Test : inFamous : First Light


inFamous : First Light
  • 1
  • 7
  • 11
  • 6
Note des joueurs :
4.2/5 - 206 notes
Note des platineurs :
4.3/5 - 162 notes

inFamous : First Light

ps4


25 trophées au total
4 trophées cachés

10466 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 4848 joueurs (46 %)
100% par : 4848 joueurs (46 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
inFAMOUS : First Light

  • Test rédigé par Warriortidus le 08-01-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Abigail Walker alias "Fetch"
Quelques mois après la sortie d'inFamous Second Son, Sucker Punch nous propose de retourner à Seattle en compagnie d'Abigail Walker (plus connue sous le pseudonyme de Fetch). First Light est en effet une préquelle de Second Son, où vous en apprendrez plus sur Fetch et les évènements ayant eu lieu deux ans auparavant. Cet épisode est un "stand-alone", il ne sera donc pas nécessaire de posséder Second Son pour y jouer.

Disponible en dématérialisé (14€99) depuis le 26 Août 2014, ainsi qu'en version boîte (19€99) depuis le 10 septembre 2014, inFamous First Light fera partie du catalogue Playstation Plus de Janvier 2015.

Contenu du jeu


Le mode Arène d'inFamous First Light.
Vous voici donc de retour à Seattle, enfin plus précisément dans la partie Nord de Seattle; effectivement, vous n'aurez (ou ne retrouverez) pas l'ensemble de la carte de Second Son. N'ayez crainte, vous aurez quand même suffisamment d'espace pour illuminer les rues, grâce au pouvoir du Néon de Fetch. Vous allez donc découvrir son passé, et les événements qui ont forgés son caractère et son pouvoir.

Pour ceux qui n'auraient pas fait Second Son, notre héroïne fut obligée de quitter ses parents, qui l'ont dénoncée au DUP, suite à l'apparition de ses pouvoirs. Elle trouvera cependant le soutien de son frère Brent, avec qui elle sera amenée à vivre dans les rues de Seattle. Son frère fera office de catalyseur, celui qui permet à Fetch de se retenir, de se contrôler. Ayant besoin d'argent pour survivre, ils vont finir par fréquenter les mauvaises personnes et commencer à traîner dans les affaires louches comme le trafic et la consommation de drogues. Ils décident donc de quitter Seattle et de fuir les ennuis, mais les choses ne se passent pas comme prévu, ce qui aboutira à la disparition de Brent. Fetch commence donc à perdre le contrôle de son pouvoir, laissant ses émotions la submerger. Tous ces événements font que Fetch est sans doute le personnage le plus attachant, dans les épisodes PS4 d'inFamous. Nous sommes plein de compassion vis à vis de cette jeune femme qui accumule les ennuis, mais qui garde tout de même la force d'y faire face.

Vous commencerez donc First Light dans la peau de Fetch, pendant son séjour dans la prison de Curdun Cay, où le DUP retient les Porteurs. Le jeu est composé en deux parties qui s'alternent au fil de l'histoire. Vous débuterez par la phase Défis à Curdun Cay, où Augustine testera vos compétences, par le biais de sa simulation de combat. Puis entre chaque défi, vous aurez le droit à des Flashbacks à Seattle, où Fetch racontera son histoire passée, à Augustine. Au delà de faire la quête principale, les retours à Seattle seront aussi l'occasion de réaliser des quêtes annexes afin d'augmenter vos pouvoirs, comme de détruire des drones du DUP, d'éclairer les murs de vos tags en Néon, etc...Bref, si vous avez joué à Second Son, vous retrouverez rapidement vos marques; mais si les activités annexes changent dans la forme, elles ressemblent à ce qu'on avait déjà avec Delsin dans le fond.

Le mode histoire de First Light, qui vous occupera environ 5H, vous propose un scénario qui tient la route, mais qui ne sera pas surprenant pour ceux qui auraient joué à Second Son auparavant. On pourra y regretter l'absence de Karma (choisir d'être infâme ou un vrai héros), mais cela se justifie par le besoin de rester cohérent vis à vis de l'histoire de son prédécesseur; Fetch étant donc, au final un subtil compromis entre le bien et le mal. Une fois l'histoire achevée, il vous restera quand même quelques heures de jeu devant vous. Vous aurez l'ensemble des défis de l'arène à terminer (Sauvetage d'otages ou Survie), sans parler des collectibles à récupérer dans Seattle; ceci vous permettant de récupérer les points de compétences nécessaires pour améliorer les capacités de Fetch. Il est important de noter que ceux qui possèdent une sauvegarde d'inFamous Second Son, pourront utiliser Delsin dans ce mode Arène! Les photographes en herbe pourront même passer un peu de temps pour prendre les meilleurs clichés de Fetch à Seattle, un mode Photo complet étant aussi présent dans ce stand-alone.

Au final, vous pouvez prévoir une dizaine d'heures de jeu en compagnie de Fetch, ce qui peut paraître peu, mais n'oublions pas que First Light est proposé à petit prix, et vous en aurez donc pour votre argent.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Nous retrouvons les cinématiques façon Comics.
Contrairement à Delsin, Fetch ne possède qu'un seul pouvoir, mais elle saura le maîtriser comme personne. Si vous aimiez la polyvalence et la variété des pouvoirs de Delsin (qui, je le rappelle, a le pouvoir d'absorber d'autres pouvoirs), n'allez pas croire que Fetch se retrouve "limitée" par son seul et unique pouvoir. Car si notre héros de Second Son avait réussi à apprivoiser le Néon, Fetch va carrément le dompter! En effet, elle saura exploiter au mieux ce pouvoir, vous donnant l'impression qu'elle est finalement peut-être plus puissante que Delsin. La qualité première de son pouvoir du Néon est sans nulle doute sa rapidité. Elle sera capable de se déplacer à la vitesse de la lumière (ou presque du moins) et donc éviter les attaques ennemies avec une aisance déconcertante. Mais elle possède aussi un éventail d'attaques variées, que ça soit en mêlée, en attaque de zone, ou à distance. Et que dire de la Singularité, que l'on peut considérer comme l'attaque ultime de Fetch et qui lui permettra de faire le ménage dans un déluge de lumières.

Car pouvoir du Néon oblige, notre chère Fetch préfère la nuit, qui mettra en valeur son pouvoir. L'occasion d'admirer une nouvelle fois le travail effectué par Sucker Punch. First Light est beau et fluide, à l'instar de ce que proposait déjà Second Son. Nous sommes parmi l'un des plus beaux jeux de 2014, les effets de lumière sont éblouissants, que ça soit lors d'explosions ou lorsque Fetch décide d'aspirer le Néon pour se recharger. La bande-son n'est pas en reste et s'accorde tout à fait avec le jeu en général, rendant l'ambiance du jeu très agréable. Le gameplay répond présent aussi: Fetch se maniant avec facilité, et la Dualshock 4 étant exploitée au mieux (utilisation du haut-parleur de la manette pour le téléphone ou la détection de mouvements pour les tags, par exemple).

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Le ménage n'aura jamais été aussi plaisant!
À moins d'être totalement allergique aux personnages aux pouvoirs surnaturels, First Light devrait vous combler. Contrôler Fetch est un plaisir que ça soit pour la rétine ou pour vos pouces; le jeu est aussi beau et fluide qu'il est agréable à jouer. Même si nous n'avons qu'un seul pouvoir (contre 4 pour inFamous Second Son), les possibilités autour de ce pouvoir sont suffisamment nombreuses (et plus étoffées), pour ne pas créer de lassitude. Et vous vous rendrez compte d'ailleurs que Fetch est plus agréable à jouer que Delsin, pour ne pas dire plus puissante. Si vous êtes habitué à jouer en Normal ou en Expert aux inFamous, n'hésitez pas à commencer First Light en difficulté maximum si vous souhaitez un peu de challenge (même si ce n'est pas utile pour les trophées).

Le jeu en lui-même n'est en effet pas franchement difficile, seuls les défis pourront vous poser quelques soucis. Il est d'ailleurs intéressant de souligner que les scores que vous réalisez pour les Survies ou les Sauvetages seront enregistrés en ligne, permettant aux amateurs de scoring de comparer leurs performances à celles de leurs amis ou des joueurs du monde entier. Vous pourrez donc bien passer quelques heures supplémentaires dans l'Arène pour affirmer votre suprématie.

Contrairement à ces prédécesseurs, First Light ne propose pas de choix de Karma, ne vous "obligeant" donc pas à faire le jeu deux fois pour voir les différences entre le bien et le mal. Même si l'histoire reste plaisante à faire, vous n'aurez pas d'intérêt particulier à relancer une partie, si ce n'est de revivre l'aventure que vous avez déjà vécue.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Un platine sympa et accessible.
En terme de difficulté pour le platine, nous sommes au même niveau qu'inFamous Second Son (4/10 d'après le guide des trophées). Cependant, la liste des trophées de First Light, diffère en grande partie de ce qu'on a pu connaître avec ces prédécesseurs. Les trophées liés au Karma ont disparu (vous aurez compris pourquoi si vous me lisez depuis le début), en laissant la place à de nombreux trophées liés aux défis. Ce sont ces derniers qui vont surtout justifier la "difficulté" de First Light, mais rien d'insurmontable non plus, surtout quand Fetch aura accès à la majeure partie de ses pouvoirs.

Les trophées restants sont liés à l'histoire (à chaque moment clé), et surtout aux activités annexes (collectibles, tags, drones et les courses de lumens). Ne vous inquiétez pas cependant, ces différentes activités seront non seulement notées sur votre carte (inratables donc), et elles vous permettront aussi d'obtenir des points de compétences vous permettant de débloquer de nouvelles améliorations. Même si ce n'est pas forcément la partie la plus intéressante du jeu, ces activités annexes auront au-moins le mérite de ne pas être inutiles.

Cerise sur le gâteau, First Light vous propose même un joli platine pour vous récompenser de vos efforts, ce serait dommage de s'en priver, quand on sait que tous les jeux "PSN" n'y ont pas le droit.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Nous retrouvons les qualités d'inFamous Second Son, que ce soit en terme de réalisation ou de gameplay dans cet épisode centré autour de Fetch. On pourra même se demander si finalement notre héroïne ne mérite pas un jeu encore plus grand, tellement elle est attachante. Certains pourront regretter que l'aventure ne soit pas un peu plus longue, mais vu le prix auquel le jeu est proposé et ses qualités, ce serait faire la fine bouche.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux fans de la série, Aux curieux