Test : For Honor


For Honor
  • 1
  • 2
  • 6
  • 46
Note des joueurs :
4.1/5 - 25 notes
Note des platineurs :
4/5 - 8 notes

For Honor

ps4


55 trophées au total
55 trophées online
0 trophée caché

1575 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 218 joueurs (14 %)
100% par : 218 joueurs (14 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
For Honor

  • Test rédigé par Berserkguts60 le 11-04-2017 - Modifié le 11-04-2017


Introduction


Sont-ils pas beaux mes guerriers?
Le style médieval dans les jeux-vidéos est toujours un univers à part entière. Un univers où l’imaginaire peut se mélanger avec les faits historiques. Ceci étant dit, Ubisoft décide de développer For Honor, titre se montrant pour la première fois aux yeux du public le 16 Juin 2015 lors de l’E3. Plein de bonnes promesses, le jeu sort le 14 Février 2017 sur PS4/One et PC.

Quelques jours avant la sortie officielle, une Beta ouverte était disponible afin de le tester et de savoir ce que valait le titre d’Ubisoft. Bugs en pagaille, problèmes de serveurs, difficultés à se connecter, cette beta ouverte n’était clairement pas en la faveur du jeu malgré les 6 millions de joueurs et l’engouement qu’a suscité le titre.

Le jour de la fête des amoureux, le titre d’Ubisoft décide de sortir le bout de son nez. La question que je me suis posée était : comment Ubisoft allait-il régler ces problèmes techniques à seulement quelques jours de la sortie officielle du jeu et si celui-ci tenait toute ses promesses.

Suivez-moi, je vous emmène dans un monde où la poésie et l’amour ont disparu pour faire place au sang et à la mort.

Contenu du jeu


La carte multijoueurs n'attend plus que vous!
Un solo intense....

Commençons par le commencement : la campagne. Celle-ci débute par la cinématique du jeu. On y voit un cataclysme ayant eu lieu et 3 factions s'affrontant pour leur survie : les chevaliers, les samouraïs et les vikings. Quelques années plus tard (1000 ans pour être exact), les 3 factions continuent de s'affronter mais elles ne savent plus pour quelle raison. C'est à ce moment qu'Apollyon apparait pour rappeler que la guerre est leur raison d'exister.

L’ensemble de la campagne se termine entre 4 et 7 heures en fonction de la difficulté que vous choisissez. Celle-ci est séparée en 3 chapitres (le premier chapitre chevalier, le deuxième viking et le troisième samouraï), chaque chapitre est composé de 6 missions aussi variées les unes que les autres. Au cours de cette campagne, nous suivrons différents héros liés à ces différents chapitres. Nous aurons la possibilité, par exemple, avec les chevaliers, de jouer la sentinelle, le spadassin et l’émissaire. Au début de chaque mission, nous serons dans l’obligation de choisir le héros pour la mission (après tout, nous suivons l’histoire d’une faction). Au début de chaque mission, nous avons la possibilité de choisir deux compétences pour notre héros, celles-ci allant d’une compétence pour se soigner à une compétence pour augmenter ses dégâts. Tout au long de la campagne, vous aurez la possibilité de choisir ces différentes compétences en augmentant de niveau. L’augmentation de niveau est calculée selon plusieurs critères comme le nombre de morts que vous faites dans la mission ou selon la difficulté que vous choisissez pour réaliser celle-ci. En parlant de difficulté, vous aurez le choix entre 4 niveaux, la difficulté agissant sur la force des ennemis et sur la réactivité de l'IA. Je vous conseille de mettre le jeu à la plus haute difficulté, la campagne étant de manière générale assez simple. A noter également que la campagne est réalisable en coopération ce qui est rare de nos jours et un bon point sous bien des aspects. Mais la campagne, dans son ensemble ne fait qu’office de tutoriel, puisque la vraie guerre ne commence à exister qu’avec des joueurs.

et un multijoueur solide.

AAAAAAH le multijoueur de For Honor. N’y allons pas par quatre chemins : For honor est d’abord un jeu multijoueurs pour s’affronter entre joueurs du monde entier et prouver que la faction que vous avez choisie est la plus forte et la plus puissante. Car oui, lorsque vous allez lancer le multi via le menu principal vous allez devoir choisir l’une des trois factions du jeu pour lequel vous allez combattre. Aucune faction n’a d’avantages ou d’inconvénients par rapport à une autre, la seule différence va être les couleurs de votre faction sur la « carte du monde » (jaune pour les chevaliers, rouge pour les vikings et vert pour samouraïs). Une fois votre faction choisie, vous allez voir la carte du monde. Sur celle-ci vous pourrez consulter vos statistiques de parties, voir si vous avez des amis sur le jeu, acquérir le statut de champion (statut qui permet d’avoir de l’expérience supplémentaire plus rapidement) et stuffer les différents champions en votre possession. Sur cette carte vous allez pouvoir également choisir le mode de jeu auquel vous voulez jouer. 5 modes de jeux existent : le duel (1v1), la rixe (2v2), l’élimination (4v4), l’escarmouche (4v4 avec un système de points) et la domination (4v4 avec un système de prises d’objectifs). Chacun des modes de jeux vous demandera des tactiques différentes. Par exemple, en escarmouche et en élimination vous aurez le droit à des boosts temporaires qui seront placés sur la carte et qui pourront avoir un avantage significatif (imaginez un boost d’attaque pouvant tuer en deux coups un adversaire). Dans les modes duel et rixe, vous n’aurez le droit à rien à part vos armes. Enfin en dominion, vous n’avez pas de boosts sur la carte par contre chaque team à des soldats combattants au centre de la carte pour le contrôle d’une zone (il y a 3 zones à capturer dans le mode dominion). Avant de commencer la partie, vous allez devoir choisir le héros avec lequel vous allez jouer. Actuellement, il y a 12 héros différents avec un gameplay unique pour chacun. Enfin, avant chaque partie, vous allez pouvoir choisir les compétences que votre héros aura durant l’ensemble de la partie.

On peut donc dire que For Honor à une campagne courte mais intense faisant plutôt figure de tutoriel et misant sur un multijoueurs solide malgré des modes de jeux assez classiques.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Serveur, vous avez dit serveur?
Une claque chevaleresque ....

Sans être la claque absolue, For Honor est visuellement très réussi. Nous nous retrouvons avec un jeu très bien optimisé et des paysages concordant parfaitement à l’époque « médievale ». Les cartes multi sont très bien modélisées et la mise en scène de la campagne avec des cinématiques qui s’incorporent parfaitement aux phases de gameplay. Le jeu en met plein la vue via ces différents effets très réussis comme les flammes/l’eau. Les effets sonores et de la bande son du jeu sont en adéquation avec l’univers médieval de For Honor. Le doublage français de la campagne est loin d’être catastrophique même s’il y a quelques points d’amélioration possibles et le bruitage des différents personnages est très respecté. Cependant dans un jeu, il n’y a pas que les graphismes qui comptent, le gameplay est primordial pour avoir une totale immersion.

… Pour une prise en main coupante…

Une chose qui m’a vraiment plu lorsque j’avais la manette en mains c’est l’extrême fluidité des personnages faisant du jeu une quasi référence en terme d’animation de personnages. Celle-ci est poussée à l’extrême, tant au niveau de l’animation des coups que de l’animation des roulades ou des mouvements comme courir/les provocations. Pour constater l’ensemble de ces mouvements ce n’est pas très difficile puisque le gameplay de For Honor est assez simple à comprendre. Les touches sont intuitives et en quelques combats nous avons compris le gameplay. Cependant, même si celui-ci est simple à comprendre, les combats sont très tactiques et le moindre faux pas peut vous être fatal. Voilà pourquoi le gameplay de For Honor est riche et exigeant à la fois. Après chaque combat vous allez enrichir votre niveau de jeu mais habituez-vous aux défaites au début. Enfin, For Honor doit être félicité pour l’Intelligence Artificielle qu’il possède. Elle est tellement performante qu’elle est plus forte que la plupart des joueurs en ligne, donc même en cas de joueurs quittant la partie prématurément, il n’est pas rare si vous gagnez la partie. Cependant malgré l’ensemble de ces bonnes techniques, il y a un gros point noir qu’il faut absolument mentionner car celui-ci vient pénaliser l’expérience de jeu : les serveurs.

… Mais possédant des serveurs barbares

Voici le gros point noir du jeu : les serveurs. Les serveurs sont une aberration totale et cela pénalise fortement l’expérience de jeu. Vous allez me dire que ça arrive une partie sur dix… Si seulement c’était vrai. Vous allez être éjecté de votre partie une fois sur trois et vous allez retourner au menu principal sans aucune raison. Et croyez-moi, lorsque vous êtes à 8 minutes de la fin d’une partie, que vous n’avez plus que deux personnes à battre pour gagner celle-ci mais que le message d’erreur apparait, il vous faut un grand self contrôle. Car si vous êtiez éjecté et que vous gardiez votre expérience de jeu avec les objets gagnés, il n’y aurait pas réellement de problème. Malheureusement ici, ce n’est pas le cas. Quand vous êtes éjecté de la partie, peu importe combien de temps elle a duré : vous ne gagnez rien ! Vous avez juste perdu du temps. Je me suis posé la question de savoir si ce n'était pas ma connexion qui n’était pas de très bonne qualité mais non, car systématiquement dans une partie, trois à quatre personnes "quittent" celle-ci dès le départ. On se retrouve à jouer des parties avec plus d’IA que de joueurs ce qui est un comble pour un jeu censé être principalement multi. Récemment, le jeu vient faire lagguer mon système PS4 sans aucune raison…

For Honor est donc un jeu très beau avec un excellent gameplay et une bande son très honorable mais gâché par des serveurs non entretenus et non optimisés.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Ca va saigner!!!
La joie de découper ses ennemis…

La campagne de For Honor est assez prenante. Dès le départ l’ambiance est présente avec la cinématique d’introduction. On sait que l’on ne va pas jouer à la campagne pour rigoler. Ca annonce du sang, des larmes et de l’amour (pour les deux derniers on va vite se rendre compte que c’est faux). Plus on avance dans la campagne et plus on a envie de savoir comment cela va se terminer. Est-ce que la guerre va durer un millénaire ? Est-ce provisoire et la paix va être instaurée ? Ou est-ce un leurre pour quelque chose de bien pire encore ? Cependant, il y aurait pu avoir un peu plus de « sentiments » dans la campagne car je n’ai pas eu l’impression qu’il y avait une vraie complicité entre les compagnons d’armes de chaque héros. L’absence de ce sentiment est assez flagrant, c’est la guerre, seulement la guerre ! Par contre le fait de découvrir les différents points de vue et les objets destructibles est très sympathique. C’est un challenge supplémentaire puisque pour certains, il va falloir bien chercher.

Comme vous l’avez compris, For Honor est principalement un jeu multijoueurs. Et comme tout bon jeu multi-l, ce n’est pas en une seule partie que vous allez comprendre les subtilités du Gameplay. Il faudra s’entrainer encore et encore afin de peaufiner ses techniques. Une fois que vous commencez à comprendre le jeu, c’est à ce moment que vous l’appréciez à son meilleur niveau.

Le plaisir du jeu est décuplé par la simplicité du gameplay et par la variété des différents héros. Au premier abord, 12 héros jouables ce n’est pas un grand nombre mais chaque personne à des coups différents avec son propre style de combat. Chaque partie est donc différente en fonction du héros que vous choisissez. C’est ce qui fait la force de For Honor : la diversité tactique des combats. Vous ne combattez pas de la même façon si vous prenez un tank qu’un assassin. L’assassin, plus subtil que le tank, vous fera perdre votre vie avec des petits coups et des mouvements très rapides alors que le tank à une très grande défense mais ses coups sont plus lents. Il faut également savoir que l’assassin des Chevaliers va être différent de l’assassin des Vikings, l’un aura des plus gros coups alors que l’autre sera plus rapide dans ses enchainements.

Quelque chose dont je n’ai pas parlé précédemment : les maps du jeu. Autant vous le dire, celles-ci sont très bien réalisées et on prend un véritable plaisir à les parcourir. Certaines ont plus de pièges que d’autres et elles sont de tailles assez variées. Après chaque fin de partie, nous pouvons voter pour la prochaine map. Malheureusement, je joue souvent sur les mêmes maps même si Ubisoft commence à en implanter d’autres.

Si l’on peut dire une chose c’est qu’à un contre un, en deux contre deux ou en pleine mêlée, c’est une véritable joie de foncer dans le tas comme un bourrin (ou non) et de faire couler des litres d’hémoglobine. Mais For Honor a quelques petits défauts qui, il faut le dire, sont assez perturbants.

… A la déception d’être impuissant.

Une hantise est souvent dans la tête des joueurs concernant le multijoueurs : est-ce que mon personnage est le plus fort et est-ce que l’équilibrage est bon ? Malheureusement For Honor n’est pas un bon exemple à suivre en la matière. Des héros sont réellement plus forts que d’autres, le déséquilibre du jeu est arrivé à un point où dans les parties compétitives, certains héros sont bannis car ils sont trop puissants (notamment l’assassin des chevaliers qui a une vitesse supersonique). Vous remarquerez assez rapidement quels sont les héros les plus forts et les plus faibles. Il n’est pas rare qu’une même équipe se retrouve avec 3 héros identiques. Dans la majorité des parties ça se passe assez bien mais je me suis vite rendu compte que je ne pouvais rien faire contre certains héros en 1vs1. De plus, Ubisoft nous promettait des nouveaux héros jouables, pour le moment aucun n’a fait son entrée.

Enfin, même si le sujet a été abordé précédemment, il faut quand même souligner ce problème car en plus d’être un problème technique, c’est aussi un problème de motivation pour le joueur. Lorsque vous lancez une partie et que vous êtes éjecté sans aucune raison, le joueur va vite retirer le cd et passer à un autre jeu. Je suis à 60h de jeu sur For honor, et je suis arrivé à un point où la frustration est telle que je n'attends plus que d’avoir rapidement le platine pour arrêter de lancer des parties puisque celles-ci ne sont même pas capable d’être terminées sans encombre.

For Honor est donc plaisant à jouer dans sa globalité, le titre est riche et profond. L’univers est enivrant et les joueurs sont très fair-play. Mais ce plaisir commence à s’estomper après 30 heures de jeu à cause d’un mauvais équilibrage entre les héros et aucun suivi de la part d’Ubisoft afin d’améliorer l’expérience de jeu.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


je te vois!
Des trophées sympathiques en solitaire…

Vous aurez un quart de trophée à réaliser spécifiquement dans la campagne et le restant à faire en multijoueurs. N’hésitez pas à aller voir le guide pour résoudre les trophées qui vous résistent car oui, certains de ceux-ci sont difficiles à obtenir.

Commençons par les trophées à réaliser dans la campagne. La majorité des trophées vont vous demander d’avancer dans l’histoire pour pouvoir les débloquer, peu importe la difficulté, sachant que l’histoire de la campagne est assez courte, vous aurez quelques trophées assez rapidement. Les trophées restant sont liées soit à la difficulté (que je vous conseille de mettre au plus haut, ne serait-ce pour le challenge de la campagne qui en manque cruellement), d’atteindre le niveau d’expérience maximum dans la campagne, ce qui vous permettra d’avoir des emblèmes et des coffres pour le multi. Enfin, vous devrez découvrir l’ensemble des points de vue de la campagne ainsi que l’ensemble des objets destructibles de celle-ci. Les deux ont un avantage : les points de vue vont vous permettre d'apprendre certaines anecdotes sur la mission/la race/l’environnement/l’opinion d’Apollyon et les objets cassés vont vous permettre d’obtenir des emblèmes/couleurs/modèles pour le multi. L’ensemble des trophées de la campagne sont facilement réalisables et suivent parfaitement l’histoire donc on a plaisir à les réaliser. Mais la majorité des trophées sont réalisés en multi. Est-ce le même verdict ?

… Avec des trophées exigeants en multi …

Comme dit précédemment, For Honor est un principalement un jeu en ligne, donc il est tout à fait normal que la majorité des trophées soit lié à ce mode de jeu. Au tout début certains trophées vont être obtenus très facilement comme ceux où il faut uniquement jouer une partie. C’est à ce moment que vous vous dites « 5 trophées en 2 heures, ce platine va être facile » : QUE NENI !! Les trophées vont être de plus en plus difficiles et de plus en plus long à obtenir mais For Honor est intelligent pour l’obtention de ceux-ci. Il est intelligent pour la simple et bonne raison que le jeu va vous forcer à jouer avec toutes les races car certains trophées vont vous demander d’atteindre un niveau d’expérience minimum avec certains héros pour les obtenir. Le jeu va également vous forcer à jouer 20 parties de chaque types, avec à la clé, un trophée à chaque fois que vous les terminerez. Il y a également des trophées plus originaux qui vont vous demander beaucoup de patience et de précision. Et oui, vous allez avoir la joie de vouloir tuer quelqu’un en lui sautant dessus sachant que si vous vous loupez et que vous tombez d’une altitude assez haute, vous mourrez. Vous allez également avoir la joie de faire tomber ou d’empaler 50 ennemis pour le plus grand désespoir de votre adversaire. Cependant, il y a quelques points négatifs concernant les trophées de For Honor : le favoritisme et le temps.

… Mais certains sans saveurs.

Dans l’ensemble des trophées, on peut constater qu'il y a un peu trop de trophées liés au mode de jeu dominion et qui ne sont pas forcément utiles comme tuer 5000 soldats ou atteindre la dernière compétence. Cela favorise ce mode de jeu pour en délaisser d’autres comme le mode duel ou rixe qui sont pourtant de très bons modes et dont les parties se terminent plus rapidement donc avec un fort potentiel à trophée. De ce fait, le joueur n’aimant pas ce mode de jeu va devoir « farmer » celui-ci pour obtenir le trophée et le platine. Enfin, sachez que si vous vouliez obtenir le platine rapidement ceci est impossible, deux trophées en particulier vont vous empêcher d’avoir le saint graal. L’un vous obligeant à revenir à la prochaine saison pour consulter des statistiques et l’autre vous obligeant à jouer une partie via 5 manches différentes. Sachant que la durée de vie d’une manche est de 14 jours, vous serez obligé d’attendre 2 mois et demi afin d’avoir le platine. A l’heure où j’écris ces lignes, personne au monde ne l’a obtenu.

On peut dire que les trophées de For Honor sont généralement très bien construits et suivent une très bonne logique mis à part quelques exceptions qui auraient pu être évitées et rendre la chasse au platine plus agréable.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

For Honor est un très bon jeu, il est très beau et possède un gameplay aux petits oignons qui donne envie d’y jouer et de passer des heures à combattre aussi bien seul qu’entre amis. Ubisoft nous avait promis une expérience originale, nous ne sommes pas déçus. Alors pourquoi 14/20 ? Car ce beau tableau est gâché par des serveurs qui ne sont pas optimisés et qui ne sont pas entretenus, vous demandant une patience considérable et mettant vos nerfs à rude épreuve. Un comble pour un jeu axé multijoueurs ! Je vous conseillerais donc d’attendre quelques temps les éventuels patches afin d’avoir une expérience de jeu optimale et d’être dans une bonne condition pour chasser le platine.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux acharnés, Aux curieux