Test : Bud Spencer & Terence Hill : Slaps And Beans


Bud Spencer & Terence Hill : Slaps And Beans
  • 1
  • 5
  • 10
  • 19
Note des joueurs :
4/5 - 1 note
Note des platineurs :
4/5 - 1 note

Bud Spencer & Terence Hill : Slaps And Beans

ps4


35 trophées au total
0 trophée caché

4 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 1 joueur (25 %)
100% par : 1 joueur (25 %)
Note du jeu
12/20
Discuter du test

Test du jeu
Bud Spencer & Terence Hill : Slaps And Beans


Introduction


Une poursuite en voiture dans Miami
Deux super-flics

Bud Spencer et Terence Hill...
Si les plus jeunes ne les connaissent guère, il faut se rappeler que durant les années 70 et 80, ce duo d'acteurs italiens a fait les beaux jours des salles de cinéma et de la TV avec leurs comédies légères où tels des Astérix et Obélix, ils filaient des baffes aux méchants tout en s'envoyant des fayots dans une ambiance cartoonesque à souhait dans des films aux titres comme "On l'appelle Trinita", "Pair et Impair", "Salut l'ami, adieu le trésor" ou encore "Attention les dégâts !"

Les deux acteurs avaient des exigences au niveau des contenus où ils apparaissaient, comme notamment de ne jamais incarner des "méchants" et de toujours finir par un "happy end". J'ai conscience que cela peut paraître simpliste de nos jours mais ça fonctionnait à l'époque (tellement que des producteurs italiens peu scrupuleux ont "créé" leur duo concurrent avec Michael Coby et Paul Smith, vagues sosies de Spencer et Hill) et beaucoup de gens, notamment en Italie et surtout en Allemagne, continuent à aduler ces films avec qui ils ont grandi. La meilleure preuve est ce jeu financé via Kickstarter.

Voir ce projet de "fans" - porté par le financement participatif mais aussi Buddy Production qui compte notamment Giuseppe Pedersoli, l'un des enfants de Bud Spencer, dans ses rangs - arrivé sur consoles est à la fois excitant et aussi un peu angoissant. Est-ce que transposer en jeu-vidéo des films où ils n'étaient question que de bastons homériques à coups de baffes et de gags éculés, agrémentés de fayots (ce qui ne fonctionnerait plus au cinéma de nos jours) pourrait fonctionner en 2018 ?

Rien que le titre peut faire peur: "Slaps and Beans", "Baffes et Fayots" ou comment réussir en un titre à résumer les 17 films du duo Bud Spencer & Terence Hill ! Est-ce que cela peut faire un "bon" jeu ou juste un titre qui fera prendre son pied aux vieux fans qui attendent depuis des décennies un jeu où ils pourraient enfin incarner le gros costaud et le blondinet charmeur ?

Allez, on monte dans le buggy rouge à toit jaune et on démarre, histoire de voir ce qui en retourne !

Contenu du jeu


Même si une île paradisiaque, va falloir montrer les muscles
Petit Papa Baston

Le jeu se présente comme un beat'em up à l'aspect pixel art résolument rétro, digne des jeux d'arcades d'antan, ce qui est plutôt bien pensé vu le matériel adapté. Rapidement, on est balancé dans le Far West de Trinita avant d'enchainer sur différents niveaux retranscrivant des passages cultes des différents films du duo. J'ai grandi avec leurs films et je dois avouer avoir pris un plaisir fou à avancer dans le jeu en remarquant telle ou telle référence ou scènes re-créées de tel ou tel métrage, des petits références au niveau des dialogues (dans le niveau du Far West par exemple où Terence Hill, lorsqu'on lui demande son nom répond "Mon Nom est Personne", en référence à un western solo et culte de l'acteur). D'autres références, plus visuelles sont présentes : le buggy rouge à toit jaune et la fête foraine de "Attention, on va s'fâcher !" ont droit à leurs niveaux, le Far West de Trinita et de Bambino a droit au sien, tout comme les scènes se déroulant à Miami, renvoyant à "Quand faut y aller, faut y aller" avant de finir dans une sorte de mix entre la jungle de "Maintenant, on l'appelle Plata" et les parties "James Bondienne" de "Quand faut y aller, faut y aller", le tout agrémenté de mini-jeux assez originaux.

Il n'y a pas longtemps, j'ai testé sur PSTHC le jeu "Shaq Fu - A Legend Reborn", un autre beat'em up. Et l'un des reproches que j'avais fait, était notamment dû à l'aspect extrêmement répétitif du jeu car il ne fallait qu'avancer et taper encore et toujours, sans mini-jeux, sans changement de gameplay. "Slaps and Beans" évite cette écueil avec maestria. Si bien sur l'essentiel du jeu c'est d'avancer dans les niveaux en filant des baffes portions adultes et autres gnons aux méchants, on a certains passages assez rafraichissants avec des mini-jeux : Duels au Far West où l'on ne contrôle pas le viseur et où il faut appuyer au bon moment pour tirer, une compétition de nourriture se jouant comme un jeu de rythme, une course en buggy qui renvoie au jeu d'arcade "Super Off Road", une poursuite de train à cheval renvoyant au niveau du cheval dans "Back to The Future III" sur Megadrive, le branlage de manette façon "Track & Field" dans certaines sections de niveaux, une poursuite en voiture, une à moto... Bref, loin de juste proposer d'avancer et de bastonner, il y a plus et c'est assez amusant. Je ne dis pas que parfois ces mini-jeux ne sont pas un peu frustrants, surtout en mode difficile car ils s'avèrent plus compliqués à appréhender que les bastons elles-mêmes, mais cela apporte de la fraicheur dans un beat'em up "à l'ancienne".

Il y a en tout et pour tout treize niveaux dans ce jeu et tous s'avèrent différents, là encore cela apporte de la diversité dans les environnements visités et les personnages s'habillent en conséquence, renvoyant bien sur aux tenues iconiques que les deux acteurs portaient dans tel ou tel film. Résultat, les fans seront aux anges mais même ceux qui ne connaissent pas les films du duo pourront apprécier ces changements, atténuant un peu la lassitude qui vient souvent dans ce genre de jeux. Néanmoins, il est bon de noter que la durée de vie n'est pas énorme car juste pour faire tous les niveaux il faut deux à trois heures et vous aurez tout vu.

Pour lier tous ces environnements (Far West, Jungle, Miami, etc...), l'histoire est la suivante : Bud et Terence ont été embauchés pour tourner un western mais il s'avère que c'était une affaire plus bizarre que ça et une fille a été enlevée et eux, pas payés. Dès lors, ils décident de poursuivre le méchant, sauver la fille et récupérer leur argent. Ce qui, encore une fois, est dans l'esprit de leurs films qui s'articulaient toujours auprès de ça : Terence Hill incarnait le dragueur beau gosse plutôt malin, Bud Spencer incarnant le gros costaud, véritable estomac sur pattes et préférant bouffer plutôt que de fricoter avec les nanas. Ceci est parfaitement retranscrit dans le jeu.

Au niveau des powerups, un élément indissociable des beat'em up, il faut dire que par contre, il n'y en a pas pléthore. Pour regagner de la vie, on trouve des poêles de fayots, des chopes de bière et dans un niveau, des bananes. Et c'est tout ! Pas de super pouvoirs ou trucs du genre mais cela aurait fait un peu tâche dans cet univers (Bud et Terence étant déjà plus forts que n'importe qui), tout comme les armes, inexistantes. De temps en temps, vous aurez une queue de billard, une chaise mais c'est tout, pour rester dans la philosophie des films du duo.

Dernier point important, ce jeu peut se jouer à deux (ce qui est logique) mais uniquement sur la même console (ce qui n'est pas vraiment logique de nos jours). Si je salue l'initiative d'avoir du multijoueur "local" (trop souvent absent des jeux récents), je pense qu'il aurait été bon de proposer aussi un multi "en ligne", histoire de profiter du jeu à deux sans forcément avoir deux manettes ou un pote qui ait envie d'y jouer. Par contre, le multi local est bien pensé : Bud et Terence ne peuvent pas se frapper, évitant ainsi que ça parte en baston entre joueurs !

Il aurait été appréciable, aussi, d'avoir peut-être quelques explications sur le duo, sur leur "univers" pour ceux qui ne connaissent pas leurs films car là, le vrai néophyte passera à côté de beaucoup de choses et de références...

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Le pixel art est quand même du plus bel effet dans ce jeu
Attention, on va s'fâcher !

J'ai beau avoir connu les salles d'arcades et les jeux "à l'ancienne", je dois avouer ne pas être très fan du pixel art : je trouve ça faussement rétro et réussi dans la plupart des cas. Donc c'était un aspect du jeu qui me rebutait de prime abord, je dois l'avouer. Mais en y jouant, j'ai trouvé ça assez réussi, le jeu renvoie vraiment vers les jolis jeux d'arcades qui arrivaient sur consoles à l'époque, dans des versions foireuses et moches à moins d'avoir une Neo-Geo, ce qui n'était pas le cas de grand monde. Alors qu'à la base, c'était à mes yeux un point négatif, je dois avouer que cet aspect "rétro" donne du cachet au projet et un style et qui m'a conquis manette en main.

Mais l'aspect visuel réussi ne peut pas cacher le gros soucis de ce jeu, j'ai en effet rencontré beaucoup de bugs durant mes parties personnages qui se bloquent dans un conteneur, absences de musiques et de sons (je croyais même que mon casque avait un souci jusqu'à ce que je débloque un trophée), scrolling bloqué, ce genre de choses revenant assez régulièrement en fait, ce qui est assez agaçant car faut sortir du jeu, le fermer et le ré-ouvrir pour que tout rentre dans l'ordre. Et lors de mes sessions, c'est arrivé assez souvent. Cela fait un peu tâche pour un jeu sorti depuis six ou sept mois sur Steam et vu son prix sur le store (27 euros), on est en droit d'attendre un suivi qui je l'espère arrivera assez vite et rendra le jeu moins buggué.

Dans ma partie en difficile par exemple, j'ai fait tout le niveau de la fête foraine sans le moindre son car je n'avais pas envie de recommencer le niveau bien qu'il y ait un check-point de mi-level ; si on sort et ferme le jeu, on reprend au début du niveau, comme dans les jeux d'antan. Heureusement qu'ils n'ont pas mis un système de vies ou de continues limités car là, ça aurait été infernal, surtout en mode difficile. Les bugs sont un vrai point noir sur ce jeu, espérons que cela se règle avec de futures mises à jour...

Il faut que je dise un mot sur les musiques car là encore, il y a eu un véritable effort de fait. En effet, la quasi-totalité de celles-ci proviennent des films du duo. Ce qui rajoute au côté "fan service" et je dois avouer avoir vraiment trouver ça cool. Le seul souci, c'est qu'elles ne sont malheureusement pas si nombreuses que ça, ce sont bien souvent les mêmes qui reviennent d'un niveau à l'autre. Mais d'un point de vu légal, c'est juste déjà extraordinaire d'avoir pu avoir pour le jeu plusieurs morceaux des frères de Angelis (sous le pseudo Oliver Onion) car indissociables des films du duo tout comme certains thèmes de Franco Micalizzi ou encore des morceaux des frères La Bionda. Cela permet vraiment de retrouver l'ambiance des films de Bud Spencer et Terence Hill et pour le fan, de prendre encore plus son pied. Pour la personne qui ne connait pas l'univers de ces acteurs, cela leur permettra de passer un bon moment dans ce côté délirant et vintage.

 

Note : 2/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Ou quand manger des saucisses devient un jeu de rythme...
Salut l'ami, adieu le trésor

J'ai un avis mitigé sur la question : la durée de vie n'est pas fofolle et comme la plupart des beat'em up, une fois qu'on l'a fait une fois, voire deux (si on veut tenter le mode difficile), on aura pas forcément envie d'y retourner. Il faut avouer que je ne lui vois pas une énorme rejouabilité. La faute aux mécaniques de ce genre de jeu où on avance et on bastonne. Là, il y a certes les mini-jeux mais à part çà...

Après, pour les fans du duo, il y a moyen de s'amuser de refaire le jeu de temps en temps, histoire de filer quelques baffes et bouffer des fayots entre potes un soir pour déconner. Mais c'est plus un jeu du genre, on le fait bien à fond une fois et c'est bye bye définitivement. J'aimerais dire que les fans pourront le faire et le refaire encore mais non, ce serait un mensonge.

Et ceux qui n'ont pas l'attrait sentimental/nostalgique aux films du duo, je n'en parle même pas. Je ne sais même pas si ce soft pourra les intéresser tant il peut être considéré comme un jeu de niche, une production de fans faite pour les fans, financée par les fans pour les fans. Alors oui, la première partie est géniale, on s'amuse à essayer de repérer tous les clins d'œils ou références, la deuxième en difficile : "on avance" et après, on finit les trophées.

Attention, le jeu est très sympa mais pas au tarif actuel et pas pour ce qu'il propose, surtout une fois fini une première fois. À noter que finir le jeu en difficile n'accorde pas une autre fin ou quoi que ce soit, si ce n'est un trophée.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


La course en buggy est le lieu des deux trophées les plus durs...
Quand faut y aller, faut y aller

J'avais un peu peur en voyant la liste des trophées, notamment en ce qui concerne ceux qui sont liés au mode difficile. On ne va pas se mentir, dans certains jeux, c'est un vrai calvaire, encore plus dans un jeu vintage/"à l'ancienne" ! Mais là, la difficulté est assez bien dosée et permet de faire les trophées (quasi-tous liés à des actions à faire en cours de bastons et autres) de manière assez simple, une fois qu'on a compris ce qu'il faut faire.

Par exemple, le trophée "Men in Black" consiste à habiller Bud et Terence en noir... Vous pourrez refaire le jeu dix fois, à aucun moment vous n'aurez cette possibilité. Car en fait, dans les options, il faut modifier les tenues, pour qu'elles soient noires. Des trophées comme ça, à l'intitulé assez nébuleux, il y en a plusieurs (comme celui de la valse).

Mais dans l'ensemble, il y a des trophées simples voire très simples à obtenir alors que d'autres vous demanderont un peu plus de skill, ou à défaut, de l'entrainement. C'est le cas pour les trophées liés au mode difficile : finir le niveau de la fête foraine sans prendre un powerup, je trouvais ça chaud écrit comme ça, manette en mains, cela demande de faire attention mais ce n'est pas insurmontable. Tout comme gagner tous les duels sans erreurs.

Je pense que les trophées liés au buggy "savonnette" sont peut-être ceux qui exigeront le plus de préparation et de maîtrise. Mais en difficile, en me bugnant sur les trois quarts des murs et contrôlant difficilement le buggy, j'ai fait 3 minutes 42 là où le trophée tombe en le faisant en moins de 3 minutes 17. Je veux dire avec un peu de pratique, j'estime que c'est possible et pas un truc à la limite de l'impossible (encore moins maintenant car il y a une astuce pour les trophées liée au buggy qui les rendent extrêmement simples en fait).

La chasse aux trophées est agréable, demandant un peu d'investissement mais sans devoir être un dieu de l'Olympe pour les avoir. Je ne suis pas un "grand" joueur, ni un spécialiste des beat'em up mais je pense que le platine est "prenable" pour peu que l'on s'en donne la peine et qu'on ait l'envie de l'ajouter à sa collection. Pas un platine ultra-facile mais pas non-plus un Graal inatteignable. En fait, c'est sympa et motivant comme liste de trophées si on aime "un peu" de challenge mais pas trop.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12/20

Au final, on est face à un jeu qui plaira aux fans de Bud Spencer et de Terence Hill car il a toutes les qualités de leurs films mais aussi leurs défauts : histoires écrites sur un coin de table, baffes et fayots dans des décors paradisiaques. Ceux qui ne connaissent pas leurs films ou qui ne sont pas dans le délire nostalgique/vintage, pas sûr qu'ils trouvent vraiment leur compte sauf s'ils sont des fans hardcore de beat'em up à l'ancienne. Et le prix, j'y reviens encore, je trouve qu'il est très élevé pour le produit proposé. Au final, c'est un petit jeu sympathique, pas un grand jeu, mais un jeu sympa, encore plus si on aime les films du duo.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, Aux curieux