Test : Far Cry 4


Far Cry 4
  • 1
  • 3
  • 11
  • 43
Note des joueurs :
4.6/5 - 274 notes
Note des platineurs :
4.4/5 - 181 notes

Far Cry 4

ps4


58 trophées au total
2 trophées online
8 trophées cachés 1 DLC

10236 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 5336 joueurs (52 %)
100% par : 1151 joueurs (11 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Far Cry 4

  • Test rédigé par kiba22 le 26-11-2014 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Paghan-Min sera le grand méchant de cet épisode
Bienvenue à Kyrat ! Ce petit pays accolé à l’Inde vous offre pour cette fin novembre le privilège d’explorer ses régions reculées avec entre autres un climat rude, des bêtes féroces, une guérilla et une bonne partie de grimpette sur les montagnes de l’Himalaya. Si vous aviez prévu Farcry 4 comme kit de survie pour fin 2014, voyons si le produit développé par Ubisoft tient toutes ses promesses.

2 ans après la sortie du 3ème opus, la licence Farcry revient. 2 ans, on peut se dire que c’est assez juste pour un nouvel épisode. Oui mais voilà Ubisoft a pris l’habitude de nous fournir beaucoup de jeux en un court laps de temps avec plus (ou moins) de réussite lors des sorties précédentes.

Après l’affrontement de Jason contre Vaas dans le 3ème opus, ici nous avons la rébellion de Ajay contre Paghan-Min. Le scénario nous plonge au cœur du Kyrat, un minuscule pays accolé à l’Inde et en proie à une sorte de guerre civile. Ajay Ghale qui se rend justement au Kyrat pour enterrer les cendres de sa mère sur son territoire va donc se retrouver au cœur de la rébellion du « sentier d’or », le groupe de résistants mené jadis par sa famille face au tyran Paghan-Min à la tête du pays.

Alors le premier constat sera de voir si Farcry 4 est réellement un « nouveau » jeu ou une pâle copie du 3ème volet. Prenez vos mousquetons, piolets et pics à glace, et voyons ce que ce Farcry venu du froid à dans le ventre.

Contenu du jeu


La chasse reste toujours un élément crucial
Le changement c’est maintenant ?


L’environnement nous sort des habituelles plages de sables fin et des cocotiers. Nous sommes lancés dans une quête pour la libération d’un pays du côté du sentier d’or, le groupe de résistants local et notre héros va donc devoir faire ses preuves. Même si l’objectif premier au cœur de la campagne sera d’affaiblir et de neutraliser l’armée de Paghan-Min, il va également falloir survivre dans cet environnement hostile. Comme la série le veut, il sera donc demandé de chasser et d'optimiser votre équipement en exploitant au mieux la faune et la flore locales.

Concernant le côté gameplay, on est ici clairement en terrain connu. Même si le territoire et l’environnement nous sortent du climat tropical habituel, les mouvements, animations, système de crafts, compétences restent grosso modo les mêmes. Quelques ajouts notables font toutefois leurs apparitions comme l’escalade face au relief de certains décors. L’arrivée du pilote automatique sur la route offre aussi la possibilité au joueur de se concentrer exclusivement sur la visée des ennemis adverses ce qui peut s’avérer être un plus lors de certaines missions.

Malgré tout, ce côté survie en pleine montagne fait tout le charme de la série et de cet opus. On se retrouve livré en pleine nature face à une armée de soldats, des bêtes féroces et la présence de l’open world renforce ce côté « perdu dans la nature » ce qui donne une impression de ne jamais se balader au même endroit et de devoir faire face aux imprévus et à l’observation pour évoluer dans le décor.

Cet épisode en montagne nous offre aussi son petit lot de nouveautés au niveau transport. Avec la présence des indispensables (voitures, quads, bateau, jet-ski, camions …), on notera l’arrivée du wingsuit et du parachute qui permettent de prendre un peu de hauteur ou encore du gyrocoptère qui offrira un super panorama en plein air (quand le clipping ne fait pas son apparition sur new-gen). L’arrivée de l’éléphant dans la série nous offre également un nouveau moyen de transport « vivant » cette fois et sera capable de vous démolir une voiture ou encore de vous propulser un ennemi dans le décor. Vous l’aurez compris, cet épisode nous offre donc un éventail de véhicules bien fourni en adéquation avec votre arsenal qui sera également bien musclé. Car oui, avec Armes de poing, SMG, fusils d'assaut, lance-flammes, snipers, arcs, lance-grenades, le choix des armes est aussi bien rempli. Les armes sont toutes customisables avec des accessoires ou encore des peintures qui vous feront vider plus d’une fois votre porte-monnaie.

Vous reprendrez bien un peu de multi ?

On notera également la présence d’un mode coop avec un ami pour explorer en équipe le Kyrat (ami qui n'a pas besoin d'avoir acheté le jeu puisque l'on vous offre 10 clés pour jouer en coopération). La découverte du mode en coopération est vraiment plaisante même si la campagne ne peut pas être poursuivie à deux ; en revanche, l’intégralité de l’open world est accessible et le fun est vraiment présent aux côtés de son camarade. Pour le mode multi au sens propre, Ubisoft nous offre 3 modes de jeux divertissants en 5 contre 5 avec deux équipes bien distinctes. D’un côté le sentier d’or équipé d’armes conventionnels et de l’autre les guerriers ancestraux de Shangri’la équipés d’arcs et de pouvoirs mystiques. Le tout offre un multi en somme plus abouti que le 3ème opus avec en plus un éditeur de cartes pour les plus créatifs.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Certains paysages sont juste magnifiques
On ouvre grand les yeux et on respire l’air de la montagne !

Au niveau des graphismes, Kyrat nous offre un environnement avec son identité propre loin des sentiers battus semés par les épisodes précédents. Si on pourra reprocher le moteur graphique qui commence à devenir vieillissant, le jeu nous fait profiter tout de même de jolis décors avec certaines vues magnifiques. Les missions en Himalaya en pleine neige et dans le monde de Shangri’la sont globalement les plus jolies graphiquement et nous montrent réellement la beauté du titre avec son identité graphique.

Même si quelques lacunes sont présentes sur la version PS3, on remarquera que le moteur graphique même si un peu obsolète est tout de même capable de nous offrir de jolis paysages au milieu de ce vaste open-world.

Raby Ray Rana aux platines !

Au niveau de la bande-son, on retrouvera durant chaque trajet en voiture notre ami « Raby Ray Rana » qui anime une radio dans le pays. Entre discussions philosophiques, blagues douteuses et avenir du pays, notre animateur fait en sorte de vous divertir plus ou moins durant vos trajets dans le Kyrat. Si la bande-son colle bien à l’univers niveau musical, il faut également noter que l’animateur peut paraître un peu lourd quand l’on écoute son discours pour la 15ème fois, heureusement la radio peut être coupée pour profiter pleinement du chant des oiseaux.

À ce niveau le bruit des armes, le cri des animaux ou encore le bruit des moteurs sont ici bien reproduis à l’image du 3ème opus.

La bande-son est donc globalement bien travaillée et nous propulsera dans des thèmes zen/hindi qui collent merveilleusement bien à l’univers. Les doublages anglais des personnages sont très bons également avec notamment la voix du célèbre « Troy Baker » dans la voix du grand méchant Paghan-Min.

L'IA est globalement plutôt bonne également et on se retrouvera face à des soldats ou encore des animaux pas trop stupides et plutôt agressifs dans l'ensemble. On notera malheureusement quelques bugs d'affichages et de clipping notamment sur la version PS3.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Dans cet opus, on peut s'essayer à l'escalade
Même si l’expérience reste similaire au 3ème opus FarCry, la découverte de ce nouvel univers nous met face à un nouveau climat, un nouvel environnement à dompter et le plaisir est bien là ! Avec un open world totalement maîtrisé et spacieux, vous aurez le loisir et le plaisir d’évoluer dans le Kyrat avec un sentiment de liberté total.

En pleine nature, on fait durer le plaisir ?

Concernant la durée de vie, elle dépendra grandement de votre approche du jeu. Alors que la quête principale se bouclera en une petite quinzaine d’heures, il faudra compter le double pour le platine et encore plus pour toutes les quêtes annexes. Détendez-vous, il y a du boulot au Kyrat, et le jeu s’appréciera d’autant plus en faisant des quêtes annexes et en explorant l’univers plutôt qu’en fonçant tête baissée pour finir le scénario d’une traite.

La durée de vie est d’autant plus prolongée car il y aura réellement des activités diverses à réaliser pour la gloire de la rébellion, que ce soit la chasse, les missions de guérillas, la libération d’avant-poste, le scénario en passant par des missions d’escortes. Le point positif c’est qu’avec son open world, FarCry 4 nous offre la possibilité de jongler avec toutes ces possibilités à n’importe quel moment ce qui laisse une réelle liberté d’action pour le joueur.

Les différentes approches au niveau du scénario donne une bonne rejouabilité au titre, d’autant plus que la taille de l’open world offre au joueur la sensation de rarement repasser par les mêmes endroits et de découvrir de nouveaux endroits jamais parcourus. Le scénario principal vous poussera d’autant plus à faire des choix qui auront des répercussions différentes en fonction de vos actions ce qui prolonge clairement la durée de vie si vous voulez avoir droit aux divers retournements du scénario.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Shangri'la sera un monde parallèle à explorer
Tout comme l’opus précédent, FarCry 4 possède un platine accessible à tous (30h environ) et ne vous posera pas de problème majeur. Les trophées s’enchaînent au fil de l’aventure avec des collectibles à récolter à travers le pays. Malgré tout la diversité et la taille du pays font en sorte de briser la monotonie et la collecte des différents éléments nécessaires aux trophées ne sera pas globalement trop redondante.

À noter quelques trophées à débloquer en jouant au multi et également en co-op ce qui vous demandera quelques heures en plus pour faire tomber le platine.

Globalement, le plaisir de collecter tous les trophées est bien là, la diversité des trophées offre au joueur des activités réellement diverses, avec une difficulté dosée et accessible à tous ce qui permet à n’importe qui d’obtenir ce platine. Que demande le peuple !

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

On peut le dire franchement, FarCry 4 est un très bon FPS. Un solo très plaisant avec un sentiment de liberté totale et un multi qui a été revisité et demeure plus solide que son prédécesseur. Même si le gameplay, le style d’approche et les graphismes restent les mêmes et que l’on pourra pester contre le manque d’innovations, la formule fonctionne toujours aussi bien et vous assure de passer de nombreuses heures dans ce monde riche et envoûtant. Les petites améliorations de toutes parts sont notables et vous offriront une expérience plus aboutie, plus fouillée et toujours aussi fun dans ce nouvel opus à ne pas louper !

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine facile