
0 trophée caché 1 DLC

2852 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 594 joueurs (21 %)
100% par : 25 joueurs (1 %)
Note du jeu
13/20
Discuter du test

Test du jeu
No Man's Sky

  • Test rédigé par xx-th0m4s le 24-09-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Préparez-vous à un voyage intergalactique.
Sorti le 10 août 2016, No Man's Sky vous place dans la peau d’un voyageur intersidérale. Vous débuterez sur une planète près de votre vaisseau accidenté, votre premier but étant donc de le réparer avant de partir à la conquête de l’univers pour atteindre le centre de l’univers.

Le rôle principal de ce jeu sera de vous faire visiter différentes planètes de différentes galaxies, ces planètes ayant leur propre écosystème, ce qui implique que chacune d’elles aura des caractéristiques qui lui seront propres au niveau du climat et des organismes qui y vivent : cela aura pour effet de vous faciliter la tâche ou au contraire de rendre la visite de cette planète presque impossible.

Durant votre périple, vous croiserez différentes vies extraterrestres. Elles vous serviront donc pour vos achats et la revente de vos matériaux, et votre vaisseau servira de moyen principalement de moyen de locomotion, mais également de véhicule militaire durant les éventuels conflits que vous rencontrez.

Contenu du jeu


Une des nombreuses espèces animales du jeu.
Le jeu est uniquement en solo, aucun mode de jeu en ligne ou en coopération n’est disponible, vous ne pourrez donc pas explorer les différentes planètes ou même participer à des combats spatiaux avec vos amis, la seule partie dite ''en ligne'' consiste en la possibilité de passer dans une galaxie qui aurait déjà était visitée par un autre joueur, mais croiser ce joueur ou jouer avec n'importe qui n’est actuellement pas possible (et ne le sera peut-être jamais).
Le jeu est principalement axé sur de l’exploration spatiale, le chalandage des matériaux et des combats spatiaux qui seront quant à eux plus occasionnels.

Votre personnage possédera une arme et un équipement de base qui pourront être changés et augmentés au fur et à mesure de votre exploration spatiale. Au début du jeu, vous recevrez une arme possédant un nombre spécifique d’emplacements, cette même arme pourra être échangée plus tard contre une autre possédant un nombre d’emplacements supérieur ou inférieur comparé à votre arme précédente. Ces emplacements vous permettent d'utiliser ou supprimer certains équipements, tel que le scanner ou la visière vous offrant la possibilité de connaître les points névralgiques de la planète ou de faire l’analyse de la faune et la flore. Il sera également possible d’augmenter votre arme ou extracteur pour que ceux-ci soient plus puissants sur certaines roches ou d’éventuels ennemis. En ce qui concerne votre équipement, il sera modifiable comme votre arme, mais il ne pourra par contre pas être échangé, seulement augmenté en achetant des unités d’emplacement supplémentaires que vous trouverez régulièrement : ceux-ci vous permettront de transporter les matériaux que vous récupérez à gauche et à droite, tout en permettant d’augmenter votre amure face aux différents dangers, ils permettront également d’augmenter votre endurance ou la durée de vol du jetpack par exemple.

Votre vaisseau contiendra lui aussi un certain nombre d’emplacements, ceux-ci lui permettant de recevoir diverses améliorations et lui permettant de transporter des matériaux. Cependant, celui-ci ne pourra pas voir son nombre d’emplacements évoluer, toutefois, vous pourrez changer de véhicule en cours de partie, soit en achetant un véhicule, soit en retapant une épave que vous trouverez sur l’une des planètes. A noter que plus vous aurez d’emplacements sur votre véhicule, plus il sera puissant et pourra transporter des matériaux.

Qui dit galaxie veut également dire autre forme de vie. Ces formes de vies auront une histoire et une langue qui leur sont propres. Pour pouvoir comprendre leurs langues, il faudra l’apprendre, et ce de multiples manières au cours de votre périple. Ces mêmes formes de vies vous serviront également de marchands pour acheter ou vendre votre surplus de minéraux, mais également pour l’obtention de certaines améliorations d’arme ou amure. Quant à leur histoire, cette dernière vous sera dévoilée petit à petit lorsque vous trouverez certains obélisques disséminés dans le jeu.

L’exploration des planètes se divise en trois parties : la faune, la flore et la pétrographie. Pour la flore et la faune, elles seront diverses et variées en rapport avec l’atmosphère de la planète : plus celle-ci sera hostile, moins vous aurez de chance de croiser des êtres vivants, alors qu'à l'inverse, plus cette atmosphère sera viable, plus vous aurez de chance d’en croiser.

La partie pétrographique du jeu vous permettra de collecter différents matériaux comme le zinc, le fer, le carbone et bien d’autres. Ces matériaux pourront aussi bien être extraits à partir de la flore que des roches. Vous pourrez également collecter certains minéraux lorsque vous tuerez des animaux.

Le chalandage sera quant à lui l’un des moyens les plus réguliers pour vous faire de l’argent, et par la même occasion de vider vos poches. Seuls les entités robotiques et les personnages à bord de vaisseaux vous permettront de vendre vos objets ou d’en acheter. Le prix des objets variera d’une galaxie à une autre, puisqu'un objet vendu à un taux positif sera peut-être vendu à un taux négatif dans une autre galaxie voire même à un taux encore plus avantageux dans une troisième galaxie.

Les combats spatiaux seront soit de nature volontaire soit de nature hostile, en ayant comme objectif premier de vous dérober votre stock de matériaux. Pour que les combats soient volontaires, il vous suffira d’attaquer un véhicule transportant des conteneurs ou tout simplement un vaisseau civil. Cependant, si vous veniez à vous en prendre à eux, une unité de ''police'' viendra vous attaquer avec dans le but de vous arrêter. Pour ce qui est des combats de nature hostile, vous en serez averti à l’aide d’un message sur l’écran, le nombre d’ennemis variant d’un seul vaisseau à une escadre, les combats pourront également être lancés lorsque vous rejoindrez le lieu d’un signal de détresse.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Hangar d’une station spatiale.
Le gameplay du jeu est relativement simple et facile à prendre en main. On s’habitue très rapidement aux commandes, ce qui permet une visite des planètes relativement plaisante et aisée.

L’intelligence artificielle sera quant à elle peu exploitée en dehors des animaux. En effet, les différentes formes de vie que vous rencontrerez seront toujours statiques et ne diront que quelques phrases assez limitées et répétitives, les animaux agissant en revanche bel et bien en fonction de leur tempérament, en fonction du statut rencontré (animal prédateur ou fuyard/proie), celui-ci aura tendance à vous prendre en chasse jusqu’à la mort (la sienne ou la vôtre) ou partira dès que vous vous en approcherez.

Quelques petits bugs existent, ceux cités ici ne seront pas vraiment dérangeants dans l’expérience du jeu. Il est possible que vous rencontriez certains ennemis en train de faire leur jogging sur un tapis roulant invisible, puisqu'ils seront en effet en train de courir sur place indéfiniment. Il sera également possible de rencontrer des objets ou plantes incrustés dans d’autres objets, comme une plante à moitié placée dans un rocher, ou encore un coffre dans une balise.

La bande-son est un point essentiel dans tous les jeux étant donné qu'elle donne l’ambiance générale tout comme l’ambiance d’arrière-plan. Celle de No Man's Sky est assez réaliste quand il s’agit des différents tirs d’armes ou des déplacements des véhicules, l’ambiance donnée par les sons sur les différents lieux visités est quant à elle bien choisie et en rapport avec ceux-ci. On notera tout de même que le bruit suite à une explosion de roche dans l’espace n’est théoriquement pas possible dans l’espace, mais ceci ne gâche en rien la magnifique bande-son qu’offre ce jeu.

Les graphismes sont assez réalistes avec une belle palette de couleur. Les différentes formes de vies, vaisseaux et planètes sont très bien détaillées. On pourra quand même regretter deux choses. La première est que l’on rencontre principalement les mêmes personnages et vendeurs et ce, peu importe la galaxie dans laquelle l’on se trouve, tandis que la seconde chose est l’affichage tardif du sol lorsque l’on arrive sur certaine planète. Il vous arrivera de temps en temps en vous rendant sur une l’une d’elles d'apercevoir les sous-couches graphiques de celle-ci, et ce malgré les mises à jour déjà sorties.

Le jeu souffre également de plantage occasionnel, et ce sans raison apparente au moment de celui-ci. Il est tout à fait possible que vous jouiez durant plusieurs heures sans rien avoir, comme il se peut que vous jouiez depuis peu de temps et que le jeu plante. Pensez donc à sauvegarder régulièrement en plus des sauvegardes automatiques pour ne pas perdre un avancement trop faramineux !

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Petit aperçu de la cartographie des galaxies du jeu.
La prise en main du jeu dans sa généralité est assez simple. Seule la partie de combats avec le vaisseau peut se relever complexe au départ, mais après quelques tentatives, celle-ci devient plus aisée et rend les combats plus faciles et agréables.

Le jeu apporte une belle variété de planètes avec différentes atmosphères, celles-ci pourront rajouter du piment à l’exploration qui peut parfois être assez monotone, j’entends par là que l’on croise assez rarement d’ennemis et que peu de combats apparaissent naturellement, excepté si vous commencez à tuer les ennemis ou les sentinelles que vous rencontrerez.

Une fois que chaque étape (exploration, combats, survie, marche) a atteint le niveau maximal, le jeu n’a plus d’objectif réel, si ce n’est de se promener de planète en planète pour y découvrir la faune ou sa flore.

Les vies extraterrestres sont assez monotones dans leurs actions et paroles, elles ne vous servent qu’à découvrir des nouveaux plans d’armement tout en vous permettant de chalander vos matériaux. Attention cependant : plus vous leur parlerez, plus vous remarquerez une répétition dans leurs phrases. Les différentes actions que vous accomplirez auront pour conséquence d’augmenter ou de diminuer le respect qu'une race vous accorde. Ainsi, plus vous apprendrez les mots d’une race, plus celle-ci vous respectera, par contre, si vous attaquez un de leur vaisseau, le respect diminuera de façon logique très vite.

Les minéraux s’obtiennent principalement en détruisant des roches ou des plantes, voire en ouvrant des boites ou en parlant aux PNJ. La première méthode reste cependant la plus rentable. Malheureusement, la partie qui concerne les minéraux se résume souvent à une boucle trop répétitive : détruire des roches pour obtenir du minéral qui servira à recharger vos armes ou à fabriquer des objets qui seront souvent vendus aux marchands assez peu bavards, puis, une fois que vous aurez tout vendu, il vous faudra de nouveau aller rechercher des minéraux pour au final de nouveau les vendre.

Les animaux ont un gros défaut : le nombre d'espèces n'est pas si élevé que cela. Vous remarquerez que beaucoup d’entre elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau, mais que seule la couleur a changé ou qu’une espèce est faite a partir de deux moitiés d’autres espèces. Concernant les espèces volatiles ou aquatiques, ce sont pour ainsi dire toujours les mêmes car une espèce vue dans une première galaxie pourra être vue à l’identique dans d’autres galaxies, ce qui donne un gros effet de répétition au jeu, surtout lors d’exploration.

Malgré la prise en main assez aisée et une grande diversité de planète, le jeu n’offre pas de quêtes annexes propres aux galaxies ou aux planètes que l’on visite, il peut donc vite devenir répétitif et donner une impression de n’avoir besoin que de quelques matériaux pour venir à bout de votre périple. Étant donné que le jeu se base principalement sur l’exploration plus que sur les combats et que certaines planètes sont dénuées de faune et de flore, il peut vite devenir lassant de voyager et donc de jouer répétitivement les mêmes choses, voire même avoir l'impression de visiter sans cesse la même planète.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Voici l'un des bâtiments que vous trouverez sur les différentes planètes.
Le trophée en platine s’obtient en réalisant principalement les mêmes tâches qui se révèlent plutôt répétitives, la liste des trophées aurait pu être plus diversifiée. Attention, le fait que cette liste soit répétitive dans les actions nécessaires à l’obtention des trophées pourrait en rebuter plus d’un.

Quand on parle de répétitivité à propos de la liste de trophée, sachez que celle-ci est omniprésente. Vous devrez en effet réaliser les mêmes actions un grand nombre de fois, comme par exemple apprendre plus d’une centaine de mots dans différentes langues d’autres formes de vie, voyager dans plusieurs dizaines de galaxies (ce qui vous obligera donc à farmer les objets nécessaires pour pouvoir voyager). D’autres trophées vous obligeront même à rester sur le sol d’une planète pendant plusieurs heures sans pouvoir monter à bord de votre véhicule ou même de rentrer dans une "maison". Cependant, la seule réelle difficulté dans les trophées, si l’on peut appeler cela une difficulté, restera de scanner toute la faune de dix planètes.

Le temps d’obtention du platine a été prolongé suite à une mise à jour, ce qui a pour but de gonfler le temps de jeu inutilement, doubler le nombre de trophées en variant les actions nécessaires à l’obtention du platine aurait était un gros plus tout en enlevant cette impression de répétition.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
13/20

Ce jeu offre une très belle expérience graphique avec une diversité géomorphologique des planètes assez diversifiée. On remarquera cependant une similitude vis-à-vis de la faune et flore d’une planète à l’autre. La maniabilité est simple et rapide à prendre en main, ce qui rend l’exploration assez plaisante et intuitive. Les plus grosses erreurs du jeu résident dans ses crashs sans raison préalable ou encore d’avoir des bugs graphiques. Même s’il reste un bon jeu, sa répétitivité avec un nombre de planète très élevé mais fatalement finissant par se ressembler associé à quelques bugs en font vite un jeu monotone.

Je recommande ce jeu :
À tous