Test : LittleBigPlanet 3


LittleBigPlanet 3
  • 1
  • 7
  • 10
  • 20
Note des joueurs :
3.2/5 - 46 notes
Note des platineurs :
3.6/5 - 23 notes

LittleBigPlanet 3

ps4


38 trophées au total
0 trophée caché 1 DLC

5989 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 575 joueurs (10 %)
100% par : 165 joueurs (3 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
LittleBigPlanet 3

  • Test rédigé par Z40N-TP le 02-02-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Le Pod est toujours de la partie.
Test co-écrit par Shusuui et ZaonKhan.

Dans la lignée de ses prédécesseurs, usant des mêmes recettes qui ont fait le succès de la série, Little Big Planet 3 s'inscrit dans la case "jeu de plateformes" : des commandes simples - avancer, sauter, s'accrocher - dans un scrolling horizontal riche et coloré. C'est dans un univers en carton, papier mâché et autres matières plus kitsch les unes que les autres que vous contrôlerez le fameux Sackboy, ♫ "le petit bonhomme en laiiiiine..." ♫ qui fait son grand retour après presque quatre ans d'absence. Celui-ci aura pour tâche, une fois encore, de sauver le monde des griffes d'un vilain méchant - pas si méchant - en se faisant aider de ses drôles d'amis.

Contenu du jeu


Plus on est de fous, plus on rit...
Côté contenu, Little Big Planet 3 frappe fort, comme toujours, en témoigne la variété d'activités possibles. Le mode Histoire, auquel s'ajoute une dizaine de quêtes sous la forme de mini niveaux ou défis que vous trouverez en farfouillant dans la carte, est toujours aussi plaisant à découvrir, quoiqu'un peu trop court puisqu'il ne vous demandera que quelques heures de jeu pour le boucler. Vous y verrez évoluer l'indémodable Sackboy, muni de nouvelles améliorations plus tordues les unes que les autres comme le chapeau crochet qui vous permettra de glisser sur des rails ou encore la boule express pour vous téléporter. Trois compagnons font aussi leur apparition aux côtés de votre petit bonhomme de laine, chacun disposant de compétences particulières. Quatre personnages donc, pour ce troisième volet, apportant ainsi un peu de renouveau non négligeable et bienvenu, rendant la coopération - jusqu'à quatre joueurs - bien plus fun et légitime.

Véritable atout dans la série, le mode Créer est toujours présent et encore plus complet que dans les épisodes précédents, il vous permet ainsi de réaliser vos créations les plus folles. Guidé par de nombreux tutoriels simples et efficaces, nommés Cours de l'Académie du Popit, vous pouvez orchestrer des niveaux aussi complexes que ceux du mode Histoire en mélangeant toutes les améliorations, objets et décorations glanés au cours de vos aventures. Créez au gré de vos envies et partagez vos chefs d’œuvre avec vos amis et toute la communauté LBP pour montrer vos prouesses techniques. Les niveaux de la Communauté sont donc bien évidemment toujours de la partie et vous pourrez ainsi évoluer dans l'univers des autres joueurs. Little Big Planet 3 a donc de quoi satisfaire tous les joueurs grâce aux nombreux contenus disponibles.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Vous découvrirez plein de nouvelles améliorations pour votre Sackboy.
D'un point de vue technique, Little Big Planet 3 déçoit : malgré un univers fort agréable à découvrir, les graphismes, dignes de l'old gen, donnent l'impression de jouer à un Little Big Planet 2.5, un an après la sortie de la PS4 - et sans jouer les insatisfaits - on était en droit de s'attendre à mieux. Après quelques heures de jeu, la complexité des niveaux suffit à nous faire oublier ce point négatif : ce n'est pas moins de 16 plans de profondeur qui les composent et offrent ainsi une expérience bien plus prenante et aboutie que dans les précédents opus. De son côté, la bande son colle parfaitement à l'aventure. Quelques chansons, malheureusement trop rares - comme Pink Shoelaces des Chordettes de 1959 - apportent ce côté fun et décalé, marque de fabrique de la série.

Côté bugs, Little Big Planet 3 n'est pas en reste. Les arrêts de jeu intempestifs et les nombreuses difficultés à récupérer les achats sur la boutique agacent et entachent à la longue le plaisir de jeu. Petite découverte pendant la coopération en ligne, tout comme les décors, les serveurs semblent être en carton ! Les lags sont permanents et les déconnexions récurrentes. Vos parties en coopération en ligne deviendront un vrai calvaire et vous feront vite passer l'envie de vous amuser entre amis... Dommage pour un jeu axé sur l'échange !

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Le mode Créer sera le royaume des joueurs créatifs.
Dans ce domaine, rien ne diffère des précédents Little Big Planet : des commandes simples pour un plaisir à jouer immédiat. Comme citée plus haut, l'apparition de nouveaux personnages apporte une certaine fraicheur à la série : Oddsock, sorte de chaussette sur pattes capable de courir sur les murs, Toggle, bonhomme lourd et pataud pouvant passer à un gabarit miniature pour se faufiler dans les plus petits passages et enfin Swoop le moineau-perroquet-toucan, capable de transporter des objets ou ses amis et de voler en piqué pour traverser les niveaux tel un éclair. Ces personnages mettront vos réflexes à rudes épreuves au fil de leurs aventures.

Le gameplay ultra-simpliste ne cache - malheureusement - aucun piège : le jeu est d'une difficulté quasi-enfantine, voire proche de zéro, vous ne mettrez pas plus de deux heures pour terminer l'histoire en ligne droite. Rajoutez quelques heures pour les trophées nécessaires au platine et les solitaires pourront remettre le jeu au placard. Malgré tout, c'est là qu'intervient le Mode Créer : il permettra aux plus imaginatifs de consacrer beaucoup de temps à donner vie à une multitude de niveaux variés et bariolés. Les moins créatifs pourront, de leur côté, jouer aux niveaux réalisés par les autres joueurs. Vous aurez, a contrario du mode histoire, un jeu aux possibilités infinies. Malheureusement, les bugs cités plus hauts constituent la plus grosse déception quant au plaisir de jeu. Il ne s'agit même pas d'un plaisir amoindri, l'expérience est littéralement gâchée.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Vous aurez l'occasion de contrôler de nouveaux personnages.
C'est là que le bât blesse. La difficulté et le temps d'obtention du platine n'ont toujours pas été augmentés. Nous déplorons la disparition des trophées en ligne : à part jouer à un niveau créé par un autre joueur et l'ajouter à vos favoris, vous n'aurez rien à faire. Nous sommes bien loin de Little Big Planet premier du nom pour lequel les connaisseurs se souviendront des nombreuses heures à mettre des cœurs sur les niveaux de la communauté tout en y allant de son petit "H4H" dans les commentaires pour gagner difficilement la reconnaissance des autres joueurs et par la même, le précieux trophée !

Notons certains trophées capricieux. En quête d'excellence contraint - et c'est peu dire - à terminer toutes les quêtes, dont une avec trois amis : les serveurs se font une joie de vous compliquer la tâche en vous déconnectant de manière intempestive, vous, l'un de vos amis ou tant qu'à faire, tout le monde en même temps. De son côté, A deux, c'est mieux vous oblige à faire le jeu en coopération deux fois car seul l'hôte de la partie bénéficie du trophée. Invincible, lui, tombe uniquement quand il l'a décidé, que vous ayez fait la bonne manipulation ou non.

Rassurez-vous : le tableau n'est pas tout noir. Le trophée Aventurier dans l'âme, qui demande de terminer les niveaux sans mourir, est toujours d'actualité et vous apportera un semblant de challenge. Signalons aussi la disparition des trophées de collecte de bubulles qui réduisent énormément le temps d'obtention du platine.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Que les nombreux points négatifs de ce test ne vous fassent pas peur : Little Big Planet 3 reste un très bon jeu, amusant et divertissant. Ce jeu tout public permet aussi bien aux enfants qu'aux adultes de passer du bon temps. Les fans de la série ne seront, une fois de plus, pas déçus.

Je recommande ce jeu :
Aux enfants, Aux fans de la série, Aux curieux